11 décembre 2017 1 11 /12 /décembre /2017 16:07

 

 

Témoignage d’Élisabeth en Luce du 11 décembre 2017

 

la compassion est compréhension dans l’acceptation des faits

 

Pour commencer, voici deux de mes courriels reçus de la part d’un membre de la famille incarnée de Luce et de Loriel… Et illustrant, quelque peu, notre quotidien. (Sourire) Et ce, ainsi que j’en avais déjà témoigné dans le cadre de ‘Avant-dernier ajustement de fréquence de Gaïa

 

…«18 octobre 2017

 

ANCRAGE…

 

Élisabeth, tu parlais dernièrement de l'ancrage au ciel de notre incarnation, donc de notre corps physique, et de nous placer au centre de l'œil du cyclone. Je pense à l'image chrétienne du Christ, souvent présentée justement en lévitation.

 

Nous voir ainsi nous-mêmes en hauteur pour un ancrage au ciel est plus facile à imaginer. D'autant que, de cette hauteur, se placer au centre de l'œil du cyclone est plus aisé, toujours en image évidemment, de cette hauteur aussi, nous pourrions voir et assister avec beaucoup plus de recul à tous les événements qui vont arriver.

 

En ce qui me concerne personnellement, si sensible à l'injustice et donc à la justice, me mettre à cette hauteur, dans ce recul, est réellement une grande protection.

 

Je vois déjà se poindre ces amas d'injustices et ces abus de raison du plus fort qui s'amoncellent un peu partout dans le monde. Une odeur fétide s'en dégage déjà, et je sais que je suis pondéré dans mes propos, ai-je entendu.

 

Du Moyen-Orient à l'Asie, pour tous ces pays subissant l'injustice, et donc leurs peuples aussi. En passant par l’Europe où les gens, souvent des moutons blancs comme tu disais, mais pas qu'eux, s'apprêtent à aller allègrement à l'abattoir que nos gouvernants mondiaux ont préparé pour nous, dans cette vision qui est la leur, de la réduction des humains sur la terre. Pour cela, ils ne reculeront jamais. Ils voient déjà le résultat de leur travail.

 

Le Moyen-Orient s'embrase pour des raisons aberrantes de religion ou ethniques. De l'Amérique passant par l'Europe, tous se préparent à cette grande guerre contre la Russie et la Chine. Subitement, les peuples voient et semblent comprendre une raison en cela.

 

Je me suis souvent demandé pourquoi, dans la remontée de mes mémoires, les guerres et toutes ces tueries n'engendraient pas des sentiments excessifs de remords, par exemple. Tout simplement parce que, à chaque fois, on nous avait convaincus du bien-fondé de notre action.

 

Mais, cette fois-ci, notre vision des choses ayant changé, il est temps pour nous de nous libérer de toutes ces guerres et du lot d'injustices qui allait toujours avec.

 

J'ai comme l'impression que le moment où tout cela va éclater, presque dans le même temps, ne tardera plus. Même étant éloignés, nous boirons nous aussi jusqu'à la lie ce que, tous ensemble, nous avons créé dans l'allègement inconscient de nos vies passées.

 

Notre éloignement face aux événements nous permettra de les voir sous un aspect plus serein. En cela est la protection de notre intégrité tant physique, morale que psychique.

 

Voilà ce que j'ai compris de notre dernière conversation.»…

 

…«25 octobre 2017

 

LE JEU EST TERMINÉ…

 

Le football est en ses moments les plus chauds, on n’entend plus que les cris de fans des 2 clubs. Les cris de joie se mêlent au dépit des autres pour ne faire qu’un brouhaha inintelligible. L’excitation est à son extrême. Les joueurs des 2 camps se donnent à fond. Les règles sont suivies strictement, sous peine de carton rouge. Puis, le sifflet final. Le jeu est terminé.

 

Les joueurs, les uns tirent conclusion du jeu pour ne plus refaire les mêmes erreurs ou pour mieux faire la prochaine fois, les autres s’enferment dans leur joie de gagnant, dans la colère ou dépit du perdant.

 

Les spectateurs en font de même, il y a ceux qui rentrent chez eux, contents d’avoir assisté à un bon match puis qui passent à autre chose, d’autres iront fêter «leur victoire» dans un bar, et ceux qui ont «perdu» veulent en découdre.

 

Mais le jeu est terminé, et les règles d’avant ne sont plus valides. Aucunement. Les cartons, jaunes ou rouges, ne sont plus de mise, ni les touches, ni les corners. Plus rien de tout ça.

 

Ceux qui persistent dans le jeu déjà terminé entrent immédiatement dans une bulle espace-temps, l’illusion dans l’illusion. Ainsi, ils vont se créer d’autres problèmes comme font les hooligans, et en subiront les conséquences…

 

Nous nous ancrons au ciel, nous tentons tant bien que mal de rester au centre de l’œil du cyclone, mais les événements attirent notre attention, ils sont dramatiques, ils sont injustes, ils sont révoltants.

 

Comme un aimant attire la ferraille, nos cœurs sont touchés. Ces choses sont faites pour cela, c’est le but.

 

Comment s’en éloigner? Pouvons-nous fermer les yeux, rester dans l’indifférence? Quelque part, notre être s’y refuse. Croire qu’on y parvient, n’est-ce pas une autre illusion? Que faire?

 

Il me semble que rester dans la compassion est notre meilleur abri. Mais que veut dire exactement compassion? On ne peut devenir ce que l’on ne sait pas.

 

J’ai regardé internet et les dictionnaires pour comprendre ce mot, et j’ai trouvé: sentiment de sympathie envers les maux d’une personne, commisération... et je continue à ne pas comprendre. Alors, je me suis donné une autre définition: la compassion est la compréhension dans l’acceptation des faits.

 

Comprendre que rien n’est hasard, quiconque sème le vent récolte la tempête, et cela est juste. Heureusement que le hasard n’existe pas. Imaginez quelqu’un planter du paddy et se retrouver à récolter du maïs ou n’importe quoi d’autre. Même le bon Dieu ne s’y retrouverait pas! (Rires)

 

Admettre qu’il finisse par récolter ce qu’il a semé, sans porter jugement mais acceptation, comprendre que chacun est à son niveau d’évolution utile pour aller vers lui-même. Accepter cela est compassion. Accepter cela apaise mon cœur.

 

Voilà ce que j’avais envie de partager avec vous. Ma vision des choses est-elle juste, je ne sais pas, chaque jour, pourtant, nous évoluons aussi pour plus de compréhension. L’essentiel est de s’ouvrir, n’est-ce pas?»…

 

 

Merci Jean, mon ami et mon frère, de nous rappeler tout cela, à moi aussi. Ce n’est pas parce que je dialogue chaque jour avec le Ciel que, dans le cadre de ma vie d’humaine, non seulement je me souviens de tout, mais en outre mon comportement est toujours juste.

 

Oui, le jeu est terminé. Combien de fois nos Amis du Ciel, de la Terre et de l’Intraterre nous l’ont-ils dit et redit! Mais, il est vrai, qu’ils insistent tout particulièrement à ce sujet ces derniers temps. D’autant plus que ces deux mois de novembre et décembre parachevant 2017 ont représenté et représentent la dernière fenêtre divine ouverte pour nous permettre de guérir définitivement de notre blessure initiale d’enfant.

 

Voilà pourquoi aussi Noël 2017 a été en novembre. Mais le Noël céleste! D’ailleurs, cette fenêtre ouverte dès le 1er novembre 2017, et qui se refermera définitivement le 31 décembre 2017, donc ce dernier cadeau divin collectif d’adoucissement de la densité de la «3D ancienne énergie» nous a été offert en vue de nous aider à mieux nous recentrer dans l’accompagnement en conscience de la dernière guérison de notre enfant intérieur.

 

Noël céleste est et a toujours été le cadeau divin à l’enfant, d'abord et en tout premier à notre enfant intérieur.

 

J’ai bien dit le dernier cadeau divin collectif parce que novembre 2017 était le dernier Noël céleste. À partir du 15 décembre 2017, il n’y aura plus que des Noëls uniquement humains. Le Noël céleste ne sera plus qu’en nous puisque, extérieurement, il n’y aura plus de Noël céleste, et ce, jusqu’à l’Ascension de Terra, tout comme nos ascensions individuelles ou collective.

 

Pour tous ceux et pour toutes celles qui ont su ne pas passer à côté de ces informations (que nous ne sommes pas seuls à avoir entendues, évidemment) et qui, chaque jour, ont demandé et accepté la protection divine de leur cœur, l’énergie du cadeau divin 'Noël 2017 en novembre' a décidé de s'expanser jusqu’au 14 décembre 2017.

 

En outre, je nous rappelle que nous avons jusqu’au 31 décembre 2017 pour ‘accueillir notre nouvelle matrice divine humaine’.

 

Dès le 1er janvier 2018, tout sera plus que chamboulé… Définitivement. Nous allons directement et de plus en plus rapidement récolter tout ce que nous avons semé. Ce sera l'ouverture du temps de la récolte, collective et/ou individuelle. Cela ne pourra plus être le temps d'aucune de nos semailles...

 

C’est alors que nous pourrons vérifier, et de plein fouet, où nous en sommes dans notre compassion. Pour nous-même. Pour tous les autres humains, pour tous les autres règnes.

 

Moi-même, je suis très surprise de ces dates très précises, de plus en plus précises, que nous offrent aujourd'hui nos Amis du Ciel. Ce n'est guère habituel de leur part…

 

Quid. Je ne sais pas, je suis porte-parole, et non devineresse. (Sourire)

 

Quoi qu’il en soit, quoi qu’il se passe intérieurement et/ou extérieurement, n’oublions pas de nous tenir prêts, car "le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous ne penserez pas".

 

N’oublions pas, chaque jour, de nous placer au sein de notre espace interne sacré.

 

 

Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

À qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!

Élisabeth/Luce

Guide-interprète spirituelle (Ancienne Channel)
 

 

Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité,

y compris cette phrase

11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 05:19

 

 

Témoignage d’Élisabeth en Luce du 11 octobre 2016

 

ENTRER EN NOUS C’EST ÊTRE NOUS

 

«Être le serviteur de» n’est pas faire acte d’allégeance comme on obéit à une règle. Servir est tout simplement faire le choix de suivre le mouvement qui souffle à travers soi, nous avaient dit nos Amis.

 

Alors, est-ce bien ce choix que vous avez fait ?

 

Est-ce bien ce choix que nous avons fait ?

 

Oui !... Pour tous ceux qui ont renouvelé et renouvellent chaque jour leur choix d’âme initial. Et, parmi lesquels, chacun des membres des équipes au sol de l’Ashtar Command, ayant dûment confirmé à titre personnel, en son âme et conscience, son engagement auprès du Commandeur (cf. le chapitre «Renouvellement de vœux des équipes au sol» du message ‘La restauration du Souffle Sacré n'exige aucune structure’ émis le 17 septembre 2009 depuis Ashtar Sheran).

 

C’est à vous que je m’adresse tout particulièrement aujourd’hui, certes d’une manière un peu inhabituelle, mais comme me l’a demandé notre commandeur en responsabilité Ashtar Sheran.

 

Venant de terminer la mise en forme papier du premier recueil de l’après-channeling, La vie providence V Témoignage de 2012 à 2013, et juste avant de m’atteler au deuxième, je prends quelques instants pour partager certaines des compréhensions que nous avons eues récemment.

 

Bien évidemment et comme toujours, il revient à chacun d’entre vous de les accepter comme étant aussi vôtres… Ou non!

 

Ci-après, vous trouverez donc extrait de quelques courriels personnels échangés au sein de notre propre équipe, étant précisé qu’il n’y a eu aucune retouche en dehors des prénoms…

 

Extrait du courriel personnel du 29 juillet 2016

 

…«Nous devons tous faire le deuil (au moins spirituel) de nos familles terrestres (côté père et mère), mais aussi de nos descendants, s’ils ont fait un autre choix. Nous nous devons de faire ce deuil, comme le deuil de l’Humanité en train d’être emportée par l’ombre ténébreuse.

 

Cela, combien nos Amis nous l’avaient dit...

 

Depuis plusieurs années, nous entendons avec M… que plus personne ne peut et ne pourra changer. Pourtant, pour ma part, j’ai continué à aider et à vouloir y croire. Combien de temps me faudra-t-il encore pour vérifier et vérifier dans la 3D ce que je sais parfaitement? (Rires)

 

Je me réjouis à la venue de mon frère pour voir très concrètement où j'en suis vis-à-vis de lui et comment, surtout, je vais réussir à me comporter tout en étant moi. […]

 

J’ai compris également ce matin, tandis que je me voyais encore dans une relation (imaginaire?) en train de répondre aux attaques verbales de mon frère, que j’étais dans une colère, mais une colère! Et ce n’était pas une colère divine.

 

Alors, quand nous nous rendons compte que nous sommes en colère, aussitôt vérifions si elle est humaine ou divine. Si elle est humaine, aussitôt nous apaiser par tout moyen divin, y compris le retrait physique.

 

Quand nous nous rendons compte que nous avons de la peine pour quelqu’un, et surtout pour notre famille terrestre, vérifions si nous sommes en pitié pour eux ou en compassion. Si nous éprouvons de la pitié, alors idem que pour au-dessus.

 

Dans ces deux cas, colère humaine comme pitié (qui ne peut être qu’humaine), c’est que les Ténèbres de nos familles qui viennent jusqu’à nous (a compris récemment M…) sont en train d’arriver sur nous et activent (ce que j’ai compris ce matin) nos propres ténèbres.

 

Surtout, continuons à aimer notre Ombre et toutes nos ombres, mais ne soyons pas dupes du fait qu’une partie (plus ou moins importante) n’est que ténèbres. Confions-les aussitôt à notre Présence et à tous nos Amis qui veilleront plus particulièrement sur nos propres ténèbres, pour ne pas qu’elles soient réactivées par les Ténèbres non seulement de nos familles terrestres (et cela ne fait aucun doute!) mais aussi de toute l’Humanité... et au-delà.

 

Si nos ténèbres ne sont pas en paix, elles peuvent être réactivées. Ne jugeons pas qu’elles soient ou non en paix, faisons comme si elles ne l’étaient pas, et appelons également les Êtres-Colombes... aussi pour ça.

 

Plus aucune personne ne peut et ne pourra changer, et si nous pensons voir qu’elles changent, c’est uniquement pour que l’on continue à s’occuper d’elles (même en les engueulant! et je parle aussi en connaissance de cause) ou bien, pire, par machiavélisme de leur part.

 

Ashtar est, non pas en colère, mais un peu remonté contre nous... (Sourire de sa part, car je vais forcément, via le filtre de ma personnalité, un peu exagérer sa pensée divine. Rires)

 

Alors, voici :

 

Moi y compris, nous ne tenons pas suffisamment compte de tout ce qu’ils nous disent! Il aimerait ne pas avoir trop souvent à se répéter... (Eh bien, je ne m'attendais pas à cela)

 

Les temps sont très très sérieux, et nous devons, comme nous nous devons en premier d’en prendre davantage conscience et d’arrêter de faire mumuse (de s’amuser) avec les membres de nos familles ou autres détournements intentionnels de l’ombre ténébreuse. Et là, J…, nous sommes tous les 2 plus particulièrement visés pour nos familles (mais pas seulement! Rires).

 

Arrêtons de continuer à jouer au bon frère, oncle, cousin, parent, enfant, etc. comme à la bonne sœur, tante, cousine, mère, fille, etc. Ce temps est définitivement terminé. Le temps qui nous était imparti pour nos familles, comme pour nos amis (ceux qui restent!), est terminé depuis février 2016.

 

Non seulement nous perdrions notre temps, mais surtout nous perdrions de notre paix chèrement acquise (souffle gentiment Ashtar, au nom de tous les Êtres-Colombes).

 

Ne plus (jamais! et nos Présences insistent) faire confiance à quiconque d’incarné, autre que de notre famille céleste incarnée et non incarnée. Pour ce qui concerne lincarnée, vérifions bien qu’il ou elle est bien de notre Famille. Combien vont nous le faire croire dans le futur très proche! (Tiens, une info.)»…

 

Extrait du courriel personnel du 14 septembre 2016

 

…«Lanto est venu nous voir hier. Il est notamment Chohan du rayon jaune de la sagesse.

 

Il peut nous aider à retrouver notre toute confiance en notre sagesse.

 

Mais en notre sagesse animale, végétale, minérale, humaine, élémentale, astrale (des astres tels que nos planètes et nos étoiles intérieures), et autres...

 

En outre, d’origine asiatique, il nous permet également de nous réconcilier avec la sagesse asiatique, laquelle fut une des premières à se manifester, donc à s’incarner sur terre. Mais, bien sûr, cette sagesse a également connu, suscité et créé bien des remous et des tourmentes. Donc, à accueillir puis remettre au grand tout de notre propre sagesse intérieure toutes les exactions faites en son nom.

 

Je profite également de ce mail pour remettre cet extrait :

 

«Les devas Mois auront terminé leur rôle auprès de nous, et vont être orientés très prochainement vers leurs nouvelles missions.

À ma question de savoir qui va les remplacer, il m’est répondu qu’aucun deva ne prendra la suite. Parce que c’est directement le Père et la Mère qui vont reprendre toutes les rênes en faisant directement appliquer ordre divin et clarté divine.

Mais cet ordre et cette clarté divins ne seront pas vécus par nous de la même manière; ceci, en fonction de nos choix, en fonction de notre refus ou de notre acceptation de ce qui vient et de ce qui est déjà là.

Cela sera donc pour certains: terre qui tremble et détruit, eau qui mouille et submerge, air qui tourmente et assèche, feu qui brûle et consume.

Mais aussi, cela sera pour d’autres: terre qui respire et abrite, eau qui abreuve et porte, air qui apaise et ressource, feu qui réchauffe et nourrit.»

 

Lanto précise en effet d’également nous en remettre, tout particulièrement en ces temps climatiques détraqués, à la sagesse des élémentaux mais, en premier, de nos éléments intérieurs. Nous avons réappris à nous connecter avec eux, maintenant il est temps d’accepter leur "très grande sagesse", me souffle Lanto en souriant.»…

 

Extrait du courriel personnel du 16 septembre 2016

 

…«Donc, de plus en plus de perturbations à tous niveaux, y compris très concrètement, et d’ailleurs de plus en plus de personnes à l’hôpital y viennent parce que leur corps chauffe et les brûle, notamment au niveau des jambes. Le feu humain qui brûle et dévore!»…

 

Extrait du courriel personnel du 25 septembre 2016

 

…«Notre fatigue générale n’est pas due qu’à nos situations délicates. Idem pour toute l’Humanité, et pour ma part, j’ai senti les gens particulièrement fatigués, bien plus que les autres années au moment de l’automne. J’ai demandé ce qu’il se passait à Ashtar, mais je n’ai pas encore toute la réponse.

 

Mais je sais que Certains appuient le plus fort possible sur nos fatigues pour que nous débordions de nous-mêmes hors de nous-mêmes, et que toutes nos situations délicates (familiales, financières, and Co.) sont en réalité effectivement exploitées et aggravées pour que nous nous détournions de notre Présence ainsi que de nos rôles […]

 

Pendant que nous sommes occupés à lutter contre fatigue, maladie, les autres, l’agressivité (la nôtre aussi, en réaction), le pétage de plombs des autres (qui sont donc en NIVEAU 3 dans leurs mécanismes de défense et d’attaque), etc., alors nous ne sommes plus en mesure d’être au maximum de notre écoute intérieure comme des Copains...

