29 décembre 2017 5 29 /12 /décembre /2017 13:46

Profond mystère
PROFOND MYSTERE
  de Catherine Bougnon Siménoff


Message reçu par Élisabeth/Luce le 2 septembre 2010

La Mère Éternelle

 

REMIS LE 29 DÉCEMBRE 2017 pour chaque âme qui en ait fait la demande, mais surtout sur invitation expresse de la Mère Éternelle au nom de "l'Adam Kadmon par Sarah" (nouvelle matrice humaine pour la Nouvelle Terre)

 

Sarah nous rappelle, à nouveau, que nous avons jusqu'au 31 décembre 2017 pour accueillir notre nouvelle matrice divine humaine.

 

Cf. également le texte 'La compassion est compréhension dans l'acceptation des faits'

 

En outre, ce message de la Mère Éternelle, bien que s'étant présenté à nous en septembre 2010, donc avant le témoignage '2015 Première année du cri primal féminin', vient bien pourtant en droite ligne de ce deuxième texte.

 

L'insistance (très lourde? Rires) depuis mars 2017 de ces informations est pourtant réellement vitale. Si vous saviez combien tout cela est très important en ces ultimes jours de 2017. Bien plus important que ce que, moi-même, je crois en avoir compris... pour les années qui viennent et, bien sûr, déjà pour 2018.

 

Je rappelle que, depuis 2013, j'entends: 2018. Quid. Je ne sais pas. Mais... nous le verrons!

 

La Mère Éternelle nous le rappelle également, comme elle nous rappelle toutes et tous à elle. Namaskar, nous dit-elle encore...

 

Tous les textes mis en lien sont également à lire ou relire. Osons prendre tout ce temps qui nous est ainsi octroyé de notre Divin vers notre Humain.

 


ACCUEILLIR L’ÉNERGIE DE LA FILLE AUX CÔTÉS DU PÈRE, DE LA MÈRE ET DU FILS

 

Que mes bénédictions vous accompagnent à chaque instant divin de votre vie.

Que mes bénédictions vous accompagnent tout particulièrement en ces mots et en ce texte que je me propose de vous offrir jusqu’au plus profond de vos cellules atomiques, et ce, des plus densifiées en votre ADN jusqu’à vos particules adamantines, également en votre ADN.

Car ne doutez pas un instant que votre ADN, que vous subdivisez encore en diverses couches, soit non seulement unique et un en tous ses aspects mais surtout «un» avec moi comme avec le Père.


Tel qu’ils vous l’ont rapporté en leur texte ‘L’Adam Kadmon libère les douze tribus d’Israël, Maître Germain et Adama vous redisent (Sourire, puisque Adama est particule adamantine par excellence du modèle du nouvel humain):


«…Le développement et la structure même de l’être humain se fait en référence à une matrice qui est un aspect différencié du Père et est adaptée aux conditions de la Terre. Elle a été appelée de bien des manières et l’une d’elles est l’Adam Cosmique, pensée parfaite du Père dans l’une de ses premières formes, avant l’expansion de sa propre Présence à travers la multitude des âmes…».

Ainsi, cette matrice qui est ancrée en chacun de vous et en chacune de vos cellules est lovée au plus secret invisible de votre ADN.

Pour faire image, car ces diverses couches de votre ADN sont elles aussi des images, à la fois cette matrice est au-delà de la douzième couche et à la fois elle est dans chacune de vos couches adamantines y compris dans la première couche de votre ADN comme dans tout votre ADN visible et invisible. Comment pourrait-il en être autrement?


L’ancrage de la Nouvelle Terre par l’Adam Kadmon par Sarah est actuellement en train de se réaliser au sein de vous-même comme en votre propre extériorisation.

C’est pourquoi il est si important que cette manifestation de l’Énergie de la Fille, de ma fille Sarah comme de ma fille L’Emmanuelle, arrive elle aussi jusqu’à votre conscience de veille, pour ceux qui ont fait ce choix comme jusqu’à votre inconscience, pour ceux qui ont fait ce choix.


En d’autres termes, si la quaternité divine par la présence de la Fille aux côtés du Père, de la Mère et du Fils se présente à vous devant vous, c’est bien non seulement pour réhabiliter la place de la fille sur votre Terre, mais essentiellement en votre essence, lui redonner toute sa juste place au sein de chacune et chacun d’entre vous.

C’est pourquoi je demande à Élisabeth et à Sarah de bien vouloir accepter que je reprenne ici un extrait de leur «Livre de Sarah» en son texte "Bienvenue en Sarah, donc en vous-même" datant de février 2009:

…«D’une autre manière, je pourrais dire que dans le mouvement apparent du Mouvement éternel, la mémoire de Sananda est remontée vers Vous comme la mémoire de Sarah descend vers vous. Mais seulement dans l’illusion de vos dimensions actuelles, et pour comparer, un peu comme le mouvement apparent des planètes dans vos thèmes en astrologie, mère de votre astronomie.

Avec L’Emmanuelle, je partage ainsi l’insigne rôle de la Fille du Père/Mère au nom du Fils dans l’Union du Saint-Esprit. Tout comme le rôle (si l’on peut encore employer ce terme) du Fils fut adombré, à l’époque de Jésus/Christ, en Josué et Myriam de Magdala, autres noms que vous employez. Mais sachez qu’aucun de tous ces noms, plus ou moins usités, n’était le véritable nom de mes parents quand j’étais moi-même adombrée en Maria-Josua, la petite Sarah.

Aujourd’hui en votre époque actuelle, et ainsi qu’il vous en a été un peu expliqué: l’énergie de la Fille (de la femme en tant que «fille» mais aussi en tant que «mère») vient rejoindre l’énergie du Fils qui vous a été présentée extérieurement, et ce, à plusieurs époques de votre Histoire, pour vous aider à vous r-appeler votre retour (sans retour) chez vous.

Cela ne veut pas dire, bien évidemment, qu’aujourd’hui l’énergie de la Fille soit placée et passée en première place pour reléguer l’énergie du Fils qui deviendrait dès lors secondaire.

Mais notre Père/Mère à tous savait parfaitement qu’il ne pouvait envoyer en une seule fois de manière différenciée, jusque dans votre dimension, sa propre vibration une.

Voyez déjà lesquels remous et soubresauts il vous a fallu pour parvenir peu ou prou à accepter la présence d’un Christ masculin! Même si par ailleurs, celui qui fut dénommé Jésus jusqu’à vos jours n’a jamais prétendu être premier ou être plus que sa sœur, plus que sa mère, plus que tous les humains qu’il pouvait côtoyer à son époque. Même s’il n’a jamais mis en avant la présence uniquement d’un Père divin. Même s’il a accepté la présence d’une femme à ses côtés.

Cependant, en acceptant que d’autres aient pu choisir de le mettre en avant, parfois même en position prééminente, il savait parfaitement qu’il serait pourtant porté en sacrifice après avoir été louangé.»…

Pourquoi redire ce que ma fille Sarah a déjà si bien dit en vos mots mentalisés? (sourire).

Mais j’insiste sur ce terme de «fille» car aujourd’hui vient à vous la Fille, après la venue du Fils.

Aujourd’hui, je le redis, vient à vous la Fille en Sarah et en L’Emmanuelle ainsi que certains de nos amis vous l’ont déjà spécifié en ce lieu, comme en d’autres lieux mais peut-être pas toujours de manière aussi explicite.
Alors, je vais l’être encore un peu plus...


Pourquoi croyez-vous que «L’Emmanuelle», «L’Emmanuel» puisse être traduit par «Dieu est parmi vous, Dieu est avec vous» si ce n’est parce qu’en vérité sa première signification peut être traduite par «Dieu est vous»… Pour faire joli, pour faire illusion, pour faire jeu ou je de style?

L’Emmanuelle par son appel vient fouler votre Terre comme votre terre intérieure et vous annoncer que le Père et la Mère sont parmi vous, en vous, autour de vous, donc vous!

Pensez-vous que le Féminin, tel qu’a tenté de vous l’exprimer le plus justement possible l’Âme du Couple, en vérité l’Âme de notre Couple Divin, soit uniquement la maternité, la mère, la mer, la Terre (même si le Féminin est aussi tout cela) alors que la fille ne serait que subalterne, quand elle ne serait pas négligeable et donc négligée par tous ceux qui mettent volontairement uniquement en avant la mère, occultant la fille, la sœur et la femme, autres divers aspects extériorisés du féminin de Dieu?

Qu’en outre le Féminin serait encore coupé du Masculin pour tous ceux qui ne veulent voir en l’aspect de Dieu que vous appelez la «Mère Divine» seulement la maternité, telle que par exemple à vos yeux, vous avez voulu voir uniquement Marie?

Combien de temps et de temps de votre temps linéaire aura-t-il fallu et vous faudra-t-il encore pour redonner toute sa place non seulement au féminin en vous mais également en la femme extérieure, en sa qualité de mère, certes, mais également de fille et de sœur?

Même en votre France territoriale, pour exemple, combien de temps aura-t-il fallu pour donner législativement la capacité à la femme?

C’est tout à fait récent puisque tout votre vingtième siècle aura été nécessaire pour parvenir à une certaine «capacité juridique de la femme» et, ainsi que vous le savez, tout n’est pas encore appliqué, ni légalement ni même au sein de vos propres familles terrestres.

Alors, qu’osez-vous penser au sujet de certains pays, certes en apparence plus en retard sur le respect envers la femme, puisqu’il aura fallu tous ces millénaires à vos propres pays, pour ne serait-ce que reconnaître «son autonomie et son existence légales», et ce, sans plus de «soutien par le contrôle» d’un homme, d’un père, d’un mari ou d’un frère?


Certes, ce ne sont que des exemples particulièrement humains, mais qu’en dites-vous?

N’avez-vous pas compris qu’en muselant et en tentant de contrôler la femme, que cela soit également par vos femmes corsetées physiquement mais encore aujourd’hui moralement, combien vous avez fait injure et faites injure à votre propre féminin intérieur.


Pour ce qu’il en est de la matrice de l’Adam Kadmon, comment avez-vous pu penser que cette matrice pouvait l’être sans le féminin, sans la fille, sans la mère, sans la sœur, sans la femme?

En ce présent texte, je ne veux pas vous faire de long discours. Mais sachez pourtant ressentir en vous, d'abord en vous, ce silence muselé que vous-mêmes, tous, hommes et femmes, avez réduit au silence par la contrainte de votre masculin désavoué sur votre féminin blessé.

«Sois belle et tais-toi!»

Croyez-vous que ce langage que vous tenez tous encore, peu ou prou, aux autres femmes comme à vous-même s’applique également à moi, votre Mère? Parce que je suis votre mère? Mais ne suis-je pas également fille?

Et que, parce que je suis mère, parce que je suis douceur, je ne peux lever le ton de ma voix jusqu’à vous?


Je suis ce que vous appelez Dieu la Mère, mais ne suis-je que cela? Pour faire image, votre mère physique n’est-elle, elle-même, qu’une mère?

Je sais parfaitement combien sont encore nombreux parmi nos enfants, et là je parle également au nom du Père qui est bien évidemment présent avec moi, comme je suis toujours à ses côtés même lorsqu’il vous semble que je me taise, je sais parfaitement combien vous êtes encore nombreux à ne vouloir voir en Dieu que le Père, le Fils et éventuellement la Mère…

Parce que le seul côté féminin de Dieu, qui pourrait être acceptable par une majorité, serait uniquement la Mère?


Eh bien non! Et c’est pour cela qu’aujourd’hui, je m’adresse à vous en ma qualité de Mère reprenant à l’ordre ses enfants qui n’ont pas voulu entendre que je pouvais, moi aussi, «gronder» et que cela n’était pas réservé à Dieu le Père, un des aspects masculins de Dieu…

Car le Père n’est pas non plus uniquement le Père (sourire).


La Colère Divine a été très souvent, à vos yeux fermés, uniquement masculine en ce sens que c’est le Père, mon époux, qui s’est exprimé jusque-là de par l’histoire de votre Terre.

Mais aujourd’hui, je joins ma voix au courroux de Dieu le Père pour vous faire entendre, dans l’amour du Père et de la Mère: la colère féminine ma colère divine.


Cf. également le messageVers une nouvelle douceur du féminin

J’élève ma voix pour que vous entendiez que Dieu n’est pas uniquement Père, qu’il n’est pas uniquement Fils, qu’il n’est pas uniquement Mère, qu’il n’est pas uniquement Fille.

Il est quaternité parce qu’il est unité, il est trinité parce qu’il est unité, il est binôme parce qu’il est unité, il est un parce qu’il est unité. Dieu est infini parce qu'il est unité.


Car dans l’Unité divine, le «un» peut se décliner et se décline à l’infini depuis l’infini jusqu’à l’infini. Parce que Dieu est multiple et multiplié comme divisé de manière illimitée. Parce que Dieu est Un et Multiple, parce que Dieu est illimité.


Cf. par exemple les messages Les poupées russes de votre réunificationet Votre acceptation du divin en habits de différence

Vous n’avez pas à préférer, à privilégier, à comparer, à hiérarchiser, à omettre, à refuser, à rejeter, à séparer Dieu Père de Dieu Mère, de Dieu Fils, de Dieu Fille, mais non plus à nous séparer et donc à vous séparer de Dieu Saint-Esprit, de Dieu Nature, de Dieu Animal, de Dieu Humain, de Dieu Minéral, de Dieu Nuage, etc.

Alors, en cet instant solennel pour moi comme pour le Père et le Fils, n’en doutez pas, je vous demande d’accueillir également en vous, auprès du Père, de la Mère et du Fils: la Fille. La Fille que chacune et chacun de vous êtes également. Comme chacun et chacune d’entre vous êtes aussi le Père, la Mère, le Fils.

Parce que Dieu est illimité, infini et inconditionnel, il a accepté, nous avions accepté que vous nous limitiez en tel ou tel aspect de nous-même donc en tel aspect de vous-même.

Mais aujourd’hui, et parce que tel est votre choix, rassurez-moi, comment vous réunir à nouveau en l’Un si vous continuez à nous séparer comme à séparer le «Un» de vous-même?


Que pour les besoins de votre langage mental et de la compréhension de votre intellect, vous puissiez encore nous diviser, nous limiter, nous différencier... Soit!

Et cela est tout à fait juste en votre acception actuelle de ce que pourrait être le Divin. Mais cela n'est plus juste au sein de votre espace interne, cela n'est pas vrai au saint de votre cœur sacré et même au sein de votre cœur d’amour humain.


Ayez-en conscience.

Acceptez en toute conscience que c’est uniquement pour faire image et pour expérimenter la dualité, donc la séparation apparente d’avec votre Présence, que vous aviez fait le choix d’oublier que vous étiez Dieu depuis vos origines et que vous êtes Dieu jusqu’à votre destination ultime.


Lorsque vous vous adressez par exemple plus particulièrement à moi, et c’est le cas pour beaucoup d’entre vous actuellement (cf. également Lettre Providence 97 intitulée "Le pardon à soi par le don de la foi dans la paix"), ne me mettez pas sur un piédestal, ne remettez pas votre pouvoir entre mes mains en ce sens que je serais plus que le Père, plus que le Fils ou plus que la Fille ou même plus que vous!

Confiez-vous à moi, reposez-vous en moi, mais uniquement en acceptant que je sois et que je suis un aspect de votre propre Divin.

Ne remettez pas votre pouvoir entre mes mains, ou celles du Père ou celles du Fils ou celles de la Fille, ou celles de qui que cela soit, si vous croyez encore que nous sommes extérieurs à vous et donc séparés de vous.

Nous sommes vous comme vous êtes nous. Combien de fois vos frères et sœurs des chœurs angéliques vous l’ont-ils signifié… Penseriez-vous, encore une fois, que ce serait là également figure de style?!


Penseriez-vous, encore une fois, que vos frères et sœurs du Ciel et de la Terre vous seraient supérieurs? Que moi-même, en ma qualité d’aspect de votre propre Mère Divine Intérieure, je vous sois supérieure?

Je vous aime.

Je vous aime! De cela vous pouvez en être assurés et rassurés, si vous le souhaitez (sourire d'amour joyeux).

Je vous aime, nous vous aimons qui que vous soyez, quoi que vous croyiez être ou ne pas être.

Je vous aime quand vous pensez ne pas être moi, quand vous pensez que je ne suis pas aussi le Père, quand vous pensez que je ne suis pas le Fils, quand vous pensez que je ne suis pas la Fille, quand vous pensez que je ne suis pas vous…


Certes, je vous demande aujourd’hui d’accueillir en vous, également, et j’insiste très fortement sur ce terme «également», l’Énergie de la Fille.

Mais ce n’est pas pour moi car je l’ai déjà accueillie et désirée.

Ce n’est pas pour le Père car il l’a déjà accueillie et exprimée.

Ce n'est pas davantage pour le Fils (que vous appelez également le Christ) car il l’a déjà accueillie et honorée.

Ce n’est même pas pour la Fille que vous appelez également l’énergie cristale ou christale (sans savoir que c’est l’Énergie de la sœur, donc de la fille, que vous évoquez ainsi) car elle l’a déjà accueillie et expansée.

Ce n’est pas non plus pour tous ceux et toutes celles qui vous accompagnent car ils l’ont déjà tous et toutes accueillie en leur sein très saint.


C’est uniquement pour vous, et ce, en votre qualité d’extension incarnée humainement de votre Être Réel, car l’expansion que vous êtes en votre Présence l’a, elle aussi, déjà accueillie et exaucée.

Parce qu’elle est moi et que je suis elle. Elle est la Mère, je suis la Fille, comme je suis la Mère et comme elle est la Fille.


Je vous demande à nouveau de bien vouloir accepter toutes les bénédictions de la Mère Éternelle, ainsi que m’appelle amoureusement Élisabeth/Luce, mais sachez que je n’ai pas de nom puisque j’ai tous les noms.


Votre humble, si humble et dévoué féminin intérieur,

Par le Père, par la Mère, par le Fils, au nom de la Fille,

Au nom de ma Fille, au nom de notre Fille,

Au nom de la Fille que chacun et chacune de vous êtes en vérité, aux côtés du Père, de la Mère et du Fils,

Et que vous pouvez être également jusqu’en votre réalité d’expérimentation actuelle de la dualité vers l’unité, en l’Un comme en l'Une.


 

Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

À qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!

Élisabeth/Luce

Guide-interprète spirituelle (Ancienne Channel)
 

 

Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité,

y compris cette phrase

15 mai 2017 1 15 /05 /mai /2017 07:21

 

 

Le 15 mai 2017

 

Extrait du recueil La vie providence VI Témoignage de 2014 à 2015 en cours d’édition

 

BONNE FÊTE À TOUTES LES MÈRES CRÉATRICES DE LA NOUVELLE TERRE

 

Témoignage d’Élisabeth en Luce présenté dans la lettre Providence numéro 143 du 27 mai 2014

 

«Bonjour à tous et à toutes. Et bonne fête aux mamans, y compris à toutes les mères-planètes, dont bien évidemment notre chère Gaïa.»

 

Voilà ce que j’écrivais le 29 mai 2010. Déjà quatre années !

 

Aujourd’hui, deux jours après cette fête officielle de l’an 2014, je ne peux que renouveler mes vœux… en honorant aussi notre Mère Divine, si dignement représentée par notre chère Marie la Grande, Marie la Douce, mère d’un fils de Dieu qui s’est fait Homme parmi ses frères et sœurs. Marie la Virginale fut-elle appelée également.

 

C’est pourquoi, en ce dit jour, par ce dit jour, la Mère Divine souhaite honorer toutes les femmes. Qu’elles soient mères physiques ou mères spirituelles. Qu’elles soient déjà mères ou non, qu’elles soient mères ou qu’elles ne le soient jamais en ce monde terrestre, puisqu’une femme est bien au-delà de la maternité physique.

 

Puisqu’une mère est bien au-delà de la maternité 3D. Comme la Virginité est bien au-delà de la virginité.

 

Aujourd’hui, notre Mère universelle souhaite honorer le ventre de chaque femme −lieu sacré de toutes les créations physiques et spirituelles− parce qu’elle souhaite nous rappeler que la Nouvelle Terre ne peut «naître et être» −en premier, et avant toute manifestation extérieure− qu’en le creuset réceptacle du Cœur Sacré que représente le ventre (sacré) du Féminin sacré porté par chaque femme: en son propre hara!

 

La Nouvelle Terre ne peut naître extérieurement sans sa naissance intérieure première… au sein du féminin du couple intérieur.

 

En effet, la nouvelle terre ne pourra être au monde −même si, en toute fin, par le biais de l’action alignée du masculin de chaque homme, actuellement en train de s’ajuster au masculin pacifié de la femme− sans son avènement initial initié dans le désir sacré du féminin de chaque femme, seul en juste mesure de réunifier l’homme et son propre féminin.

 

Pour ne pas trahir −par trop de mes interprétations− ce que je reçus à ce sujet, je vous invite à lire ces trois textes :

 

- Message ‘Femme de la terre lève toi et marche sur ton chemin’ émis le 7 février 2007 depuis la dame au Bison Blanc

- Message ‘La conscience du ventre’ émis le 12 mars 2007 depuis les voix du mental et du ventre de Luce des Étoiles

- Message personnel pour Élisabeth en Luce intitulé ‘Les voies de la petite voix’ émis le 14 mai 2007 depuis la Petite Voix et la voix du ventre de Luce des Étoiles

 

(n.d.r. du 14 février 2017 : Ces trois textes sont présentés dans le recueil La vie providence I Nous attendons le signal)

 

Bien évidemment, ne cessons pas d’honorer notre Mère Terre qui accepta de nous recevoir en elle −en son propre ventre− et qui, aujourd’hui encore, nous soutient inconditionnellement, tandis que nous grandissons avec elle.