 

Ashtar ajoute qu’en fait c’est une croyance de penser que nous n’en sommes pas capables. La fatigue est un mot et une sensation (mais pas un état d’être!) qui reviennent souvent depuis quelques années, et tout particulièrement depuis un an. Pas un état d'être! contrairement à ce que ces "Certains" veulent nous faire croire, à nous comme à l’Humanité.

 

Du coup, pour nous en sortir, notre défense naturelle qu’est au départ le stress vient à notre secours pour justement nous secouer et nous aider à sortir de cette torpeur, la nôtre comme celle des autres, puis comme nous ne savons pas, ou croyons ne pas savoir, ce stress salvateur devient du stress destructeur.

 

Alors, réveillons-nous, en toute conscience, et ne nous laissons plus détourner ni par les autres ni par nous-mêmes en ce sens de fatigue stressante...

 

Bien sûr, en appelant nos Amis ainsi que, surtout, le secours de Dieu, chaque jour. Et peu à peu (soyons encore plus patients et bienveillants envers nous-mêmes), tout se remettra en place en toutes nos énergies actuellement bien malmenées.»…

 

Extrait du courriel personnel du 9 octobre 2016

 

…«Toi M… en parlant de ton retrait intérieur, tu me rappelles qu’il nous revient à tous de le faire. Le retrait intérieur n’est-il pas notre expansion vers nous-même? Donc, vers notre propre force, notre  paix, notre amour, et enfin vers notre harmonie qui nous protègera de tout. Merci.

 

Toi E…, en parlant de nous préparer surtout à l’arrivée du temps des justes, tu nous rappelles aussi d’une manière différente qu’il est temps, plus que temps pour chacun de nous d’entrer encore plus profondément vers notre intériorité. Entrer en nous, c’est être nous. Merci. […]

 

Un grand merci pour ma Présence, mon Être Réel et tous nos Amis. Au milieu de tout ce monde d’Amis, de Frères et de Sœurs, de Père(s) et de Mère(s), comment ne pas être en force? Comment ne pas être en paix? Je n’ai plus qu’à Être. Merci!»…

 

Oui, comme l’avait redit J... à notre équipe dimanche dernier, nous n’avons plus qu’à être.

 

Vous n’avez plus qu’à être!

 

Mais là, bien trop souvent encore, c’est alors qu’agit, que réagit ou que surgit tout le compliqué humain devant la simplicité divine (Rires)  Même s’il suffirait, justement, de continuer à «tout simplement faire le choix de suivre le mouvement qui souffle à travers soi»!

 

Pourtant... c’est et ce sera la seule manière de traverser, en étant en paix et dans la foi, les trois jours de nuit...

 

Pourtant... ce que j’en comprends aujourd’hui, tandis que je viens de vous partager certains de nos échanges personnels, c’est que le temps de l'Être sur Terra est pour maintenant... Ou bien dans des siècles des siècles pour tous ceux qui se sont maintenus dans le fer du «Faire déconnecté de l'Être»!

 

Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

À qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!

Élisabeth/Luce Guide-interprète spirituelle

 

 

Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité,

y compris cette phrase

 

5 mai 2016 4 05 /05 /mai /2016 12:35

 

 

Témoignage d’Élisabeth en Luce du 5 mai 2016

 

TRANSFORMATION N’EST PAS ET N’A JAMAIS ÉTÉ ÉVOLUTION

 

Je sors doucement de ma quarantaine divine.

 

Lorsque ce fameux dimanche 3 avril 2016, j’ai entendu «Retire-toi du monde extérieur (autant que possible!), y compris de tes proches, et ce, au moins jusqu’au jeudi de l’Ascension», je ne savais pas encore que cela serait pour cette date du 5 mai 2016.

 

Mais aussitôt je me suis appliquée à respecter scrupuleusement tout ce que je continuais à entendre, et notamment qu’il s’agissait, en fait, de mes quarante jours dans le Désert.

 

Quels jours ! Quelles nuits !

 

Pourtant je ne suis autorisée à vous en dire que très peu. Que cela soit à vous qui avez vécu ce même espace-temps en même temps (linéaire) que moi. Que cela soit à vous qui allez le vivre très bientôt.

 

Je peux vous dire que cette quarantaine divine, qu’elle dure plus ou moins que quarante jours linéaires, est déjà annoncée et validée pour chaque humain, consciemment d’accord ou non. Cela fut uniquement le choix de l’âme de chacun.

 

Et toutes les âmes, sans aucune exception, ont fait ce choix. Je nous rappelle que ce qui est en jeu en ce présent temps des temps réduits, ce sont nos âmes. Et certainement pas nos incarnations actuelles, même si le plan divin tient également en estime l’ensemble de nos physicalités terrestres.

 

Lorsque ces quarantaines divines auront eu lieu, pour toute l’Humanité, commencera le temps du tout dernier moment du troisième et dernier tempo de la fée des trois jours de nuit.

 

«Pourquoi, et ce, concomitamment, toutes nos peurs et tous nos besoins d’être rassurés sont-ils plus particulièrement accentués? si ce n’est pour tenter de nous détourner de notre transformation en cours, de notre transition vers le Papillon Divin que nous sommes réellement» disais-je dans mon témoignage du 18 juin 2014 intitulé ‘La peur inhibe le papillon alchimique de l’immortalité’.

 

Tandis que la Déesse Mère précisait dans le cadre de sa lettre intérieure de mars 2014, via Luce éternelle, jusqu’à notre conscience humaine:

 

…«Et c’est par cette immortalité, que recherchent et recherchaient toutes les nuances manifestées de tous ceux qui se disaient ou se croyaient alchimistes, que vous pourrez accéder à la porte de communication entre le temps linéaire et le temps sans temps.

L’immortalité n’est pas l’infini. L’immortalité n’est pas l’éternité. L’immortalité n’est pas la résurrection, l’immortalité n’est pas l’ascension, l’immortalité n’est pas la vie éternelle.

Pourtant, l’immortalité est, en d’autres termes, ce que vous appelez la Transition, la porte de transition, le portail de transition, le vortex de transition.

L’immortalité est le véhicule, est le moyen, est le vaisseau dans tous les sens du terme, qui vous mène, vous mènera, vous a toujours menés, est en train de vous mener directement jusqu’à votre point de départ d’avant votre incarnation, d’avant toutes vos incarnations, vers le point zéro de votre Être Réel.»…

 

Aujourd’hui, sous l’éclairage de ces deux textes de 2014, je comprends mieux la toute dernière quintessence recueillie en ma quarantaine divine: «Transformation n’est pas évolution». Je comprends aussi que je confondais souvent ces deux mots. Comme, au tout début de mon temps du channeling, ego avec mental.

 

Puis je me suis interrogée pour savoir si, en fait, je ne jouais pas sur les mots. Aussitôt j’ai entendu «Non! C’est uniquement certains qui ont, eux, joué sur les mots, joué avec les mots. En les détournant, comme tu le sais déjà.» En effet, pour rappel, les deux textes ‘Ordre et clarté’ et ‘Le sens originel des mots’ de décembre 2006.

 

Je précise que durant toute cette période je n’ai ni communiqué, ni lu, ni consulté le Net… Ni écrit, à l’exception de mes deux derniers témoignages ‘Attaque du 11 avril 2016’ et ‘Nous oublions notre enfant intérieur’ diffusés respectivement les 12 et 13 avril 2016.

 

Si quelques personnes se sont, en effet, déjà transformées en le papillon divin qu’elles sont de toute éternité, toutes n’ont pas déjà traversé leur désert divin sur Terra, comme toutes ne sauront pas le traverser. La transformation en papillon (aussi divin soit-il! Sourire) n’est pas la "transformation" ultime de la présente évolution collective qui nous a été proposée.

 

La transformation en Papillon Divin a été transition, est la Transition, a été passage, est le Passage. Mais la Transition n’est pas l’Ascension. Seule l’Évolution est ascension. Seule l’évolution est acceptation inconditionnelle de l’Ascension. Acceptation inconditionnelle!

 

Étant moi-même très limitée par mes propres mots, je ne peux en dire davantage sans d’autant plus décaler cette vérité «La transformation n’est pas l’évolution» de son sens premier. Et ce sens premier, à la fin comme depuis le commencement, ne peut être qu’intérieur, ne peut être qu’au plus intime de notre connexion avec notre Présence.

 

Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

À qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!

Élisabeth/Luce Guide-interprète spirituelle

 

 

Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité,

y compris cette phrase

 

20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 06:18

 

 

Témoignage d’Élisabeth en Luce du 20 mai 2015

 

En présence de la fée des trois jours, des Éléments et de Nibiru

 

LES ÉLÉMENTS VONT SI FORT SOUFFLER ET S’ENFLAMMER

 

Tandis que je suis en train de parachever la deuxième édition de Le livre de Sarah, et que je suis donc bien occupée, je sais pourtant que je vais bientôt (quand?) témoigner d’un sujet fort délicat, et dont je reçois des précisions depuis quelques mois. Même si je ne sais pas exactement ni comment ni quoi, je sais que je ne pourrai tout dire, surtout sur ce sujet si brûlant d’actualité guerrière.

 

Ce n’est jamais moi, en tant qu’Élisabeth, qui décide ce que je vais partager, ni quand. Ce sont uniquement nos amis du ciel et de l’intraterre qui m’y invitent… Certes, toujours en accord avec ma Présence! Cela a toujours été ainsi, même du temps où j’étais Channel, en l’occurrence pendant les six dernières années de ce que fut le Temps du channeling. (Sourire)

 

À peine quelques jours après ‘Assumer ses peurs avant les trois jours de nuit’, mais ce, dans la même mouvance, la fée des trois jours, de l’action intérieure du Féminin (Mère Divine et Fille Divine), tient instamment à nous rappeler certains points sur les Éléments, ses compagnons de l’action extérieure du Masculin (Père Divin et Fils Divin).

 

En effet, et pour faire simple, si nous interagissons par nos pensées, émotions et actions sur les Éléments, les Éléments interagissent également sur nous, sur nos pensées, émotions et actions. La guerre des Éléments est le reflet de nos guerres intérieures, comme nos guerres extérieures sont démultipliées par l’influence des Éléments. Pour faire vraiment très court...

 

Voyez par exemple le comportement d’un chat lorsqu’il fait beaucoup de vent… Cet exemple du règne animal, parce que nous sommes liés et reliés à tous les règnes. Mais je ne vais pas redire tout ce qui est exprimé en cet espace internet à ce sujet, et bien mieux que par moi (Rires). Maître Hadrass ou le cœur d'agate peuvent ainsi s’adresser à nouveau à nous.

 

L’astre appelé Nibiru nous rappelle qu’il est, tout comme sa sœur Gaïa, un Être divin au rang de notre Être Réel, si l’on pouvait comparer ce qui ne peut l’être. Les êtres qu’ils sont, même en leur manifestation incarnée actuellement avec nous, sont bien plus grands que toutes nos incarnations présentes.

 

Nibiru nous confirme son intervention proche, mais nous dit aussi qu’il ne donnera aucune autre précision à ce sujet. Les interprétations les plus folles, des plus alarmistes aux plus puériles, font actuellement rage (dans tous les sens du terme) en nous, comme à l’extérieur de nous, et ce, par la voix de beaucoup trop.

 

Les éléments Feu, Air, Eau, Terre, grondent de plus en plus souvent. Nous le voyons tous. Pourtant, ils nous préviennent depuis des millénaires. Encore et encore! Alors, qu’attendions-nous? Qu’ils grondent encore plus fort? C’est fait.

 

Les Éléments s’enflammeront et souffleront de toute la puissance de leur dernière action quand sera venu le Temps des trois jours de nuit. Alors, qu’attendons-nous encore? pour ne plus être aveugles, sourds et muets de tous leurs messages d’amour.

 

 

Extraits du message ‘Le présent de la joie perpétuelle des zéphirs’ émis le 9 février 2008 depuis les Éléments

 

…«Certes, parfois nous vous apparaissons comme une soi-disant injustice divine, comme une punition ou comme un châtiment. Mais de quoi, mon Dieu? Si vous saviez combien nous vous aimons, nous qui avons choisi de vous servir dans un amour inconditionnel…

 

Si nous avons grondé (et nous gronderons encore) de la Voix du Père, combien vous oubliez toutes les joies et tous les bienfaits que nous vous avons apportés et que nous vous donnons à chaque instant, toutes ces douceurs et toute la douceur du Cœur de la Mère, tout l’amour du Créateur Unique.»…

 

…«Jamais la justice du Père ne peut être injustesse ou injustice. Jamais. Alors que vous l’acceptiez ou non, telle elle est. Si vous lui résistez, alors oui vous souffrez et vous souffrirez.

 

Sachez également que lorsque nous œuvrons en tant qu’action divine, nous œuvrons pareillement au service de la justice divine dont nous sommes les agents divins les plus directs. C’est d’ailleurs en tant que tels que nous sommes au service de la Fée des Trois Jours et des Trois Nuits, qui est une autre manifestation de l’Amour divin en action et qui approche à très grands pas, dans un souffle de vie que vous appelez le pneuma sacré.»…

 

…«Si notre Père nous insuffle à travers nous de souffler plus fort (parce que vous n’entendez pas) en ce lieu ou un autre, si notre Père nous insuffle d’aimer plus fort (parce que vous ne ressentez pas), si notre Père nous insuffle de vous tendre les bras (parce que vous ne les voyez pas), alors nous le faisons dans la plus grande joie entière et sans aucunement mesurer notre action pour vous.

 

Seul le Mouvement divin sait mesurer sa propre puissance, seul le Père est notre Maître car seul le Père est à notre Service. Ah!… Oui, vous pouvez méditer cette dernière phrase… (Très grands rires de joie cristalline).

 

Ainsi que nous en avons déjà informé certains parmi vous, nous vous confirmons que tous les éléments de votre Terre et sur votre Terre vont reprendre leur place qu’ils n’auraient jamais dû quitter, bien que nous sachions que notre propre souffrance pour chacun de vous (et certainement pas pour nous) ait été permise un temps par le Créateur.

 

Mais aujourd’hui, il est assez. Et nous sommes non seulement autorisés mais également conviés à prendre notre place, à reprendre toute notre place.

 

Certes, cela va occasionner bien des changements sur votre terre et pour votre Terre, dans vos pays, dans vos rivières, dans vos fleuves, en vos mers et en vos océans, vos montagnes, vos volcans, vos plaines, votre climat… et cela a déjà commencé mais ce n’étaient que les prémices.

 

Et bien d’autres messages en ce sens vous sont donnés depuis plusieurs années et pourtant, vous ne voulez pas les entendre, vous ne voulez pas les voir, vous ne voulez pas les accepter. Même vous qui croyez l’avoir fait en toute bonne foi, car en réalité vous l’acceptez à condition qu’Untel ou Unetelle ne risque rien, que tel endroit ne soit pas touché…

 

Mais vous savez bien que quoi qu’il arrive, dans quelque endroit que cela puisse arriver, l’un sera enlevé de son champ alors que l’autre, juste à côté pourtant, restera. Pourquoi? Parce qu’ainsi VOUS l’avez décidé, en votre âme et avec l’accord de votre Présence.»…

 

Extraits du message ‘La royauté du cœur sacré’ émis le 4 mai 2009 depuis le deva de la terre de France

 

…«Tous les éléments reprennent leur place et cela vous le savez, y compris dans votre réalité 3D, et vous commencez même à l’accepter vraiment. Mais surtout, sachez que tous les règnes se réapproprient leur propre royauté divine sans plus aucune allégeance ou dépendance au règne humain! […]

 

Et cela est une telle joie pour nous tous! Mais également plus particulièrement pour cette Terre de Bretagne qui est ainsi l’élan/confluence de la royauté du Cœur Sacré en votre Terre de France dont je suis l’insigne Deva et en même temps le plus modeste des gardiens.

 

La Terre de Bretagne est, pour faire image et si l’on ramène cette image à la géométrie sacrée de la France: «les pieds» permettant l’ancrage sacré de votre France.

 

A partir de ce nouvel élan de tous les règnes vers l’ancrage définitif du Cœur Sacré en votre Terre de France (au sens élargi dont je vous ai déjà parlé) et que les Chouans avaient tenté en leur époque, votre France va être ainsi adombrée du Cœur Sacré du Père et de la Mère.»…

 

…«La Terre ne vous appartient pas. C’est la Terre et tous les règnes qui vous font appartenir à la communauté du vivant de cet espace de vie. D’une certaine manière, vous êtes invité à entrer à nouveau dans la danse des éléments [...], mais certainement plus à jouer tous les rôles de vos prétentions à vouloir être!»…

 

Extraits du témoignage d’Élisabeth en Luce ‘Les eaux montent et les airs tournoient’ du 29 juin 2013

 

…«Est-il besoin de nous rappeler que toutes les manifestations extérieures de notre terre Gaïa ne sont uniquement que celles de nos émotions non acceptées?

 

Est-il encore besoin de nous rappeler que nos perceptions, donc illusoires, donc illusions, vont être mises à rude épreuve? jusqu’à ce que nous acceptions, individuellement puis collectivement, que l’état extérieur de la planète et de ses éléments est le reflet de notre état intérieur que, par amour, Gaïa nous montre et va nous montrer de plus en plus.»…

 

…«Pour ce qui est des éléments terre et feu, je ne doute pas qu’ils vont bientôt se manifester également de plus en plus, au su et au vu de tous, pour que pas un de nous ne puisse plus jamais dire: Mais je ne savais pas que, moi aussi, je suis responsable de tout cela!»…

 

…«Enfin, je vais terminer par ce qui s’est passé ces dernières semaines dans le sud-ouest français, et notamment à Lourdes.

 

Il est bien évident que c’est loin d’être hasard que ce débordement «de mémoire d’homme» du gave de Pau. A la fois sa colère divine, à la fois son propre nettoyage, sa purification, sa volonté de reprendre sa juste place, etc. parce que cette rivière a fait le choix de refaire son lit comme elle a décidé de se coucher. (Sourire)

 

Comme l’ont fait et vont le manifester de plus en plus tous nos éléments extérieurs, donc intérieurs. Parce que, en premier lieu, les eaux montent et les airs tournoient en chacun de nous.»…

 

Extraits du témoignage d’Élisabeth en Luce ‘L’hiver des tribulations s’en vient’ du 20 novembre 2013

 

…«La terre est touchée chaque jour, que cela soit par ses vents tournoyants, ses tremblements sismiques ou ses eaux débordantes, et tout est loin de nous être rapporté, sauf quand cela atteint des proportions telles que, récemment, pour les Philippines ou pour le tsunami au Japon... […]

 

Depuis, la terre continue de trembler au Japon, et les suites visibles mais aussi invisibles du tsunami de mars 2011 sont encore loin d’être arrivées, tout comme les eaux s’épanchent également en beaucoup de pays. Mais, quand il semble n’y avoir aucune perte humaine importante, cela est passé au maximum sous silence, ou bien à peine relaté, entre deux faits divers.

 

L’élément Feu, lui non plus n’est plus en sommeil en bien des endroits, mais, pour l’instant, la grande catastrophe non seulement digne de l’intérêt journalistique, mais également impossible à cacher au plus grand nombre, n’a pas encore eu lieu. Du moins en notre XXIe siècle...

 

Sans parler de toutes ces mini-alertes de la part des Eléments et de Gaïa jusqu’en notre France pentagonale, pourtant directement jusqu’en notre climat détraqué...»…

 

…«Ainsi, comme vous le savez, les vagues d’éruption solaire s’intensifient, tant en quantité qu’en qualité, mais vont s’intensifier de plus en plus jusqu’à ce que la vibration du couple Lune/Soleil soit à nouveau acceptée et intégrée en chacun de nous, c’est-à-dire comme étant notre couple intérieur divin le plus directement incarné en 3D.

 

Il en est de même des vagues d’éruption lunaire qui vont aussi s’intensifier de plus en plus, justement, depuis cette pleine lune de novembre 2013. Et les effets ne joueront pas uniquement sur les marées extérieures, mais bien sur toutes nos marées intérieures que plus personne d’éveillé ne pourra ignorer. […]

 

Parce que seul le couple Lune/Soleil intérieur pourra éclairer nos 3 jours de nuit, lesquels clôtureront la dernière nuit de l’âme, si nous l’acceptons comme étant bien la dernière, qui a commencé le 28 avril 2010.

 

Le refus ou l’acceptation de ces Pleines Lunes et de ces Pleins Soleils (s’il fallait donner un nom), ont donc une incidence directe très importante, individuellement comme collectivement, intérieurement comme extérieurement, en notre refus ou en notre acceptation de l’ascension, et donc, sur tous nos climats intérieurs et extérieurs.

 

Les richesses matérielles, toutes liées d’une manière ou d’une autre à l’exploitation de Terra comme de tous les règnes, ne peuvent plus être.

 

L’appropriation de notre planète et de ses 5 éléments ne peut plus être.

 

La propriété matérielle, affective, émotionnelle, spirituelle ne peut plus être.

 

Le Veau d’Or a sévi dans tous ces domaines.

 

Mais ce temps (climat) est terminé… même si pas tout à fait dans ses conséquences visibles pour tous. Et donc, dans le visible collectif, l’on peut dire que ce climat va se terminer, au vu et au su de tous, par ce que nous avons pris l’habitude d’appeler «les catastrophes annoncées».

 

Parce que ce temps (époque) est terminé... même si pas tout à fait dans ses conséquences visibles pour tous. Et donc, dans le visible collectif, l’on peut dire que cette période de l’ancien jeu de l’humain séparé du divin est seulement en train de se terminer, et ce, sur quelques années.

 

Car si l’Ascension (donc, collective) n’a pas eu lieu en 2012 comme certains ont voulu y croire, cela n’est pas non plus pour dans des dizaines d’années, comme d’autres veulent nous le faire croire.

 

Ou alors, d’autres encore qui nous disent que nous sommes déjà sur la Nouvelle Terre et dans la 5e dimension... Collectivement?

 

Pourtant, et justement parce que nous sommes encore collectivement dans un monde duel, donc de polarité, si le «terrible» s’intensifie, la lumière aussi. Mais ne voir que le côté sombre (donc, associé à une punition divine quelconque), ou alors uniquement le côté lumineux (donc, associé à un quelconque monde de bisounours) est encore faire le jeu de la séparation…

 

Accepter, même quand c’est très difficile, que tout n’est que pour le bien de la Vie comme de nos vies, sans ne plus chercher à savoir le pourquoi du comment des desseins de Dieu, qui sont impénétrables...»…

 

Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

À qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!

Élisabeth/Luce Guide-interprète spirituelle

 

 

Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité,

y compris cette phrase

13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 10:48

 

 

Témoignage d’Élisabeth en Luce du 13 mai 2015

 

En présence de la fée des trois jours

 

ASSUMER SES PEURS AVANT LES TROIS JOURS DE NUIT

 

La vérification ultime de là où nous en sommes vis-à-vis de nos peurs se jouera, dans le cadre des trois jours de nuit, devant la fée des trois jours qui sera ainsi notre dernier Sphinx.

 

Il ne nous est pas demandé de combattre nos peurs, surtout pas! Et cela n’a jamais été l’intention par qui que ce soit de l’énergie Amour (nos amis du ciel et de l’intraterre) ni par nos frères et sœurs humains dans l’amour de la foi. Il nous est simplement demandé de regarder toutes nos peurs à partir de notre espace interne, seul lieu de nous-mêmes qui est en paix, en amour et en harmonie.

 

Dès lors, être en paix, être en amour et être en harmonie avec nos peurs, c’est être dans la foi. Et donc, quoi qu’il se passe intérieurement et/ou extérieurement, nous ne craignons rien, même pas nos peurs... Quand nous sommes dans les bras de notre Présence!

 

Assumons toutes nos peurs avant les trois jours de nuit. Pour cela, il nous reste quelques toutes petites années.

 

La fée des trois jours nous en reparlera dans le cadre de son troisième tempo.

 

 

Extraits du message ‘Osez remercier vos masques et apparaissez’ via emmanuelle émis le 5 avril 2010 depuis Sanat Kumara

 

…«Le masque est donc enfanté puis posé sur la face lorsque, à aucun prix, vous ne voulez que l’autre sache ce que vous ressentez, donc qui vous êtes en réalité. Pour nous, un être divinement sensible, rempli d’amour à offrir mais ayant peur de ne pas recevoir, ou peut-être ayant peur de recevoir, justement.»…

 

…«Le masque porte également en lui tout simplement la peur de «qui vous êtes» ainsi que la peur de vous montrer aux autres. La peur d’être jugé occupe également une grande place au creux de votre peur.

 

La peur est bien la pierre fondatrice du masque et elle a, chers amies et amis, tous les visages que vous lui avez accordés (notamment au cours de vos incarnations où vous êtes apparu au monde, et où le monde a disposé de vous. Sans compter le trauma collectif de la mémoire de votre Frère Yeshua qui est apparu au monde et a souffert sur la croix). […]

 

Nous n’avons pas peur de qui nous sommes, car nous sommes dans l’orgueil, l’ego et la fierté divins. Nous apparaissons à nous-même(s) tel(s) que nous sommes et nous vous apparaissons tels que nous sommes.»…

 

…«Pour faire image, nous pourrions aussi dire que le masque est la manifestation du reniement de soi dans les grandes profondeurs. Il est le symptôme de votre création venue directement de votre peur ou de votre crainte d’être.»…

 

…«Alors si tel est votre choix, déposez en nos mains toutes vos peurs, toutes vos craintes, toutes vos souffrances, toutes vos mémoires, quels que soient le visage ou les «loups» que vous leur ayez attribués.

 

Osez déposer aux pieds de la Paix tous vos déguisements de guerre, qu’ils soient silencieux ou criards.

 

Osez accepter la Paix de votre Paix, l’Amour de votre Paix ainsi que l’Harmonie de votre Paix car celle qui se présente devant vous, et à qui vous pouvez déposer vos «masques» à ses pieds, est d’abord Votre Paix.»…

 

Extraits du témoignage d’Élisabeth en Luce ‘Madame solitude frappe à la porte de nos peurs’ du 21 juin 2011

 

…«C’est ainsi que, répondant à la peur, à toutes nos peurs et même à la peur d'avoir peur, notre personnalité intervient pour soi-disant nous "sauvegarder" de tout danger que pourrait représenter l’autre ou tout ce qui vient des autres, vécu par nous comme étant extérieur ou étranger et semblant dès lors démultiplier notre propre sentiment d'insécurité.»…

 

…«Plus nous avons peur, plus nous nous réfugions en les aspects de notre personnalité voulant se rassurer. Et plus nous nous enfermons en notre ego dualisé, plus nous avons peur!

 

Pourtant, la Grâce de la vie n’a jamais été cela.

 

C’est pourquoi aujourd’hui comme de tout temps, la Vie nous propose inlassablement un nouveau regard sur elle comme sur notre quotidien d’humain.

 

La Vie nous invite à oser accepter le vertige de tous ses défis pour nous guérir de tout réflexe de peur.

 

Ainsi paradoxalement, malgré nos peurs ou malgré la probabilité de création de nos peurs, car nos peurs ne peuvent disparaître que si nous les acceptons, les regardons et les remercions en prenant conscience qu’elles répondent uniquement à un réflexe, c’est bien pourtant en osant avancer que peu à peu elles s’effacent d’elles-mêmes.

 

D'elles-mêmes ! Et surtout pas en voulant, ni en tentant de les contraindre, de les faire taire, de les museler, de croire les tuer comme de les contrôler. […]

 

Ne nous laissons plus contrôler par nos peurs en ne tentant plus de les contrôler! (Sourire)

 

Et tous, nous avons expérimenté notre inutile contrôle de nos vies, l’ego humain s’avérant en fin de compte impuissant à apaiser durablement et réellement toutes nos peurs humaines.»…

 

Extraits du témoignage d’Élisabeth en Luce ‘Le feu rouge de la 3e peur collective’ du 27 août 2011

 

…«Il en est ainsi également de beaucoup de channels et de thérapeutes qui, en succombant aux peurs individuelles et collectives, ont voulu se rassurer par leurs propres soi-disant miracles d'efficacité extérieure, et ce, dans les domaines affectif, amical, familial, spirituel, scientifique, énergétique, etc. […]

 

Mais s'ils ont succombé, c'est parce qu'ils ont succombé en premier lieu à la deuxième peur collective, la Peur Verte (cf. ci-après), qui représente la «fausse sécurité du cœur isolé» niant son unité avec le corps incarné et le mental incarné.

 

C'est aussi parce qu'ils n'ont pas su garder la foi intacte en eux et se sont laissé déstabiliser de leurs propres impatiences. Impatiences vis-à-vis des résultats, de l'abondance, de la sécurité, du couple, de l'amitié, de la profession, de la santé, du temps divin, de l'amour divin, etc.

 

Ils n'ont pas su garder intactes, en quittant leur espace interne, les Promesses Divines de Droit Divin et ont succombé aux promesses spirituelles et/ou matérielles de droits humains.»…

 

…«Mais à chaque fois qu'un ou qu'une d'entre nous chute, c'est un de nos frères et sœurs dans l'unité divine, mais aussi en notre expérimentation: un de nos amis, un de nos parents, un de nos enfants, un de nos voisins, l'homme ou la femme que l'on aime...

 

Et c'est à chaque fois une partie de nous qui s'en va et nourrit alors tous ceux qui se laissent emporter par toutes les peurs et attentes humaines.»…

 

…«Qu’avait-elle ressenti face aux Cavaliers? Ce dont elle se souvenait seulement, c’était d’avoir eu très froid et de s’être retrouvée dans un brouillard très opaque.

 

—Exactement. Tu dois savoir que le premier vient du Nord, littéralement du Nord, amenant avec lui le froid; il représente la première peur: la peur cendrée appelée aussi la peur grise, quand tu ne sais pas encore, mais que tu commences à penser que le pire peut arriver.

 

Ensuite, le Cavalier de l’Est surgit, porteur du givre qui te recouvre rapidement. Tu sens son froid glacial te paralysant dans sa brume compacte, c’est l’instant de la peur blanche. Certains l’appellent la peur verte, de la couleur du chakra du cœur, car pendant un instant, tu penses enfin disposer de toutes tes forces puisque ton sang afflue beaucoup plus rapidement vers ton cœur, et ainsi tu crois être capable de vaincre l’adversaire.

 

Fais alors très attention car s’il parvient à t’entourer complètement, arrive le tour du cavalier du Sud avec son soleil brûlant; c’est la peur rouge, quand tu ressens la chaleur, soi-disant bienfaisante, qui en réalité va réussir à faire fondre toutes tes protections, car tu te crois en sécurité.

 

Arrive enfin le Cavalier de l’Ouest qui t’invitera à demeurer définitivement sous son ciel plombé te privant ainsi de toute lumière. La quatrième peur aura alors pris possession de toi: c’est la peur bleue, parfois aussi appelée la peur noire, qui t’étreint le cœur à tout jamais.»…

 

…«Pour ne pas, encore une fois, trop interférer sur vos propres compréhensions et acceptations (ou refus... Sourire), je suis invitée à vous dire très peu sur la peur de notre temps actuel linéaire.

 

Voyons (ou ne voyons pas) combien sont de plus en plus nombreux les textes, les discours officiels ou non, les media humains ou non, les channels et thérapeutes désactivés, les dirigeants déconnectés, etc. à attirer notre attention sur toutes nos peurs manifestées sur ce monde de troisième dimension pour nous inciter à ceci ou cela, comme par exemple à nous regrouper volontairement, à agir extérieurement, à "briller", à nous faire connaître ou reconnaître en exprimant extérieurement notre Lumière, à suivre telle procédure de reconnaissance,...

 

MAIS POURQUOI ? Là est la véritable question que chacun devrait se poser.

 

C'est ainsi que «le moment des injustes» bat son plein dans le bal de nos peurs, de nos doutes et de toutes nos impatiences! C'est ainsi que le moment des injustes semble répondre à toutes nos attentes.

 

C'est ainsi que tous vont nous proposer et nous proposent le miel de leur fiel en semblant nous apporter toutes les réponses à toutes les préoccupations humaines...»…

 

Extrait du témoignage d’Élisabeth en Luce ‘Ne soyons pas effrayés par le feu noir de la dernière peur’ du 27 février 2013

 

…«Allez-vous accepter de reprendre totalement la responsabilité en tant que créateurs incarnés conscients?

 

Tous les épouvantails, toutes les peurs collectives, tout ce que le monde vous envoie (et vous renvoie) n’a pour seule finalité que de vous permettre de trouver votre manière d’exprimer la réponse à cette seule et unique question, VOTRE réponse unique et éternelle qui détermine la manière dont vos choix ultimes prendront forme:

 

Allez-vous accepter de passer la porte de l’au-delà de vous-même, de l’au-delà de toutes vos identités avec lesquelles vous vous êtes construits, de l'au-delà de tous les rôles que vous avez joués et sur lesquels vous vous appuyez encore parfois?»…

 

Extrait du témoignage d’Élisabeth en Luce ‘La peur inhibe le papillon alchimique de l’immortalité’ du 18 juin 2014

 

…«Actuellement, nous sommes tous et toutes plongés dans la peur noire collective de l’Humanité en refus d’elle-même.

 

Même si, individuellement, nous avons su dire non aux trois premières peurs (cf. ‘Le feu rouge de la 3e peur collective’), nous ne pouvons faire comme si la Peur et toutes ses extensions ne touchaient pas la très grande majorité.»…

 

…«La peur, toutes nos peurs, comme l’Ombre et toutes nos ombres, sont actuellement sollicitées par certains êtres invisibles mais également certains humains. Ils tentent (et nous tentent aussi) de dissimuler par leurs fumées visibles ou invisibles: le feu alchimique de notre connexion directe avec Dieu. Ils attirent ainsi toute l’attention de notre ego en mettant en avant risques réels et potentiels, car ils savent que l’ego répond toujours par la peur…

 

Ainsi, quand nous ressentons une peur, quelle qu’elle soit, c’est uniquement parce que nous nous laissons dominer et détourner par notre ego, ou par l’ego des autres.

 

Si le travail est l’opium du peuple, la peur est l’opium de l’ego, et l’ego, l'opium du pouvoir. [...]

 

Ne fuyons plus nos peurs, notre ego, nos ombres, toutes nos ombres, mais accueillons-les, rassurons-les, assurons-les de notre amour indéfectible. Reconnaissons-les pour ce qu’ils sont et nous dévoilent: là où nous en sommes concernant, à la fois, notre écoute de tous ces sauveurs extérieurs et notre non-écoute de notre vérité divine, uniquement intérieure.

 

Pourquoi, et ce, concomitamment, toutes nos peurs et tous nos besoins d’être rassurés sont-ils plus particulièrement accentués? si ce n’est pour tenter de nous détourner de notre transformation en cours, de notre transition vers le Papillon Divin que nous sommes réellement.

 

Parce que ces êtres savent parfaitement que nous sommes encore collectivement dans la croyance, donc dans la superstition, et notamment dans la croyance que nous ne pourrions devenir qui nous sommes… sans eux, sans une aide extérieure, sans leur aide extérieure, sans leur protection, sans leur guerre, sans leur paix!

 

Parce qu’ils savent que nous n’osons pas encore accepter que l’alchimie divine n’a plus besoin d’aucune quête, d’aucune destination, d’aucun repère, d’aucun objectif, d’aucune projection, d’aucune objectivation, d’aucun projet, d’aucun rituel, d’aucune espérance, d’aucun souhait, d’aucune incantation, d’aucun mantra, d’aucune activation, d’aucune méditation, d’aucune anticipation, d’aucune réponse, d’aucune aide, d'aucun combat, d'aucune résistance…

 

Rien de rien! Si ce n’est notre OUI à la vie, exactement là où nous nous trouvons, autant extérieurement qu’intérieurement, autant humainement que divinement.

 

Dieu n’attend pas que nous soyons parfaits humainement, il sait que nous sommes parfaits divinement.

 

Nous sommes déjà l’éternité (en notre divinité), comme nous pouvons réaliser l’immortalité (en notre humanité) dès que nous acceptons et reconnaissons notre incarnation, mais ce, totalement: sans continuer à jouer aux gentils, aux méchants, aux victimes, aux bourreaux, aux sauveurs, aux tièdes, aux contestataires, aux moutons comme aux résistants de tous poils…»…

 

Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

À qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!

Élisabeth/Luce Guide-interprète spirituelle

 

 

Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité,

y compris cette phrase

31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 10:22

/tag/trois20jours20de20nuit/medium_clubbing_ange.jpg



Témoignage d’Élisabeth en Luce du 31 mars 2014

PEUR DE LA REALITE CONCRETE DE LA PRESENCE

Certes, il n'est plus temps d'être ce qu'on n'est pas ! ainsi qu'il nous est rappelé dans mon dernier témoignage.

Pour cela, ne soyons plus effrayés par le feu noir de la dernière peur, dans laquelle nous nous trouvons tous actuellement, que nous en ayons conscience ou non, quelle que soit notre vision, quel que soit notre choix d'âme, quel que soit notre choix humain.

Mais, et paradoxalement, notre plus grande peur, et donc celle à l'origine de toutes nos autres peurs humaines, ne serait-elle pas justement la peur de ce que, pourtant, nous appelons tous et toutes à nous, à savoir la concrétude de notre Présence? En d'autres termes: le Ciel sur la Terre, le Paradis sur Terre, l'Ascension, la Nouvelle Terre, et bien d'autres noms.

Les deux textes proposés ci-après s'adressent à nous tous, bien évidemment, dans le sens qu'ils s'adressent à notre âme.

Cependant, ils s'adressent peut-être tout particulièrement à ceux et à celles dont leurs Présences, en accord avec leurs âmes, ont fait le choix d'être guides de l'Humanité actuelle.

Extrait de la Préface «Quand décidément la vie est providence» de la 2e édition de La vie providence II L'eau de feu du cœur sacré

...«Comme nous savons parfaitement que nos livres, y compris à venir, sont le témoignage mais peut-être essentiellement le testament/cadeau d’une certaine intimité partagée de notre vie de messagers au service du divin au service de l’humain.

Comme si c’était une dernière manifestation de notre présence sur la terre actuelle que nous allons quitter d’ici quelque temps. Quand exactement? Cela aussi nous l’ignorons. Mais nous savons que notre Présence a décidé pour tous deux comme pour d’autres, il y a de cela bien des éons, que nous ne ferions pas partie de ceux qui resteront pour aider les tout derniers volontaires à l’Ascension.

(N.D.R. du 4 février 2014 : «pour tous deux comme pour d’autres» se réfère à «nos Êtres Réels», et non à nos incarnations terrestres, si nous n’avons pas confirmé en toute conscience le choix initial de notre âme. Dieu ne s’impose pas, notre choix originel ne s’impose pas)

Nous œuvrons actuellement en notre qualité de «guide de guides».

C’est pourquoi, lorsque nous aurons terminé d’accompagner dans leurs propres choix tous les guides qui seront venus jusqu’à nous, non pas pour nous dogmatiser ni encore moins nous sanctifier, mais bien uniquement pour recevoir notre témoignage (nous ne sommes pas des prophètes), alors nous nous retirerons pour œuvrer différemment, tandis que ces personnes prendront le relais en leur qualité de «montreurs de voie» de l’Humanité.