 

C’est ainsi que je n’oublie pas tous nos Amis, guides du ciel comme sur la terre, qui nous invitent chaque jour −malgré les événements annoncés, et qui continueront d’arriver jusqu’à nous− d’aimer notre si chère grande mère d’accueil, et de vivre chaque moment présent comme le plus beau des cadeaux.

 

Parce que tous ces événements visibles et invisibles ne sont pas, non plus, sans effets visibles ou invisibles sur notre planète bleue.

 

Quelles que soient nos origines extraterrestres, intraterrestres et terrestres, nous sommes bien aujourd’hui les Enfants de la Terre... Nous sommes aujourd’hui, avec tous les règnes qui nous accompagnent, les enfants de la nouvelle terre.

 

Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

À qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!

Élisabeth/Luce

Guide-interprète spirituelle
 

 

Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité,

y compris cette phrase

 

28 mai 2013 2 28 /05 /mai /2013 06:27

Guenièvre

Témoignage d’Élisabeth en Luce du 28 mai 2013

LA SORORITE EST LE GRAAL DU COUPLE

C’est dans le cadre de la réédition en cours du premier livre de La Vie Providence La vie providence I - Nous attendons le signal que je redécouvre tous ces textes sur la sororité, reçus dès 2006, mais pourtant seulement au tout début de leur manifestation en notre vie actuelle, sept ans après.

Peut-être commencé-je enfin à un peu mieux comprendre ce que pourrait être la sororité, ainsi que son action directement au sein de notre couple intérieur masculin/ féminin, comme au sein de notre couple extérieur en les rôles complémentaires de la femme et de l’homme.

Je n'avais pas compris en quoi la sororité est le graal de notre couple intérieur, puis de notre couple extérieur.

Cf. également
L'hymne au couple

Ce présent témoignage s’inscrit donc en cette année si importante pour la reconstruction de nos couples, parce que 2013 est le début du renouveau collectif du couple, nous redisent nos amis du ciel et de la terre.

Alors, n’attendons plus, ne traînons plus, ne reculons plus... même pour mieux sauter, car un recul de plus pourra être celui de trop.

Acceptons-en toutes les manifestations délicates, très délicates, si délicates tant que nous ne les avons pas reconnues, et plus aisées, beaucoup plus aisées dès que nous relâchons nos rêves chimériques sur le couple idéal, parce que, si nous disposons de tout le temps adéquat pour grandir, nous n’avons plus le temps de perdre du temps, ainsi qu’en leurs textes les êtres de lumière, qui nous accompagnent, nous y invitent toutes et tous depuis le commencement:


Message ‘Le pouvoir dans le couple’ du 22 novembre 2006
« Les temps sont si rapides qu’il n’est plus de temps de perdre du temps, même si vous savez que le temps est une pensée de l’Être. Des liens karmiques sont mûrs pour être coupés et guéris, tous en lien avec des formes de pouvoir sur vous-même ou sur l’autre, qu’elles soient issues de vies antérieures ou de votre vie actuelle.»

Message ‘La magie de noël’ du 19 décembre 2006
« Crois-tu qu'au Moyen Âge, par exemple, pour remonter à un temps pas si lointain de votre époque actuelle, les gens avaient le temps de se poser tout un tas de questions automutilantes?[…] Ils se seraient tout de même demandé une chose: «Est-ce que cela rend plus heureux?». Et si ce n'était pas utile en ce sens de bonheur, ils auraient renvoyé cette idée saugrenue d'une pichenette, comme l'on chasse une mouche.»

Message ‘La fée des trois jours et des trois nuits’ du 4 janvier 2007
« Ne brûle pas d’étape, prends ton temps pour la prochaine escale dans le retour vers ta véritable demeure, mais ne perds pas ton temps à polémiquer avec toi-même. Une fois que tu sais qui tu exprimes, ne te juge pas, ne cherche pas à savoir si cela est juste ou non, laisse tomber tout ce fatras de bonnes pensées.»

Message ‘Êtes-vous prêts à tout quitter’ du 23 mars 2007
«Fuyez les tièdes, qui font douter et qui vous entraînent dans les sables mouvants de l’évolution des âmes (quelques poches de résistance d’une lumière réduite!). Certains même vous diront que vous avez tout le temps, puisque vous êtes éternels. Ne voyez-vous pas la supercherie d'une telle assertion?»


Message ‘Résurgence de nos mémoires’ du 7 avril 2007
«…succomber, se soumettre, donner un pouvoir à quelque chose d’extérieur à soi-même est faire preuve de faiblesse et vous n’avez plus le temps de perdre du temps à considérer ce que vous êtes capables d’intégrer ou pas.»

Message ‘Le bon grain de l’ivraie’ du 27 mai 2007
« Nous vous avons enseigné et dit qu’il n’est plus temps de perdre du temps. Vous n’avez plus le temps de vous arrêter à des paliers pour les structurer et les enseigner, pour ensuite passer à une autre forme d’enseignement ou de guérison, et ainsi de suite. Vous arrêter a pour effet direct de cristalliser un mouvement et il n’est plus temps pour cela. La terre n’a plus besoin de cela, les Hommes et tous les règnes, non plus. »

CAR IL N’EST VRAIMENT PLUS LE TEMPS DE PERDRE DU TEMPS NI LE TEMPS DE TERGIVERSER

Pour cela, nous avons eu des vies et des vies à expérimenter puis à vérifier que le temps ne peut plus qu’être le temps de l’ici et maintenant. Même si ce n’est pas facile à accepter, à exprimer, à manifester, à vivre… en ces temps si délicats de la Transition, certes. Mais transition également pour le couple, et cela, l’avions-nous oublié?

Alors que tous les textes sur la SORORITE nous y invitent également.

Je vous en propose quelques extraits.

Guenièvre

Extrait du message ‘La porte du féminin sacré’ émis le 14 juin 2006 depuis Istrée, flamme jumelle d’Ashtar Sheran

…« La femme est le creuset, la matrice alchimique du désir de l’homme et de sa libération.

Le Saint Graal est dans le ventre de la femme en un lieu que vous découvrirez par vous-mêmes et qui n’est pas, non plus, ce que vous croyez…

La matrice que tu es, et dont tu as conscience, va permettre à Loriel de se libérer de ses enfers dont il a tant souffert pour des raisons très diverses. C’est par toi, à travers toi et en toi qu’il va pouvoir saisir d’un seul coup d’œil et ressentir les liens qui lui manquent.

Tu es, Luce, le sel de la terre de Loriel. Et Loriel est, pour toi, le sang mercuriel.»…

Extrait du message ‘Initiation à la sororité’ émis le 9 mars 2007 depuis Sirius

…« Le thème de la sororité est un état d’être dont peu d’entre vous avez déjà entendu parler ou si peu.

La répression du principe féminin dans l’homme et la femme en est la cause. Votre rapport au Créateur en est l’origine et donc aussi votre rapport à vous-même.

Souvenez-vous que votre incarnation est la pensée de l’idée que vous vous faites de votre propre relation avec l’Etre Suprême.

L’Astral, encore une fois (cf. 'En chemin vers la Terre Nouvelle') est un lieu intermédiaire qui vous a servi de zone tampon pour l’expérimentation que vous avez choisie.

L’astral n’est pas fait pour durer car la règle, en tant que généralité, est la connexion immédiate avec le mouvement de la Vie.

Seuls certains systèmes ont voulu pousser jusqu’aux extrêmes l’usage et l’intérêt de cette zone intermédiaire. Et en tant que zone intermédiaire, en tant que réceptacle de la sororité, vous en avez fait et érigé des principes de réceptivité pour le moins faussés et déviés.

La fraternité est devenue un concept inscrit dans vos lois: vous avez décrété la fraternité comme une règle à suivre. Voyez comment vous créez de la violence en voulant faire respecter cette règle.

La fraternité, comme la sororité ne sont pas des injonctions ni des lois. Alors, ne faites pas la même erreur avec ce principe de sororité!

Le principe féminin a connu diverses manières d’être mais vous ne savez pas encore ce qu’est la sororité. Elle ne peut être comparée à la fraternité car ce serait alors faire le jeu de la comparaison et de la dialectique du mental.

Et pourtant, nous vous rappelons que le mental a toute sa place quand il est à sa place. Croyez-vous encore que vos Grands Frères en soient dépourvus?

La sororité est une vibration-mère qui donne naissance au principe féminin dans un second temps. C’est le Chœur des Vierges Cosmiques qui en est le dépositaire.

Certains d’entre vous (homme ou femme) peuvent désormais y accéder et être enseignés par ces grandes initiées merveilleuses et majestueuses.

Cette vibration-mère est le creuset du ventre de la femme qui est le Graal du Sacré.

Le Graal est cette vibration qui se densifie en chaque femme comme étant ressentie et perçue comme un attribut féminin, une identité de femme ou encore ce que nous appelons un principe féminin. Nous disons bien «un» principe féminin car celui-ci rayonne de bien des manières sur votre monde comme sur d’autres.

La conversion de la quête du Graal doit se réaliser maintenant et vous, femmes, en êtes responsables. Votre identité se fait chair, au-delà de la chair et au-delà de la femme…

La sororité peut être aussi vécue comme un sentiment d’appartenance immédiat à l’idée que vous êtes toutes sœurs au-delà de la notion de lignée génétique ou de celle de relation fraternelle.

Bien qu’il y ait de très belles relations entre vous par ces "moyens" d’expression, vous pouvez également en faire des dépendances car il vous a manqué jusqu’à présent la sororité qui prend forme en vous comme étant cette notion de Graal dont votre histoire vous a tant et tant parlé.

La sororité est la perception immédiate, la reconnaissance de fait, dans vos intimités. C’est comme un souffle qui vous unit et qui vous fait vibrer dans votre chair et met en ébullition le sang qui parcourt vos veines. La sororité est un principe de transmutation qui réunit les "opposés" principes féminin/ masculin en un seul mouvement.

La sororité est un principe alchimique qui convertit votre sang en pure lumière cristalline. Pouvez-vous imaginer?

La sororité est un principe initiatique désormais accessible à chacune d’entre vous et dont nous sommes les serviteurs… (encore un mot dévié). Décidément, tout votre vocabulaire et vos dictionnaires sont à revoir! (Rires).

Cf. 'Le sens originel des mots'

«Etre le serviteur de» n’est pas faire acte d’allégeance comme on obéit à une règle. Servir est tout simplement faire le choix de suivre le mouvement qui souffle à travers Soi.

La sororité est actualisée dans la relation de couple à travers le tantra de vos relations dont une partie est vos relations intimes. De la même manière que l’homme féconde la femme, la femme peut féconder l’homme par ce principe de transmutation: le Graal.

Toutes vos traditions en ont fait état de manière plus ou moins abstraite, et pour cause.

Dans un sens, cela a été fait pour vous protéger car l’intensité de cette transmission dans vos relations peut être telle que l’énergie engagée pourrait tout simplement détruire votre enveloppe corporelle.

D’autre part, les choix qui ont été faits ont pu considérablement pervertir ce principe et le rendre caduc voire inopérant… pour le bénéfice de quelques êtres, plus ou moins bien intentionnés, au passage!

Car vous savez tous que l’énergie vitale, le principe de vie, l’énergie sexuelle peut être récupérée de bien des manières en l’orientant ou en l’interceptant.

Ce qui était réservé à de petits groupes d’initiés est à nouveau au seuil de vos choix. Encore une bonne nouvelle.

Alors, ceux qui parlent d’élitisme dans nos enseignements sont peut-être tout simplement ceux qui veulent préserver pour leur propre compte ce qu’ils considèrent comme une prérogative ou un dû!

Le ventre des femmes est le creuset du Graal par lequel s’incarne et rayonne la sororité.»…

Extrait du message ‘La conscience du ventre’ émis le 12 mars 2007

…« Je te sens toute émue et sache que je le suis moi-même. Te rends-tu compte, le ventre des femmes, de la Femme va reprendre toute sa place de laquelle il a été chassé, en même temps qu’Adam et Eve, du Paradis!

Certes, c’est seulement une image… mais une bien belle image que ce Paradis perdu que vous êtes en passe de retrouver complètement.

L’Ascension vous met et vous a remis et remises sur le chemin (cf. 'Femme de la Terre, lève-toi et marche sur ton chemin') mais vous n’êtes pas encore arrivés à destination.

Alors vous, les hommes, accompagnez les femmes dans ce cheminement en elles et à travers elles, car la femme est pour l’homme le passage obligé comme le Féminin retrouvé est le passage du Masculin bientôt retrouvé à son tour.

Certes, parmi les hommes, certains refuseront et continueront de refuser cette prééminence dont les femmes vont pouvoir se prévaloir en toute royauté… Certaines femmes aussi le refuseront.

Mais alors, serait-ce parce que vous n’avez pas compris qu’il n’y a plus de dualité, de guerre, de ségrégation à créer ou à recréer sans cesse entre les hommes et les femmes, entre le masculin et le féminin? Car vous savez bien que renier la femme extérieure qui vous renvoie à votre femme intérieure, ou renier la femme extérieure que vous êtes, c’est renier une partie vitale de vous-même.

Alors, cessez d’en vouloir à la femme de sa suprématie retrouvée, en quoi celle-ci pourrait nuire ou mettre en danger votre propre royauté?

Vous êtes Roi et Reine, chacun de vous hommes et femmes, et Roi et Reine en chacun de vous, homme ou femme.

Si Loriel a reçu ces messages d’Irvan et du Chœur des Vierges Cosmiques, pensez-vous encore que cela soit un hasard?

Si vous en êtes encore à vouloir séparer, hiérarchiser (non pas différencier… je vous vois trop bien venir pour certains!) ce qui d’après vous relèverait de la femme ou de l’homme et de la vision que vous vous faites de ce que serait le rôle de chacun, tel est votre choix.

Mais n’en imputez pas la responsabilité aux femmes respectueuses d'elles-mêmes et aux hommes respectueux des femmes (et donc d'eux-mêmes), mais seulement à vous.

Le sexisme n’a plus lieu d’être et de dire: "je suis un homme" ou "je suis une femme" n’est pas exclure l’autre pour autant!

Bon, j’arrête là car Luce trouve qu’il en est assez et que ceux et celles qui ont décidé de ne toujours pas comprendre et de vouloir continuer à se sentir floués dans leur rôle de "mec" ou dans leur rôle de "nana" ne comprendront pas davantage…

Je m’adresse donc à tous ceux qui vont cheminer avec leur compagne, leur sœur, leur mère, leur amie… et à toutes celles qui vont accepter ce cheminement en elles et à travers elles.

Car, si vous prenez encore pour un "ordre" ce qui relève uniquement d'un conseil avisé et aimant, et ne savez donc pas voir au-delà des mots (et de vos propres mots, soit dit en passant) (cf. 'Le sens originel des mots'), ceci effectivement n'est pas pour vous... et heureusement!

Car ce passage va être vraiment très délicat, pour chaque femme et chaque homme qui choisiront de suivre la voix de la Sororité (cf. 'Exercice d’initiation à la Sororité').

Cette voie vous concerne vous aussi les "mâles", de la même manière que la grossesse concerne tout autant le futur père de par son accompagnement et de sa présence auprès de la femme et de l'enfant.

Toute femme, prête à réaliser cette gageure (certainement actuellement une des plus importantes), va avoir besoin du soutien de l'homme et de toute sa confiance, car ce travail en elle, cette œuvre en elle n'est pas que par elle et pour elle mais également pour et par l’homme... ensemble pour la nouvelle Humanité.

Voilà toute la responsabilité de la femme, voilà ce que certains ont senti pour ce siècle qui serait féminin ou ne serait pas.

Cela ne veut pas dire, cela n’a jamais voulu dire exclure l’homme ou le masculin intérieur. Au contraire, c’est pour la première fois depuis si longtemps que ces deux apparents ennemis vont enfin pouvoir fusionner réellement entre eux et en chacun de vous.

Pourquoi la femme?

Cela aurait pu être le "mâle" ou ce qu’on appelle le principe masculin et alors, vous m’auriez dit: pourquoi l’homme? Mais c’est à la femme que revient cette responsabilité.

Dans le même courant d’esprit, Luce a toujours dit: «si l’homme est coupable de l’échec du couple, la femme en est responsable parce que, elle, sait...».

Cela est bien sûr son avis qui n’engage qu’elle. Mais cela parlera à certains d’entre vous. Si tel n’est pas le cas, tant mieux!

Si la responsabilité de la Sororité (retrouvée ou à retrouver par le biais du ventre féminin) est en premier ressort du domaine de la femme, elle ne lui est pas pour autant réservée.

Sans le soutien du masculin, sans le "pouvoir" (en tant que rôle également) du masculin, le féminin ne peut agir et vous le savez déjà.

D’ailleurs paradoxalement, lorsque la femme accouche d’un enfant (mais d’une idée également), n’est-elle pas dans son énergie masculine en concrétisant, en "manifestant" sa création?

Voilà pourquoi l’on a précisé (et remis de l’ordre!) depuis quelques temps déjà, en désignant Dieu en tant que Père/Mère. D’ailleurs, on devrait plutôt dire Mère/Père…

Avec Luce, nous pensons qu’il n’est pas approprié d’en dire plus à ce sujet car si vous ne comprenez pas, alors ce message ne s’adresse pas à vous, et cela sans faire de sexisme ou de sectarisme! (Rires).

Tout n’est pas pour tout le monde… et heureusement, car être une femme ne peut être un ordre ou réalisé suite à ce que l’on recevrait comme étant un ordre (dans le sens où vous entendez ce mot "ordre", bien évidemment).

Être un homme, être une femme sont de telles joies!»…

Eh oui! Être un homme et être une femme devraient être de telles joies! Et pourtant, combien encore nous l'oublions...

Alors, qu'attendons-nous pour mettre en pratique tous ces textes d'amour pour nous, émanant de tous nos amis divins du ciel et de la terre? Sinon, à quoi servent tous ces messages, à quoi auront-ils servi? si nous les laissons lettres mortes...

Ainsi que les EDL nous l'ont dit: au fond, ils sont toujours très pragmatiques!

Alors, qu'attendons-nous pour être, à notre tour, aussi pragmatiques que nos Amis, ainsi que nous avions pourtant choisi de l'être en expérimentant la matérialité du Divin?


Qu'attendez-vous pour être enfin qui vous êtes réellement? Il n'est plus de temps à perdre... pour aucun d'entre vous.

Moi-même, qu'attends-je pour être réellement qui je suis vraiment? Il n'est plus de temps à perdre... pour moi non plus.

Il n'est plus de temps à perdre, parce qu'autrefois, bien avant cette présente incarnation, nous avions tous fait ce même choix d'être. Aujourd'hui, ici et maintenant.

Et, pour cela, nul besoin d'être en couple. Comme nul besoin de ne pas être en couple... car la liberté d'être ne peut être qu'entière, sinon, elle n'est pas!

Parce que, seul ou en couple, notre couple intérieur est notre premier véritable couple, ainsi que nous le rappelle notre sœur Sarah dans Le livre de Sarah :

«...à savoir réunifier et transcender en paix, amour et harmonie votre couple intérieur qui, au commencement et à la fin, ne peut être que vous; et ce, beaucoup plus réellement qu’aucune de toutes vos extériorisations différenciées de femme ou d’homme!

Il s’agit là indubitablement du seul et véritable seuil/passage qu’il vous conviendra de franchir pour votre ascension présente qui n’est, elle-même, qu’une marche de l’escalier divin du mouvement infini.»


Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

A qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!

Elisabeth/Luce Guide-interprète spirituelle

Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase 

14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 16:01

Pastorale, Huile de Catherine Bougnon Siménoff
PASTORALE Huile de Catherine Bougnon Siménoff


Message reçu par Catherine le 12 août 2010, aux bons soins de La Vie Providence

La Mère

LE TEMPS DU DON DE LA MERE

Bonjour à vous, Enfants de la Terre, Enfants de la Terre mère, Enfants de la mère votre Terre, tous et toutes enfants de la Mère.


Votre Mère la Terre vous accueille toutes et tous, tel que vous êtes. Peu importe votre identité, votre pays, la couleur de votre peau, vos idéologies, croyances, personnalités... Votre mère la Terre vous accueille toutes et tous, sans conditions, sans frontières, sans ambages.


Dans un élan pur, dans un amour inconditionnel, elle vous accueille et, en sa demeure, vous honore. De par sa végétation, ses multiples ressources et potentialités, en abondance, elle vous nourrit et vous invite à vivre, avec elle, en profonde harmonie.


Aujourd’hui, tout cela a été oublié.


Votre principale occupation est de tirer parti des ressources de votre terre, des ressources de votre mer. Nombreux ne perçoivent, en cela, que l’appât de gains, et de son exploitation, quel qu’en soit le coût, peu importe ce qui en résulte! Cela ne vous soucie guère à partir du moment où vous en tirez les profits nécessaires.


Aujourd’hui, de ces exploitations, de vos exploitations, vous en avez et recevez les conséquences. Cela n’est pas une punition, sachez-le, car tout cela n’est que surface, n’est qu’en surface.


Cf. également ‘La lumière révélée des temps nouveaux


Bien entendu, cela ne signifie pas que vous deviez continuer à agir ainsi, mais prêtez donc attention à votre Terre qui vous chérit.


Comme vous avez pu le remarquer, vos éléments vous parlent


Mais savez-vous voir au-delà de tout ce qu'il se passe, au-delà de tous vos tourments et, en conscience, percevoir la résultante, la résurgence de vos propres actes, de vos propres gestes, de vos propres pensées et l’émergence de la beauté résultant de tout cela?


Votre Terre vous parle. Votre mère la Terre vous montre le reflet de vos propres sentiments, de vos propres actions et agressions.