En effet, pour notre part -avec quelques autres, car nous sommes très peu à servir ainsi- nous ne sommes pas directement des guides de l’Humanité, mais bien comme une qualité d’éclaireurs terrestrement incarnés pour guider le plus simplement possible les futurs «guides humains» que vous êtes déjà.  […]

Ainsi, par notre présent élargi (via Luce), nous sentons bien que nous ne resterons pas encore très longtemps sur cette terre. Et de cela aussi nous avons à faire le deuil. Deuil de cette tristesse de tout quitter, que nous sentons parfois nous étreindre. Deuil de cette Humanité qui ne voudra pas changer, de cette Humanité qui refera un tour de manège en 3e dimension. Deuil de l’ancien pour le nouveau, deuil également de toutes les parties anciennes de tous nos corps...

Pourtant, par cette même vision élargie (via Loriel), nous savons bien que cette tristesse passagère ne peut et ne pourra que nous mener à notre véritable joie pour toutes les Humanités, y compris pour celles dont nous avons encore à faire le deuil entièrement. Si nous ne voulons plus, si vous ne voulez plus être piégés à nouveau par ce que nous avons déjà tous expérimenté et intégré: les vibrations dites de 3e dimension.

Nous ne pouvons pas faire de l’ancien avec le nouveau, comme nous ne pouvons plus faire du nouveau avec de l’ancien, si nous avons choisi de poser le pied définitivement et sans plus tergiverser sur cette Nouvelle Terre qui est déjà là. […]

Ainsi, si vous lisez ces mots, sachez que vous êtes des guides de l’Humanité. Oui, sans plus aucun doute -comme n’en ont jamais douté nos correspondants de lumière- vous êtes tous et chacun guides de l’Humanité, même si à des degrés divers, et ce, pour toutes les Humanités terrestres en leurs évolutions différenciées qui auront et ont déjà besoin de vos présences.

Quand la Vie est Providence, tout se met en place parfaitement, car tout est déjà en place. Et décidément… la vie est véritablement providence!

Mais rassurez-vous (Rires), nous sommes encore là et bien là pour quelque temps, comme nous vous assurons d’être auprès de vous pour cet instant magique où toute la terre ascensionnera collectivement et que, pour rien au monde, nous ne manquerions.

Luce et Loriel œuvrent déjà depuis si longtemps à l’édification de cette Nouvelle Terre à laquelle, en tant que créateurs de mondes, ils ont contribué -et continuent à y participer- comme ils le firent au tout début de la création de cette terre que nous connaissons aujourd’hui. […]

Que vous dire de plus à ce sujet que nous-mêmes ignorons?! (Rires)»...


/tag/trois20jours20de20nuit/medium_clubbing_ange.jpg

Message personnel du 1er mars 2009 d’Adama et d’Istrée depuis le temple de transmutation de l'intraterre via Loriel pour Luce incarnée


Je précise que si nous avions reçu cette réponse en premier lieu strictement personnelle, c'est bien parce qu'auparavant nous étions déjà passés par tout un tas de prises de conscience intérieures, en ligne directe avec ce message.

En d'autres termes, c'est seulement à chaque fois que nous faisons un pas vers nous-mêmes, donc vers nous-même, et vers nos grands frères et sœurs que ces derniers font dix pas vers nous, mais uniquement dans ce cas.

Ils ne peuvent répondre, interagir, communiquer avec nous (nous tous!) uniquement quand nous faisons ce pas.

C'est en ce sens que le fameux «aide-toi, et le Ciel t'aidera» peut également manifester toute sa puissance!


«Bienvenue, et merci de nous accueillir dans ce passage essentiel pour vous deux.

Bien entendu, tous les passages sont essentiels, mais vous ne pouvez plus ignorer que l'essentiel n’est pas dans le passage ou les passages, mais dans le non-contrôle du saut de l'ange au bord d'un prétendu gouffre de l'inconnu, que pourtant vous connaissez déjà dans vos autres plans et dimensions.

Rien n'est déjà plus comme avant, et ce que tu croyais, Luce, être de la mythomanie ou de l'imagination te transperce le cœur et le corps de toutes parts, comme dans une sorte de crucifixion rédemptrice que tu ferais par amour des Hommes et de la Terre.

Que décides-tu? Tu sais que tout cela est aussi réel que la matérialité supposée de ton corps, et tu refuses cette concrétude que tu reproches quelque part aussi à Loriel.

Vous ne pouvez plus vous fuir et fuir de toutes parts en prétextant ceci ou cela, non pas que nous pourrions vous obliger à ceci ou cela. Et, bien que nous puissions le faire (sans le faire), vous savez bien que nous respectons totalement ce que vous êtes venus être ici et maintenant.

La Présence est là... dans sa forme physique autour de vous deux (mais pas seulement, bien sûr), et vos tristesses, vos pleurs et vos doutes sont le deuil de l'ancien.

Eh oui, vous râlez... Et pourtant, ce deuil doit être vécu dans votre incarnation pour respecter toutes les harmoniques de la manifestation de votre Être. Un deuil paisible comme la joie.


Voilà ce que signifie la foi dans la présence incarnée de votre étincelle divine.

Vous êtes tous deux au pied du mur que vous avez décidé de voir de près, et vous pestez du fait que vous y êtes. Gaminerie? Orgueils? (au pluriel… Sourire) Enfantillage? Un peu de tout cela...

Vous présentez l'avenir, tout du moins vous commencez à le percevoir, à travers la concrétude de ton présent élargi.

Ce présent élargi est prière de la Présence à travers ses propres extensions divines. Ce présent élargi est l'autel du graal de votre foi. Et, en disant cela, moi Adama, je ne fais que mettre en mots ce que tu continues, parfois encore, de prétendre n'être que des babioles d'un spiritualisme que tu défendrais.

Vous saisissez ainsi l'inéluctabilité de vos choix, que vous commencez à comprendre, encore une fois, concrètement pour vous. Il a été si facile pour toi de faire la leçon aux autres qu'il est temps pour vous de concrètement l'appliquer! (Sourire)

La peur de l'échec est un désir d'échec par votre non-vouloir de recevoir l'amour du divin.

La peur du manque est votre propre non-foi, dans votre inaptitude à être dans le fait que Dieu, le Big Boss, est votre seul et unique patron.

Vous avez tous deux encore peur de votre propre concrétude dans la réalité omniprésente de ce que vous êtes. Voilà la vérité à laquelle vous êtes confrontés actuellement. Et tout le reste tourne autour de cela. Les chimères ne sont que ce avec quoi vous vous battez.

Ce qui est en vous se manifeste hors de vous. Ce «cela» que vous avez touché, en le manifestant de votre Être Réel et en ayant reçu tous ces enseignements et initiations pendant ces trois ans, est une partie de votre Présence incarnée: la pierre angulaire de votre Présence, incarnée par le Cœur Sacré.

Alors, hasard ?

Ce qui est en bas est comme ce qui est en haut. Ce que vous avez reçu pendant ces trois années comme étant un «en bas», dans ce lieu, ne peut avoir pour corolaire et conséquence que son extension dans la Lumière. Comme cela vous a déjà été dit dans certaines communications orales.

Alors, hasard ?

Vous, vous et vous seuls, décidez de quand vous mettez le feu aux poudres, dans le respect de votre propre mouvement. Non pas votre petite volonté, mais la volonté suprême. Et, si cela a été le cas pour ces trois ans, il ne peut être autrement qu'exactement cette Volonté en action: maintenant.

Pourquoi, justement, cela changerait-il maintenant? Encore un hasard?

Tous deux vous sentez la solitude de vos missions, sans être en aucune manière pourfendeurs et vilipendeurs de qui ou quoi que ce soit.

C'est cela qui vous effraie, parce que personne ne sera là pour vous dire quoi faire, comment le faire, dire et quoi dire, et comment le dire, vous faire de jolies risettes pour vous démontrer que vous avez raison et que vous êtes sur le bon chemin. Nous disons bien: personne! Personne d'entre nous, bien sûr... Pourtant, nombreux sont et seront celles et ceux qui mettent tout en œuvre pour vous tenter, et ainsi croire vous détourner l'un de l'autre, donc de vous-même.

Car, avant de venir ici, vous nous avez demandé d'être à nouveau là, présents avec vous, afin d'accomplir à vos côtés ce qui doit l'être. Mais, si vous êtes semblables d'une certaine manière à tous les autres, vous savez que vous ne ressemblez à rien d'autre qu'à vous-même que nous connaissons, nous de l'autre côté du voile.

Alors, oui, du point de vue de votre ego et de votre mental et de tous vos corps conditionnés incarnés, vous ne pouvez que vous sentir seuls et perdus dans l'immensité de votre incarnation présente.

Vous ne pouvez vous appuyer que sur votre propre mouvement, qui est souffle directeur émanant du Big Boss lui-même... en dehors de toutes considérations anthropomorphiques.

Votre tristesse est celle du devenir des Hommes et de la Terre.

N'oubliez pas, n'oubliez plus que vous êtes ici présents de manière temporaire et que votre place n'est pas là, en quelque sorte, même si vous savez que votre amour pour l'Humanité vous a placés en ce plan pour faire toutes ces choses dont vous avez déjà eu quelques enseignements.

Votre corps est un corps de substitution, un corps d'incarnation issu de vos pensées-maîtres. Il n'est pas vous-même, et vous le savez. C'est une enveloppe divine du souffle divin dans toute sa splendeur et sa majesté, sa royauté (pourrions-nous dire) transfigurée pour illuminer la présence de l'Être suprême comme humble témoignage dans ce plan.

Vous êtes en train de comprendre la
solitude des éclaireurs, des novateurs, des avant-gardistes du souffle divin. Cette solitude dans la décision vous effraie, car vous savez que vous êtes seuls... sans l'être vraiment, pour les raisons que vous savez.

Faites ce que vous avez à faire, lorsque les choses se présentent et lorsque vous devez faire certaines choses.

Il en est de même pour le dire et le silence, pour l'action et le silence, et ainsi de suite. Action, parole, intention, volonté… Mettez (et vous l'êtes déjà), mettez en route tout cela, et le monde vous répondra, ce monde qui est également votre «patron» en étant aussi ce divin pur et merveilleux.

Demandez et vous recevrez. Agissez et vous recevrez.

Le monde n'est pas une photocopieuse comme le prétendent certains. En revanche, le monde répond toujours. Saisissez-vous la nuance?

Nous ne pouvons vous rassurer plus sans être dogmatiques et sectaires, d'une certaine façon. Nous sommes là, et vous pouvez compter sur nous tous, vous le savez.

Tout le reste, vous le savez déjà, et vous n'avez rien d’autre à savoir que ce que vous saurez en temps utile.

Votre Présence se dévoile dans la concrétude de votre Souffle, et c'est cela, encore une fois, qui vous effraie le plus: cette concrétude manifestée.

Et vous ne nous ferez jamais penser le contraire, ni douter en quoi que ce soit… (Rires)

Nous sommes avec vous. Paix sur vous.

Dans l'amour de l'Unique.

Adama et Istrée.»

Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

A qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!


Elisabeth/Luce
Guide-interprète spirituelle

Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

19 septembre 2012 3 19 /09 /septembre /2012 10:02

Yoda

Témoignage d’Élisabeth en Luce du 19 septembre 2012

DANS VIF DU SUJET ENTRÉS NOUS SOMMES

Les temps sont très sérieux, vraiment très sérieux, ainsi qu’Ashtar Sheran nous le rappelle depuis mai 2012.

Les temps paraissent à beaucoup d'entre nous vraiment de plus en plus difficiles alors que, pour d’autres, ils apparaissent de plus en plus aisés et merveilleux. Alors?

Alors, c’est comme si ces deux courants en apparence contradictoires se séparaient de plus en plus, jusqu’à même ne plus sembler pouvoir coexister en le même espace, en le même temps, en le même plan. Et, d’une certaine manière, cela est juste… Autour de nous, mais d’abord en nous.

C’est comme si le courant que je pourrais appeler «le vent négativiste», à outrance, se détachait de plus en plus de celui que je pourrais appeler «le vent positiviste», à outrance, chacun voulant rester sur ses positions, les seules vraies bien sûr, et ne plus trouver une quelconque unité, un quelconque pont entre l'extrémité qu'il représente avec l'extrémité que l'autre porte.

C'est ainsi qu'ils sont en train de devenir des extrêmistes, des extrêmes démesurés et déconnectés tous deux de la réalité divine.

Et c’est cela que Certains souhaitent, justement, pour nous Humanité.

Non seulement nous bloquer les uns contre les autres mais également, et d’abord, nous bloquer puis nous figer au sein de notre insécurité intérieure, en nos propres parties "négativistes" de dépendance matérialiste contre celles "positivistes" de glamour spiritualiste, également en dépendance, même si spirituelle!

Et ils le souhaitent, maintenant, et ils le font, maintenant, et ils nous y convient, maintenant.

Et ils avaient déjà commencé, mais ils viennent tout juste d’entrer dans le paroxysmique de leurs séductions, donc dans le paroxysmique de nos propres tentations extérieures et intérieures.

Certes, nous sommes prévenus depuis plus de six ans en ce lieu, depuis des siècles en bien d’autres…

Certes, depuis plusieurs mois, j’attire à nouveau votre attention, mon attention, toute notre attention sur ces thèmes de mise en garde, sur ces thèmes d'amour précautionneux…

Moi-même, nous-mêmes de «La Vie Providence» avons parfois pensé que tous nos Amis exagéraient, et notamment sur les agissements de tels "éveillés", dont ils nous faisaient part aussi en nos channelings et enseignements personnels, mais de manière plus précise…

Pourtant, des témoignages humains sont arrivés jusqu’à nous pour nous confirmer ceci et cela, toutes ces manigances très subtiles et bien huilées de comment nous amener à vendre notre âme, de notre propre volonté humaine.

Et pour cela Certains sont vraiment très doués, chapeau bas! à tous ces virtuoses de l'entourloupe spirituelle...

Et je ne parle pas uniquement de ceux que vous pouvez à présent reconnaître en une seconde, non! cela serait bien trop facile. Cela serait surtout les sous-estimer et ne pas les honorer.

Je parle également de tous ceux et de toutes celles qui, hier, étaient aussi… ou…! mais qui aujourd’hui ont rejoint l’énergie de pouvoirs dite du Grand Monarque.

Tout ceci appartient à nos propres discernements sur la voie de Retour.

Nos Amis nous invitent à nouveau à nous remettre dans les seuls bras de notre Présence, en notre espace intérieur sacré.

Et ils nous y inviteront jusqu’à plus soif, jusqu’à ce que nous ayons tous bu jusqu’à la lie tous les poisons que nous avons créés à tous les niveaux de nous-même et de notre environnement.

Cf. le texte ‘Ne soyez pas effrayés par ce qui vient’ que nous sommes invités à relire plus particulièrement en ce mois de septembre 2012.

Soyons donc, encore une fois, vraiment très vigilants, de plus en plus vigilants également en toute conscience, car Cela est, Ceux-là sont, et ils sont là et bien là.

Et ils ne nous feront aucun cadeau…

Aucun cadeau, sauf bien sûr la soi-disant parfaite récompense de notre attente, car en réponse exacte à notre manque, et ce, dans le domaine précisément qui nous touche, qui nous rend le plus sensible depuis notre naissance sur cette terre. Ce pour quoi et ce pourquoi, justement, nous sommes venus ici et maintenant:

Nous réaliser par notre Présence, de l'intérieur jusqu'à notre extérieur; mais chacun, chacune, en la manifestation spécifique selon son choix d'âme.

Et certainement pas en laissant quiconque réaliser pour nous ce qui ne peut que se réaliser par nous-même.

Sauf si cela est votre choix. Et dans ce cas il vous sera donné ce que vous aurez demandé... Tous vos choix seront honorés, strictement honorés.

Tous nos choix, tous nos libres choix de notre libre arbitre seront honorés.

Cf. également Lettre Providence 131 ‘Maître Temps ne nous appartient pas... comme aucun maître


Elisabeth/Luce

De la part

du Commandeur Ashtar Sheran
de Métatron
de Sanat Kumara et Safina Kumara

Au nom du Père et de la Mère, du Fils et de la Fille


Yoda

Deux extraits du message NE SOYEZ PAS EFFRAYÉS PAR CE QUI VIENT émis depuis l’Arche d’alliance et Gaïa

…« Gaïa ne demande pas de surhommes ni de saints, quoique d’une autre perception cela lui soit égal. Elle vous demande juste d’être ce que vous êtes venus installer en venant sur ce plan de vie. Elle ne veut rien d’autre car elle sait que lorsque vous êtes vous-mêmes, alors elle peut être totalement elle-même, ainsi que tous les plans de vie existants chez vous.

En vous libérant vous-même, vous libérez tous les autres. Ne vous demandez pas plus que vous ne le pouvez, n’exigez pas plus de vous que ce que la Vie vous demande tous les jours… en toute simplicité. Mais ne vous demandez pas moins non plus car alors cela reviendrait à encore vous déprécier.

Bien sûr que les temps paraissent durs! Mais c’est seulement le souffle de votre forge intérieure que vous humez avec tous vos sens en éveil.

Ne voyez pas ce que nous vous enseignons comme des exigences au-delà de ce que vous pouvez accomplir. Nous ne vous demandons pas d’être ceci ou cela. Nous ne vous demandons rien pour ainsi dire. C’est vous qui nous avez appelés comme de jeunes galopins empêtrés dans leurs bêtises afin que vous puissiez à nouveau voir clair dans tout ce vacarme.

Soyez certains que la mutation est là, la mutation de l’espèce humaine est là, à travers vos champs de conscience et vos expériences multidimensionnelles d’ici et d’ailleurs. Cette mutation est irréversible et vous êtes au premier plan de toutes ces choses, et l’Univers vous regarde avec stupéfaction et retient son souffle comme dans les grands moments de l’existence.»…

…« Gaïa naît à elle-même autant que vous et son activité énergétique arrive au plus haut point de rupture avec l’ancien. Et nous voyons cela sous nos yeux et nous en sommes émerveillés. Il est difficile pour chacun de vous d’imaginer à quel point la vie est toujours et systématiquement parfaite.

Tout ce qui vous entrave est enlevé.
Tout ce qui vous permet de vous élever vous est donné.
Tout ce qui vous permet de discerner par l’esprit de vérité est sur vous.
Toute la perfection de l’univers est là pour vous tous et pour la plus infime parcelle de vie ici présente.
Pas un ne peut être oublié et jeté au rebut sur le bord de la route.

La perfection divine est là à chaque instant. C’est la réalité de vos mondes d’origine et c’est cela qui prend forme actuellement.

Ce qui a été décrit comme étant les poupées russes de votre réunification ne peut qu’aboutir à votre libération totale et définitive, même si encore une fois, vous êtes déjà libres maintenant, dans l’absolu.

Quand les épousailles célestes se font entre le ciel et la terre, que se produit-il?
C’est cela la transition, l’ascension collective, l’éveil des consciences. Personne n’est abandonné car vous n’avez rien à perdre qui ne soit déjà éternel.

Ancrez-vous encore et encore dans l’espace sacré sans nom et sans image de vous-même.

Ne soyez pas effrayés par ce qui vient. Ne succombez en aucune manière à ce qui pourrait vous être montré.

Nous sommes là. Vous êtes là. Tout est parfait. »…


Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

A qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!