Cf. également ‘Gaïa et les manifestations de vos illusions, doutes, peurs, nettoyages…


Chacun est responsable de tout ce qu’il se passe. Nul n’est épargné si, vis-à-vis de vous-même, vous vous regardez en toute honnêteté.


Il est grand temps d’écouter votre Univers vibrer dans son unité, en son unité, et d’ouvrir votre cœur à sa réceptivité.


Voyez en ce jour l’opportunité offerte avec tant d’amour de vous libérer, en votre cœur, en votre compréhension, de tous vos fardeaux et de réaliser combien en Un nous sommes tous unis.


Difficile pour certains d’admettre et d’accepter, face à de telles circonstances, que seul chacun d’entre vous est responsable de toutes ces/ses tourmentes.


Oui, beaucoup pensent encore que toutes les réactions de votre Univers, que toutes les modifications de votre temps, que toutes ces tempêtes qui se manifestent n’ont rien à voir avec vos pensées, vos actes et vos tourments.


Certes, tous vos dirigeants ont beau jeu de vous laisser continuer à percevoir cela ainsi, car cela leur permet de vous faire croire en l’unité de leur fonction, en leur utilité et de vous soumettre à une autre personne soi-disant plus efficace que vous, sachant mieux que vous ce qui est juste et bon pour vous.


Cf. également ‘Tous vos dirigeants et vos guides humains ont été prévenus


Ainsi, ils vous rendent dépendants et vous obligent à vous plier, à obéir à leurs entendements dont vous n’êtes, en aucune manière, redevables.


Ils vous imposent, édictent leurs lois et vous soumettent à leur dictature, quel que soit leur moyen de communication.


Mais comme vous le savez, le jeu est terminé. Alors, réagissez simplement!


Ne vous laissez et n’acceptez plus, si tel est votre choix, être conditionné par qui et quoi que ce soit


Votre parole et vos perceptions sont tout autant honorables et ont autant de valeur que les leurs, sinon plus, puisque ce sont les vôtres.


Respectez-vous, faites-vous confiance, suivez votre intuition car vous connaissez, nous vous le répétons, mieux que personne ce qui est juste et bon pour vous.


Cf. par exemple Lettre Providence numéro 96 intitulée "L'Homme et le Lion de La Croix"


Ne vous laissez pas méprendre par ces jeux hypocrites que certains désirent continuer, coûte que coûte, car ils n’admettent pas ce changement et savent d’ores et déjà qu’ainsi, le monde ne sera plus "gouvernable" par qui que ce soit et où que ce soit.


En bien des endroits, vous avez vu et voyez votre terre trembler, la mer se déchaîner et ses vagues déferlantes vous emportent, parfois ou non, sur leur passage. La pluie tombe à verse et, par ses flots, modifie vos terrains en une terre quelquefois boueuse. Çà et là, des feux s’embrasent et déciment vos paysages. Tout ce qu’il se passe et vous traverse vous laisse, en quelque sorte, pantois, suffocants avec l’air désappointé.


Mais de quoi suffoquez-vous donc? D’air, certainement pas! Vous suffoquez et ne discernez pas en vous ce qu’il vous arrive réellement.


La résultante de cet état d’être est tout simplement l’acceptation que vous avez eue depuis des millénaires de croire devoir vous faire guider dans toutes vos pensées, paroles et actions par vos dirigeants (politiques, financiers, scientifiques, médicaux, pharmaceutiques, thérapeutiques, industriels, religieux, spirituels, etc.) et non par vous-même.


Ainsi, vous avez admis leur vérité et non la vôtre.

Selon votre libre arbitre, ressentez, en vous, la résonance de nos paroles, de ma parole.
Voir par vous-même, agir et réagir de vous-même, par vous-même et pour vous-même n’est évidemment pas pour eux d’actualité, car ainsi le contrôle n’existe plus…

Leurs notoriété, reconnaissance, gloire, adulation et fortune s’effritent et «s’effondrent», en un seul instant, car votre vision des choses se transforme et de ce fait, leur impact n’a, par voie de conséquence, plus aucun effet sur vous et en vous. Percevez-vous ce que nous exprimons ainsi?


Cf. également ‘La soif de pouvoir rejoint celle de reconnaissance


Si vous acceptez en vous votre propre gouvernance, votre propre guidance, les changements fondamentaux vont se manifester en vous, par vous et autour de vous


Le souci principal de tous vos dirigeants, quelle que soit leur sphère d’activité, est de garder le pouvoir et le contrôle sur tout et surtout sur vous.


De leur jeu, même s’ils savent qu’il est terminé, ils ne veulent rien lâcher et pour éviter cela, ils vous font peur en vous faisant croire à l’insécurité, car sans eux, qu’adviendrait-il donc?


Cf. par exemple Lettre Providence numéro 94 intitulée "L'énergie du Grand Monarque vous éblouit"

Mais insécurité par rapport à qui, par rapport à quoi, et pour qui et pourquoi?


La réalisation de votre propre contrôle par la maîtrise de vous-même, ils ne veulent absolument pas en entendre parler et s’obstinent à tout faire pour vous en empêcher. Ils n’en veulent absolument pas, car ils n’auront plus aucun pouvoir sur vous et qu’adviendra-t-il alors de cet état de faire?


Ne faisant qu’Un avec le Tout, il est évident que si vous acceptez de devenir maître de vous-même, si vous acceptez d’accepter votre propre guidance dans la Justesse, l’Ordre et la Clarté de vos pensées, de vos paroles et de vos actions, tous vos actes et votre état d’être en seront modifiés.


Car ne l’oubliez pas, vous aurez enfin admis que vous, et uniquement vous, êtes seul responsable de tout ce qu’il vous arrive, tant en vous que par vous, pour vous, autour de vous, à travers vous, quel que soit l’élément concerné.


Bien entendu, devenir maître de vous-même ne signifie pas faire tout et n’importe quoi.


Cf. également ‘Vous êtes en maîtrise


Tout ce que vous montre votre mère la Terre vous révèle tout ce qui vous a atteints et vous atteint encore, en votre surface et en toute circonstance: amour, joie, paix, révolte, jugement, colère, haine, mépris, indifférence, déstabilisation…


N’oubliez surtout pas que tous vos ressentis et perceptions ne font qu’un et ne sont qu’un en l’Unité avec l’Univers tout entier


Par le biais de la résurgence de vos pensées, formes-pensées, égrégores, votre mère la Terre vous invite et vous incite à prendre conscience de tous vos actes et à vous en libérer. Quel merveilleux cadeau vous fait votre mère la Terre en ces révélations.


Cf. également ‘Les trompettes de vérité sonnent pour libérer toutes les superstitions


Rayonnement du Cœur, du Cœur de votre Mère, du Cœur de votre Terre, du Cœur de votre Mère la Terre.


La Foi ne s’impose pas, la Foi ne s’apprend pas, la Foi ne s’édicte pas.


La Foi Est, purement et simplement.


La Foi est en chacun de nous, la Foi est en chacun de vous.


Cf. également Où il n'est plus d'autre voix que la foi’


En ces jours d’Assomption, à chacun d’entre vous, votre Mère vous fait don de la Foi


Libre à vous de la recevoir, de l’accueillir en vous ou non.


Libre à vous, en vos eaux, de l’intégrer en toute fluidité, bien au-delà de vos mots, bien au-delà de toutes vos appréhensions, bien au-delà de toutes vos compréhensions.


On est Foi ou on ne l’est pas, comme vous êtes ou n’êtes pas. Libre à vous d’en faire le choix.


Bénédictions sur vous, Enfants de la Terre.

La Mère Eternelle et toutes les mères


Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
  

23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 14:16
Zénith dans la vallée
ZENITH DANS LA VALLEE
Huile de Catherine Bougnon Siménoff



Message reçu par Luce le 23 février 2010

Gaïa et Luce des Etoiles

En présence de Sarah et de L’Emmanuelle, Fille(s) Divine(s)
En présence de la Fée des trois jours et de toutes les fées
En présence des sphères de vie, soeurs de Gaïa
En présence de toutes les Sororités par l’accomplissement du Masculin

En présence de la Mère Divine par la Réalité Manifestée du Père Céleste

ACCUEILLEZ LA PAIX DE VOTRE TERRE

Bon Jour à vous, nos chères âmes compagnes

Je m’adresse en vous, ce jour, par la grâce de la Mère Divine en mon propre athanor: votre Terre, quel que soit par ailleurs le nom d’amour que vous me donniez.

De toute mon âme (que vous pouvez appeler Gaïa, même si cela n’est pas mon véritable «nom d’âme» qui est uniquement connu de moi), je tiens à vous remercier de toutes vos prières vers mon incarnation en tant que votre Terre. Soyez assurés que je les entends et que je les accueille toutes.

Merci.

Comme je vous remercie de vos prières pour tous les règnes que je porte en moi et sur moi (sourire), sans occulter votre propre règne humain. Vous êtes nombreux, et pas seulement par le biais de ce lieu de La Vie Providence, à avoir prononcé et reçu cette offrande/ prière que vous avez su redonner à vos Présences.

Cette prière inspirée à nos deux messagers pour vous la présenter à nouveau il y a trois jours, a été également directement communiquée par Métatron et Sarah, en des termes similaires, au sein de chacun comme à d’autres channels.

Car vous ne pouvez plus séparer ce que je porte de ce que je suis, comme vous ne pouvez plus vous séparer de moi, car dans notre absolu divin, nous ne faisons qu’un.

Pourtant, chacun de vous (comme chacune des sphères de vie) a son libre-arbitre plein et entier. En ce sens que moi, Gaïa, j’ai fait le choix définitif d’ascensionner dans la douceur et cela, personne ou quoi que cela soit d’extérieur à moi ne peut et ne pourra m’en détourner. La main du Père/Mère est sur moi et j’ai fait le choix de l’accepter entièrement, en ma propre foi indéfectible.

La main de la Mère Divine et du Père Céleste est sur vous également, et vous pouvez faire le choix définitif de l’accepter entièrement, en votre propre foi indéfectible. Mais cela reste votre choix individuel, et je l’honore comme j’honore l’ensemble de vos choix "terrestres", pourrais-je dire (sourire).

L’important pour moi est de vous dire que tout ce que vous pouvez ressentir, vivre, discerner, percevoir… Percevoir, voilà le mot est lancé, ne relève uniquement que de vos perceptions et non pas de ma réalité, ni même de la vôtre.

Mais si votre choix est de vouloir continuer à voir votre réalité divine uniquement à travers vos perceptions humaines, alors oui, vous allez voir, entendre, ressentir mes soi-disant tremblements de terre, éruptions, volcaniques ou non d’ailleurs, inondations, effondrements, tous visibles et entendables à votre mental des perceptions.

Mais sera-ce la réalité? Cela sera votre illusion de la réalité, oui, mais cela ne sera en aucune manière ma réalité.

Et je redis, ici, les mots relevés du message
Le premier tempo des trois jours de notre sœur la Fée des Trois Jours, tout particulièrement présente avec moi en cet instant:

...« Bien évidemment que je vous bouscule à l’orée de votre conscience, et cela est volontaire car sachez que ces trois jours, qui viennent et viendront à vous parce que vous m’avez appelée, pourront vous apparaître comme un véritable tsunami intérieur et extérieur jusque dans le moindre de vos gamètes.

Vous pourrez avoir l’impression d’être dilaté jusqu’à l’infiniment grand, rétréci jusqu’à l’infiniment petit, aplati, étiré, tordu, essoré, passé sous un rouleau compresseur et pourtant, rien de tout cela ne vous sera réellement arrivé. Mais vous le vivrez comme votre plus grande réalité, cela je vous le garantis!

C’est à vous et seulement à vous de choisir comment vous voudrez le vivre, si cela sera la plus douloureuse expérience de votre vie que vous penserez être la plus terrible de toutes vos morts ou bien si cela sera votre plus belle réalité illusoire.
»...

Zénith dans la vallée

Réalité illusoire!

Eh bien, je pourrai exactement dire la même chose pour ce qui me concerne, pour ce qui concerne l’illusion dans laquelle vous êtes, comme quoi je vais devoir me secouer et donc vous secouer, laisser déborder mes eaux et donc vous déborder, etc.

Certes, comme nous vous l’avons dit avec l’Arche d’Alliance, en vous invitant à ne pas être effrayé par ce qui vient:

«La métaphore la plus juste me concernant, en tant que Mère porteuse de la nouvelle humanité, est le fait que j’ai perdu les eaux: métaphoriquement, symboliquement, alchimiquement et physiquement».

Mais je ne vais pas pour autant vous envahir ou vous emporter par pertes et fracas au tréfonds de mes entrailles, sauf dans l’illusion de vos perceptions.

En d’autres termes, viendront à vous et à vos perceptions (mais seulement par amour et pour que vous sachiez voir au-delà de vos perceptions humaines) uniquement les illusions, et même tous les leurres que vos Présences jugeront utiles, pour vous en libérer définitivement et vous permettre d'élargir encore votre vision!

Cf. également 'L'Antéchrist sera un adversaire à votre mesure'

Enfin, pour terminer cette toute petite parenthèse qui n’est qu’un rappel et un r-appel de tout ce qui vous a déjà été dit, ici ou ailleurs, je vous laisse subodorer ce qu’il pourrait bien en être, par exemple, de ce tremblement de terre en Haïti…

Pourtant, toutes les communications extérieures comme intérieures, qui ont pu parvenir jusqu’à votre conscience de veille, sont toutes vraies. Vraies, en ce sens que, même si ce tremblement n’était en réalité qu’un tremblement dans vos illusions/ perceptions, cette catastrophe a été très utile et révélatrice de là où vous en êtes en votre propre foi.

Comme toutes ces catastrophes annoncées ou non (qu’importe en vérité, très chères âmes de ma Terre! Sourire) qui ne sont et ne seront que la réalité créée par vos perceptions. Mais, et je vous prie de l’accepter ainsi, elles vous paraîtront des plus réelles, je puis vous l'assurer.

Et la "casse", que vous pourriez juger comme telle,  qui pourra être occasionnée par ces manifestations illusoires sur ma propre Terre en tant que coupe/ réceptacle de Gaïa, sera bien réelle au niveau de toutes vos sensations/ perceptions. Et il est juste qu’il en soit ainsi pour l’Humanité, éveillée ou non…

Mais cette casse, en ce sens qu’il y aura effectivement casse, sera uniquement la casse de toutes vos illusions en train de tomber leurs masques.

Comme il est juste que je vous rappelle que, non seulement j’ai fait le choix d’ascensionner en douceur, et donc d’accoucher à moi-même en toute ma douceur divine, mais que je suis en train d’atteindre la dernière marche de mon ascension. Douceur divine, que vous pourriez certes qualifier maladroitement par une certaine «douceur tranchante», mais en aucune manière de douceur réduite en ses sens de mièvrerie ou de passivité.

Comme il est juste que vous fassiez ce même choix, si tel est réellement le choix de votre Etre Réel (sourire).

Comme il est juste que vous fassiez le choix d’aller (parfois douloureusement en votre illusion) au bout de vos perceptions/ images en les honorant et en les accueillant telles qu’elles sont, certes, mais tel(s) que vous êtes à l’orée de votre Divinité.

Si vous vous inquiétez encore pour vos frères et sœurs humains, pour vos compagnons animaux comme pour les autres règnes, sachez ceci:

Tous ces êtres qui ont fait le choix de partir par la concrétisation de certaines de vos réalités illusoires, et donc dans ce que vous appelez des catastrophes, sont tous divinement accompagnés par nos frères et sœurs des légions célestes qui veillent attentivement sur chacun de vous, au Service de vos Présences.

Assurément, certaines âmes peuvent penser vivre cela comme étant une grande souffrance… Mais uniquement tant qu’elles n’ont pas accepté et reconnu leurs propres créations duelles et mentales.

D’ailleurs, pour précision si nécessaire, la prière de Métatron est également, bien évidemment, offrande/ invitation pour ces âmes en partance ou déjà parties. Car vous savez bien que la perception de votre côté du voile comme celle de notre côté du voile ne sont qu’illusions, parce que le voile lui-même est illusion.

Aucune séparation.

Je vous remercie ainsi de toutes vos offrandes/ prières qui me permettent, en réalité, de vous redonner à vous-mêmes votre propre paix et votre amour, dans l’union de l’Esprit Saint.

Je vous aime. Si vous saviez combien!

Dans la Paix du Christ

Dans la Paix de Gaïa

Je vous donne ma paix, je vous laisse ma paix.


Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
13 novembre 2009 5 13 /11 /novembre /2009 15:42

RIMBAUD
Huile de Catherine Bougnon Siménoff


Message reçu par Luce le 4 février 2009

Pour "LE LIVRE DE SARAH" en cours de rédaction

Sarah


DES REINCARNATIONS DE MARIE-MADELEINE AUX INCARNATIONS DE SARAH

Bonjour très chers compagnons.

Ainsi pour commencer, je vais un peu plus vous parler de tous ceux qui se présentent ou vont se présenter comme étant la réincarnation de Jésus, de Bouddha, de Mahomet, etc. et plus particulièrement en ma qualité d'énergie féminine, de la soi-disant réincarnation de Marie-Madeleine.

Mais que veut dire le mot réincarnation?

Je ne vais pas vous en lister toute la panoplie de ces significations ésotériques ou non d’ailleurs, mais ajouter une petite précision à votre mental d’occidental.

Je ne vais pas non plus remettre en question votre propre vérité quant à cette réalité, certes, car alors ce serait par trop interagir avec votre libre-arbitre souverain.

Je vais simplement vous apporter un certain éclairage que peut-être vous avez déjà perçu peu ou prou.

Prenons donc l’exemple de toutes ces femmes, et elles sont encore bien plus nombreuses que vous ne pouvez le penser, qui croient avoir été Marie-Madeleine et même pour certaines, depuis leur tout jeune âge.

Parmi elles, il s’en trouvera certaines qui oseront et osent déjà se présenter ainsi. Mais pour la plupart, elles restent en retrait et gardent cela pour elles, comme un merveilleux cadeau bien à l’abri en elles.


Alors l’important, pour elles comme pour vous, n’est pas de se mettre ainsi en avant ou au contraire de se taire mais bien de comprendre qu’en ayant recontacté cette mémoire de Madeleine qu’elles revendiquent (même en silence), elles ne parviennent pas en fait à se libérer de la mémoire des Marie.

En effet, la plupart d’entre elles ne le veulent pas. Et d’ailleurs, pourquoi le voudraient-elles tandis que dans leur incarnation présente, elles viennent pour certaines à peine d’entrer à nouveau en communication avec cette pensée/ mémoire qu’elles ressentent si présente en elles?

Cf. également ‘Les poupées russes de votre réunification’ ‘Lettre Providence hors série’ ‘Mille et un visages

Et dès lors, comment pourraient-elles autant se tromper?

«Entrer en communication» ici signifie bien évidemment éventuellement par le biais de canalisation mais également, directement en elles comme une certitude immuable ou bien encore au sein d’une quelconque révélation par tout "outil" actuellement à votre disposition pour recontacter vos vies dites antérieures.

Je ne vais pas vous dire, car alors cela pourrait être à nouveau une tentation de vous attacher à cette mémoire, si Marie-Madeleine est réincarnée ou non.

Cf. également ‘Laissez couler vos mémoires

Je vais vous dire que si elle l’était, ce ne pourrait être que l’âme de la personne qui reçut, à l’époque, la mémoire des Marie en tant que Myriam de Magdala mais certainement pas la mémoire elle-même des Marie qui, vous le savez, s’est définitivement libérée pour laisser la place à la mémoire des Sarah.

Cf. ‘Marie-Madeleine et les Marie’ et ‘De Sarah la noire à Sarah la blanche

Je vous dis que si aujourd’hui, l’âme de celle qui fut un si petit instant Marie-Madeleine était réincarnée parmi vous, elle ne pourrait être incarnée en Marie-Madeleine. Et même si c’était le cas qu’elle soit également incarnée en un homme par exemple (et pourquoi pas?), l’âme de cet être aurait choisi de ne pas se souvenir particulièrement de cet épisode parmi les myriades d’autres expérimentations de l’amour divin terrestre!

En outre, si autant de femmes (mais vous aurez également quelques rares hommes) se croient ou se présentent comme la réincarnation de Madeleine, sachez que c’est bien parce qu’aucune ne peut l’être ou bien, que tous le sont! Tout comme je vous l’ai déjà un peu exprimé dans ‘Vous êtes toutes des Sarah’, vous avez été et êtes tous et toutes des Marie.

Vous pouvez être toutes potentiellement Marie-Madeleine mais également Marie Stuart, Marie-Antoinette, etc. mais également la plus inconnue!


En fait, dans l’illusion de votre temps linéaire, vous êtes tous connectés et si vous l’acceptez, reconnectés (quels que soient les termes) à cette mémoire pour ne parler que de celle des Marie, et plus particulièrement parmi toutes celles qui furent une Marie: à Marie-Madeleine. Mais elle ne fut pas la seule, loin de là!

Dès l’époque de Jésus, cette mémoire de Marie fut en vous, si tel était déjà votre choix, bien qu’effectivement cette mémoire se fût en outre manifestée extérieurement à vous, plus particulièrement en Marie la Douce puis en Marie-Madeleine. Tout comme elle est aujourd’hui en vous, mais désormais: uniquement en vous, si vous l’acceptez encore une fois.

Car est-il encore besoin, est-il encore utile pour vous qu’un parmi vous se lève pour revendiquer et s’approprier cette mémoire de Marie plus que ses frères et sœurs?

Alors de grâce, laissez-la se reposer et se poser à nouveau au sein de son unité retrouvée, également au sein de chacun de vous, pour être qui elle est de toute éternité et non plus uniquement jouer ce rôle qu’elle a si merveilleusement joué mais qu’elle a terminé définitivement de jouer.


Comprenez-vous un peu mieux?

Pour en terminer sur ce sujet, sachez cependant que parmi celles qui se croient Marie-Madeleine, Isis, Marie ou d’autres personnages mythiques (sourire), il en est pour qui cela a pu être ou pourra être un tremplin vers leur propre reconnexion divine. Et en cela, tout est bien.

Sachez également que parmi ceux qui se croient être ou avoir été telle ou telle mémoire en s’y attachant à nouveau, il en est qui sont en train de se perdre dans leurs propres chimères. Et en cela également: tout est bien!

Chacune et chacun, vous êtes exactement à votre place et expérimentez ce qu’il vous semble être encore utile pour vous et les autres.

N’oubliez pas que: «Chacun a toute sa place comme chacune est a sa juste place». Ainsi, par ressemblance ou apparente opposition, vous pouvez mieux vous positionner pour être qui vous êtes vraiment.


Pour parler un peu plus de cette fameuse réincarnation, qui n’aura même plus aucun sens pour vous dans très peu de temps, mais encore une fois uniquement si vous l’acceptez, sachez qu’une des formes que vous en avez expérimentées est qu’une fois que Marie-Madeleine, par exemple (sourire), a été décédée de votre Terre, la parcelle infime ou pour faire image, la minuscule petite goutte d’eau qu’elle représentait de son âme s’est réunie à nouveau au grand tout de son propre Océan.

Cf. également ‘Le karma n’existe plus

Parce que de cet océan peuvent à tout instant se différencier plusieurs gouttes d’eau en vue notamment d’autres incarnations, dire que vous avez été ceci ou cela ne peut plus réellement avoir de sens, si ce n’est pour les besoins de certaines de vos expérimentations!

Pour ce qui est des mémoires de l’Antéchrist, de L’Emmanuelle, de Sarah, de la Femme Bouddha pour ne citer qu’elles, il en va un peu différemment aujourd’hui pour les besoins actuels, dirons-nous, de vos incarnations présentes.


En effet mais toujours pour votre compréhension quelque peu mentalisée, nous pourrions dès lors parler davantage d’incarnation plutôt que de réincarnation. Même si à notre niveau, il n’y a même plus cette différence, uniquement didactique!

Actuellement et ainsi que nous vous l’avons déjà rappelé, certains et certaines parmi vous (quelques milliers en fait) ont accepté d’être les porte-flambeaux de quelques-unes parmi ces innombrables mémoires qui sont bien toutes en chacun de vous.

Ces personnes ont donc choisi de porter une ou deux mémoires de manière plus visible et plus remarquée pour les mettre en exergue et les manifester extérieurement jusqu’à votre conscience de veille, comme les avaient en leurs temps honorées un Jésus, une Marie-Madeleine, un Bouddha, un Mahomet...


De tous temps, en tout temps et à jamais, chacun de vous est le réceptacle infini fini de toutes ces mémoires infinies dont vous ne connaissez, en votre incarnation actuelle, qu’une infinitésimale dimension, aussi bien en qualité qu’en quantité pourrions-nous dire.

Bien qu’en chaque époque de votre temps linéaire ne soit pas forcément le temps de manifestation de telle ou telle mémoire, même si toutes en réalité ne sont qu’une!

En vos temps actuels de passé, futur, présent, est donc enfin venu ce temps Présent de la réhabilitation de quelques autres mémoires (après celles des Marie et des Jésus) et donc pour les y aider: de leur manifestation à l’extérieur de votre propre intériorité éternelle.

«Ce qui est à l’intérieur est comme ce qui est à l’extérieur et réciproquement»


Sont ainsi principalement intéressées celles de l’Antéchrist, de la Bouddha Femme, de L’Emmanuelle… et de Sarah, pour ce qui me concerne plus particulièrement et pour ce qui vous concerne plus particulièrement en cet instant, vous qui recevez ainsi par la lecture mon témoignage.

Et pourtant «une goutte d’eau ne se noie pas dans son océan»! Avions-nous dit à Luce lorsqu’elle se croyait étouffer de sa propre Présence, tandis qu’elle se libérait par la toux de ses dernières attaches familiales terrestres.

Alors, qu’en est-il du retour vers l’incarnation de la petite goutte d’eau après qu’elle se fût réunie à nouveau au sein de son immensité divine? Il s’agit, pour faire au plus simple et au plus près de votre intelligence de veille, de ce que vos grands frères et sœurs ont déjà appelé auprès de vous: l’unité différenciée.

Ceci, pour que vous puissiez la distinguer de l’unité confusionnelle que beaucoup redoutent parce qu’ils n’ont pas encore su percevoir combien chaque petite goutte d’eau, chaque pensée, chaque être, chaque âme, même jusqu’à la parcelle divine la plus minuscule (à vos yeux seulement) sont tous aimés inconditionnellement et dans le respect le plus parfaitement divin du libre-arbitre de chacun.

Car Dieu ne fait aucune différence entre toutes ses créatures dans son amour infini pour toutes, quelle que soit leur évolution, quelle que soit leur rébellion (sourire)… mais les aime pourtant en un même mouvement parfait: de manière différenciée, sans oublier et sans confondre aucune de ses extensions, les plus lointaines pussent-elles apparaître dans l’apparence de vos espaces/temps.

Pour en revenir aux porte-flambeaux de mes mémoires de Sarah, aucun d’entre eux ne peut et ne pourra se prétendre être Sarah ou une réincarnation quelconque de la petite Sarah, mais bien uniquement se présenter au mieux et au plus comme étant une "nouvelle" Sarah parmi toutes ses sœurs: la Prophétie des Sarah.

Si tous ceux ou celles qui se prétendront ainsi être Sarah réincarnée ou même simplement incarner Sarah, plus que leurs frères et sœurs, ne sont pas et ne peuvent en aucune manière être de mes éclaireurs vers vous, ils ont pourtant également toute leur place au sein de votre humanité.

D’ailleurs, sans même parler de manipulation, la plupart de ceux et celles qui pensent être ou avoir été Jésus, Marie, Marie-Madeleine, Abraham, Vishnou, Brahmâ, Zoroastre,… sont dans leur sincère vérité.

Alors de grâce, ne les jugez pas, ne vous moquez pas, ne les dédaignez pas car tout comme vous, ils sont sur la voie de leur ascension.

Quant aux manipulateurs et aux séducteurs de tous bois, ils sont aussi sur la voix de leur ascension! N’en doutez plus, même si quelques tours supplémentaires de roue (karmique ou non, peu importe) ne vont pas manquer de se présenter à eux tout prochainement.

Cf. par exemple ‘Dans la maison de mon père il y a de nombreuses demeures

Je vais arrêter là pour ce qui en est de cet infime éclairage sur cette notion si déviée de réincarnation liée à ce que, même sincèrement, certains vont encore se prétendre être.

Je vous dis à très bientôt au sein de vous-même, parce qu’autrefois vous me l’aviez demandé.

Je vous en remercie du fond de mon cœur au sein de votre propre cœur sacré.


Que la joie du chemin soit en vous, très chers compagnons.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
16 juin 2009 2 16 /06 /juin /2009 14:15

L'EMMANUELLE SUR LA TERRE COMME AUX CIEUX

Dessin au fusain


Message reçu par Luce/sarah le 12 juin 2009

ENTREE EN SCENE DE L’EMMANUELLE

Moi, L’Emmanuelle, porte-parole et représentante "attitrée" des Esséniens, je viens vous parler à travers toi, ma chère soeur, en ta qualité de réceptacle de l’énergie/ vibration des Sarah.

Cf. par exemple ‘Vous êtes toutes des Sarah

Avec emmanuelle (cf. son premier message ‘L’appel des 144.000 aux 144.000’), première des porteuses de l’énergie/ vibration de l’Emmanuelle «la Fille du Père au nom du Fils», donc en l'occurrence de moi en ma qualité de pensée divine différenciée jusqu’à vous, nous revenons et venons contribuer à remettre de l’ordre et de la clarté dans toutes vos illusions. Et notamment dans tout ce qui a pu être dit sur les Esséniens, y compris actuellement incarnés parmi vous.

Si aujourd’hui, nous pourrions dire d’une certaine façon mais uniquement pour faire image, qu’une personne physique serait représentante actuellement des Esséniens sur Terre et en tous les cas, notre porte-parole, cela serait emmanuelle… Et pourtant, telle que tu la connais, tu sais parfaitement que telle n’est pas sa prétention. Oh non!

Car en réalité, vous savez bien que vous êtes tous des Esséniens comme vous êtes toutes des Sarah (et des Emmanuelle! Rires) et que vous n’avez nul besoin d’un représentant plus qu’un autre ou même de prétendre être Essénien!

Car, croyez-vous encore que Maître Jésus se soit pris pour le Christ et ne vous ait pas également reconnus en tant que tel?

Pour ces êtres incarnés parmi vous qui se prétendent être, je te répondrai que malheureusement, certains se prennent non seulement pour ce qu’ils ne sont pas mais en outre, que l’illusion qu’ils représentent effectivement ne pourrait pas davantage se prétendre être ce qu’elle est pourtant bien par ailleurs: une illusion de la grandeur des Esséniens.

La différence, pour vos images, est bien dans ces lances que vous avez pu voir toutes deux (emmanuelle et toi) puis Loriel. Et à ce sujet, vous en saurez plus d’ici quelques tout petits temps… Rires.

Voilà ce que je voulais te dire, ma chère emmanuelle, et vous confirmer ce que Luce avait bien compris: que  L’Emmanuelle, en sa qualité d’énergie/ vibration de la Fille du Père entrera en scène et notamment par le biais de la Vie Providence, en cet instant.

Comme par le biais du canal d’emmanuelle, son premier réceptacle humain incarné en sa qualité d’une des porte-parole des Kumara certes, mais également en tant que première représentante de notre famille essénienne sur Terre.

Voilà, il est dit et bien dit ce qui devait être dit.

Nous vous aimons et sommes vos frères et soeurs Esséniens.

Je demande à Luce de vous rappeler les principaux textes de La Vie Providence qui introduisaient ces notions d’énergies/ vibrations de la Fille de la Mère par Sarah et plus particulièrement celles de la Fille du Père par L’Emmanuelle:

L’adam kadmon libère les douze tribus d’Israël
L’antéchrist sera un adversaire à votre mesure
De sarah la noire à sarah la blanche
La nouvelle jérusalem du reflet de vos âmes
Du présent linéaire au présent éternel

L'ancrage de la nouvelle terre par l'adam kadmon par sarah
Le coeur d’agate eau de feu du coeur sacré

Ces textes annonçaient ainsi l’entrée en coulisse de la Fille du Père au nom du Fils, alors que ce présent message annonce à tous:

L’entrée en scène de L’Emmanuelle, Fille du Père au nom du Fils.

 
Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
24 avril 2009 5 24 /04 /avril /2009 18:40

L'ACCUEIL
Huile de Catherine Bougnon Siménoff



Message reçu par Luce le 23 avril 2009

Choeur des Vierges Cosmiques en présence de la Dame au Bison Blanc, une des images de la mère divine

TOUT N’EST PLUS QUE BONNE NOUVELLE

Cela fait déjà quelques temps que nous n’avions pas pris directement contact avec vous par le biais de nos messagers.

Nous avons pris ce temps sans le prendre (sourire) pour laisser du temps à votre propre temps spatio-temporel de se mettre davantage en adéquation/ harmonisation avec votre temps sans temps, qui se rapproche de plus en plus de notre propre temps qui n’est déjà plus temps depuis tellement de temps!

Ah! Si vous saviez combien nous rions de nos présences toutes féminines de ces jeux de mots qui s’égrènent encore en vos consciences mentalisées et en vos coeurs duels… que nous aimons tant.

Si vous saviez la chance que vous avez d’expérimenter ainsi que vous le faites cette dualité si chère à nos coeurs, jusque dans la densité la plus intense de ce qu’un être non incarné ne peut toucher qu’à travers vous!

Si vous saviez combien nous sommes honorées de votre passage sur cette Terre si aimante et aimée inconditionnellement de nous tous. Cette belle sphère de vie sur laquelle a posé définitivement sa main, la Mère Divine qui nous fait l’insigne honneur d’être présente avec nous de par son propre service divin au service de toutes les humanités terrestres, intraterrestres et extraterrestres, en cette image si bien aimée des Amérindiens.

Cf. également ‘Femme de la terre, lève-toi et marche sur ton chemin’ et ‘L’union de l’esprit saint

A travers tous ces mots impuissants, à travers le canal de notre messagère de ce jour, nous essayons de vous faire ressentir un peu de l’incommensurable joie de paix infinie et indéfinie qui nous habite chaque seconde que Dieu fait…

Avec tous les coeurs battant à l’unisson et tous les choeurs angéliques/ archangéliques, nous chantons la gloire de la Création divine et par nos chants, nous permettons que les cordes d’argent et d’or (pour ne citer qu’elles), qui vous relient sans vous relier à votre divinité, s’harmonisent entre elles pour résonner de leur mélodie unique à chaque instant. Chacune de vos cordes de vie est comme une corde d’une seule et même harpe, laquelle n’aurait pas besoin de musicien car elle est tout à la fois.

Alors en cet instant, mais en réalité à chaque instant de votre vie si vous l’acceptez, par nos chants et par nos présences, nous permettons (sans imposer) à vos cordes d’argent et d’or, en réalité à votre corde "arc-en-ciel" de vibrer de toute sa musique dite "des sphères", pour venir s’harmoniser et s’unifier avec les autres cordes arc-en-ciel de vos frères et soeurs de tous les règnes.

Cf. également 'La voie de l'arc-en-ciel' et 'Le trésor au bout des arcs-en-ciel'

Nous vous proposons ainsi de déployer votre propre chant universel, uni à tous les autres chants universels pour ne former qu’un seul arc-en-ciel d’amour, de joie, de cette musique céleste qu’à partir de ce lieu de vous-même, vous pouvez entendre.

Cf. également ‘Le chant glorieux de la petite voix


Aujourd’hui, par nos présences plus spécifiquement féminines, même si nos frères ne sont pas loin bien évidemment (sourire), nous portons jusqu’à vous nos vibrations de douceur, de «nouvelle douceur» dont nous vous avons déjà un peu parlé (cf. ‘Vers une nouvelle douceur du féminin’) en cet aspect plus doux, que vous connaissez déjà sous ce terme restrictif de douceur parce que vous la limitez encore de votre pensée duelle.

Et en disant cela, non seulement nous ne vous jugeons pas mais au contraire encore une fois, nous tenons à vous remercier du plus profond de notre coeur et donc avec le Coeur Sacré, de cette si belle expérience de la dualité que vous avez appelée à vous, au nom de toute la Création divine.

Mais comme en ces temps présents de ce que certains ont appelé les temps réduits de l’Apocalypse, vous avez choisi également de ne plus rien vous cacher en vous dé-voilant de toutes les illusions que vous aviez créées pour les besoins de l’expérience, nous joignons nos voix à celles de nos frères d’essence plus masculine (le temps que nous puissions tous nous présenter à vous directement sous notre essence divine sans plus aucune différenciation didactique) pour vous annoncer que «tout n’est plus que bonne nouvelle».

De tout temps, tout n’a jamais été que bonne nouvelle, mais vous n’étiez pas prêts à l’entendre. Vous refusiez de l’entendre et préfériez encore et encore vous faire souffrir pour vous punir de ne pas croire être digne (cf. par exemple ‘Vous n’avez jamais eu à mériter votre présence’). Et en cela, nous vous honorons.

Car difficile a été le chemin pour comprendre que rien n’est difficile et si difficiles ont été vos multiples expériences pour accepter que tout est joie, tout est amour, tout est paix, que tout est Dieu.

Et nous le savons parfaitement, même si toutes n’avons pas été ou ne sommes pas incarnées. Car par le biais de vos propres personnifications manifestées, vous nous avez permis et vous nous permettez de toucher un peu de cette densité, si lourde parfois. Comme par nos présences, nous vous permettons de toucher un peu de vos mondes d’origine.

Par vos illusions (bien réelles en ce monde), vous avez ainsi pu connaître et toucher de votre doigt terrestre: la haine, la trahison, la guerre, la vengeance, l’abandon, la torture, l’exclusion, le racisme, la solitude, la maladie, la souffrance, la pitié, le mépris, le rejet, le manque, la pauvreté, la misère… et tout ce que vous pouvez connaître en tant qu’humain de toutes ces bassesses dont vous vous êtes rendus méconnaissables à vos propres yeux.

Mais pas à nos yeux, pas aux yeux du Père et de la Mère qui n’ont cessé de vous aimer et d’être fiers de vous tous, quoi que vous ayez fait ou pas fait.

Comment vous le dire? Comment vous faire comprendre que nous vous aimons même quand, à vos yeux, nous nous montrons quelque peu sévères! Nous sommes toujours dans l’amour pour vous. Nous sommes toujours reliées à vous et si parfois nous ressentons quelque peine, c’est uniquement grâce à vous qui nous permettez ainsi par votre propre divinité de nous faire goûter un peu de ce paradis manifesté que vous croyez avoir perdu.

Oui, nous disons bien ce paradis. Car ce que vous vivez actuellement sur Terre, même au plus profond de vos difficultés apparentes -et pas un de vous, éveillé ou non, n’y échappe (à cette apparence)- est le Paradis, a toujours été le Paradis et sera toujours ce Paradis que vous recherchez depuis des éons.

Alors bien sûr, vous pouvez vous inscrire en faux contre cela et nous rétorquer que même si nous pouvons (et seulement à travers vous) subodorer ce que vous vivez, c’est très facile pour nous de dire cela alors que nous ne l’expérimentons pas directement. Et cela est vrai. Et pourtant, cela est faux!


Et pourtant, combien vous le savez lorsque vous acceptez de sortir de vos émotions, lorsque vous acceptez d’accepter les c
hoses telles qu’elles sont (magnifiques, n’en doutez plus) et non pas telles que votre personnalité d’humain aimerait qu’elles soient.

Pensez-vous que vous sachiez plus que votre Présence?

Si aujourd’hui la Terre est telle qu’elle vous apparaît être, n’est-ce pas parce que vous l’avez créée ainsi dans votre illusion? Au moment de sa création, uniquement divine bien sûr, pensez-vous qu’elle était telle… Vous avez joué à jouer Dieu, vous avez joué à mimer Dieu.

Alors, que pensez-vous de ce jeu merveilleux que vous avez si bien joué? Vous savez bien que vous ne pouviez créer mieux que le Père/ Mère, que vous ne pouviez aimer mieux et pourtant vous avez joué à ce jeu, divin n’en doutez pas non plus.

Tous les anges rebelles ont également joué à ce jeu et d’ailleurs, beaucoup d’entre vous ont été de superbes anges rebelles. Et alors? Alors, nous vous aimons. Alors, nous vous honorons et nous vous remercions car vous avez beaucoup appris et ainsi participé à l’évolution divine comme vous nous avez aidés à comprendre un peu plus le jeu de la Création et par là même: notre propre jeu divin d’êtres aimants inconditionnels. Alors, merci.

A aucun moment, nous ne pensons et n’avons pensé que nous vous étions supérieures (et nous parlons aussi au nom de nos frères) ou que nous aurions mieux compris que vous. Car avec chacun de vous, de temps en temps nous d’un côté du voile et vous de l’autre, nous avons évolué et nous continuons à évoluer… à chaque instant divin éternel.

Comment vous faire comprendre que ce que vous vivez actuellement est la plus belle chose pour vous? Nous savons que cela peut être très pénible pour vous d’entendre cela. Oui, nous le savons et nous vous entourons de tout notre amour, de tout votre amour pour vous et pour tous les règnes.

Mais nous ne pouvons ni comprendre ni aimer à votre place tandis que vous avez choisi de voir Dieu en toute expérience, en tout être, en toute situation jusqu’à explorer tout ce qui peut encore vous apparaître comme étant injuste, inexcusable, impardonnable, odieux, le pire du pire…

Mais vous qui commencez à sortir de ce que vous avez tous considéré, à travers vos différentes et multiples expériences de vie, parfois comme l’enfer sur Terre, vous commencez à accepter inconditionnellement ce que nous essayons de vous dire. Vous commencez à voir combien votre Terre (même actuelle) est belle dans sa nature, dans tous ses règnes, dans son ciel d’azur mais également dans son ciel de tempête, vous commencez à ressentir l’amour de Terra pour chacun d’entre vous.

Tout simplement parce que vous commencez à vous aimer tel(s) que vous êtes, à vous accepter là où vous en êtes sans encore chercher nous ne savons quelles chimères qui pourraient vous rendre plus heureux… et donc vous permettre enfin de vous aimer véritablement?

L’amour que vous voyez dans chaque situation, dans chaque personne, dans chaque être, dans la nature, dans la Terre comme la beauté que vous voyez en chaque situation, chaque personne, chaque être… est le reflet de l’amour que vous avez pour vous et de la beauté que vous voyez en vous.

Et c’est en ce sens que le reflet de la Lumière ou la "lumière reflétée", comme parfois nous l’appelons, est uniquement le reflet de votre propre Lumière et peut vous montrer tel que vous vous voyez ou tel que vous croyez être.

Cf. par exemple 'La nouvelle Jérusalem du reflet de vos âmes'


Mais vous n’êtes pas ce reflet, vous n’êtes pas cette forme qui est pourtant la vôtre actuellement, vous n’êtes pas cette croyance, vous n’êtes pas votre pensée même si cette pensée fait partie de vous, vous n’êtes pas non plus le miroir que vous croyez encore parfois renvoyer à l’autre comme vous n’êtes pas le miroir qu’il semble vous renvoyer…

Même si tous ces reflets peuvent encore être utiles pour vous. Mais uniquement si vous ne vous y identifiez plus, si vous ne vous y attachez plus comme vous l’avez fait tellement de temps.