Elisabeth/Luce Guide-interprète spirituelle


Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 12:04

AU CREUX DE L'ONDE
de Catherine Bougnon Siménoff


Message reçu par Luce le 17 mai 2009

Fée des trois jours et Métatron

VIENT A VOUS VOTRE PROPRE JUGEMENT

OU AVANT LE DERNIER TEMPO DES TROIS JOURS


Cela fait quelques jours que nous insufflons notre invitation à Luce et Loriel pour qu’ils vous rapportent ce que nous allons vous dire en cet instant. Après quelques hésitations pour ne pas trop brusquer en vous l’image de leur propre ego, ils ont accepté tous deux de vous retranscrire nos propos, sachant parfaitement que leur besoin de «reconnaissance spirituelle» serait certes bien malmené.

Car avec plusieurs d’entre vous, ils acceptent de passer et sont en train de passer de leur incarnation sociale à leur incarnation spirituelle. De cela, nous vous parlerons dans une communication ultérieure lorsque nos deux messagers auront suffisamment intégré ce qu’ils vivent depuis quelques semaines.

Mais pour ce qui est de ce message, nous parlons tous deux en notre nom et bien évidemment également au nom de tous les ordres divins angéliques et archangéliques, dans la grâce de notre Père et de notre Mère à tous.

Ainsi nos deux messagers, comme tous ceux parmi vous qui l’avez accepté, sont en train de recevoir directement de leur Présence et ce, sans aucun intermédiaire autre que leurs guides, la vibrance originelle de vos mondes. Nous n’en dirons pas plus à ce sujet car cela serait non seulement interférer mais également entrer dans l’intimité de chacun.

En revanche, ce que nous sommes conviés par le Père et la Mère à vous dire est ceci:

Le troisième tempo de la Fée des trois jours, ainsi que notre messagère les a intitulés (cf.
Premier tempo’ et ‘Deuxième tempo des trois jours’), est tout près de vous en terme de temps linéaire et vous bousculera dans toutes vos certitudes et croyances, y compris et peut-être surtout (sourire) dans votre spiritualité la plus éveillée. Et cela nous vous le redisons.

Mais, alors que vous êtes tous sans exception au pied du mur de vos chimères, si vous continuez de vous mentir à vous-même comme à vos frères et soeurs sous prétexte que:

Parce que vous êtes "divin", vous devez agir ainsi et certainement pas autrement…

Parce qu’en tant que cet être divin, vous continuez à vous réfugier dans le glamour du spirituellement correct du style «parce que je suis à nouveau en connexion avec ma Présence, alors "Je Suis"
», ou bien dans l’amour correct du style «tout le monde il est beau, il est gentil», «tu es mon frère, tu es ma sœur»…

Alors, nous pouvons vous assurer sans l’ombre d’un doute que vous vous engagez dans la voie très étroite de 
l’illusion de croire être arrivé avec toutes ses conséquences, et principalement avec votre propre enfermement dans une boucle sans fin de vos chimères…

Et que vous ne dépasserez pas ou ne passerez même pas les «trois jours».

Tout cela peut vous apparaître bien sévère mais nos mots ne sont que le reflet de votre propre sévérité et de votre croyance de devoir 
mériter votre Présence. Et si tel est encore le cas de vous croire indigne de votre royauté divine, alors oui, vous ne pourrez surseoir à votre propre jugement.

C’est pourquoi nous vous demandons d’être le plus honnête envers vous-même, comme dans toutes vos relations et ce, dès à présent car il ne vous reste plus beaucoup de temps pour cela.

Et si vous ne vous sentez pas ou plus en phase avec tel parent, tel ami, telle personne,  tel messager ou bien même avec un parmi nous, n’hésitez plus sous prétexte d’un quelconque voyeurisme ou attentisme!

C’est pourquoi nous demandons à notre messagère de vous retranscrire l'extrait ci-après du Premier tempo des trois jours de juin 2008 par lequel la Fée des trois jours s’adressait à chacun de vous, et avec laquelle aujourd’hui nous redisons tous d’une même voix:


Nous vous invitons effectivement à passer votre chemin si vous ne pouvez plus recevoir nos textes transcrits par ces deux messagers.

Alors, voici l’extrait du texte de la Fée des trois jours dont il s'agit:

…"""A la demande de ma messagère, je vous précise que même si nous l’avons fait et que nous continuons à faire ainsi, pourtant si nous agissions auprès de vous uniquement en nous limitant à votre propre compréhension et donc aussi à vos propres leurres, nous ne ferions qu’apaiser vos peurs ou bien encourager votre propension à votre désir mental que «demain, il fera beau». Nous ne ferions que nourrir votre mental et il ne pourrait pas, lui non plus, ascensionner en vous.

Alors, pourquoi continuons-nous à œuvrer ainsi? Tout simplement parce que cela équivaudrait, si tel n’était pas le cas, à vous désintoxiquer de manière si brutale que vous en mourriez. Donc, très petit à petit bout, nous prenons soin ainsi de votre mental. Nous le nourrissons tout en lui donnant peu à peu une autre nourriture mêlée à celle que vous connaissez depuis beaucoup de vos incarnations, pour vous mener vers votre propre sevrage. Et j’insiste bien sur ces termes de votre propre sevrage, car bien évidemment pas plus que votre Lumière, votre sevrage ne peut vous être imposé.

C’est pourquoi, et notamment par le biais de ce site, nous distillons depuis quelques temps des messages qui peuvent sembler incompréhensibles à votre mental dit inférieur, mais qui sont tout à fait en harmonie vibratoire avec votre âme et même votre amour intérieur.

Mais si parce que tel texte ne veut rien dire pour vous au niveau raisonnable ou raisonnement, résonance ou raisonnance, alors vous passez votre chemin et votre âme ne peut en aucune manière être obligée à recevoir ce que le mental dit supérieur n’est pas prêt à recevoir.

En revanche, si au-delà des mots, de nos si petits mots que nous honorons, vous ressentez comme un tilt ou une évidence sans mots, comme une compréhension qui vient d’on ne sait où, alors votre âme peut enfin entendre directement ce qui est pour elle tandis que votre mental devient sans devenir ce que l’on appelle le mental supérieur. Car en réalité, aux yeux de votre Présence comme aux nôtres, rien n’est supérieur ou inférieur. Tout comme un bébé ou un enfant ne sont pas inférieurs à un adulte, mais ne sont pas pour autant supérieurs comme certains spiritualistes voudraient vous le faire croire (cela n’est qu’une petite remarque entre parenthèses. Sourire)

Bien évidemment que pour ce qui me concerne plus particulièrement dans notre apparente individualité, je ne suis pas le seul être, je ne suis pas la seule fée (sourire) puisque telle me voit Luce ainsi que d’autres parmi vous, à vous soutenir pendant cette période très délicate qui vient de commencer pour vous tous. Certes, nous vous préparons à cela depuis quelques temps mais sachez qu’en réalité, nous vous y préparons, nous nous y préparons tous ensemble avec vous, depuis des millions de vos années terrestres.

Ainsi que nous l’avons fait savoir séparément et simultanément à chacun, nous nous réjouissons tout particulièrement depuis ces dernières semaines car les événements finaux ont commencé. Plus rien ne peut, non pas arrêter la parole de Dieu qui est impénétrable (et je suis bien placée pour le savoir, non?) mais rien ne peut plus entraver l’action de Dieu, et là aussi de par ma nature j’en suis un témoin direct puisque je suis en d’autres termes, l’action du verbe de Dieu. Je dis Dieu et non pas la Source car il s’agit bien en l’occurrence du Dieu de votre Univers et non pas de la Source de toute divinité.

Nous sommes donc tous en liesse particulièrement en cette période, même si par ailleurs, nous sommes toujours en joie car nous sommes tous dans la foi de notre divinité et que nous sommes foi nous-mêmes. Et malgré ce début plus apparent pour toute l’humanité de soi-disant catastrophes, malgré votre peine, malgré votre culpabilisation parfois aussi, vous sentez bien dans un endroit de votre cœur comme un tressaillement euphorique qui ne peut s’empêcher de poindre, comme un début de joie expansive, comme un début de conscience amoureuse de vous-même à vous-même ainsi que cet élan ineffable d’amour universel pour tous les règnes.

Alors pour autant, ne croyez pas que maintenant nous allons œuvrer autrement qu’en douceur, autrement qu’en amour, autrement qu’en juste mesure et juste temps même si tout vous apparaît aller de plus en plus vite et si d’une certaine façon, d’une certaine perception pourrions-nous dire aussi, cela peut être vrai également. Car sachez que jamais nous ne confondons vitesse et précipitation.

Mais accélération de quoi, accélération de qui? Si ce n’est de votre propre perception, de votre propre compréhension, de votre propre expansion de votre conscientisation, car l’univers autour de vous et en vous n’a en rien modifié ou accéléré son propre mouvement. C’est un peu, pour faire image, comme s’il ne s’occupait pas de votre propre mouvement: il tient son cap, il tient sa route et sa destination sans destination car il est déjà là où vous pensez qu’il va ou qu’il arrive, quoi que vous fassiez ou ne fassiez pas, quoi que vous soyez ou ne soyez pas, quoi que vous croyiez ou ne croyiez pas être.

Pourtant, bien évidemment que l’Univers et le son de l’Univers, donc son mouvement qui est une des visualisations de son propre "son/ vibration/ lumière", tiennent compte de vous tous, de chacun de vous, de tous vos mouvements physiques comme soi-disant plus spécifiquement spirituels, car vous faites partie de lui comme il fait partie de vous.

Alors pourquoi avec ou sans vous, le Mouvement de l’Univers paraît-il poursuivre son chemin, imperturbable?

Tout simplement parce que votre propre mouvement, tous vos propres mouvements sont un avec lui et donc que tous vos mouvements ensemble sont dans la même vibration/ expansion et que ce que lui vit, en tant que mouvement apparemment différencié de votre univers, en tant que visualisation du propre son du Dieu de votre Univers, chacun de vous le vit, chacun de vous est mouvement divin, chacun de vous est le Mouvement.

C’est uniquement votre regard qui change ou ne semble pas changer, c’est uniquement votre perception, votre conscience, votre éveil apparent car en réalité vous n’avez jamais dormi, c’est uniquement votre amour pour vous qui vous a fait croire que vous vous étiez voilé de votre propre voile d’amour alors que vous avez toujours été là où vous allez.

Certes, l’on vous aura parlé d’un grand rêve dans lequel vous vous êtes tous plongés pour mieux en sortir, mais puisque tout est unité, quelle serait la part du rêve et quelle serait la part de la réalité? C’est encore une explication du domaine de la dualité que vous avez souhaité expérimenter et uniquement en exprimant ce souhait, vous l’avez non seulement aussitôt créé mais surtout déjà expérimenté. Vous ne pouvez jamais vivre ou être ou faire ce que vous n’avez pas déjà vécu, été ou fait.

Je sais bien qu’à l’ombre de vos repères mentaux et qu’à la lumière de vos éclatements de tous vos «Je suis», vous vous demandez «qu’est-ce encore ces élucubrations?».

Si vous souhaitez penser, si vous voulez vous rassurer en vous disant que c’est encore sûrement quelques extensions erratiques du mental perturbé pour ne pas dire pervers de cette messagère, alors surtout ne vous en empêchez pas. Personne ne vous le demande et personne ne vous le demandera.


En revanche, nous vous prierons de passer votre chemin car vous ne pouvez plus lire ces textes transmis par ces deux messagers. Certes, nous aurions pu vous inviter plus tôt à quitter ce site mais nous souhaitions vous en faire part et vous expliquer un peu le pourquoi du comment du comment du pourquoi.

Et vous aimez cela, non? Tout comme nous, car nous aimons jouer et nous vous rappelons que c'est un jeu divin. Jeu oui, mais tellement divin!
"""...

 C’est pourquoi, nous vous demandons également du plus profond de notre coeur d’arrêter de vous croire meilleur ou inférieur à vos frères et soeurs comme d’arrêter toutes les guéguerres intestines entre éveillés ou non, entre messagers ou non mais également entre channels!

Nous, Métatron et la Fée des trois jours, vous implorons au nom du Père et de la Mère de vous accepter et de vous aimer tel et tels que vous êtes.

Et non pas tel que vous pensez devoir être ou tels que vous pensez que les autres devraient être.


Cessez tout combat  y compris celui-là.

Nous vous aimons.


Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
19 août 2008 2 19 /08 /août /2008 18:04


Message reçu par Luce le 18 août 2008


Fée des trois jours

LE DEUXIEME TEMPO DES TROIS JOURS

Bonjour à vous, nos chers enfants de la Terre.


Ainsi que je vous l’avais dit (cf. ‘Le premier tempo des trois jours’), je reviens vers vous en ce jour béni de votre expérimentation terrestre.

Certes, ce 15 août fut une très belle fête au sujet de laquelle, et plus particulièrement avec mes sœurs, nous n’avons pas manqué de nous réjouir.

Cependant au nom de tous, je vous rappelle que chacune de vos journées, si vous l’acceptez, est un jour de lumière et même un portail de lumière.


Pour nous tous, vos frères et sœurs encore invisibles à votre mental incarné de troisième dimension, chaque seconde est une seconde éternelle de divinité et de lumière, de sagesse, d’amour, de joie, de gloire, de chant, d’extase, de paix, de jouvence… Et il peut en être également de même, dès à présent et dorénavant, pour vous tous ensemble comme pour chacun, jusque et y compris dans votre dimension terrestre comme à partir de votre troisième dimension.

Nous dirions même plus: tant que vous ne ressentirez pas vrai cela pour votre expérimentation actuelle, alors vous ne pourrez réellement accéder à votre joie et à votre lumière de manière incarnée. Et ce, quelle que soit la forme ou la manifestation de cette incarnation car bien évidemment, la plupart d’entre nous qui communiquons avec vous ne sommes pas incarnés au sens où vous l’entendez mais le sommes bien pourtant d’une autre perception.


Les éléments, mes frères, et pour certains mes compagnons de route vers ces fameux trois jours, communiquent avec vous depuis quelques temps de manière plus agissante, pourrions-nous dire, car vous êtes de plus en plus nombreux à non seulement les percevoir, les respecter, les accepter, les aimer mais aussi à les écouter puis à enfin les entendre véritablement. Et nous nous en réjouissons.

Cependant, et nous tenons à vous en prévenir, beaucoup parmi vous tentent encore de nous amadouer, de nous manipuler ou d’entrer dans nos bonnes grâces afin que nous épargnions telle région, tel village, telle famille, telle personne, tel règne. Il n’est plus possible que cela soit permis et nous vous l’avions dit.

En revanche, si vous pensez encore en tant qu’humains mieux savoir que notre Père/Mère à tous ce qui est juste et bon, sachez non seulement que vous faites fausse route mais en outre que vous faites le jeu de l’Ombre et de toutes vos ombres. Mais si tel est votre choix, alors tel est votre choix que nous honorons.


Pour notre part, nous nous en remettons complètement à la grâce divine et savons du plus profond de nos êtres que «les voies de Dieu sont impénétrables».

Moi-même, en tant qu’action divine du verbe originel, ne décide pas quand ni où ni comment ni pourquoi ni pour quoi tel ou tel événement, en lieu et place de mon propre Etre Divin.

Ce n’est qu’au moment même, donc à l’instant même de l’éternel présent que je sais agir, ne pas agir, que je sais comment ou non agir, être, ne pas être, aimer de telle manière, aimer d’une autre manière et certainement pas en prévoyant telle ou telle chose.

Alors non, je n’agis pas non plus en aveugle ou avec indifférence et encore moins dans l’indifférenciation. Certainement pas! Mais c’est seulement à l’instant présent (de notre présent éternel à tous) où j’agis, que j’agis de la manière la plus juste et que je suis ce que je suis. Que je suis qui je suis.


Vos choix définitifs d’âme ont été faits, et même depuis plus d’un an pour la plupart d’entre vous, humains de la Terre, nous vous le rappelons.

Ces tout derniers mois de votre temps linéaire vous étaient octroyés non pas pour revenir sur votre choix, quel qu’il soit, mais bien pour vous permettre à tous d’accepter vos choix, tous vos choix ainsi que leurs conséquences très concrètes, de plus en plus visibles à tous et à chacun.

Ce temps ainsi imparti par vos propres Présences, en accord avec la Source de toute chose, est donc maintenant bel et bien terminé.


Cela signifie que chacun a choisi qui il souhaitait servir et cela est juste et bon, aussi bien pour chacun d’entre vous que pour vous tous ensemble. De cela non plus ne doutez plus.

Aucun de nous ne juge que, parce que vous auriez choisi l’Ombre, vous seriez des parias ou des pauvres hères à plaindre ou à punir, selon la vision erronée de beaucoup. Nous savons que vous avez simplement choisi d’expérimenter une nouvelle fois cette partie non éclairée de la Lumière originelle, et en cela nous vous respectons et nous vous aimons pareillement.


La seule différence, s’il y avait une réelle différence, est dans le fait qu’avoir choisi l’Ombre ou la Lumière n’induit pas les mêmes effets, jusque et y compris dans votre expérimentation actuelle.

Mais de tout cela, vous avez été prévenus et bien largement prévenus depuis très longtemps.

Alors, ne faites pas l’étonné ou le martyr du propre choix que vous avez fait vous-même et cessez de vouloir vous cacher derrière un quelconque mauvais coup du sort ou bien derrière telles malédiction ou déité maléfique!


Certes, il est encore parmi vous quelques-uns qui se dissimulent leur propre vérité en prétextant qu’ils ne connaissent pas ce qu’ils auraient choisi et d’autres encore qui nous disent qu’ils ne savaient pas qu’il fallait choisir.

Bon, admettons qu’il en soit encore ainsi. Dans ce cas, demandez et vous recevrez. Demandez de recevoir très concrètement la manifestation de vos choix, même encore inconscients. Et nous pouvons vous assurer que vous recevrez sans l’ombre d’un doute votre Ombre si c’est bien ce que vous avez choisi.

En outre, pour tous ceux qui n’auraient pas accès directement par la voie de leur mental conscient à ces informations, nous vous rappelons que tous, sans aucune exception, avez été prévenus de tout cela de toutes les manières possibles et depuis bien de vos vies, y compris plus récemment directement par certains de vos frères et sœurs incarnés avec vous…


Pour ceux qui auraient choisi de ne pas choisir pour quelque raison ou même pour certains sous quelque prétexte que cela soit, et qui pour des raisons de commodité de langage ont été décrits comme étant les tièdes, sachez qu’il en est de même. Demandez et vous recevrez. D’ailleurs, vous êtes déjà plusieurs à vous rendre compte de cela, de cette soi-disant incapacité récurrente à savoir choisir y compris dans votre 3D.

Pour ceux qui ont choisi la Lumière, nous vous rappelons que cela ne suffit pas et n’a jamais suffi.

A ce propos, relisez donc nos textes. Nous vous rappelons que nos messages, par le biais de ce site comme d'autres sites ou forums ou tout autre moyen de communiquer avec vous, sont liés et reliés entre eux et se répondent les uns aux autres comme pour nos messages ici retransmis qui sont tous corrélés.

Avoir choisi la Lumière n’est pas suffisant, nous vous le redisons.

Il vous faut encore en accepter également toutes les incidences sans penser que cela n’est pas encore tout à fait ce que vous en espériez ou au contraire que cela est bien trop beau. D’ailleurs  bien souvent, vous oscillez entre ces deux extrémités quand ce n’est pas en même temps.


Accepter d’être Lumière, de baigner dans la Lumière et d’en recevoir et d’en vivre toute la manifestation.