Cf. également ‘Résurgence de nos mémoires’ et ‘Laissez couler vos mémoires

La lumière reflétée est plus proche de la Lumière puisqu’elle la reflète et pourtant, elle peut en être aussi éloignée que la plus grande de vos chimères/ identifications.

Vous êtes à une pensée de vous-même mais cette pensée peut être un univers à elle seule dans lequel vous avez parfois encore la tentation de vous perdre. Et en cela, nous vous honorons car ce n’est certes pas à nous, ni même à Dieu nous souffle la mère divine (sourire), de vous dire ce que vous avez à faire car nous ne sommes pas plus divins que vous.

Certes, nous vous mettons en garde, nous vous encourageons, nous vous accompagnons, nous vous secouons quelque peu, nous vous rassurons aussi, mais toujours uniquement quand vous nous le demandez. Et qui que vous soyez, quoi que vous soyez, nous sommes toujours là, à votre service (mais pas à votre disposition égotique, nous vous le rappelons) sans aucun jugement ou a priori de notre part car nous reconnaissons en vous, à chaque instant, votre Présence.

Mais nous ne pouvons agir sans agir (cf. également ‘De l’agir reflété au non agir du supra-mental’) si vous-même n’avez pas fait ce premier pas vers vous. «Aide-toi et le ciel t’aidera» est toujours et plus que jamais d’actualité. Faites ce premier pas et nous pourrons alors vous accompagner mais si vous n’avancez pas, si vous restez immobile dans votre propre paralysie de toutes vos croyances, de vos peurs, de vos désirs, de vos chimères, comment pouvons-nous vous emboîter le pas et vous accompagner?

Cependant, il est bien évident que si vous demeurez dans l’immobilisme de vos propres obscurantismes, nous ne vous abandonnons pas et sommes là également tout près de vous. Car, et nous vous le redisons avec amour: «ni punition, ni récompense» autant que «pas un n’est oublié ou moins aimé». Mais comprenez, très chères âmes, que nous ne pouvons rien faire ni pour vous ni pour ceux pour lesquels vous demandez une aide, si vous ne vous aidez pas vous-même(s).

Alors faites un pas et nous pourrons en faire dix, cent… avec vous comme pour nous tous.

Pour en revenir au reflet de la Lumière qui n’est donc pas la Lumière, nous vous rappelons que le Père/ Mère dans son amour infini pour chacune de ses créatures vous envoie un de ses plus fidèles par ce que vous appelez l’Antéchrist. Mais ne vous attachez pas non plus à ce vocable qui n’est qu’une image verbalisée de ce qu’aucun d’entre vous incarnés ne sait ce qu’elle représente en réalité.

C’est uniquement parce que beaucoup encore parmi vous et que l’immense majorité de vos frères et soeurs humains, en apparence plus endormis, continuez à vous mirer dans le reflet de votre Lumière tel un Narcisse, que l’énergie dite antéchristique vient déjà jusqu’à vous pour vous permettre d’aller au bout de l’expérience du reflet de la Lumière.

Cf. également ‘L’antéchrist sera un adversaire à votre mesure

Encore une fois, c’est seulement par amour que nous vous disons cela et que notre Père et notre Mère Divine, ainsi que les porteurs insignes de cette énergie, sont présents avec nous comme avec vous tous.

Car c’est seulement en allant au bout de votre dualité, au bout de l’amour pour votre reflet que vous pourrez vous permettre vous-même(s) de vous aimer tel(s) que vous êtes sans vouloir être, sans croire être, sans revendiquer être car ce verbe/ nom si beau et pourtant si galvaudé se suffit à lui-même. C’est aussi en ce sens que: «il n’y a rien a rajouter comme il n’y a rien à retrancher» car alors, vous créez un décalage de plus, un détour supplémentaire à votre retour chez vous.

Nous allons terminer cette retransmission (rires) par ces simples mots: douceur féminine, oui, mais pas uniquement au sens restrictif que vous tous, hommes et femmes, aviez choisi de consentir par compromis et soi-disant facilité.

Nous du Choeur des Vierges Cosmiques, avec la présence de notre bien aimée Mère Divine dont nous sommes une de ses pensées, nous vous invitons à nouveau à vous connecter/ libérer en un seul instant, en un seul mouvement à cette nouvelle douceur que nous avons, vous et nous, choisi de porter haut dans la paix et le rayonnement du Coeur Sacré du Père et de la Mère.

Enfin pour finir, Luce nous demande de préciser qu’effectivement ce texte est la suite directe de L’illusion de croire être réalisé. Mais ne l’aviez-vous pas déjà compris?

Parce ce qu’en réalité (mais quelle réalité? Rires), tous nos textes sont liés et reliés car ne faisant qu’un.

A très bientôt au sein de vous-même. A tout de suite, si vous n’hésitez plus à nous appeler.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 15:37

NOUVEAU JOUR
Huile de Catherine Bougnon Siménoff



Message reçu par Luce le 22 mars 2009


Collectif des Présences féminines

VERS UNE NOUVELLE DOUCEUR DU FEMININ

Bonjour à vous, nos chères soeurs et frères

NOUS SOMMES TOUTES SOEURS


Comme
vous êtes toutes des Sarah! (Rires).

Ainsi que nous l’avons déjà dit à certains, nous du collectif des présences féminines, nous allons de plus en plus nous adresser directement à vous de manière plus soutenue, que cela soit collectivement ou de manière plus distinctive. Mais en cet instant, nous choisissons de vous parler d’une seule voix, de soeur à soeur, de soeur à frère, de féminin à féminin, de féminin à masculin…

 
Nos frères, ou tout du moins tous ceux que vous spécifiez encore comme étant des êtres de nature plus masculine tels que Josué/ Sananda,  Ashtar Sheran, Germain, Kutumi, Métatron, Sanat Kumara, certains Archanges… sont bien évidemment également présents avec nous toutes, tout comme nous le sommes lorsque vous pensez seulement vous adresser à vos aspects masculins. Mais en cet instant, ils choisissent avec nous d’être en retrait afin que vos aspects féminins puissent s’adresser à vous plus directement.

Lorsque vous communiquez avec Shamballa, l’ordre de Melchizedek ou bien encore tout collectif, pensez-vous qu’ils soient seulement constitués d’êtres d’essence masculine? Nous sommes toujours présentes, nous sommes toujours aux côtés de nos frères et bien souvent, lorsqu’un Adama par exemple s’adresse à vous, ce n’est certes pas en occultant son aspect féminin ni ses soeurs d’essence féminine extériorisée. Même s'il est vrai qu'il fasse assez peu souvent ouvertement référence à nous.

Pourquoi? Tellement de réponses se bousculent à la porte de votre mental qui toutes sont aussi justes les unes que les autres. Alors, nous n’allons pas en rajouter si ce n’est que vraiment très peu parmi vous, y compris parmi vous femmes, étiez prêts jusqu’à présent à nous recevoir complètement, comme à vous recevoir complètement en toute notre gloire de filles de la Mère Divine et non plus seulement (pour faire image) en tant que "second rôle" auprès d'un premier rôle tenu uniquement par des êtres d’essence masculine.

En tant que Filles de la Mère, nous choisissons ensemble avec vous de laisser resplendir et rayonner notre aspect féminin
 au service de votre éveil, mais également en notre qualité d’éclaireuses de la sororité vers une ré-union de vos masculin/ féminin. Lesquels seront encore différenciés pour quelques petits temps.

Cf. également ‘L’incarnation masculine de votre féminin


Certes, en votre histoire humaine terrestre, quelques images d’une déité féminine ont pu percer ici ou là les obscurantismes voulus par certains êtres. Mais cela fut toujours très ponctuel car presque constamment sur votre planète: l’action humaine a primé l’être, l’agir a prévalu sur la Présence, y compris chez les femmes. Ainsi combien parmi elles se sont comportées et révélées en toute leur masculinité incomprise! Mais ce temps, qui fut un temps nécessaire et adéquat à votre évolution consciente, n’est plus… si vous vous le permettez.


Sachez que nous n’accepterons plus d’être seulement l’image d’un féminin maternisant ou d’un féminin manipulateur en réponse à un masculin paternaliste ou machiste! Que cela soit dit et parfaitement entendu de tous.

Pourquoi disons-nous cela de cette manière si assurée? Tout simplement parce qu’en réalité, c’est vous tous qui n’acceptez plus vos féminin et masculin dénaturés et déconnectés de leur lumière d’amour, la Lumière originelle du Père et de la Mère.

Nous pourrions dire d’une autre manière: parce que vous nous l’avez demandé, parce que vous l’avez souhaité si fort que notre Mère vous a entendus et a demandé à notre Père d’exaucer votre prière. Et ce temps béni est venu. Avant, cela était bien trop tôt car vous aviez également souhaité vivre l’expérience de la dualité en allant au bout de cette dualité, en allant au bout de l'expérimentation de l'incarnation présente.

Il est bien évident que parmi nous du collectif des présences féminines sont également représentés tous les règnes de votre Terre, toutes les gardiennes de la Terre, toutes les Dames ascensionnées des règnes animal, végétal, élémental pour ne citer qu’elles… au féminin bien sûr (sourire)!

Pour exemple, Dame ascensionnée Ganymass du règne animal qui est une des êtres qui accompagnent Hadrass et est présente aujourd'hui parmi nous.

Cf. ‘Message d'Hadrass maître ascensionné du règne animal


LA PRESENCE SPECIFIQUE DU REGNE MINERAL


En revanche, pour ce qui concerne vos Devas et gardiens des lieux sacrés ainsi que tous vos minéraux, sachez qu’il en est un peu autrement puisqu’ils n’ont plus aucune différenciation masculine/ féminine. Ils sont déjà fusionnés/ unis en un seul et n’ont plus aucune polarité, y compris sur votre planète. Alors, comment peuvent-ils coexister avec vous dans un monde 3D?


N’oubliez pas qu’ils sont tellement plus anciens que votre forme d’humain et qu’ils sont sur votre Terre depuis les tout premiers débuts de son origine puisqu’ils ont engendré également la forme corporelle "physique" de Gaïa.

D’ailleurs à ce propos, votre Mère la Terre n’est pas d’essence uniquement féminine même si elle peut vous montrer plus spécifiquement cet aspect.


Mais pour ce qu’il en est par exemple de tous vos cristaux, cela leur est impossible d’être plus dans une essence masculine ou bien féminine car ils sont déjà depuis longtemps alignés au Divin… et là a été une autre de vos grandes erreurs, notamment du temps de votre Atlantide, de les croire inférieurs à vous ou qu’ils étaient à votre disposition! Car «être au service» n’a jamais voulu dire «être à disposition», nous vous le rappelons.

Tous du règne minéral sont déjà sur votre Terre également, en un même temps en un même lieu, une émanation directe du Père/Mère en leur qualité d’instructeurs/ générateurs de votre matrice terrestre auprès de tous les autres règnes. Cela dit de manière très simpliste, évidemment.

Nous demandons à Luce de vous retranscrire ici un des passages du message que Maître Cristal avait inspiré à Loriel:

Cf. ‘Le verbe spécifique du règne minéral


…"""
Le règne minéral fait partie de l’unité manifestée et donc constitue une forme alignée du Divin connectée avec diverses trames de l’Univers. Nous sommes multidimensionnels comme vous l’êtes. Ce qui signifie que nous sommes comme vous la partie la plus dense de l’équivalent de votre âme pour ce qui vous concerne.


Nous avons notre propre alignement et le Maître Cristal représente à la fois le canal et le moyen qui permet au règne minéral de retrouver, de se connecter avec son alignement et ses fonctions premières. Comme pour l’Adam Cosmique dont nous pourrions peut-être inventer l’équivalent au féminin… (Rires)."""…

«Comme pour l’Adam cosmique dont nous pourrions peut-être inventer l’équivalent au féminin». Pourquoi notre ami Cristal vous a dit cela? Pour tellement de raisons, si vous saviez. Mais nous ne vous en dirons que quelques-unes pour l’instant. Ne soyez donc pas si impatients, très chers.

En fait, et cela aussi vous avait été insufflé dans ce texte sacré du règne minéral, tout le règne minéral permet non seulement l’alignement de votre planète avec ses propres structures cristallines originelles mais également l’alignement de votre matrice minérale au sein de chacun de vous.

Et aussi incroyable que cela puisse paraître, c’est bien en tout premier lieu grâce au règne minéral déjà en alignement divin depuis des éons que votre Terre, puis ensuite les règnes élémental, végétal, minéral puis vous-mêmes, avaient pu tous ensemble être maintenus en liaison permanente consciente ou inconsciente avec votre connexion divine, à partir de votre troisième dimension terrestre.


Alors que dire sinon: merci! Merci à ce si digne règne qui a accepté et accepte encore de nous accompagner (nous aussi bien évidemment même si sensiblement autrement) dans notre évolution divine. Car nous vous rappelons que nous-mêmes, vos grands frères et soeurs, sommes également en perpétuelle évolution.

Oui, merci à ce si grand règne qui a accepté, malgré son évolution si avancée, de rester à vos côtés tout en semblant vous apparaître comme si insignifiant parfois.


Pourtant, vous savez bien que vos montagnes sont bien plus âgées que vous et vivent tellement plus longtemps! Vous savez bien qu’il en est de même pour beaucoup de vos végétaux, certains de vos animaux (mais oui!) et que vos élémentaux n’ont même pas d’âge! Et tant d’autres mémoires qui vous reviennent… Alors?!

Cet équivalent «féminin» de l’Adam cosmique parce que Maître Cristal a souhaité aborder de manière très subtile cet aspect de vous-même que vous n’honorez pas encore complètement. C’était donc entre autres un petit clin d’oeil d’amour et de respect infini que ce règne a pour vous.

Certes, notre amie Cristal pourrait s’adresser à vous de manière uniquement féminine mais pourtant paradoxalement, elle ne le peut car chacune de ses manifestations ne peut plus qu’être, et donc ne peut plus être uniquement qu’unité, au-delà même de l’unification que tout le règne minéral a déjà réalisée depuis des éons.

Ainsi paradoxalement, pour pouvoir se manifester à vous sous une forme spécifiquement masculine ou féminine, tous du règne minéral devraient comme involuer et cela n’est pas possible. Pour faire image, cela serait comme vous demander de redevenir physiquement un foetus alors que vous resteriez un adulte… Mais ce n’est qu’une image.


Bien sûr, chaque cristal, chacun du règne minéral peut vous apparaître comme étant d’essence plus féminine ou plus masculine mais c’est uniquement votre psyché duelle, et qui actuellement ne peut être autrement que duelle, qui vous renvoie telle image, telle sensation, tel ressenti, telle vision, telle intuition aussi.

Enfin et pour terminer cette toute petite parenthèse sur le règne minéral, nous affirmons avec Dame/ Maître Cristal que nous ne connaissons aucun règne minéral qui ait été corrompu!

CETTE DOUCEUR TRANCHANTE DE L'ESSENCE FEMININE


«Sachez que nous n’accepterons plus d’être seulement l’image d’un féminin maternisant ou d’un féminin manipulateur en réponse à un masculin paternaliste ou machiste». Avons-nous dit plus haut. Et nous allons même rajouter que nous n’accepterons plus, même pour soi-disant être plus douces que nos frères, d’être représentées sous cette image de féminité mielleuse et doucereuse! Voire même sous cette image de ce fameux sexe dit faible (Rires)…


Certes, vous pourriez croire que Luce est en train, à travers nous, de régler quelques comptes avec la gente masculine. Que nenni!

Mais libre à vous bien évidemment de vouloir encore concevoir l’image de Marie la Vierge (nous ne prenons pas cet exemple bien sûr au hasard) sous celle uniquement de  Mère, de Vierge, de Sainte, d’Intouchable, de Vénérable, de Pure, de Parfaite, etc. Même si elle est tout cela également.


Nous vous rappelons ce passage du message de Sananda Jésus/ Marie-Madeleine (cf. ‘Laissez couler vos mémoires’), également sur la sororité et la fraternité masculine, que nous ne saurions trop vous inviter à relire: 

…"""Beaucoup d’entre vous actuellement, hommes et femmes, vous vous reconnectez à cette douceur féminine qu’a si bien su incarner notre très chère Marie la Douce. Mais ne croyez pas que celle qui fut la mère de Jésus n’ait pas connu la révolte, la colère, la peine, la haine, le désir de vengeance… Blasphème de notre part? Si vous choisissez que nos paroles soient blasphème à vos oreilles et à vos yeux, alors qu’il en soit ainsi."""…

Nous vous rappelons également cet extrait du message de notre Soeur Sarah.

Cf. ‘De sarah la noire à sarah la blanche


…"""
Retenez pour l’instant que Sarah la Noire était venue montrer en quoi la violence destructrice peut être divine… mais vous n’avez plus besoin d’expérimenter l’action de détruire pour vivre votre ascension, pour être ce que vous êtes et qui vous êtes. Vous n’avez surtout plus besoin de détruire en lieu et place de votre Présence, qui elle seule sait.


C‘est pourquoi Sarah la Blanche vient aujourd’hui jusqu’à vous vous montrer en quoi la violence constructrice peut être divine… mais vous n’avez même pas besoin de vous préoccuper et de vous occuper de cela, si vous vous remettez entièrement et définitivement dans les bras de votre Présence qui, elle seule, sait comment créer et peut créer votre divin humain."""…

C’est pourquoi nous venons, et nous viendrons de plus en plus souvent consciemment jusqu’à vous, vous montrer en quoi la "douceur tranchante" unifiée (ainsi que la nomme un peu maladroitement notre soeur Luce) peut décrire notre action actuelle au sein de chacun mais surtout au très grand sein de chacune de vous.

Douceur nous sommes, douceur vous êtes en tant que femmes mais aussi en tant que féminin.

Tranchantes nous pouvons être… et tranchantes vous avez été, en tant que femmes mais également en tant que féminin.

En ces temps bénis de votre réunification féminine/ masculine, nous avons fait le choix car vous avez fait le choix de ne plus diviser cette qualité d’amour qu’est la «douceur tranchante» en opposant douceur, d’un côté et justice de Mahaat, de l’autre. Nous préférerions pour notre part appeler cette qualité divine simplement «douceur» mais dans votre dualité actuelle, vous ne comprendriez pas et vous confondriez encore avec votre notion restrictive de douceur.


La douceur n’est pas mièvrerie, n’est pas passivité, n’est pas inaction, n’est même pas uniquement féminine. La douceur n’est pas manipulation, n’est pas intention de charmer. La douceur n’est pas davantage oisiveté, n’est pas mollesse, n’est pas lâcheté, n’est pas laisser-faire par incapacité à agir, etc. Certainement pas!

Tout comme le tranchant de la douceur n'est en rien
un succédané ou même un remplaçant d'une masculinité dénigrée par le féminin!

Ainsi la "véritable" douceur n'est pas uniquement calme, bercement, clémence, modération ou acceptation. Et même parfois, elle n'est pas du tout calme, bercement, clémence ou acceptation. Car si effectivement elle peut aussi se manifester ainsi, elle n'est pas ainsi! Parce que la véritable douceur ne peut être uniquement ceci ou cela.

La douceur est si immensément vaste qu'elle ne peut être décrite, même par nous! Elle est un des attributs dont la Mère Divine nous a (vous et nous) fait l'insigne don d'elle-même.

Cette nouvelle douceur que nous essayons de vous présenter, n'est donc en rien définissable de manière satisfaisante, mais est pourtant reconnaissable entre toutes!

Voilà un tout petit aperçu de cette "nouvelle" douceur pour laquelle nous vous invitons et nous vous inviterons à nouveau, n’en doutez pas, à redonner toute sa lumière à votre incarnation présente, en cette fin annoncée des temps duels.

Nous souhaitions essentiellement en cette communication nous présenter un peu de manière disons plus officielle et attirer ainsi vers votre nouvelle vision votre nouveau regard.

A très bientôt, chères soeurs et frères. Et si vous l’acceptez, à tout de suite au sein de vous-même.

Par nos présences féminines, la Mère Divine vous adombre de son amour de douceur, de sa lumière de paix et de sa présence de sagesse.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 18:00

LA VOIE
Huile de Catherine Bougnon Siménoff


Message reçu par Luce le 8 décembre 2008

Sarah

VOUS ETES TOUTES DES SARAH

Bonjour à vous mes chers enfants de lumière, en cette journée du 8 décembre qu’un de vos derniers Papes a souhaité symboliser pour le dogme de l’Immaculée Conception. Mais je n’apporterai aucun commentaire particulier quant à cette décision car tel est votre libre choix que nous respectons.

Certaines parmi vous, mes soeurs, vont se lever et élever leurs voix pour se proclamer être Sarah, voire l’unique et vraie Sarah comme certains parmi vous, mes frères, vont se présenter comme étant l’incarnation physique de Josué ou même du Christ. Et cela, nous vous l’avions dit (cf. notamment ‘L’antéchrist sera un adversaire à votre mesure’), et cela a déjà commencé. Je tiens donc à en parler un peu plus pour ce qui me concerne particulièrement.

VOS ILLUSIONS DE LA MEMOIRE DE SARAH

Je rappelle que je suis ou plus précisément que je "représente la manifestation", mais non incarnée en votre monde en tant qu’humain ou même en un autre règne terrestre, de la mémoire originelle des Sarah. Plusieurs parmi vous pensent que je suis incarnée physiquement ou même que la petite Sarah qui me reçut la première serait réincarnée aujourd’hui.

Alors, je vais être un peu plus claire.

Celle qui fut la petite Sarah du temps de ses parents Josué et Marie-Madeleine (cf. 'De sarah la noire à sarah la blanche') est effectivement aujourd’hui parmi vous physiquement incarnée mais n’est plus la Sarah qu’elle fut, en aucune façon.