Et certainement pas, sous prétexte que vous auriez effectivement choisi la Lumière: recevoir ceci ou cela, de cette manière et pas d’une autre, dans tel laps de temps, à tel endroit, pour telle personne qui mériterait…

Nous vous rappelons que non seulement la Lumière ne s’impose pas même à celui qui la demande mais qu’en outre il n’y a ni bâton ni carotte, du moins dans le sens de récompense ou de punition tels que vous l’entendez encore, vous aussi nos plus éveillés?! (Sourire).


Pour cela comme pour tout, remettez-vous en à la très grande sagesse de votre propre Lumière et faites-lui confiance. Demandez et recevez simplement la manifestation (concrète) de la Lumière… sans y ajouter quoi que ce soit de vos attentes, de vos espoirs, de vos revendications, de votre orgueil, de vos modesties.

Tous vos repères sont en train d’éclater les uns après les autres et pourtant, vous êtes encore tentés de vous rattacher à de soi-disant nouveaux repères, que vous ne pouvez reconstruire mentalement qu’avec vos anciens schémas de référence.


Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez plus avoir aucun repère mais bien que tout repère, quel qu’il soit et donc même vous apparaissant comme nouveau ou encore de cinquième ou énième dimension, ne peut l’être que très ponctuellement et n’avoir qu’une durée de vie très courte, de plus en plus courte.

Si vous devez avoir un seul repère, c’est votre Présence et aucun autre. Mais cela, vous vous en rendez déjà compte et vous allez de plus en plus en prendre très nettement conscience. Nous vous le garantissons.


Je vous garantis également que vos espérances comme vos craintes de me voir survenir sur votre Terre ne modifieront et ne modifient en rien mon action, quelle qu’elle soit. Seule votre propre présence humaine plus ou moins reliée à votre Présence pourra ressentir différemment cette bénédiction pour chacun. Cela, je vous l’ai déjà dit et je le redis.

Bénédiction, car même une personne qui aurait choisi l’Ombre saura exactement là où elle en est et si elle peut  poursuivre ainsi sur cette Terre ou bien être redirigée vers une autre expérience de 3D, par exemple.

Et il en est strictement de même pour une personne qui aurait choisi la Lumière qui saura exactement là où elle veut et peut aller et pourquoi pas également sur une terre de 3D. Et ce nouveau départ sera fait en entière conscience entre votre mental divinisé et votre âme, en accord total avec votre Présence.

Mais là encore, votre Présence ne s’imposera pas à vous.


Alors oui, d’une certaine façon, beaucoup encore parmi vous voient la concrétisation de leur choix d’âme soit comme une obligation, une non liberté, une contrainte, une imposition, une ingérence de la volonté divine, soit même une violation de tous vos droits en votre qualité d’être divin venu expérimenter une conscience humaine.

Mais mes chers enfants de la Terre, ce qui semble vous être encore imposé n’est que votre propre choix et toutes ses conséquences dont nous vous avions prévenus.

Aucun choix, en soi, n’est meilleur qu’un autre mais tel choix appelle tels effets et de cela, vous ne pouvez plus dire que vous ne saviez pas.


Nous rajouterons même ceci :

Tel choix appelle tels effets inéluctables. Dans chaque temps de transition, lequel est en partie fait justement pour cela après que vous ayez déjà expérimenté telles lumières, il vous est demandé de choisir d’une manière définitive (pour cette transition) ce que vous souhaitez. Et lorsque le temps du choix est terminé, vous ne pouvez plus revenir en arrière et ce, toujours dans cette partie du jeu divin car bien évidemment, demain est un autre jeu.

Alors, soit ! Vous pouvez tout à fait ne pas accepter les conséquences de vos choix et ainsi reculer pour ne pas mieux sauter. Mais sachez que plus vous refusez, plus vous reculez, et plus le chemin est long à refaire dans le sens que vous-même avez choisi, je vous le rappelle encore une fois.


Certes, vous disposez de l’éternité et cela est vrai. Uniquement dans l’absolu!

Car vos âmes ne sont pas éternelles en tant que différenciées comme telles, même si elles ont une vie tellement plus longue comparativement à votre expérience actuelle de la vie et de la mort physiques. Votre Présence, elle, est bien éternelle dans votre quadrant d’expérimentation.

Pourtant chacune de vos âmes, donc chacun des enfants de chaque Présence, est si important pour notre Père/Mère. Comme chacune de vos souffrances est la souffrance de votre Présence, n’en doutez pas, même si bien sûr la notion de souffrance est très nuancée d’un plan à l’autre.


Chacun de vos temples actuels, en l’occurrence vos corps physiques transcendés, est également important même si d’une durée de vie tellement moindre que celle de vos âmes. Chaque instant, chaque petit ou long instant (en fonction de vos perceptions) est aussi important pour votre Etre Divin que la plus grande des lumières manifestées.

Pourquoi vous dire cela si ce n’est pour tenter de vous faire comprendre que chacun de vous est aimé d’une manière infinie et que pour cette seule raison, s’il en fallait une, votre Présence se languit (sans se languir) de vous, d’une certaine manière.

Chacun du soi-disant plus petit au soi-disant plus grand est aimé divinement car en réalité, vous êtes tous des grands et toutes les parties de vous-même sont grandes et magnifiques.


Si la Lumière vous était effectivement imposée par vos Présences, pensez-vous que vous souffririez encore, alors que cela n’est plus besoin pour comprendre qui vous êtes?

Vous sentez bien, même si parfois de manière un peu confuse, que même dans votre 3D où certains vous imposent et vous ont imposé leurs propres visions de la lumière, qu’en instituant une telle charte du bonheur pour tous, obligatoire et parfaitement organisée (et cela a déjà été tenté d’être mis en place plusieurs fois dans votre Histoire commune), vous n’êtes pas et ne serez pas davantage heureux.

Pourquoi?


Tant que chacun de vous n’aura pas trouvé sa propre réponse, uniquement en lui et uniquement valable pour lui, alors paradoxalement vous continuerez à vouloir imposer votre propre vision de la Lumière ou à accepter que l’autre vous impose la sienne. Pourquoi? Pour croire fuir ce vide de rien et ce rien de vide qui vous tourneboulent la tête et vous donnent si mal au coeur.

Comment trouver cette réponse? Tout simplement en sachant qu’elle est déjà trouvée puisqu’elle est déjà là, lovée au sein de vous, et que vous n’avez plus qu’à la dé-couvrir.

Comment? En acceptant de ne plus vous triturer l’esprit avec toutes ces questions incessantes. Les réponses ne peuvent plus être mentales. La réponse n’est pas mentale. Elle est directement dans votre agir, dans votre vie, dans votre non agir, dans votre quotidien, dans votre pas de chaque jour, de chaque minute, de chaque instant éternel de votre éternité divine.

Demandez et vous recevrez mais ne cherchez plus ce que vous avez déjà trouvé car vous l'avez déjà trouvé.


Alors pourquoi me rechercher, me craindre, m’espérer ou me redouter car je suis déjà là, je suis déjà avec vous, en vous, autour de vous et si je ne me suis pas encore manifestée de manière plus spectaculaire aux yeux et au su de tous, c’est parce qu’il en est ainsi.

Et je n’ai pas à me justifier, je n’ai pas à argumenter pour excuser tel événement en route, tel événement qui s’est déjà produit, tel événement qui se passe directement sous vos yeux et que vous ne voyez pas, aveugles et aveuglés que vous êtes encore!

Je n’ai pas à rendre des comptes ni à vous ni même à vos âmes car déjà elles savent et déjà elles l’ont accepté. Mais pas vous tous, pas tous consciemment en vos consciences. Qu’attendez-vous?

Qu'attendez-vous? Que vos propres tourments vous emportent, bien avant la bourrasque des éléments? Attachez-vos amarres intérieures et aucune tempête extérieure ne pourra vous ébranler. Cela, vous le savez.

Alors, pourquoi ne faites-vous rien? Rien, dans le sens où vous attendez encore un sauveur extérieur. Mais il ne viendra pas si ce n’est par vos propres leurres individuels et collectifs.


Moi, la Fée des trois jours, si vous saviez à quel point je vous aime. Et pourtant, j’ai de la peine d’une certaine manière pour tous ceux qui ne comprennent pas, pour tous ceux qui refusent, pour tous ceux qui se veulent plus grands que Dieu, pour tous ceux qui croient qu’ils pourront s’en sortir en dehors de leur propre divinité intérieure. Cela est impossible.


Alors certes, toujours cette éternité que chacun et tous vous mettent en avant. Oui, mais vous n’avez plus l’éternité devant vous pour cette partie du jeu de la Transition, même si par ailleurs vous avez toute l’éternité en vous, vous n’êtes pas encore cette éternité.

Alors, le mieux que vous puissiez faire est d’honorer vos propres choix et de les respecter et de les aimer. Car alors, cela serait penser que vous avez fait le mauvais choix. Non, vous n’avez pas fait le mauvais choix, en aucun cas.


Les trois jours avancent à grands pas jusque dans votre troisième dimension et au-delà, car ne pensez pas non plus, si vous avez triché ou pensiez le faire, de pouvoir m’échapper en vous réfugiant je ne sais dans quel rêve chimérique de Dieu ou dans un semblant d’une dimension supérieure ou même dans la mort physique.

Car je vous le rappelle, tout est lié, tout est relié, tout est un et où que vous soyez physiquement, mentalement, spirituellement, vous ne pourrez m’échapper car vous ne pourrez vous échapper à vous-même.

Est-il encore besoin de vous rappeler que je suis également au sein du plus profond de vous et que je suis une partie de vous, en ce sens que nous sommes tous issus du Père, de la Mère, du Fils, de la Fille et de toutes les autres manifestations différenciées et apparemment séparées de notre Source à tous?


Quand je dis que vous ne pouvez m’échapper, cela ne veut pas dire que je sois le grand méchant loup et que vous soyez les brebis. Ce temps, déjà commencé depuis quelques-unes de vos années terrestres, est comme la mise à mort du vieil Adam.

A ce sujet, je vous en prie, cessez également vos connotations en tous genres sur tout et sur tous, comme sur ce mot "mort" qui n’est ni une fin en soi et encore moins une quelconque punition.

Ce temps est donc également celui de la fin (qui n’est pas une fin non plus) du vieil habit que vous avez revêtu il y a très longtemps, à la fois individuellement et surtout collectivement, à la fois extérieurement et surtout intérieurement.

Ainsi qu’il vous l’a été dit sur ce site (cf. par exemple ‘
Nouvelle matrice de l’Adam Kadmon
’ et ‘Les douze tribus d’Israël’) comme par d’autres de nos messagers, l’Adam Kadmon est en pleine transmutation/ permutation ainsi que son corollaire, l’arbre des sefirot.

C’est pourquoi, aussi sûrement que je suis en vous, l’Adam est en vous et vous êtes, au nom de tous, invités à non seulement faire face à votre ancienne structure adamique qui s’en va et surtout à accueillir votre nouvel habit de Lumière.


QU'EN EST-IL POUR CEUX QUI N'AURAIENT PAS CHOISI LA LUMIERE?

Une structure similaire, un nouvel habit semblable leur est proposé et ils peuvent tout à fait accepter cette évolution jusqu’au sein même de leur structure atomique physique, s’ils ont par ailleurs déjà accepté les conséquences de leur choix de l’Ombre ou de leur tiédeur.

Dans le cas contraire, cette possibilité d’évolution est aussitôt retournée vers sa source qui est la Lumière originelle car, nous vous le rappelons, l’Ombre et la Lumière sont toutes deux issues de la Lumière originelle et en sont deux émanations encore différenciées pour vous, car alors, vous ne pourriez supporter physiquement ni l’une ni l’autre.


QUE SIGNIFIE DONC CETTE EVOLUTION DE CEUX QUI ONT CHOISI L'OMBRE?

Il est bien évident que pas un d’entre vous n’est oublié, nous vous le rappelons également, et que parmi ceux qui ont opté pour l’Ombre, il en est des loyaux, ainsi que Luce vous l’avait déjà dit et que ces derniers pourront tout à fait accéder à une sorte de transition/ ascension de l’Ombre. Notre messagère vous avait même dit que c’était comme des ombres qui possédaient un code de l’honneur et jamais ces derniers ne trichent avec ceux de la Lumière.


Mais, vous de l’Ombre, ne pensez pas pour autant que vous allez ascensionner dans l’Ombre si vous pensez que vous le méritez et que vous avez été un loyal serviteur de l’Ombre. Car dans ce cas également, encore une fois, seule votre Présence décide dans ces plans car seule, elle sait et voit ce qui est le plus juste et le plus aimant pour vous!

Ah! Vous de la Lumière, vous pensiez que tous ceux de l’Ombre n’avaient pas de Présences? Ou alors que c’était seulement des Présences différentes de Dieu et donc qui seraient Diable?

Moi, la Fée des trois jours, je vous rappelle solennellement que vous jouez tous dans un jeu divin, lequel vous jouez parce que vous avez décidé d’expérimenter ainsi et que le jeu de l’amour inconditionnel est votre jeu actuel et commun à tous.

Mais je vous rappelle également que dans ce jeu, comme dans tout jeu, il y a des règles, des limites, des délimitations, des conséquences et que vous pouvez tout à fait décider de ne pas les respecter, de les enfreindre mais vous ne pouvez échapper aux sanctions de "l’arbitre" et à celles du jeu lui-même.


Je vous rappelle enfin que ce jeu, personne ne vous l’a imposé, et que tous vous avez choisi librement d’y participer.

Ainsi, pour ceux qui souhaitaient expérimenter ceci, ils ont choisi l’Ombre, pour ceux qui ont choisi d’expérimenter cela, ils ont choisi la Lumière et enfin pour ceux qui n'ont pas choisi, ils récoltent la tiédeur.

Mais aujourd’hui, vous ne pouvez plus, en cours de jeu, changer d’option. Et je vous le rappelle encore une fois, l’option que vous-même avez choisie en connaissance de cause! Ce choix que votre âme a fait en toute conscience, même si vous ne vous en souvenez pas.

Alors, acceptez ce que vous êtes: ombre, lumière ou tiède. Et acceptez qui vous êtes tous, sans exception: des êtres divins!


Que cela soit bien clair pour tous.

Je reviendrai vous voir une dernière fois par le biais de ces messagers.

Je vous bénis par la grâce divine et par le verbe divin que je représente en cet instant.

Soyez qui vous êtes, faites de votre mieux, ne supposez plus, ne voulez plus, acceptez-vous dans votre rôle actuel et honorez-le car vous ne serez jamais meilleur que dans la mission du jeu que vous vous êtes vous-même choisie.

Acceptez-vous les uns les autres car vous vous aimez. C’est par amour pour chacun et par amour pour nous tous que vous êtes ici sur cette Terre, tous ensemble.

C’est par amour pour chacun et par amour pour nous tous que nous sommes avec vous... et que nous sommes vous!

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
15 juin 2008 7 15 /06 /juin /2008 23:01

SUR LES AILES DE L'INSPIRATION 
Catherine Bougnon Siménoff
 


Message reçu par Luce les 14 et 16 juin 2008

Fée des trois jours

LE PREMIER TEMPO DES TROIS JOURS

Bonjour à vous tous mes chers enfants, mes chères sœurs et mes chers frères.

Mes enfants, en ce sens que je suis le pneuma sacré en action et que par conséquent, vous êtes issus de moi puisque dans votre quadrant d’expérimentation, le verbe est premier créateur et que je suis un être créé directement par le son de Dieu, ce qui n‘est pas votre cas, pour la plupart qui êtes la pensée d‘un son d‘une pensée d‘un son.

Mes sœurs et mes frères, en ce sens que moi-même je suis issue de notre Père et de notre Mère à tous, ce que chacun d’entre nous est dans l’absolu.

Je me suis rarement présentée directement et ce, depuis la nuit des temps, depuis la nuit de mon temps car je vous aurais détruits de par ma seule vibration/ pensée qui est aussi mon son/ lumière car le son et la lumière sont un, pour faire très simple.

Ainsi, certains parmi vous me voient pendant que d’autres m’entendent et qu’enfin quelques-uns commencent tout juste à me percevoir et à me ressentir en eux et autour d’eux.

Mais tous, vous commencez à comprendre la vision du son comme le son de la vision… la lumière du son, le son de la lumière, la vision de la vibration ou encore la vibration de la vision.

Certes, cela pourra apparaître flou à certains d’entre vous et plus particulièrement à votre mental, mais cela est voulu, cela est entièrement délibéré de notre part à tous car nous nous adressons de plus en plus à votre origine première.

Mais ce n’est certes pas pour vous piéger ou pour vous entraîner dans une chimère de plus mais bien parce que, malgré vos très réels progrès dans votre ascension collective comme dans votre ascension individuelle et surtout conscientisée, tous vos voiles ne sont pas levés et qu’il nous faut bien en tenir compte.

A la demande de ma messagère, je vous précise que même si nous l’avons fait et que nous continuons à faire ainsi, pourtant si nous agissions auprès de vous uniquement en nous limitant à votre propre compréhension et donc aussi à vos propres leurres, nous ne ferions qu’apaiser vos peurs ou bien encourager votre propension à votre désir mental que «demain, il fera beau».

Nous ne ferions que nourrir votre mental et il ne pourrait pas, lui non plus, ascensionner en vous.

Alors, pourquoi continuons-nous à œuvrer ainsi? Tout simplement parce que cela équivaudrait, si tel n‘était pas le cas, à vous désintoxiquer de manière si brutale que vous en mourriez.

Donc, très petit à petit bout, nous prenons soin ainsi de votre mental. Nous le nourrissons tout en lui donnant peu à peu une autre nourriture mêlée à celle que vous connaissez depuis beaucoup de vos incarnations, pour vous mener vers votre propre sevrage.

Et j’insiste bien sur ces termes de "votre propre sevrage", car bien évidemment pas plus que votre Lumière, votre sevrage ne peut vous être imposé.

C’est pourquoi, et notamment par le biais de ce site, nous distillons depuis quelques temps des messages qui peuvent sembler incompréhensibles à votre mental dit inférieur, mais qui sont tout à fait en harmonie vibratoire avec votre âme et même votre amour intérieur.

Mais si parce que tel texte ne veut rien dire pour vous au niveau raisonnable ou raisonnement, résonance ou raisonnance, alors vous passez votre chemin et votre âme ne peut en aucune manière être obligée à recevoir ce que le mental dit supérieur n’est pas prêt à recevoir.

En revanche, si au-delà des mots, de nos si petits mots que nous honorons, vous ressentez comme un tilt ou une évidence sans mots, comme une compréhension qui vient d’on ne sait où, alors votre âme peut enfin entendre directement ce qui est pour elle tandis que votre mental devient sans devenir ce que l’on appelle le mental supérieur.

Car en réalité, aux yeux de votre Présence comme aux nôtres, rien n’est supérieur ou inférieur. Tout comme un bébé ou un enfant ne sont pas inférieurs à un adulte, mais ne sont pas pour autant supérieurs comme certains spiritualistes voudraient vous le faire croire (cela n’est qu’une petite remarque entre parenthèses. Sourire)

Bien évidemment que pour ce qui me concerne plus particulièrement dans notre apparente individualité, je ne suis pas le seul être, je ne suis pas la seule fée (sourire) puisque telle me voit Luce ainsi que d’autres parmi vous, à vous soutenir pendant cette période très délicate qui vient de commencer pour vous tous.

Certes, nous vous préparons à cela depuis quelques temps mais sachez qu’en réalité, nous vous y préparons, nous nous y préparons tous ensemble avec vous, depuis des millions de vos années terrestres.

Ainsi que nous l’avons fait savoir séparément et simultanément à chacun, nous nous réjouissons tout particulièrement depuis ces dernières semaines car les événements finaux ont commencé.