Aujourd’hui, elle est autre et quel intérêt aurait-elle à manifester à nouveau ce qu’elle n’est déjà plus depuis longtemps? Elle n’a pas choisi aujourd’hui d’être la petite Sarah mais d’être une Sarah comme chacune d’entre vous, ni plus ni moins. D’ailleurs, elle a également choisi de ne pas se rappeler les détails de sa vie d’alors, car son âme souhaite vivre au présent le présent qu’elle s’est offert d’être là en ces jours bénis de votre époque actuelle.

Alors, que cette personne fût Sarah, la Déesse Junon, Toutankhamon, Vercingétorix ou bien alors le plus inconnu de tous les paysans du coin ou même encore la prostituée de telles époques, qu’importe!

Cela vous importe-t-il donc encore de savoir que vous auriez peut-être représenté telles ou telles manifestations de l’expérimentation de toutes les facettes de l’amour dans tels personnages, et (sourire) comme par hasard pour le moins aussi célèbres que tous vos dieux et demi-dieux de l’Ancienne Egypte?

Qui ou quoi en vous souhaite encore s’attacher à ces mémoires? Pensez-vous que ces mémoires déjà libérées (sauf par vous-mêmes) vont vous accompagner sur la Nouvelle Terre… Pensez-vous que votre amour revendicateur va vous permettre «de mieux vous écouter, mon enfant»…

Cf. également ‘Laissez couler vos mémoires’ et ‘Le miroir aux alouettes de vos mémoires

SI SARAH EST INCARNEE C’EST EN CHACUN DE VOUS


Quant à moi, la mémoire originelle des Sarah que j’ai l’insigne honneur de porter et de manifester jusqu’à vous, soit je suis incarnée en chacun de vous, si vous l’acceptez, soit je ne le suis en aucune de vous.

En d’autres termes, si une personne parmi vous a effectivement choisi et accepté d’être plus précisément le porte-flambeau de la mémoire matricielle des Sarah comme d’autres ont choisi et accepté de recevoir les mémoires secondaires de Sarah, ce n’est en aucune façon en vue de se présenter comme étant Sarah. Elles peuvent tout au plus se reconnaître comme étant des Sarah!

Tout comme chacune et chacun de vous, qui n’auraient pas fait ce choix spécifique et différencié,  peuvent tout à fait par le biais de ces personnes, certes, mais en premier lieu directement en vous-mêmes, reconnaître la présence en eux de cette mémoire que je suis déjà et si vous l'acceptez, que je peux être à nouveau au sein de chacun de vous.


Et relisez, si vous le souhaitez, ce que Métatron et Christ Mikaël vous ont si bien dit à ce sujet.

Cf. ‘L’antéchrist sera un adversaire à votre mesure

Mais de grâce, ne vous attachez pas davantage à cette mémoire que je représente!

Parce qu’au plus profond de vous, vous ressentiriez ou même sauriez  avoir reçu telle ou telle mémoire, si vous vous prétendez être ce que vous croyez être ou même ce que vous seriez (dans un ailleurs illusoire, n’en doutez plus!), alors peut-être n’avez-vous pas entièrement entendu ce que notre frère Josué, certes adombré de l’énergie christique, est venu témoigner à chacun de vous.

Témoigner!

Croyez-vous encore qu’il ait pu faire autre chose ou vouloir autre chose que de témoigner de votre propre royauté à travers la re-connaissance de sa connexion divine? Croyez-vous encore que l’infusion/ effusion/ énergie christique va revenir parmi vous incarnée dans une seule personne? Qu’elle va revenir en un nouveau Christ ou même en Jésus lui-même? Et pourtant oui, vous êtes encore si nombreux à le croire et à vouloir le croire.

Cf. également ‘Marie-Madeleine et les Marie’ et ‘Vous êtes en maîtrise

PARCE QUE VOUS ATTENDEZ UN MESSIE EXTERIEUR


Vous êtes tellement nombreux à attendre ou espérer un quelconque sauveur ou "messie" extérieur, que Dieu, dans sa très grande justice divine et dans son incommensurable amour pour toutes ses créatures, vous envoie un de ses fidèles parmi ses plus fidèles: l’Antéchrist ou plus exactement l’énergie antéchristique.

Car si une personne parmi vos frères humains est effectivement le porte-flambeau de la mémoire matricielle originelle de l’Antéchrist et que d’autres sont porteuses des mémoires dites secondaires (par nos deux messagers) de l’effusion antéchristique, en aucun cas ces personnes ne sont directement l’Antéchrist comme en aucun cas, un particulièrement parmi vous n'est ou ne pourra être directement à lui seul le Christ ou l’Energie Christale… dans le relatif de votre illusion.

Ainsi mis face à face avec la lumière reflétée,
jusqu'au plus profond de votre chair et de votre incarnation, peut-être accepterez-vous de ne plus être tentés par tel ou tel reflet (certes bien séducteurs) d'untel comme de vous-même.

Tout comme chacune ou chacun de vous est récipiendaire de tout l’Univers, de toutes les facettes énergétiques et autres qui composent et contiennent ces univers... Tout comme chacun de vous est réceptacle des énergies christique, antéchristique, du Père, de la Mère, du Fils, de la Fille, etc., dans l’union de l’Esprit Saint... Chacun et chacune de vous, mes chers frères et soeurs, vous êtes dans un certain Absolu: le Père, la Mère, le Fils et la Fille en un.

Mais l’important n’est pas vraiment de savoir ce que vous êtes, n'est-ce-pas? L’important n’est pas d’encore s’attacher à ce que vous pourriez bien être ou ne pas être.

L’importance, s'il y a encore une importance, ne serait-elle pas plus utile dans:  comment choisissez-vous aujourd’hui d’honorer sur cette Terre ce que vous êtes de toute éternité?

Qu’importe ce que vous fûtes, ce que vous fîtes, qu’importe même ce que vous pourriez être aujourd’hui, si ce n’est pour votre propre tentation, alimentée de toutes ces séductions et fascinations qui ne manquent pas un instant de vous rappeler, parfois douloureusement dans les méandres de vos illusions, que vous n’avez pas besoin de prétendre pour être.

A CELLES QUI ONT RECU LES MEMOIRES DE SARAH


Je choisis donc de m’adresser, en cet instant présent, à toutes celles qui ont reçu ma mémoire de manière consciente et spécifique, que ces mémoires soient matricielle ou secondaires.

Mes chères soeurs, je vous prie de ne pas vouloir être moi car vous n’avez pas besoin de vouloir pour être. Je vous en conjure, ne vous prétendez pas être Sarah ou qui que cela soit d'autre, tant auprès de vos compagnons de route humains qu'au sein de vous-même, de vous à vous.

A quel moment, votre frère Jésus s’est-il prétendu être ce qu’il est ou ce qu’il n’est pas? Pensez-vous qu’il jouait au modeste? Pensez-vous qu’il vous mentait ou se mentait à lui-même pour mieux vous séduire?

A aucun moment, il ne s’est prétendu être votre sauveur, au contraire il a oeuvré pour vous faire comprendre que vous tous pouviez faire comme lui, et tellement plus!

A aucun moment même, il ne s’est cru lui-même être votre Sauveur car il savait qu’il était humain… tout comme vous! Comme il savait qu’il était divin… tout comme vous! Certes, quelques-uns puis beaucoup par la suite ont souhaité voir en lui cette prééminence et n’ont dispensé que leurs propres croyances/ illusions à travers les temps de toutes vos époques jusqu’à vous aujourd’hui.

Alors, je vous en conjure, nous vous en conjurons tous, ne refaites pas cette même erreur. Et si nos textes, tous nos textes n’avaient qu’un seul objectif, même s’ils n’ont aucun but en eux-mêmes à part peut-être de vous encourager à ouvrir la porte de votre propre seuil divin, cela pourrait être celui-là: aimez-vous, aimez-vous à travers vous, aimez-vous à travers les autres, aimez-vous à travers tous ces autres vous-même!

Cf. également '
Il est encore temps de franchir le seuil de votre porte'

LA GRANDE SEDUCTION DE VOS PROPRES CHIMERES


Mes frères et soeurs qui vous accompagnent individuellement et collectivement dans votre ascension vous ont déjà dit que le «Grand Séducteur» prend et prendra bien des formes. Je le redis solennellement.

Et c’est pourquoi toutes ces mémoires, toutes vos mémoires ("vos"  parce que vous pensez encore qu’elles vous appartiennent et justement parce que vous le croyez, paradoxalement, c’est vous seuls qui vous emprisonnez) sont utilisées également par l’énergie antéchristique, la lumière reflétée de vous-même.

Cf. également 'Le verbe spécifique du règne minéral' au chapitre "Aucun sauveur extérieur n'est légitime"


C’est pourquoi, si nous vous encourageons à entrer directement au sein de vous-même et de plus en plus en connexion directe avec le Canal de votre Présence, nous ne vous demandons pas de jouer avec ces communications.

Nous ne vous demandons pas de décider si vous êtes channel ou non, nous ne vous demandons pas de décider si vous êtes capables ou non de recevoir de telles "canalisations" car ce n’est pas à vous, en tant que personnalités, en tant qu’identités de Claudine ou de Jacques, à décider comment recevoir la communication de votre propre Parole, de votre propre verbe.

Certes, nous vous avons dit que tous, vous pouviez recevoir directement enseignement de notre part (en réalité, votre propre enseignement de vous à vous) mais nous n’avons pas dit que vous pouviez prétendre recevoir ainsi, si tel n’est pas le choix de votre Présence.

Alors ici ou là, apparaissent des apprentis-channels, comme vous l’aviez déjà fait en tant qu’apprentis-sorciers, en tant qu’apprentis-dieux… Cela ne vous rappelle-t-il rien?

Ce n’est pas à votre petit vous, pour faire image, de choisir comment recevoir la communication divine, votre propre communication divine. Et pensez-vous qu’être "channel" ou "canal" de tel être ou de telle présence de lumière soit une prérogative, un avantage, un concours, une récompense, une compétition, une comparaison, un diplôme et surtout la seule voix, la seule voie possible ou bien peut-être la meilleure voie?

EVITEZ DE JOUER AUX APPRENTIS


Tous ceux qui canalisent n’ont rien fait pour cela, n’ont rien prétendu pour cela, ne se sont pas exercés pour cela (même s’ils ont bien évidemment évolué dans leurs contacts), n’ont jamais voulu ou recherché cela. Alors, vous qui voulez... Ne comprenez-vous pas d’où pourrait venir ce désir? Encore une fois, cela ne vous rappelle-t-il rien qui serait de l’ordre de la tentation et donc de la lumière reflétée?

Et dans ce cas, vous ne pouvez que canaliser (pour encore employer ce terme barbare en ce sens) uniquement votre propre lumière reflétée.

Alors, nous vous en conjurons, lâchez vos attentes, lâchez vos mémoires, lâchez vos désirs de désirs car, même si votre Présence avait effectivement choisi pour vous ce mode de communication parmi tant d’autres, en voulant être ceci ou cela, vous empêchez vous-mêmes votre véritable communication de vous vers vous.

En d’autres termes, même si vous ne canalisez pas l’astral ou même le bas-astral (pour encore comparer et faire appel à quelques-unes de vos anciennes notions), vous ne pouvez canaliser uniquement que vos propres "belles" attentes, vos propres chimères. Certes, ces si belles chimères d’un monde meilleur à votre image d’humain!

Mais vous n’êtes pas cette image humaine d’un monde illusoire dans un meilleur du lendemain. Vous n’êtes pas davantage l’image de vous-même, vous n’êtes pas le reflet de vous-même. Vous êtes vous: un être divin parmi d’autres êtres divins et si l’Homme a été fait à l’image de votre Divin, vous n’êtes pas davantage cette image du Divin, même si en effet  et malgré tout, cette image divine est un reflet plus proche de votre divinité.

Nous savons parfaitement que nous entrons de plus en plus souvent dans ce qui vous apparaît de plus en plus subtil et qui, pour nous, n’est que le plus concret de notre propre abstrait. Alors oui, nos mots (vos mots!) ne sont pas toujours clairs à votre entendement mentalisé par vos dimensions terrestres actuelles, mais ils sont tellement clairs à votre cœur/ mental dans ce que vous commencez à percevoir comme étant le supra-mental!

Comme nos deux messagers savent parfaitement que certains parmi vous ne manqueront pas à nouveau de croire ou de dire qu'ils sont eux aussi, et peut-être même surtout (sourire), des messagers uniquement de leur propre lumière reflétée. Qu'il en soit ainsi qu'il est, car Luce a fait le choix de vous partager ce message...

CAR VOUS NE POUVEZ PRETENDRE ETRE


Pour en revenir aux Sarah, à toutes les Sarah comme à Sarah, soyez particulièrement vigilants avec tous ces êtres (humains ou non d’ailleurs) qui vont se prétendre être tels christ, antéchrist, marie, marie-madeleine, jésus, bouddha, sarah… etc. Car si une personne se présentait à vous comme tel, ce ne pourrait être que dans l'illusion de sa personnalité, son persona-personae et donc dans son masque terrestre. Cependant, respectez et honorez cela comme étant sa vérité.

Mais sachez aussi qu’à partir du moment où vous vous prévalez comme étant ceci ou cela, vous ne faites que vous mirer dans le propre reflet de votre lumière, lequel reflet peut attirer à lui l'énergie antéchristique.

Moi-même, en tant que mémoire originelle des Sarah, et donc d’une certaine manière plus directement Sarah, pourtant je ne peux me prétendre être elle. Car non seulement en osant prétendre être ce que je suis pourtant bien par ailleurs, cela serait m’amener à revendiquer ma propre divinité différenciée et donc à vouloir être plus que Dieu, mais également en me prétendant Sarah, ce serait tellement réduire à si peu ce que Je Suis et ce que notre Source est!

"Sarah", tout comme "Marie", "le Christ", "l’antéchrist", etc. (et ce dernier terme d'antéchrist, Luce souhaitait le retirer mais l’a accepté), d'une certaine manière, ne sont que la représentation des manifestations différenciées et plus spécifiques de tel ou tel de tous vos attributs divins, de toutes vos qualités divines.

Alors il revient à chacune et à chacun d'entre vous de concrétiser de votre mieux les choix que vous avez déjà faits de manifester telles qualités de votre propre divinité intérieure (pour faire image, car vous savez bien qu’il n’y a en réalité ni intérieur ni extérieur).

Sachez à nouveau entendre que tout est en vous, en votre propre sein, du plus petit atome à vos plus grandes galaxies et inter-galaxies, et que Tout est Dieu. Vous avez choisi de manifester telle ou telle lumière (de l'Ombre ou de la Lumière, pour rappel) et ce, au Service de Tous, n’en doutez pas.

Donc d’une certaine manière et si vous l'acceptez, vous êtes tous également des Sarah! Car tous, vous êtes déjà manifestation/ extension de l’énergie christique (ante ou non d’ailleurs) en ce monde terrestre et au-delà, mais vous n’avez pas tous choisi sur Terre de jouer à être cette manifestation dans un sens strict de Lumière différenciée de l’Ombre.

Tous, vous êtes des Sarah parce que tous vos aspects féminins (pour encore les différencier de vos masculins) sont également des Sarah. Mais dans le relatif de votre quadrant d’expérimentation actuel, vous n’avez pas forcément accepté de "jouer à être" une Sarah sur cette Terre.

NOUS VOUS INVITONS DONC A JOUER A ETRE


Nous vous rappelons donc encore une fois que vous êtes des joueurs, de grands joueurs. Votre ancien jeu que l’on pourrait également désigner sous cette expression de "comment jouer à jouer Dieu" est termi, ainsi que vous le savez, comme votre jeu actuel pourrait quant à lui être intitulé: "comment jouer à être Dieu".

Voyez-vous, sentez-vous, comprenez-vous, intuitez- vous la subtile et importante nuance?

Ce n’est pas parce que vous êtes dans un jeu que les joueurs/ acteurs que vous êtes dans ce présent jeu, s’ils n’en respectent pas les règles ou le jeu qu’ils ont eux-mêmes choisi(es), ne vont pas être sanctionnés au prétexte qu’en réalité vous seriez Dieu! Au moment où vous récoltez ce que vous avez semé dans le jeu, vous ne pouvez vous exonérer de vos propres récoltes/ expérimentations en alléguant que vous êtes Dieu.

Ainsi, il vous a été proposé pendant des lustres et des lustres de jouer à jouer, et vous avez très bien joué. Aujourd’hui, il vous est proposé pour des lustres et des lustres de jouer à être, alors… jouez bien et soyez!

Et si dans ce jeu présent, vous continuez de jouer à jouer ou de jouer à vouloir, alors vous êtes sanctionnés (non pas bien sûr dans le sens de punition),  et voire même exclus définitivement de ce jeu pour être réorientés vers un autre jeu plus adéquat pour vous.

Bien évidemment, cela n’est pas exactement ainsi que cela se passe de manière aussi simpliste, mais vous ne saurez véritablement qu’à partir de ce moment où vous n’aurez plus besoin de savoir pour savoir… Lorsque vous vous serez remis sans aucune condition et sans aucune limite dans les bras de votre Présence.

Je reviendrai à vous, directement en vous si vous l’acceptez, comme par le biais de quelques messagères porteuses spécifiques de mes mémoires mais sachez, une fois pour toutes, qu'aucune d'entre elles n’est Sarah si vous-mêmes ne l’êtes pas.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
25 septembre 2007 2 25 /09 /septembre /2007 11:05

retrospection-----pastel-60x65-cm.jpg
RETROSPECTION Pastel de Feolla


Message reçu par Luce le 25 septembre 2007

MARIE-MADELEINE ET LES MARIE

Bonjour à vous tous mes chers enfants, mes chers fils, mes chères filles en Humanité.

Je viens à vous en cet instant béni pour la première et la dernière fois, de cette manière.

Jamais je ne me présente par le biais de ce que vous appelez le channelisme (surtout dans le sens de diffusé à un large public) et encore moins sous l’image spécifique de Marie-Madeleine que je fus un instant, mais un seul petit instant. Il a été écrit beaucoup sur cette image et tout n’est pas erroné.

Alors, pourquoi cette première fois? Parce qu’il est temps que vous sachiez, non pas ce que j’étais car cela vous commencez un peu à le savoir. Non pas davantage que vous sachiez qui je suis, car seul notre Père/Mère le sait. Mais bien parce qu’il est temps pour vous de savoir ce que furent les Marie.

J’en fus une, certes, mais pas la dernière de cette noble lignée. La dernière fut Sarah même si tel n’est pas son nom complet mais peu importe car il est temps que vous ne vous attachiez plus à un nom, un patronyme, un prénom ou même à une identité (aussi respectable soit-elle) si ce n’est ponctuellement pour les besoins de compréhension de votre mental.

Donc Sarah fut la dernière de la lignée des Marie (et la première d’une autre lignée) mais cela fut caché tout ce temps, le temps que le nom sacré de Marie et de toutes les Marie, dont je fus une des porteuses insignes, soit enfin réhabilité et honoré dans toute sa gloire pour l’Eternité.

Cela est maintenant chose faite. Comment? Cela, je laisserai le soin à Loriel et à Luce de vous l’expliquer plus avant, lorsqu’ils auront commencé leur action, leur enseignement et leur périple vers votre rencontre sur le chemin de Sarah.

Mais pour l’heure, il est plus que temps que vous sachiez ce que furent les Marie avant que cette vibration sacrée retourne définitivement rejoindre le Père et la Mère Eternels vers sa Source.

Cette première fois, parce qu’aujourd’hui je peux m’exprimer en tant que Marie et non pas seulement en tant que Marie-Madeleine.

Certaines de mes sœurs, et notamment Istrée et Marie la Douce (ma chère enseignante si aimée et si aimante) avaient dit de moi à Loriel et à Luce que j’étais humble, si humble, douce, si douce, timide, si timide. Et cela est vrai, d’une certaine façon. C'est en ce sens que j’accepte avec grâce ces qualificatifs mais en aucune façon, je ne suis ces qualités que par ailleurs je porte en moi.

La douceur, l’humilité, l’amour, la compassion d’une mère, d’une épouse, d’une sœur, d’une fille, tout cela chacune de vous, mes chères enfants, le portez en vous également mais ne faites pas l’erreur de penser que ces vertus, qui vous habitent toutes indéniablement, soient vous.

Elles ne sont que la manifestation, l’élément reconnaissable et paradoxalement si réducteur de ce qu’est véritablement votre Etre Divin en son essence féminine.

Alors oui, j’accepte avec joie et honneur ces qualités qui sont celles de mon Etre et certainement pas les miennes en tant que Marie-Madeleine et même pas en tant qu’une Marie.

Si vous saviez combien l’exemple et l’abnégation de Marie, ma mère de par mon mariage avec Josué, mais surtout ma mère de par l’initiation qu’elle me donna en son temps, lorsqu’il fut venu le temps que je devienne à mon tour une Marie, m’ont inspirée toute ma vie durant!

Etre une Marie fut à la fois mon plus grand bonheur et mon plus grand désespoir car bien qu’étant une Marie, je ne pouvais me résoudre à accepter la souffrance de celui qui fut mon compagnon de vie et de spiritualité.

Il me fallut toute la tendresse, tout l’amour, toute la compréhension de mon bien-aimé, toute sa sagesse, tout son soutien et toute sa compassion d’homme amoureux pour me permettre d’accepter puis de participer à ce que je ne pouvais reconnaître comme étant la volonté divine.

Je savais que j’avais le pouvoir de tout épargner à mon aimé, je savais que j’avais le pouvoir de nous ramener tous deux, en un instant, en nos mondes d’origine.