Plus rien ne peut, non pas arrêter la parole de Dieu qui est impénétrable (et je suis bien placée pour le savoir, non?) mais rien ne peut plus entraver l’action de Dieu, et là aussi de par ma nature j’en suis un témoin direct puisque je suis en d’autres termes, l’action du verbe de Dieu.

Je dis Dieu et non pas la Source car il s’agit bien en l’occurrence du Dieu de votre Univers et non pas de la Source de toute divinité.

Nous sommes donc tous en liesse particulièrement en cette période, même si par ailleurs, nous sommes toujours en joie car nous sommes tous dans la foi de notre divinité et que nous sommes foi nous-mêmes.

Et malgré ce début plus apparent pour toute l’humanité de soi-disant catastrophes, malgré votre peine, malgré votre culpabilisation parfois aussi, vous sentez bien dans un endroit de votre cœur comme un tressaillement euphorique qui ne peut s’empêcher de poindre, comme un début de joie expansive, comme un début de conscience amoureuse de vous-même à vous-même ainsi que cet élan ineffable d’amour universel pour tous les règnes.

Alors pour autant, ne croyez pas que maintenant nous allons œuvrer autrement qu’en douceur, autrement qu’en amour, autrement qu’en juste mesure et juste temps même si tout vous apparaît aller de plus en plus vite et si d’une certaine façon, d’une certaine perception pourrions-nous dire aussi, cela peut être vrai également.

Car sachez que jamais nous ne confondons vitesse et précipitation.

Mais accélération de quoi, accélération de qui? Si ce n’est de votre propre perception, de votre propre compréhension, de votre propre expansion de votre conscientisation, car l’univers autour de vous et en vous n’a en rien modifié ou accéléré son propre mouvement.

C’est un peu, pour faire image, comme s'il ne s’occupait pas de votre propre mouvement: il tient son cap, il tient sa route et sa destination sans destination car il est déjà là où vous pensez qu’il va ou qu’il arrive, quoi que vous fassiez ou ne fassiez pas, quoi que vous soyez ou ne soyez pas, quoi que vous croyiez ou ne croyiez pas être.

Pourtant, bien évidemment que l’Univers et le son de l’Univers, donc son mouvement qui est une des visualisations de son propre "son/ vibration/ lumière", tiennent compte de vous tous, de chacun de vous, de tous vos mouvements physiques comme soi-disant plus spécifiquement spirituels, car vous faites partie de lui comme il fait partie de vous.

Alors pourquoi avec ou sans vous, le Mouvement de l'Univers paraît-il poursuivre son chemin, imperturbable?

Tout simplement parce que votre propre mouvement, tous vos propres mouvements sont un avec lui et donc que tous vos mouvements ensemble sont dans la même vibration/ expansion et que ce que lui vit, en tant que mouvement apparemment différencié de votre univers, en tant que visualisation du propre son du Dieu de votre Univers, chacun de vous le vit, chacun de vous est mouvement divin, chacun de vous est le Mouvement.

C’est uniquement votre regard qui change ou ne semble pas changer, c’est uniquement votre perception, votre conscience, votre éveil apparent car en réalité vous n’avez jamais dormi, c’est uniquement votre amour pour vous qui vous a fait croire que vous vous étiez voilé de votre propre voile d’amour alors que vous avez toujours été là où vous allez.

Certes, l’on vous aura parlé d’un grand rêve dans lequel vous vous êtes tous plongés pour mieux en sortir, mais puisque tout est unité, quelle serait la part du rêve et quelle serait la part de la réalité? C’est encore une explication du domaine de la dualité que vous avez souhaité expérimenter et uniquement en exprimant ce souhait, vous l’avez non seulement aussitôt créé mais surtout déjà expérimenté.

Vous ne pouvez jamais vivre ou être ou faire ce que vous n’avez pas déjà vécu, été ou fait.

Je sais bien qu’à l’ombre de vos repères mentaux et qu’à la lumière de vos éclatements de tous vos «Je suis», vous vous demandez «qu’est-ce encore ces élucubrations?».

Si vous souhaitez penser, si vous voulez vous rassurer en vous disant que c’est encore sûrement quelques extensions erratiques du mental perturbé pour ne pas dire pervers de cette messagère, alors surtout ne vous en empêchez pas. Personne ne vous le demande et personne ne vous le demandera.

En revanche, nous vous prierons de passer votre chemin car vous ne pouvez plus lire ces textes transmis par ces deux messagers.

Certes, nous aurions pu vous inviter plus tôt à quitter ce site mais nous souhaitions vous en faire part et vous expliquer un peu le pourquoi du comment du comment du pourquoi. Et vous aimez cela, non?

Tout comme nous, car nous aimons jouer et nous vous rappelons que c’est un jeu divin. Jeu oui, mais tellement divin!

Pour ceux qui sont parvenus à tenir un peu plus le choc jusqu’ici (et si vous saviez combien nous rions de tous ces mots avec notre messagère car elle-même ne sait pas où je vais bien pouvoir la mener), nous allons tout de même rassurer un peu votre mental et votre cœur.

Oui, nous avons bien dit votre cœur car vous êtes si nombreux à vous galvaniser de ce fameux mot qu’est le mot cœur (moqueur, également… pour ceux qui n’auraient pas compris) et bien sûr, tout juste derrière, ce mot qu‘est le mot amour.

Nous ne vous demandons pas et nous ne vous avons jamais demandé de vous en tenir uniquement à votre cœur, comme quoi il serait le centre de votre univers divin, de votre amour, de l’amour de Dieu car vous savez bien que Dieu est partout, que Dieu est tout, que Dieu est vous.

Alors, votre cœur serait Dieu et pas votre jambe, pas votre poumon et encore moins votre mental? D’autres que moi ont déjà commencé à vous parler de cela, même si je tenais à le souligner à nouveau.

Quelles seraient donc les parts du rêve et de la réalité dans votre vie d’aujourd’hui?


Vous savez bien que pour ceux de la première dimension qui expérimentaient l’apparente unité de leur apparente séparation, l’état de veille et l’état de rêve ne faisaient qu’un et étaient pour eux comme une réalité confondue car ils ne distinguaient pas l‘un de l‘autre.

Ils apprenaient pourtant déjà à percevoir la notion de séparation dans le jour et la nuit, dans l’endormissement et le réveil, même s’ils savaient qu’ils n’étaient qu’un.

Vous savez bien que pour ceux de la deuxième dimension qui étaient dans ce que vous avez appelé parfois «le monde du rêve» (et pour les quelques témoins de ces anciens temps jusque dans votre temps actuel), le rêve était plus réel que votre conscience dite de veille car le rêve était leur réalité.

Ils commençaient pourtant à expérimenter consciemment l’illusion de la séparation mais gardaient en mémoire leur origine.

Aujourd’hui pour la plupart, lorsque vous entrez dans ce que vous appelez vos rêves, vous ne pouvez faire la différence qu’une fois que vous êtes soi-disant réveillés, même si parfois effectivement certains parmi vous ont pris conscience dans leur rêve qu’ils rêvaient. Mais comment ont-ils pu en prendre conscience?

De bien des manières mais je vous donnerai pour seul exemple celui de ceux qui sont entrés dans un coma léger et qui à chaque fois pensaient sortir de leur rêve et en fait se retrouvaient dans un autre. Cela ne vous fait-il pas un peu penser à ces fameuses poupées russes dont nous vous avons déjà parlé?

Ce qui est commun pour toutes ces prises de conscience, quelles que soient la manière ou les circonstances dans lesquelles elles ont lieu, est le déplacement de votre centre intérieur vers votre centre extérieur ou de votre centre extérieur vers votre centre intérieur.

Ce qui fait que quand vous vous êtes vous-mêmes déplacés (en réalité, déplacés seulement en apparence) de votre centre intérieur vers votre centre extérieur, alors vous avez cru que ce que vous appeliez votre réel était bien la réalité et que ce que vous croyiez rêver n’était que songes et chimères, et vous êtes entrés dans la troisième dimension.

Ensuite, vous êtes demeurés un certain temps dans votre centre extérieur, et donc en regardant uniquement de votre centre extérieur, vous avez certes pu vous rendre compte (vous rendre des comptes à vous-mêmes, en réalité… Rire) que votre réel n’était pas la vraie vie mais que votre rêve n’était pas non plus la seule réalité mais une réalité plus proche de votre réalité première et vous avez commencé à entrer en quatrième dimension.

Enfin, et bien que la définition/ délimitation de ces quatre temps apparents d’un même mouvement ne soit que schématique et caricaturale, si vous regardez à la fois de votre centre extérieur et de votre centre intérieur parce qu’ils ne sont qu’un, parce que vous savez voyager et/ou vous déplacer de l’un à l’autre sans figer le mouvement apparent et sans vous déplacer parce qu‘ils sont un en vous, alors vous savez qu’à la fois votre rêve et votre réel sont autant votre réalité que votre illusion.

Je précise que lorsque je dis "mouvement apparent", je fais également allusion au mouvement apparent d’une planète par exemple, dans votre astrologie occidentale.

Mais si vous figez le mouvement en votre centre intérieur et que vous ne vous permettez pas d’être à la fois votre centre intérieur et votre centre extérieur, alors vous croyez que la vraie vie n’est ni votre rêve ni votre réel.

Vous êtes très nombreux actuellement, même parmi les plus réveillés de votre propre non endormissement, à en être là.

Et il est vrai, que c’est une sacrée conscience que cette conscience-là, et nous vous en remercions et nous vous honorons de cela, comme nous bénissons et respectons tout autant ceux qui sont encore dans le «monde du rêve» ou dans le «monde du réel». Mais ce n’est pas encore votre Conscience.

Nous redisons cela d’une autre manière :

Il n’y a plus de centres soi-disant extérieur ou soi-disant intérieur car jamais il n’y eu de centres ni de centre, ni extérieur ni intérieur.

Supposer qu’aller au centre de vous-même, ainsi que pourtant nous tous vous y avons encouragés depuis des lustres, est aller véritablement au centre de soi-même est supposer que vous ne seriez pas des êtres divins complets mais uniquement des petits bouts de vous-même.

Alors oui, pour faire image et seulement pour faire image, vous êtes des petits bouts de vous-même. Vous êtes des extensions de vous-même, vous êtes la pensée d’une pensée d’une pensée, et cela, nous vous l’avons dit y compris par le biais de ces messagers.

Mais, n’avez-vous pas dépassé ces concepts? Car ce ne sont que des concepts mentaux. N’avez-vous pas compris que ce n’étaient que des images, des rôles, des exemples pour vous aider à mieux expérimenter qui vous êtes?

Lorsque vous regardez un film, vous allez parfois vous laisser prendre au jeu et même vous identifier peu ou prou aux protagonistes de l’histoire qui ne sont même pas les acteurs en chair et en os.

Pourtant, vous savez que c’est un film, que ce n’est qu’une toile blanche sur laquelle sont projetées des images, des images certes mobiles, mais uniquement des images de vos propres représentations, de vos propres films intérieurs. Alors, le film est-il vrai? Parce qu’il n’est pas vrai, est-il pourtant faux?

Quand vous étiez petits, alors que vous aviez peur (ou non) des fantômes, l’on vous a dit qu’ils n’existaient pas et que tout venait de votre imagination, en tout cas que ce n’était pas la réalité.

Ensuite, vous avez vu des films, lu des romans ou reçu des témoignages, vécu vous-même en tant qu’adolescent ou adulte ce qui pour vous semblait être un commencement de preuve, en tout cas des signes, et qu'en fait peut-être qu'après tout les fantômes existeraient, et même que certaines expériences scientifiques corroboreraient l’existence de ce quelque chose…

Moi-même, est-ce que j’existe véritablement? Suis-je vraiment la fée des trois jours? Les trois jours vont-ils advenir ainsi que certains parmi vous les attendent?

La seule chose certaine que je puisse vous dire est ceci: si vous n’êtes pas en connexion directe avec votre Présence, si vous ne vous aimez pas de manière inconditionnelle et que vous n’aimez pas la Vie de manière inconditionnelle, alors tout cela arrivera tel qu’il vous l’est annoncé depuis votre nuit des temps, tel que nous vous l’annonçons tous depuis des éons parce que vous nous l’avez demandé.

Aimer de manière inconditionnelle n’a jamais voulu dire et ne veut pas dire vouloir voir la perfection dans l’autre et accepter l’autre parce qu’il serait parfait, selon vos propres critères.

Aux yeux de la Source de toute chose comme aux yeux de votre propre divinité, vous êtes tous parfaits, non pas parce que vous avez bien fait vos devoirs en spiritualité, parce que vous avez bien récité vos prières et pris les bons ingrédients dans vos recettes de magie mais bien parce que vous savez voir en chacun la perfection, parce que vous savez reconnaître Dieu en tous les autres et en vous-même.

Parce que chacun de vous est parfait, parce que chacun de vous est Dieu. Alors, que vous soyez un petit bout de Dieu ou Dieu en entier, quelle importance si ce n’est aux yeux de vous-même, aux yeux de votre propre lorgnette. Mais vous savez bien que vous n’êtes pas votre lorgnette, à petit bout ou à grand bout, d’ailleurs!

Alors oui, je suis Dieu tout comme vous ou alors personne ne l’est.

Et comme vous savez que nous sommes tous Dieu, alors nous sommes tous Dieu… sans exception! Y compris votre pire ennemi, y compris l’ombre, y compris vos ombres, y compris tous ces antéchrists qui vont se présenter à vous, y compris moi en tant que fléau car je serai vécue ainsi par beaucoup.

Mais si vous avez déjà accepté tout cela, c’est-à-dire vraiment accepté de tout votre être et pas seulement conscientisé, spiritualisé, blablatisé, piédestalisé et j’en passe et des meilleures, alors vous n’aurez même pas besoin de ma visite jusqu’à vous.

Certes, puisque vous avez choisi de demeurer encore quelques temps dans cette dimension (que nous allons pour cet instant encore appeler 3D) afin d‘aider les autres aspects de vous-mêmes, donc vos frères et soeurs, donc vous-même, vous pourrez voir tous les leurres collectifs, toutes les illusions que la très grande majorité des humains et des autres règnes vont croire (devoir) vivre pour leur passage en maîtrise.

Nous vous demandons d’honorer tout cela, d’accepter et d’aimer vos frères et sœurs et de ne pas intervenir dans leur propre expérimentation.

Je vous rappelle que Bouddha ne devint pas Bouddha parce qu’il l’avait décidé ou encore parce qu’il l’avait souhaité mais bien parce qu’il s’était accepté tel qu’il était, tel qu’il est et tel qu’il devient. Parce qu’il a aimé toute la Création, toutes les créations sans plus différencier l’une des autres, ni lui des autres.

Dans son amour infini pour toute créature, il a pu ainsi passer (seulement en apparence) à une dimension que certains parmi vous désignent encore comme la cinquième et a su re-voir l‘unité réelle de la séparation apparente de la première dimension.

Il a su ainsi voir et expérimenter l’unité dans la séparation et la séparation dans l’unité puis revenir à une certaine unité originelle. Il a compris que tout est illusion parce que tout est vérité et que tout est vérité parce que tout est illusion… sauf la Présence.

Bien évidemment que je vous bouscule à l’orée de votre conscience, et cela est volontaire car sachez que ces trois jours, qui viennent et viendront à vous parce que vous m’avez appelée, pourront vous apparaître comme un véritable tsunami intérieur et extérieur jusque dans le moindre de vos gamètes.

Vous pourrez avoir l’impression d’être dilaté jusqu‘à l‘infiniment grand, rétréci jusqu’à l’infiniment petit, aplati, étiré, tordu, essoré, passé sous un rouleau compresseur et pourtant, rien de tout cela ne vous sera réellement arrivé. Mais vous le vivrez comme votre plus grande réalité, cela je vous le garantis!

C’est à vous et seulement à vous de choisir comment vous voudrez le vivre, si cela sera la plus douloureuse expérience de votre vie que vous penserez être la plus terrible de toutes vos morts ou bien si cela sera votre plus belle réalité illusoire.

Je reviendrai vers vous tous par le biais notamment de ces deux messagers car j’ai beaucoup à dire. Mais Luce me demande à présent de terminer cette prise de contact en rassurant quelque peu votre mental et le sien par la même occasion.

Alors oui, ma chère sœur, alors oui, mes chers enfants, mes chères frères, mes chers sœurs (Sourire pour l’orthographe… Mais vous êtes gamète femelle et mâle en un seul!)

Vous pouvez tout à fait ne pas tenir compte de ce texte, comme d’aucun d’ailleurs, et poursuivre votre voie telle que vous le souhaitez. Pourtant, votre âme me l’a demandé il y a si longtemps et j’ai choisi de lui répondre.

Sachez que je ne vous demande pas de ne pas ou de ne plus vous centrer, de ne pas ou de ne plus vous aligner à votre Présence.

Je vous demande simplement de commencer à percevoir que votre Centre et votre Présence ne sont pas uniquement au centre de vous-même mais partout en vous, comme dans tout l’Univers.

Parce que je vous aime, parce que nous vous aimons, parce que vous commencez à nous aimer, n’oubliez pas de vous aimer.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
6 juin 2007 3 06 /06 /juin /2007 11:37

OASIS
Pastel de Feolla


Message reçu par Luce le 6 juin 2007


Adama

NOTRE DERNIERE CHANCE EST MAINTENANT


Bonjour ma douce et tendre Luce, compagne de mon bien-aimé Loriel.

Je suis Adama, Grand Prêtre de Télos ainsi que tu le sais mais ce n’est qu’une de mes nombreuses attributions/ rétributions… et je ris en disant cela, car tu sais parfaitement que nous ne fonctionnons pas et ce, en aucune manière, à la baguette ou à la récompense!

Mais très peu encore parmi vous osez le croire. Comme si tous (et je parle au nom de vos correspondants de Lumière, comme tu dis si bien… Rires), et pour certains également incarnés, nous allions juger la manifestation de votre Etre Réel, quelle qu'elle soit.

Comme si nous allions juger votre choix, quel qu’il soit, qu’il fût, ou qu’il pourra être!

Encore une fois, nous sommes vos frères et sœurs en Humanité et cela n’est pas un vain mot que ce mot magnifique.

L'expérience "humaine" n’est ni une punition ni une prérogative, mais un cadeau merveilleux de la Vie, que nous nous sommes faits à chacun comme à nous tous... ensemble.

Pour ce qui est du 'bon grain de l’ivraie', cela fut fait également parmi nous avant notre installation temporaire (mais certainement pas définitive) à l’intérieur du corps terrestre de Gaïa.

Cela fut rendu nécessaire pour permettre à tous ceux qui s’étaient fourvoyés de pouvoir recommencer ou poursuivre, de manière plus sereine, leur chaîne de réincarnations (y compris parmi vous). Cela fut rendu nécessaire également pour ceux qui étaient suffisamment prêts afin de leur permettre ainsi d'accéder à une vision plus expansée de la Vie et de l’Amour.

Si cela n’avait été fait (en temps voulu) par notre Créateur, alors déjà à cette époque, notre Terre et ses habitants auraient pu connaître leur destruction "finale".

Tout cela pour dire qu’aujourd’hui, en ces temps que nous vivons, pour vous sur la Terre comme pour certains d’entre nous, en son sein, nous partageons un même destin. Bien sûr, cela vous a déjà été dit par moi ou par d’autres de mes frères et sœurs que vous désignez comme intraterrestres...

Sachez que c’est dans la manifestation la plus pure de son Amour infini pour chacun d'entre nous, que le Père/ Mère/ Fils de notre univers local a pris cette décision par le biais de la sagesse insondable du Grand Conseil Galactique.