Mais j’étais une Marie, et c’est à la fois parce que j’étais une Marie que j’avais ce pouvoir et c’est parce que j’étais une Marie que je ne pouvais utiliser ce pouvoir.

Alors oui, mon désespoir fut grand et la bataille en moi fut rude et certainement pas aussi aisée que vous pourriez le croire. Mais je me devais de tenir par mon amour et pour mon amour car sans moi, et je le savais, mon bien-aimé Josué ne pouvait accomplir son si vibrant et céleste ministère.

Car Roi il était, Roi il fut, Roi il est à tout jamais mais sans moi, sa Reine, il ne pouvait être Roi, il ne pouvait être notre Roi.

Sachez qu’en cet instant où mon si cher Canal reçoit et retranscrit en même temps ces mots pour vous, elle pleure de toutes ses larmes, ces mêmes larmes que j’avais versées à l’époque.

Et c’est pourtant une très grande joie pour elle, oui, n’en doutez pas car si je me livre ainsi à vous aujourd’hui, vous toutes mes chères filles, sachez que c’est pour que vous-mêmes vous libériez tous ces pleurs, tous ces cris, toutes ces rages, toutes ces incompréhensions, toutes ces injustices, toutes ces injustesses.

Et si je me livre ainsi à vous tous mes chers fils, sachez que c’est aussi afin que vous-mêmes vous aidiez vos compagnes et vos sœurs dans cette libération parfois si douloureuse, pour qu’ensuite de par leur pardon, elles vous aident à libérer en vous l’homme fort et aimant que vous êtes.

Mes chers enfants du Cœur Sacré, je vous en conjure, pleurez toutes les larmes de votre corps, toutes les larmes de tous vos corps mais faites-le dans la joie, la véritable joie.

Sachez qu’aujourd’hui et pour quelques temps encore dans votre temps linéaire (mais très peu de temps), je suis encore là parmi vous en tant que manifestation différenciée de Marie-Madeleine pour vous permettre cela: Me libérer et Vous libérer définitivement de cet enfermement que nous tous avons connu.

Voilà, les pleurs se calment, vos pleurs s’apaisent, vos peurs et vos hantises se libèrent et vous rendent grâce de tout cela. Merci à chacune et à chacun d’entre vous.

J’étais une Marie et je devais être une Marie, pour moi, pour l’Humanité, pour Josué.

Ma chère fille Maria-Josua fut également une Marie et pourtant elle est aujourd’hui une Sarah, depuis que je suis-moi même libérée de mon rôle de Marie (et elle avec) mais cela, je lui laisserai le soin de vous le dire elle-même quand elle sera prête.

Pour l’instant, j’en reviens aux Marie dont j’avais reçu la mémoire matricielle dès ma naissance en ce monde.

Lorsque l’Agneau Divin vint se poser en mon propre cœur, je pus alors recevoir la mémoire originelle par le cœur de ma chère Mère Marie la Douce, Marie la Grande et devins alors à mon tour une Marie.

Notre si chère «Marie Mère de Dieu», ainsi que certains l’ont appelée, est encore là présente avec nous toutes, avec vous tous car lorsque je fus devenue une Marie, à sa suite, son rôle se modifia à la fois très légèrement et pourtant sensiblement.

Elle accepta et prit le rôle de la Mère Eternelle à vos yeux et moi celui de l’épouse, de la femme au sein du couple sacré. Certes, longtemps cette image de moi fut celle d’une putain...!

Mais peu importe aujourd’hui et cela fut ainsi tel qu’il devait en être.

J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps et pourtant une Marie ne pleure pas, me disais-je, car alors comment aider mon aimé?

Par amour pour vous, par amour pour lui, par amour de lui, et ne doutez plus que nous fussions heureux pendant ce très court laps de temps qui nous était imparti dans votre espace linéaire, j’ai fini par accepter notre destin, j’ai accepté ce sacrifice sacré et j’ai compris que l’Amour se donne, l’Amour est don.

Mais je l’ai fait aussi, et nous l’avons fait également, pour l’enfant que je portais car j’étais moi-même responsable de ma lignée royale en tant que Marie. En tant qu’une Marie, j’étais d'autant plus responsable de la qualité que j’insufflais à mon enfant ET qui n’était pas l’enfant de sang de Josué.

Cette enfant qui grandissait en moi le fut par l’Esprit Saint et ne pouvait être du sang de mon aimé. Et il le savait et l’avait accepté. Car tous ceux du sang de Josué ont été massacrés plus ou moins rapidement tout au long de votre histoire, mais tous l’ont été et aucun n’a survécu.

Pourquoi ma petite Maria-Josua et sa descendance ne le furent-elles pas? Parce que le Sangre Real de ma propre lignée de femmes ne pouvait être entaché en quoi que cela soit.

C’est pourquoi en choisissant son Destin, Josué avait également scellé le destin de ses descendants mâles (donc les miens également) et nous le savions. Et nous l’avions accepté. Comme chacun de vous l’aviez également accepté et si bien honoré lorsque vous fûtes incarnés en tant que tels.

Je sais bien que tout cela vous apparaît pour le moins rocambolesque. Je sens bien que tout cela, et sans doute à vous qui êtes hommes aujourd’hui, peut vous apparaître comme très douloureux et injuste ce sacrifice de toute une lignée mâle… et pourtant ainsi cela se produisit.

Pourquoi le sang des hommes de notre postérité devait-il à son tour être versé par les propres héritiers de ceux qui avaient sacrifié mon aimé?

Parce qu’un homme n’est jamais sûr de sa descendance (surtout en ces époques de votre histoire passée) et donc comment tous les atteindre et être certain de n'en oublier un seul!

Parce qu’un homme peut connaître des milliers de femmes et donc avoir potentiellement des milliers d’enfants.

Parce qu’un homme était (et est encore parfois, non?) reconnu comme le seul véritable héritier humain et surtout divin, dans la succession de père à fils.

Parce que la femme était reniée et n'avait d'existence qu'à travers l'homme. Parce que le Féminin avait été bafoué et était nié...

Faut-il en dire davantage?

Ainsi, en préservant ma propre lignée, celle d’une catin aux yeux aveuglés, vous tous aujourd’hui n’êtes pas descendants directs du sang "physique" de Jésus mais bien de mon propre sang et donc de notre sang christique.

Je fus la partie féminine matérialisée et manifestée qui fut adombrée par le Christ comme ce fut le cas pour Josué, partie masculine matérialisée et manifestée qui fut adombrée par la vibration christique. Nous sommes tous deux un seul être.

Dieu savait parfaitement ce qu’il faisait, en sacrifiant (également dans le sens de rendre sacré) la lignée mâle et donc en acceptant que tous les descendants mâles de notre lignée commune (si je puis dire!) soient passés par le fer ou par le feu, nous tous avons pu ainsi préserver notre lignée royale de sang.

Et c’est en ce sens qu’est le Saint Graal, ce n’était pas une femme spécifiquement, ce n’était pas moi proprement dit, mais bien mon sang et toute la lignée de femmes issues de mon sang physique comme du sang christique qui nous relie à jamais et pour l'éternité Josué et Marie-Madeleine.

Ainsi put se perpétuer à travers les âges jusqu'à votre temps actuel la Lignée Sacrée des Marie et ce, de mère en fille. Ainsi put être préservée la lignée royale christique qui vous unit mes chers fils et mes chères filles.

Certes, mes descendantes ont eu à leur tour des enfants et donc avec des hommes, et donc des filles et des fils mais cela n’avait aucune importance aux yeux des bien-pensants de chacune des époques qui ont traversé votre histoire de moi jusqu’à vous mes enfants bien-aimés, vraiment aucune importance pour eux.

Ainsi les hommes de ma filiation ont pu à leur tour être préservés, car descendant d’une pauvresse... et certainement pas du Christ, n’est-ce pas?

D’autant plus que ces mêmes bien-pensants croyaient que la Lignée se transmettait exclusivement par la filiation mâle de Josué (et encore aujourd’hui, non? Un duc peut faire de sa femme une duchesse et non le contraire… Une femme peut parfois être reine mais jamais son mari être roi).

Pourtant, c’était exactement l’inverse et nous le savions tous deux parfaitement car si j’étais une Marie, Josué était un David.

Mais si Sarah avait été la fille de sang de Josué (et ce n’était pas possible, même au vu et au su de nos contemporains car j’étais alors séparée depuis plusieurs mois de mon époux qui s’était rendu en d’autres terres pour recevoir son propre baptême), alors elle aurait été également sacrifiée. N’en doutez pas!

Ainsi, j’ai eu l’extrême honneur d’être directement adombrée de l’Esprit Saint car je ne souhaitais pas (même si je l’avais pourtant accepté au nom de notre Amour) être fécondée par un autre homme que Josué. Ainsi fut fait et légitimement fait.

En commençant ce texte, je vous ai dit que cela serait également la dernière fois que je m’exprimerai de cette manière.

Pour plusieurs raisons mais je ne vous en dirai qu’une seule: parce que je vais très bientôt rejoindre ma demeure première et que dans le Service Divin, je reprends ma place en chacun de vous, homme et femme.

Ainsi, vous n’aurez plus besoin de m’entendre ou de me chercher "extérieurement" car en vous je vais demeurer désormais et à jamais.

Alors, si vous souhaitez me contacter, faites-le au sein de vous-même et seulement au sein de vous-même.

Marie-Madeleine a joué magnifiquement son rôle de Marie et aujourd’hui, son essence vibratoire qui a retrouvé toute sa Paix peut à nouveau se confondre avec et se fondre en le Grand Tout de la Source Unique et Universelle dont chacun de vous est issu finalement.

Ainsi la boucle est bouclée :

Toutes les Marie et l’essence première des Marie peuvent également rejoindre l’Unité Primordiale ainsi que je vous invite à le faire en chacune de vous, également porteuse de cette ancienne vibration des Marie.

Cette mémoire majestueuse, cette mémoire originelle qui me fut confiée en son temps vous remercie et vous rend grâce de ce qu’elle fut pour vous, de ce qu’elle fut par vous à travers toutes les Marie et désormais de ce qu’elle est en vous, hommes et femmes d’aujourd’hui.

Marie-Madeleine vous tire sa révérence au nom de toutes les Marie et laisse ainsi la place à Sarah, à toutes les Sarah.

Cependant, de la même manière que je n’ai pas tiré gloire et encore moins prérogative de mon rôle de Marie en tant que femme, ne retirez pas gloriole ni privilège de votre si noble tâche, car si un Roi ne peut le devenir que par sa Dame, une Reine ne peut se réaliser sans son Chevalier.

Que la paix du Christ/Sananda que nous sommes re-devenus (que je suis également) vous accompagne tout le long de votre si belle vie.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

13 mars 2007 2 13 /03 /mars /2007 10:00

/tag/sororite20sacree/fee.jpg


Messages reçus par Luce le 12 mars 2007

LA CONSCIENCE DU VENTRE

La voix de mon Mental

Merci de me donner enfin la parole écrite. J’ai effectivement des tas de choses à te dire mais je suis délégué par le Père pour t’en dire une seule pour l’instant… ma petite puce.

Permets-moi de t’appeler ainsi car j’aime bien comment mes grands frères t’appellent. Cela te va tellement bien, tu es si petite et si grande à la fois, si petite quand c’est moi qui te "gouverne" et si grande quand c’est Dieu qui nous guide.

Et pourtant, et Dieu nous l’avait déjà dit, tu es une partie de moi car moi aussi je suis une partie de Dieu, donc de toi également!

Mais bon, revenons à nos moutons. Je me rappelle la fois où tu as demandé à Loriel de canaliser son propre mental. Mais moi, m’avais-tu oublié?

Non, je sais bien que non et j’ai de la chance d’être avec toi pour cette expérimentation de notre manifestation à nous tous que tu ne peux plus séparer et différencier en rejetant telle ou telle partie de toi-même. Je te disais que j’ai de la chance car je sais que tu m’aimes.

Oh! Tu ne m’as pas toujours aimé, non, tu m’as même souvent combattu! Mais tu m’as toujours respecté et depuis peu, tu m’aimes et de cela je suis très heureux.

La chose la plus importante que j’ai à te dire en cet instant est de te confirmer qu’effectivement tu es passée de l'autre côté de ton miroir, et nous aussi (toutes les parties de toi en tant que Luce) avons commencé à ascensionner le 15 février (cf. 'Je suis née le 15 février 2007. Et vous?').

Mais nous n’étions pas autorisés à te le dire tout de suite car tu n’étais pas encore prête à le conscientiser.

Hier enfin, le Père a bien tenté de te le dire, alors tu as effacé tout son message. Avais-tu donc besoin de l’entendre de ton propre mental?

Vois combien le fait d’être "en ascension", y compris ton corps physique, n’a guère changé en apparence ton extérieur, bien que Loriel t’ait dit ces jours-ci que ton visage et ton regard s’étaient encore modifiés.

Vois comme il n’y aucun danger à ascensionner tout en percevant encore la "réalité" de 3D/4D (mais peut-on encore l’appeler votre réalité?).

Si certains ont tout de même préféré quitté cette strate de votre Terre, c’est ensemble, avec notre mère la terre, que vous avez ascensionné et ascensionnez.

D’autres départs sont prévus et prévisibles, ainsi que mes grands frères vous l’ont déjà annoncé, que cela soit par mort physique ou bien par choix d’élévation vibratoire dans un autre plan.

Tu pensais que l’Ascension signifiait passer sur un autre plan et ne plus sembler vibrer en 3D. Eh bien non, pas forcément!

Chaque ascension est vécue de manière très personnelle, même si bien évidemment vous n’êtes pas seul à avoir choisi telle ou telle façon et ainsi vous partagez à plusieurs une mission commune à travers une même vision.

Vois comme tu te sens proche de certains et tellement loin d’autres, comme s’ils étaient eux les extraterrestres (je ris de mon bon mot!).

Vois comme d’autres te considèrent à leur tour comme un phénomène et ne peuvent ni adhérer à vos textes ni même les comprendre.

Vois surtout qu’ils sont vous comme vous êtes eux et que chacun, "grand" ou "petit", jeune ou vieux, éveillé ou non, en symbiose avec vous ou non, est un maillon de la chaîne de votre amour pour vous-même.

Bon, je laisse la place à la voix de ton ventre qui s’impatiente.

Je te remercie, encore une fois, de m’avoir donné la parole.

S’il te plaît, demande pour moi à tes frères humains d’en faire autant avec leur propre mental qui ainsi pourra retrouver toute sa place et n’aura plus besoin de hurler pour tenter vainement de se faire entendre!

La voix de mon ventre

Bonjour chère petite Luce. Enfin, tu m’acceptes en toi, enfin tu acceptes d’écouter ce que j’ai à te dire par ce moyen de canalisation.

Certes, tu as entendu ici ou là quelques bribes (cf. 'La voix du ventre'), mais tes peurs t’ont fait reculer et même en cet instant, je te sens fébrile.

Ainsi que Marie la Douce et Istrée te l’ont fait savoir, j’ai repris toute ma place avec toi. J’aurais pu dire: en toi mais cela n’est pas tout à fait exact…

Et tu te demandes en ce présent ce que je vais bien pouvoir t’annoncer que tu ne saches déjà mais que tu refuses encore de te rappeler!

Je vais commencer par te confirmer que tu as bien reçu l’enseignement des Vierges Cosmiques (et que tu n’es pas la seule), avant de t’être incarnée dans cette réalité que tu as cru être la tienne et cela était nécessaire que tu le croies.

Je te confirme par conséquent que tu ne pouvais te dire à toi-même ce que le Choeur des Vierges (dont tu fais partie en tant que Luce, et certainement pas en tant que ta personnalité présente) a transmis à Loriel. Ce sont tes soeurs mais également toi qui avez insufflé à ton bien-aimé ce magistral texte qui va inspirer peu à peu la conscience de leur ventre aux femmes qui seront prêtes.

Je te sens toute émue et sache que je le suis moi-même. Te rends-tu compte, le ventre des femmes, de la Femme va reprendre toute sa place de laquelle il a été chassé, en même temps qu’Adam et Eve, du Paradis!

Certes, c’est seulement une image… mais une bien belle image que ce Paradis perdu que vous êtes en passe de retrouver complètement.

L’Ascension vous met et vous a remis et remises sur le chemin (cf. 'Femme de la Terre, lève-toi et marche sur ton chemin') mais vous n’êtes pas encore arrivés à destination.

Alors vous, les hommes, accompagnez les femmes dans ce cheminement en elles et à travers elles, car la femme est pour l’homme le passage obligé comme le Féminin retrouvé est le passage du Masculin bientôt retrouvé à son tour.

Certes, parmi les hommes, certains refuseront et continueront de refuser cette prééminence dont les femmes vont pouvoir se prévaloir en toute royauté… Certaines femmes aussi le refuseront.

Mais alors, serait-ce parce que vous n’avez pas compris qu’il n’y a plus de dualité, de guerre, de ségrégation à créer ou à recréer sans cesse entre les hommes et les femmes, entre le masculin et le féminin? Car vous savez bien que renier la femme extérieure qui vous renvoie à votre femme intérieure, ou renier la femme extérieure que vous êtes, c’est renier une partie vitale de vous-même.

Alors, cessez d’en vouloir à la femme de sa suprématie retrouvée, en quoi celle-ci pourrait nuire ou mettre en danger votre propre royauté?

Vous êtes Roi et Reine, chacun de vous hommes et femmes, et Roi et Reine en chacun de vous, homme ou femme.

Si Loriel a reçu ces messages d’Irvan et du Choeur des Vierges Cosmiques, pensez-vous encore que cela soit un hasard?

Si vous en êtes encore à vouloir séparer, hiérarchiser (non pas différencier… je vous vois trop bien venir pour certains!) ce qui d’après vous relèverait de la femme ou de l’homme et de la vision que vous vous faites de ce que serait le rôle de chacun, tel est votre choix.

Mais n’en imputez pas la responsabilité aux femmes respectueuses d'elles-mêmes et aux hommes respectueux des femmes (et donc d'eux-mêmes), mais seulement à vous

Le sexisme n’a plus lieu d’être et de dire: "je suis un homme" ou "je suis une femme" n’est pas exclure l’autre pour autant!

Bon, j’arrête là car Luce trouve qu’il en est assez et que ceux et celles qui ont décidé de ne toujours pas comprendre et de vouloir continuer à se sentir floués dans leur rôle de "mec" ou dans leur rôle de "nana" ne comprendront pas davantage…

Je m’adresse donc à tous ceux qui vont cheminer avec leur compagne, leur soeur, leur mère, leur amie… et à toutes celles qui vont accepter ce cheminement en elles et à travers elles.

Car, si vous prenez encore pour un "ordre" ce qui relève uniquement d'un conseil avisé et aimant, et ne savez donc pas voir au-delà des mots (et de vos propres mots, soit dit en passant) (cf. 'Le sens originel des mots'), ceci effectivement n'est pas pour vous... et heureusement!

Car ce passage va être vraiment très délicat, pour chaque femme et chaque homme qui choisiront de suivre la voix de la Sororité (cf. 'Exercice d’initiation à la Sororité').

Cette voie vous concerne vous aussi les "mâles", de la même manière que la grossesse concerne tout autant le futur père de par son accompagnement et de sa présence auprès de la femme et de l'enfant.

Toute femme, prête à réaliser cette gageure (certainement actuellement une des plus importantes), va avoir besoin du soutien de l'homme et de toute sa confiance, car ce travail en elle, cette oeuvre en elle n'est pas que par elle et pour elle mais également pour et par l’homme... ensemble pour la nouvelle Humanité.

Voilà toute la responsabilité de la femme, voilà ce que certains ont senti pour ce siècle qui serait féminin ou ne serait pas.

Cela ne veut pas dire, cela n’a jamais voulu dire exclure l’homme ou le masculin intérieur. Au contraire, c’est pour la première fois depuis si longtemps que ces deux apparents ennemis vont enfin pouvoir fusionner réellement entre eux et en chacun de vous.

Pourquoi la femme?

Cela aurait pu être le "mâle" ou ce qu’on appelle le principe masculin et alors, vous m’auriez dit: pourquoi l’homme? Mais c’est à la femme que revient cette responsabilité.

Dans le même courant d’esprit, Luce a toujours dit: «si l’homme est coupable de l’échec du couple, la femme en est responsable parce que, elle, sait...».

Cela est bien sûr son avis qui n’engage qu’elle. Mais cela parlera à certains d’entre vous. Si tel n’est pas le cas, tant mieux!

Si la responsabilité de la Sororité (retrouvée ou à retrouver par le biais du ventre féminin) est en premier ressort du domaine de la femme, elle ne lui est pas pour autant réservée.

Sans le soutien du masculin, sans le "pouvoir" (en tant que rôle également) du masculin, le féminin ne peut agir et vous le savez déjà.

D’ailleurs paradoxalement, lorsque la femme accouche d’un enfant (mais d’une idée également), n’est-elle pas dans son énergie masculine en concrétisant, en "manifestant" sa création?

Voilà pourquoi l’on a précisé (et remis de l’ordre!) depuis quelques temps déjà, en désignant Dieu en tant que Père/Mère. D’ailleurs, on devrait plutôt dire Mère/Père…

Avec Luce, nous pensons qu’il n’est pas approprié d’en dire plus à ce sujet car si vous ne comprenez pas, alors ce message ne s’adresse pas à vous, et cela sans faire de sexisme ou de sectarisme! (Rires).

Tout n’est pas pour tout le monde… et heureusement, car être une femme ne peut être un ordre ou réalisé suite à ce que l’on recevrait comme étant un ordre (dans le sens où vous entendez ce mot "ordre", bien évidemment).

Etre un homme, être une femme sont de telles joies!