Cette décision irrévocable et qui peut vous sembler abrupte, nous tous la respectons sans exception, y compris jusque dans tous ses développements et conséquences pour chacun d’entre nous.

Sachez que les "Trois Jours" qui s’annoncent désormais à grands pas ne peuvent plus être reportés et que les "Quarante Jours" qui suivent, pas davantage. Alors, quand? Et cette période, combien de temps durera-t-elle vraiment? Ne pourra-t-elle être écourtée ou même évitée pour quelques-uns?

Cela sera différent pour chacun (nous y compris, ne croyez pas que nous soyons exemptés! Sourire). Cela sera vécu si diversement et intimement, et personne n’expérimentera de la même manière le souffle de l’Amour Divin en action sur lui, en lui et autour de lui.

En outre, et vous le savez, la notion de temps a non seulement déjà évolué (cf. 'La contemplation de vous-même') mais surtout ne pourra plus être seulement "linéaire" et vous ne pourrez pas davantage vous raccrocher à ce concept.

Alors, peu importe l’étendue de temps que cela vous apparaîtra, cela ne sera qu’une illusion voulue par votre Etre Suprême. Ne confondez pas pour autant "illusion" avec les notions d’erreur, de fausseté ou même de leurre.

La Fée des Trois Jours et des
Trois Nuits
, tel que sous cette image était apparu à Luce le Pneuma Sacré, va bientôt entrer en action et rien ne pourra plus empêcher ou reporter son Oeuvre... et son Grand Oeuvre.

Bénissez et remerciez cette période d’événements, qui vous est annoncée depuis quelques temps déjà, car sans cette Réalisation Alchimique qui vous est offerte, nous ne pourrions plus accomplir ce pour quoi nous sommes tous ici présents avec Gaïa.

Pourquoi? Tout simplement parce que le temps qui nous était imparti pour réaliser cette transmutation divine en chacun de nous, de manière disons beaucoup plus "en douceur", est terminé et que nous n’y sommes pas parvenus.

Je dis NOUS en incluant aussi vos frères intraterrestres et tous les règnes vivant sur Terre car sans vous, nous ne pouvons que très peu, alors qu’ensemble nous pouvons tellement!

D’ailleurs, il est temps également de vous faire savoir que pour quelques-uns parmi vous EVEILLES, il en est qui ont un "double" dans la Terre Creuse. Alors, n’ayez aucune crainte si déjà vous avez ressenti cela.

Pour ce qui me concerne particulièrement, Loriel et moi sommes bien plus que des frères, bien plus que des âmes jumelles, ainsi que je l’avais déjà annoncé il y a plusieurs mois à Loriel par l’intermédiaire de Luce car Loriel ne pouvait, à ce moment-là, me "recevoir" en lui.

Alors, comprenez que notre destin est lié, mais pas seulement. Nos âmes sont liées, nos cœurs sont liés, notre Histoire est liée, notre Humanité unique et à nouveau unifiée nous lie depuis tant et tant de notre temps linéaire. Et tout cela va bien encore au-delà.

Notre si chère et aimante Gaïa est elle-même liée à ses sœurs planètes ainsi qu’à leur propre mère galactique: aucune d’entre elles ne peut évoluer seule.

Voilà pourquoi cette nouvelle période d’événements, qui vient vers nous à très grande vitesse (et je ris en pensant à votre fameux TGV dont certains sont si fiers! Si vous saviez comme là encore, vos "savants" se fourvoient… mais bon, cela est un autre sujet), voilà pourquoi cette Fée des Trois Jours, qui va honorer de son immense Lumière d’Amour Incommensurable notre très chère Gaïa et ses Sœurs, vient jusqu’à nous:

Elle est notre dernière chance pour sauver Gaïa (sous sa forme concrète de la Terre) ainsi que notre Humanité Terrestre. 
En effet, lorsque les quarante jours auront eu lieu, nous n’aurons plus droit à AUCUNE ERREUR, nous serons testés au plus près et ne pourrons plus, en aucune façon, nous comporter dans l’ancien même si l’Ancien est à respecter, bien évidemment.

Pour cela, de nouveaux historiens verront le jour et témoigneront avec amour de ces anciens temps. Mais nous ne pourrons plus y prendre appui ni nous en référer, si ce n’est pour ne pas refaire les mêmes erreurs, car alors (mais ce n’est ni décidé ni encore programmé par notre Père/ Mère/ Fils) la race humaine terrestre serait détruite entièrement et définitivement.

Certes, vos âmes ne seraient pas anéanties, même si certaines connaîtront et connaissent déjà bien des tourments.

Mais ne comprenez-vous pas VOTRE responsabilité collective tant vis-à-vis de vous-même que de tous vos frères terrestres? Ne comprenez-vous pas NOTRE responsabilité vis-à-vis de la planète qui nous héberge avec tant d'amour et nous a permis tellement d’évolutions dans la Manifestation et la Re-Connaissance de notre Etre Réel?

Non seulement, il n’est plus temps de tergiverser pour chacun de vous, mais surtout, il n’est plus temps de tergiverser pour Gaïa et ses sœurs. Elles n’ont plus (non plus!) droit à aucune erreur.

Ainsi, cet événement des trois jours que beaucoup redoutent, vous devriez l’accepter de tout votre cœur, de toute votre conscience, car c’est la dernière chance pour vous tous d’ascensionner avec nous dans le temple divin de notre humanité terrienne.

Voilà pourquoi, et l’enjeu est de taille galactique et même intergalactique (n’en doutez plus), autant d’aides, autant d’êtres de lumière sont présents parmi vous, avec nous, et que certains Grands Etres vont même jusqu’à s’incarner pour vous guider directement.

Voilà pourquoi également autant de nos frères "extraterrestres" sont venus vous éclairer (y compris pour certains en s’incarnant directement) pour aider l’Humanité à se sauver Elle-Même.

Voilà pourquoi tant de maîtres ascensionnés entourent de tout leur amour notre chère planète.

Car si Gaïa a un rôle très important parmi ses sœurs (et cela est indéniable), elle peut encore cependant le jouer sans nous. Même si ce n’est pas son désir et ne l'a jamais été, ainsi qu'elle l’a prouvé à plusieurs reprises. Même si ce n’est pas davantage le désir de notre Père Universel, et il l’a prouvé de tant et tant de manières.

Pourtant, si cela s’avérait être votre choix humanitaire après les Trois Jours (votre choix, pas celui de Gaïa), alors que le Père aie pitié de ceux qui auront ainsi succombé à la Tentation!

Car n’en doutez plus, si le règne des Séducteurs et des Leurres a déjà commencé, il s’accélèrera de manière vertigineuse d’ici peu… et comme jamais!

Mais quoi qu’il arrive, Gaïa ascensionnera, avec ou sans vous, avec ou sans nous, et même dans une extrême mesure: sans son corps manifesté que vous appelez la planète Terre.

Vous ne vous rendez pas compte, du point de vue de votre petit bout de la lorgnette, combien à la fois vous êtes important (comme toute créature l’est pour son Créateur) et combien à la fois votre égoïsme est si pitoyable et si indigent!

Comment n’avez-vous pas encore compris et continuez à ne pas vouloir l’entendre, malgré toutes nos mises en garde depuis des siècles et des siècles, malgré les milliers de vos expériences sur Terre (et même des dizaines de milliers pour certains)?

Chacun de vous a disposé du même temps linéaire pour manifester toutes les nuances de l’Amour divin sur Terre, en passant par la haine et toutes les exactions qui vont avec, comme en incarnant l’Amour dans ce que l’Humanité est capable de réaliser de plus beau…

C'est ensemble que nous tous (sans exception) avions choisi ce superbe challenge et c'est ensemble que nous avions décidé de le réussir...

Nous vous en conjurons, cessez de vous laisser subjuguer par vos dieux de la Matérialité à outrance et par les leurres qu'ils vous jettent en pâture!

Ne nous faites pas dire pour autant que nous dénigrons ou refusons cette autre manifestation concrétisée de l'Amour Divin... Pourtant, il semblerait que pour encore beaucoup trop d'entre vous, il soit besoin de le rappeler une fois de plus.

Alors, il est assez!

Car si l’expérience de l’amour conditionnel est terminée comme il vous l'a déjà été dit et redit (cf. par exemple ‘Le jeu est terminé’), cela n'a jamais signifié que l’Amour Inconditionnel soit déjà en vous tous car beaucoup trop de "retardataires" n’ont pas joué le jeu et pour certains, ont même triché avec la Vie et malheureusement (pour eux) continuent.


Nous n’aurons (et nous n'avons) qu’une dernière chance pour que le plus grand nombre parvienne à ascensionner, ainsi que je viens de vous le dire au nom de tous vos Amis du Ciel et de la Terre. Alors sachons la saisir MAINTENANT car pour cela, il est encore temps!

Et ne laissez pas vos âmes à la merci de ceux qui déjà se mettent en place pour les cueillir.

Car si cette chance nous est donnée, c’est bien parce que nous sommes capables non seulement de la recevoir en nous mais également de la magnifier.

N’oublions pas que l’Amour d’un seul être éveillé et aligné à son Etre Divin peut réveiller jusqu’à dix mille êtres encore endormis!

Que la Paix du Christ accompagne chacun de vos pas.

Et la Paix du Christ accompagne chacun de nos pas dans la Lumière.


Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
4 janvier 2007 4 04 /01 /janvier /2007 18:12
kuthumi.jpg


Message reçu par Luce le 4 janvier 2007

Maître Kutumi du deuxième rayon

LA FEE DES TROIS JOURS ET DES TROIS NUITS

Bonjour ma belle et bienvenue parmi mes channels.

Aujourd’hui encore, Loriel ne peut me recevoir en lui, et même par écrit. Alors je m’adresse à toi, en ce jour béni pour tous les deux.

Hier soir, j’étais vraiment désappointé de ne pouvoir vous parler en direct et vous annoncer la bonne nouvelle!

Non, je ne m’adresse pas à toi faute de mieux, mais je souhaitais dialoguer avec toi à travers Loriel, et tu ne sais pas canaliser de la même manière que lui.

En outre, Loriel est capable également de recevoir les communications de plusieurs de nos frères, en même temps, contrairement à toi (pour l’instant).

En ce moment, tu es un peu perturbée de par tes propres pensées-questions, ainsi que te l’ont dit nos frères.

Mais, rassure-toi car si ton «sacré caractère» te limite parfois et te fait te poser beaucoup de questions et ne pas accepter tout ce que l’on te dit (nous ou d’autres) sans que tu l’aies vérifié en toi-même, il te permet également de pouvoir "passer" sans trop de difficulté d’un plan à l’autre et de revenir en 3D, sans trop de souffrance ou de regret.

En effet, après un voyage astral vers vos mondes d'origine, souvent souffrance et inconfort résultent de la nostalgie de vos visites et beaucoup d’humains n’ayant pas suffisamment de caractère, de volonté, d’ego également, ont du mal à intégrer leurs souvenirs dans la dimension de la manifestation de leur corps physique… pour faire simple.

Alors, continue à te questionner si tel est ton désir mais sache faire la différence.

Use et abuse de ton discernement pour savoir quelle est la partie en toi qui veut savoir à tout prix…

Et laisse-la s’exprimer, aime-la, remercie-la et lorsque tu seras prête, dans toutes tes parties (et cela ne saurait tarder) à recevoir, à accepter, à dire oui à tout, alors effectivement ainsi que nos amis te l’ont fait comprendre, tu auras la paix, tu seras la paix.

Ne brûle pas d’étape, prends ton temps pour la prochaine escale dans le retour vers ta véritable demeure mais ne perds pas ton temps à polémiquer avec toi-même. Une fois que tu sais qui tu exprimes, ne te juge pas, ne cherche pas à savoir si cela est juste ou non, laisse tomber tout ce fatras de bonnes pensées.

Tu es telle que tu es, au moment où tu es et si tu souhaites avancer, accepte-toi à chaque étape, sinon tu risques de ramasser plein de choses nauséabondes (de par ton odorat, tu vois ce que je veux dire!) et surtout tu peux te les coltiner à l’étape suivante. Prends ainsi conscience de cette autre leçon que tu as apprise tout au long de tes maladies depuis un mois…

J’ai parlé de jour béni, pour tous deux, mais pas seulement.

Pour l’humanité également, mais elle ne le saura que plus tard.

Cependant, avec d’autres, tous deux en avez la primeur (en quelque sorte) car vous m’aviez demandé, il y a bien longtemps, de cogner à votre porte (s’il le fallait) pour vous prévenir de l’arrivée très prochaine des fameux trois jours.

Trois jours et trois nuits d’obscurité pour ceux qui ne sauront pas voir et trois jours et trois nuits de lumière intense pour ceux qui se seront ouverts à leur véritable nature.


Tu te demandes si je ne fabule pas car tu voulais savoir tellement de choses sur ces fameux trois jours, depuis le temps que tu en entends parler sur tel ou tel site.

Eh non, je ne vous informe pas de cela parce que tel serait ton souhait mais bel et bien parce que c’est en route.


Jusqu’à hier encore, le Conseil des Anciens Sages n’avait pas pris la décision officielle si on peut dire, de valider la venue des «trois jours» qui sont, à votre niveau, comme une entité à part entière.

Mais cela est difficile à vous expliquer. Sache seulement que si vous deviez la représenter, ce serait sous les traits d’une magnifique fée aux yeux de velours doré et à la longue chevelure noir bleuté.  Et en même temps, cela est tellement plus!


Tu souhaites connaître la date précise de cet événement-entité, mais elle n’est pas encore définie car seule la Fée des Trois Jours et des Trois Nuits la connaît.


Elle est libérée, enfin, de ses chaînes que lui avait mises le Conseil de l’Ombre, il y a plusieurs millénaires.

Elle s’était déjà présentée lors de la chute de l’Atlantide, mais l’aveuglement humain ne peut supporter sa vision sans faire devenir fou celui qui la regarde.


Elle était retenue par l’Ombre, non pas pour la punir ou l’empêcher d’être mais pour la protéger d’elle-même.

Elle est tellement puissante dans son amour pour l’Univers que parfois, elle ne mesure pas ses élans. Et c’est en cela que certains la considèrent comme "dangereuse".


Nous tous, vos frères, lorsque nous vous contactons ou communiquons avec vous le faisons de manière très très douce et maîtrisée car sinon vous imploseriez. La Fée des Trois Jours et des Trois Nuits ne le peut car elle est une émanation directe de l’Amour de Dieu en action et seule, l’Ombre, peut la contrôler (non pas la maîtriser).


Alors, pourquoi l’Ombre vient-elle de la relâcher?

En fait, ce sont quelques francs-tireurs de l’Ombre qui l’ont fait car ainsi, ils espèrent que, vous, les humains, n’êtes pas suffisamment prêts et nombreux pour accepter de la regarder en face et que par conséquent la plupart d’entre vous se détruiront ou se laisseront détruire de cette manière.


Remettons tout dans les mains du Père/Mère.


Si le Conseil des Anciens Sages a cautionné, en quelque sorte, sa libération c’est pour l’aider à se maîtriser davantage (car nous ne pouvons la contrôler) et pour cela, nous avons besoin de vous tous.


Acceptez en votre cœur, en votre corps, en votre âme, en votre esprit de vous aligner le plus souvent et le mieux possible à votre Etre Suprême. Reconnaissez-vous comme enfants de Dieu (à votre niveau de réalité) et comme Dieu, au niveau suprême de l’ABSOLU.


C’est pour vous que la Fée devait être, de toute façon, libérée dans quelques temps, alors faites en sorte, faisons tous en sorte, qu’elle ne l’ait pas été trop tôt.

Faisons en sorte que l’Humanité soit prête. Alors, préparez-vous (et cela a été dit sur d’autres sites), mais cette fois, soyez prêts maintenant.


Je sais que tout cela te perturbe et que cela va perturber nombre d’entre vos lecteurs. Mais nous sommes là, Dieu est là. Alors, que craignez-vous?


Une des meilleures manières de vivre ces trois jours et ces trois nuits en toute quiétude, est de décider de les vivre en toute quiétude. Les accepter comme étant le miroir de votre âme, de votre si belle âme!


Nous avons besoin de vous, humains, car c’est de votre sort dont il s’agit présentement, même si bien évidemment ainsi qu’il a été déjà dit et répété, votre sort a et aura des incidences dans toutes les galaxies.


Le deuxième rayon sacré, dont je suis non pas le garant ou le gardien mais le porte-parole, peut et va vous aider à intégrer toute sa sagesse et ses différents attributs.


La Fée des Trois Jours, ainsi que certains l’appellent, est sensible particulièrement à "mon" rayon de couleur jaune-orangé (proche du mordoré) qui seul peut l’aider à maîtriser sa puissance. Certes, La Puissance d’Amour Divin dans toute sa splendeur mais tellement éclatante (même pour nous!) que seuls les cœurs purs peuvent l’accepter telle quelle.


Cela ne veut pas dire pour autant que les autres humains, pas encore suffisamment éveillés, seraient automatiquement détruits.

Mais ne pouvant pas accepter, ou ne se sentant pas capables d’accepter que tout cet amour est pour eux, ils risqueraient de se déconnecter, parfois volontairement, de leur Etre Divin et ainsi être la proie de toute ombre, de tout égrégore, de tout illuminatus, de toute pensée négative… passant par là. Ainsi, ils seraient très très fragiles et donc à la merci de tout être mal intentionné.


C’est pourquoi il est si important de se re-connecter, de se connecter en permanence à son Etre Réel car sinon tous les «petits moi» des humains vont voler en éclat de manière inadéquate et brutale.

Longtemps il faudra ensuite (dans votre échelle de temps, bien sûr) pour les soigner, les "réparer", les rassurer, les dorloter…

Mais l’éternité nous appartient à tous et est notre Droit Divin. La Vie a toujours le dernier mot.


Cependant, si vous souhaitez ne pas rétrograder, mettez-vous sous la protection du deuxième rayon que je représente en cet instant.


Bien évidemment, cette manière n’est pas la seule pour parvenir à sortir grandi des trois jours, en fait tel que vous êtes réellement chacun d’entre vous, à savoir l’Etre Magnifique de vos débuts (avant vos incarnations), mais c’est le moyen dont je suis le porteur et le porte-parole…


Ces "Trois Jours" ont un lien direct avec votre ascension et ont été demandés par l’âme de la plupart d’entre vous.

Le Grand Tout arrive à grands pas…


Et c’est bien sûr dans la magnificence de votre Etre bientôt retrouvée, qu’aujourd’hui est un jour béni pour vous deux et pour toute l’humanité.


Amen.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

Union Cœur Sacré

  • : LA VIE PROVIDENCE est Espace des TÉMOIGNAGES et MESSAGES CHANNELINGS de Luce et de Loriel sur le processus d'Ascension... Hommage au COUPLE SACRÉ sur la terre comme au ciel... Expression de la quaternité divine "Père Mère Fils Fille" par l'Arche d'alliance du cœur sacré de la ROYAUTÉ DIVINE - Cet espace est né le 26/11/2006
  • Contact

Quelques Traductions

La Vie Providence Recherche

Lettres Providence

Glossaire des Textes (343)

Royauté Divine Humaine

iris rose
L'iris fleur de lys des REINES et des ROIS
 

Cover souple Petit Oiseau 2e Ed
Cover LVP1 2e EdCover LVP2 2e Ed
Cover LVP3 2e EdCover souple LVP4 2e Ed.

Versailles
Tableau blason ROYAUME DE FRANCE
Philippe Gomez PASSION VERSAILLES

Roi par sa Reine

porteur du graal800px-galahad-grail.jpgchevalier-atlantis.jpgRoi et Reineaccolade-chevalier.jpg