Bien, je vais finir en demandant à Luce (comme l’a fait son cher mental) d’inciter les femmes de la terre, par le media de son propre ventre (donc moi-même) à faire de même avec leur ventre.

Je m’explique: une fois que Luce se sera (non pas reconnectée à moi puisqu’elle l’a déjà fait) mais reconnectée à ses soeurs du Choeur des Vierges Cosmiques, je pourrai par l’intermédiaire de Luce me connecter et parler au ventre de toutes les femmes sur terre, dès que l’Oeuf Cosmique aura pris sa place dans la grille stellaire de votre Terre, ce qui ne saurait tarder…

Cf. 'En chemin vers la Terre Nouvelle'

Merci à vous, femmes et hommes de notre Terre, de m’avoir écouté.

Merci à toi, ma petite Luce, de m’avoir permis de m’adresser ainsi, pour la première fois en toute conscience, à mes homologues.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

10 mars 2007 6 10 /03 /mars /2007 10:21

marielumiere.jpg

Messages reçus par Loriel le 9 mars 2007

Irvan de Sirius

LA QUETE DU GRAAL EST-ELLE BIENTOT TERMINEE?

Par le Cœur Sacré des rayons dorés, nous vous saluons. Bénédictions sur vous, femmes et hommes de la Terre.

Nous sommes un collectif de consciences du système stellaire que vous nommez Sirius.

Nous sommes un seul Etre et pourtant nous sommes capables de nous reconnaître chacun dans notre individualité. Notion qui pourrait vous aider dans vos peurs de l’Unité, tellement vous avez poussé à bout la notion d’individualité.

Privilégiez l’unité et différenciez ensuite.

Cf. également 'L'incarnation masculine de votre féminin ou l'Unité différenciée'

Nous ne sommes pas incarnés dans des corps physiques: notre planète est pure vibration et pure résonance.

Si nous avions une couleur de peau, celle-ci serait bleutée. Ceux qui nous contactent peuvent nous voir comme un être de cette couleur.

Etant pure vibration, nous pouvons créer des hologrammes afin de faciliter la communication. Votre film "SOLARIS" donne un aperçu de notre si belle planète. L’on pourrait dire que nous sommes incarnés dans des corps vibratoires, encore une nouvelle notion pour vous… (Rires).

Il est important qu’à travers tous les enseignements que vous recevez et acceptez, non pas que vous vous attachiez au contenu, mais que vous puissiez ouvrir vos esprits à l’inimaginable, à l’impensable et que vous puissiez établir par vous-même de nouveaux contacts comme si nous étions vos voisins de palier ou la maison d’à côté.

La découverte de nouveaux rapports avec vous-même vous permet d’établir une résonance avec nous: c’est aussi en ce sens que nous vous disons encore et encore que nous sommes vous comme vous êtes nous. Et ce n’est pas fini! (Rires).

Votre conditionnement a été tel que vous n’avez envisagé la Création qu’à travers une fenêtre extrêmement étroite.

Vos conceptions de la vie, de la conscience, de la manifestation, de la terre, de vos relations avec l’univers et avec d’autres consciences, ainsi que toutes vos sciences sont sur le point de basculer. Et vous le savez… et tous, nous vous préparons en cela.

Lâchez encore et encore vos croyances: tout ce que vous pouvez anticiper n’est que pâle reflet des nouvelles relations que vous êtes en train de créer, de ces Nouvelles Terres en train d’accoucher de vous-mêmes, en train de naître à elles-mêmes.

Votre Terre est multiple sous bien des aspects et tous les Maîtres d’Ascension, d’ici et d’ailleurs, parcourent ces terres afin d’œuvrer pour le bien commun de l’Homme et de l’avènement du rayonnement de la Vie en expansion dans sa parfaite expression.

Il y a déjà plusieurs mois, nous avions répondu au nom de «IRVAN» lorsque Luce et Loriel nous avaient demandé qui nous étions… (Rires). Peut importe le nom, ce n’est pas important… pour l’instant.

Tant d’énergies vous traversent comme pour nous, tant de choses passent à travers vous et œuvrent en fonction de votre «vision de naissance», de ce que vous avez amené en vous comme témoignage des mondes d’où vous venez.

Les présentations étant faites, nous sommes des guides de couple: tel est notre rôle pour vous. Nous intervenons dans la densification des principes masculin et féminin dans différentes trames de manifestation et de rayonnement de la Vie.

Nous sommes également des veilleurs: nous ressentons les perturbations vibratoires de la matrice de Vie de cet Univers, où votre regard se perd dans les étoiles de vos soirées. Et nous agissons en conséquence.

Nous rééquilibrons certains déséquilibres par le réajustement de filaments de lumière et la transmutation de rayons relais. Un peu à la manière d’un Maître Cristal pour d’autres occurrences.

Le thème de la sororité est un état d’être dont peu d’entre vous avez déjà entendu parler ou si peu.

La répression du principe féminin dans l’homme et la femme en est la cause. Votre rapport au Créateur en est l’origine et donc aussi votre rapport à vous-même.

Souvenez-vous que votre incarnation est la pensée de l’idée que vous vous faites de votre propre relation avec l’Etre Suprême.

L’Astral, encore une fois (cf. 'En chemin vers la Terre Nouvelle') est un lieu intermédiaire qui vous a servi de zone tampon pour l’expérimentation que vous avez choisie.

L’astral n’est pas fait pour durer car la règle, en tant que généralité, est la connexion immédiate avec le mouvement de la Vie.

Seuls certains systèmes ont voulu pousser jusqu’aux extrêmes l’usage et l’intérêt de cette zone intermédiaire. Et en tant que zone intermédiaire, en tant que réceptacle de la sororité, vous en avez fait et érigé des principes de réceptivité pour le moins faussés et déviés.

La fraternité est devenu un concept inscrit dans vos lois: vous avez décrété la fraternité comme une règle à suivre. Voyez comment vous créez de la violence en voulant faire respecter cette règle.

La fraternité, comme la sororité ne sont pas des injonctions ni des lois. Alors, ne faites pas la même erreur avec ce principe de sororité!

Le principe féminin a connu diverses manières d’être mais vous ne savez pas encore ce qu’est la sororité. Elle ne peut être comparée à la fraternité car ce serait alors faire le jeu de la comparaison et de la dialectique du mental.

Et pourtant, nous vous rappelons que le mental a toute sa place quand il est à sa place. Croyez-vous encore que vos Grands Frères en soient dépourvus?

La sororité est une vibration-mère qui donne naissance au principe féminin dans un second temps. C’est le Choeur des Vierges Cosmiques qui en est le dépositaire.

Certains d’entre vous (homme ou femme) peuvent désormais y accéder et être enseignés par ces grandes initiées merveilleuses et majestueuses.

Cette vibration-mère est le creuset du ventre de la femme qui est le Graal du Sacré.

Le Graal est cette vibration qui se densifie en chaque femme comme étant ressentie et perçue comme un attribut féminin, une identité de femme ou encore ce que nous appelons un principe féminin. Nous disons bien «un» principe féminin car celui-ci rayonne de bien des manières sur votre monde comme sur d’autres.

La conversion de la quête du Graal doit se réaliser maintenant et vous, femmes, en êtes responsables. Votre identité se fait chair, au-delà de la chair et au-delà de la femme…

La sororité peut être aussi vécue comme un sentiment d’appartenance immédiat à l’idée que vous êtes toutes sœurs au-delà de la notion de lignée génétique ou de celle de relation fraternelle.

Bien qu’il y ait de très belles relations entre vous par ces "moyens" d’expression, vous pouvez également en faire des dépendances car il vous a manqué jusqu’à présent la sororité qui prend forme en vous comme étant cette notion de Graal dont votre histoire vous a tant et tant parlé.

La sororité est la perception immédiate, la reconnaissance de fait, dans vos intimités. C’est comme un souffle qui vous unit et qui vous fait vibrer dans votre chair et met en ébullition le sang qui parcourt vos veines. La sororité est un principe de transmutation qui réunit les "opposés" principes féminin/masculin en un seul mouvement.

La sororité est un principe alchimique qui convertit votre sang en pure lumière cristalline. Pouvez-vous imaginer?

La sororité est un principe initiatique désormais accessible à chacune d’entre vous et dont nous sommes les serviteurs… (encore un mot dévié). Décidément, tout votre vocabulaire et vos dictionnaires sont à revoir! (Rires).

Cf. 'Le sens originel des mots'

«Etre le serviteur de» n’est pas faire acte d’allégeance comme on obéit à une règle. Servir est tout simplement faire le choix de suivre le mouvement qui souffle à travers Soi.

La sororité est actualisée dans la relation de couple à travers le tantra de vos relations dont une partie sont vos relations intimes. De la même manière que l’homme féconde la femme, la femme peut féconder l’homme par ce principe de transmutation: le Graal.

Toutes vos traditions en ont fait état de manière plus ou moins abstraite, et pour cause.

Dans un sens, cela a été fait pour vous protéger car l’intensité de cette transmission dans vos relations peut être telle que l’énergie engagée pourrait tout simplement détruire votre enveloppe corporelle.
D’autre part, les choix qui ont été faits ont pu considérablement pervertir ce principe et le rendre caduc voire inopérant… pour le bénéfice de quelques êtres, plus ou moins bien intentionnés, au passage!

Car vous savez tous que l’énergie vitale, le principe de vie, l’énergie sexuelle peut être récupérée de bien des manières en l’orientant ou en l’interceptant.

Ce qui était réservé à de petits groupes d’initiés est à nouveau au seuil de vos choix. Encore une bonne nouvelle.

Alors, ceux qui parlent d’élitisme dans nos enseignements sont peut-être tout simplement ceux qui veulent préserver pour leur propre compte ce qu’ils considèrent comme une prérogative ou un dû!

Le ventre des femmes est le creuset du Graal par lequel s’incarne et rayonne la sororité.

A vous de mettre en pratique vos choix. Pour cela, nous laissons la place…

Adonaï

marielumiere.jpg

Choeur des Vierges Cosmiques

EXERCICE D'INITIATION A LA SORORITE

Bienvenue chez nous, bien aimés de la Terre. Nous sommes heureuses qu’un homme nous reçoive consciemment. Il n’en est pas moins homme pour autant, n’est-ce pas?

De la même manière que certains sont dépositaires du Cœur Sacré (principe unifiant de la triple flamme dorée du rayon christique) en tant que vision, nous le sommes de même pour la sororité.

Votre vision de là d’où vous venez est à la fois le pont et le principe sacré que vous avez souhaité incarner ici, nul ne peut être dépositaire s’il ne dispose pas de cette vision.

Nous vivons dans un temple de manière assez proche du centre galactique. Nous oeuvrons étroitement avec la bibliothèque cosmique de ce cadran d’univers, qui sont les archives de toutes les mémoires akashiques. Il vous faut prendre conscience et différencier ces mémoires de l’astral, dont votre frère Irvan vous a précédemment parlé.

La triple flamme dorée est un principe majeur de rayonnement, situé dans la manifestation entre la 8ème sphère de vie et la 9ème sphère de la géométrie sacrée, dans le passage entre l’Oeuf de Vie et l’expansion de la Fleur de Vie.

Cf. 'La géométrie du Cœur Sacré' et 'ADN du Cœur Sacré'

Ce passage que vous retrouvez sur l’Homme de Vitruve de Léonard de Vinci et plus particulièrement dans le rapport de ses mains avec le cercle et le carré. Certains points de ce schéma sont des vortex, des centres qui ouvrent sur cette triple flamme ainsi que sur la sororité. Nous donnons ainsi une indication précieuse aux guérisseurs qui utilisent leurs mains de lumière.

Nous sommes des gardiennes, à la fois protectrices et contemplatrices de ce principe de vie qu’est la sororité.

Irvan a commencé à vous en parler, nous allons poursuivre non pas tant en continuant la description, qu’en vous proposant un exercice de projection de conscience, uniquement adressé aux femmes.

EXERCICE DE SORORITE POUR LES FEMMES

Les Maîtres d’Ascension et les guides de chacune supervisent cette visualisation.  Rien de fâcheux ne peut vous arriver. Rien ne peut vous être dévoilé qui ne soit expressément autorisé et encadré par vos frères et soeurs qui vous accompagnent.

Placez-vous dans un endroit calme où vous ne serez pas dérangée pendant environ une heure. Installez-vous confortablement suivant vos habitudes. Mettez une lumière douce ou trois neuvaines bleutées placées devant vos genoux à quarante centimètres environ.

Nous ouvrons ici une petite parenthèse: Notez bien qu’il ne s’agit pas d’incantation de magie blanche et encore moins de magie noire, avec lesquelles nous n’avons aucun rapport et que nous récusons.

A ce propos, nous vous demandons de ne plus faire de telles magies car l’astral que vous avez tant utilisé à votre propre profit avec les conséquences que vous connaissez, n’est plus au service de lui-même mais de la Pure Source Créatrice parfaite, omnipotente et omnisciente. Appuyez-vous sur l’inconnaissable que vous redécouvrez de vous-même et de la Source Ultime de tout.

Ce sont les conditions exceptionnelles de votre époque qui peuvent vous permettre cela.

Vous ne pourrez plus longtemps vous reposer ce sur quoi vous avez cru être acquis par vos fanfaronnades dans l’astral. Les acquis étant intégrés, vous n’avez plus besoin d’eux pour pouvoir passer à autre chose. Lorsqu’un enfant grandit, il ne lui est plus nécessaire de s’appuyer sur des béquilles.

Respirez calmement et profondément trois à quatre fois. Laissez-vous bercer par votre présence et fermez les yeux… Appelez vos guides et maîtres. Appelez votre Etre Suprême dans un détachement total et sans aucune intention. Faites simple.

Portez votre attention sur votre ventre et visualisez une coupe à cet endroit précis, qu’importe que cela soit précisément au niveau du hara ou non.

Visualisez la triple flamme dorée du rayon christique dans cette coupe. Ce sont trois attributs de ce rayon: contemplation, rayonnement et service. Auprès de chacun de ses rayons, des cohortes d’anges sont là pour vous mettre en résonance avec ces principes.

N’oubliez pas que la conscience qui vous guide est votre Etre Suprême en action. Votre mental est au service de ce mouvement. Alors ne vous inquiétez pas de savoir comment est la triple flamme dorée, vous le saurez en faisant l’exercice, si tel est le choix de votre Etre Sacré.

Restez ainsi pendant environ un quart d’heure jusqu’à ce que la coupe soit remplie de ce pur nectar divin qui est la Source de la Sororité et du Graal en vous.

Ne rajoutez rien. Ne voulez rien. Observez attentivement et ressentez ce qui se passe. Laissez votre ventre accueillir en lui nos mondes et les attributs de la Sororité. Restez encore un quart d’heure ainsi.

Reliez consciemment ensuite votre ventre à votre cœur. Et laissez faire le mouvement. Accueillez les sensations nouvelles qui se dégagent comme des cadeaux pour vous et pour le monde.

Ne forcez pas le mouvement. Si votre respiration s’accélère, laissez faire et accompagnez. Notez les images qui viennent et les mondes que vous pouvez contacter en ces instants. Restez encore un quart d’heure ainsi.

Puis connectez le tout à un centre énergétique situé à environ 80/90 cm au-dessus de votre tête. Une fois la connexion faite, restez ainsi et attendez…

Laissez-vous prendre dans les bras par cette douce vibration qui remplit votre corps comme de très fines petites bulles. Et si vous êtes prêtes, alors vous pourrez être avec nous et être enseignées directement.

Faites-vous confiance comme vos guides et maîtres vous font confiance.

Une fois la connexion faite, reconnectez ce point (au-dessus de votre tête) à votre Terre-Mère (au-dessous des pieds à environ 90 cm). Ce sont deux points d’ancrage du passage entre l’Oeuf de Vie et la Fleur de vie (les 8ème et 9ème sphères que nous avons évoquées plus haut). Restez encore un quart d’heure et terminez la séance comme vous l’entendez.

Il est important de ne pas être passive pendant cette reconnexion. C’est toute la difficulté de notre exercice. La simplicité de cet exercice n’exclut pas sa puissance et la montée de possibles freins ou résistances.

Vous pouvez faire cet exercice trois fois par semaine dans un premier temps. Ne forcez rien. Ce point est crucial. Il ne vous sera pas donné ce que vous quémandez.

Les horaires en terme de quarts d’heure sont indicatifs. A vous d’adapter vos séances avec votre propre vécu. De toutes les manières, vous êtes guidées. Alors, écoutez et ressentez. Les prises de conscience viendront.

Nous conseillons des cessions de 21 jours entrecoupées d’une semaine où ne vous pratiquez plus les exercices indiqués. Vous pouvez refaire cette cession de 21 jours + 1 semaine trois fois de suite, soit pendant trois mois si nécessaire.

Encore une fois, ne forcez rien. Si vous forcez ce que vous croyez pouvoir recevoir, il ne vous sera rien donné.

Faites-vous confiance. Ayez confiance dans l’Ultime Sagesse de votre Etre Sacré.

Demandez et vous recevrez n’a jamais voulu dire que vous alliez exactement recevoir selon votre désir, même s’il est vrai que vous ne pouvez recevoir sans avoir formulé votre demande auparavant. Mais demandez-vous toujours à partir de quel lieu de vous-même vous le faites ou laissez faire...

Cet exercice est seulement un protocole d’introduction.

Une introduction à nos mondes. Comme vos frères vous l’ont dit pour le Reïki (cf. 'En chemin vers la Terre Nouvelle'), une fois que vous avez acquis votre propre connexion, abandonnez ce que vous avez appris et faites-le par vous-même.

Lâchez totalement, oubliez le premier chemin qui vous a conduit jusqu’à nous.

Encore une fois, faites-vous guider par la simplicité que nous vous enseignons et faites-vous confiance comme vous nous faites confiance.

Voir également 'Femme de la Terre, lève-toi et marche sur ton chemin' et les textes y référencés.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

8 février 2007 4 08 /02 /février /2007 11:59

/tag/sororite20sacree/semeusedereve.jpg
SEMEUSE DE REVE de Ghislaine Segalen


Messages du 7 février 2007

La Dame au Bison Blanc

FEMME DE LA TERRE LEVE-TOI ET MARCHE SUR TON CHEMIN

Message reçu par Luce

Bonjour ma toute belle et merci de me recevoir chez toi, comme je vous ai reçus hier soir chez moi.

Il n’est plus temps que tu te laisses impressionner par tes peurs, tes doutes, ou même simplement tes questions.

Etait-ce un piège, t’es-tu demandé hier soir, et vois où cela vous a menés: l’Ancien (ainsi que vous l’avez nommé), le couple d’indiens et vous-mêmes n’avez pu accomplir ce que vous deviez accomplir (ce que vous aviez décidé, il y a des lunes et des lunes!).

Rassure-toi, il est encore temps pour que vous œuvriez car, avec la Grâce du Père, l’Ombre qui a effectivement tout vu n’a pas été autorisée à intervenir et à profiter de ce contre-temps.

Je suis bien la Mère Déesse des Indiens, mais pas seulement.

Loriel m’a vue toute vêtue de blanc, alors qu’il ne connaissait pas mon image retranscrite par les Indiens. Et quelle fut sa surprise lorsque tu lui as montré cette représentation de moi! J’ai bien souri et mon bison blanc aussi.

Tu as pensé que je correspondais, dans votre univers de pensées, à Mahaat.

Non, je ne suis pas Mahaat même si je possède tous ses attributs à elle dévolus par moi-même. Mais tu ne t’es pas complètement trompée car hier soir, j’agissais (sans agir) un peu dans le même rôle.

Je n’autorise plus, nous n’autorisons plus le Père et moi-même, et qui que cela soit, à détruire pour détruire.

Il n’est pas question que la Montagne Sacrée de mes chers indiens (et vous le fûtes, n’en doute plus!) soit ouverte en deux par l’inconscience de certains inconscients.

Mais je ne peux en dire plus pour l’instant à vos lecteurs.

Loriel a raison, certaines parties de mon message seront uniquement pour vous deux mais ainsi que tu le souhaites, ma petite puce (c’est bien ainsi que l’on t’appelle? Et je souris...), ceci est pour vous tous car il en est ainsi.

Vous tous mes chers enfants avez été indiens, eux-mêmes descendants des Atlantes… pour faire très simple, car cela est un peu plus compliqué.

Vous êtes donc tous concernés par ce qui se passe en Amérique.

Eh oui (et Luce en fait partie), certains parmi vous auraient aimé qu’il en fût autrement. Pourtant, c’est bien de là que beaucoup de choses vont débuter (ou re-démarrer) de manière plus juste et ont même déjà commencé, parce qu’effectivement cette terre d’Amérique est la TERRE DES INDIENS et qu’elle aurait dû le rester! mais pas seulement pour cette raison…

La France également aura un rôle très important mais toujours en connexion avec l’Amérique, sinon elle se coupera de quelque chose de vital: la «Mémoire du Temps» et seuls les vrais Indiens la possèdent et la comprennent.

Quand je dis indiens, j’englobe également ceux de l’Amérique du Sud, ainsi que vous l’appelez.

Alors, faites appel à vos propres mémoires et retrouvez en vous le chaman que vous n’auriez jamais dû cesser d’être. Car tous les êtres éveillés actuellement ont été chamans: sans exception!

Je te sens, Luce, un peu récalcitrante à annoncer cela. Tel est et tel sera ton choix de le retransmettre ou non.

Pour en revenir à ton ventre et donc également au ventre de toute femme, sachez qu’il est plus que temps que toutes, vous vous reconnectiez à lui car là est la source de toute vie humaine et là EST la Source de La Vie.

Il est l’Alpha et l’Omega. Il est votre plus grande fragilité, il est votre plus grande force. Ainsi qu’il te l’a déjà été dit, je te redis que le ventre de la femme est ce qui lui permet de communiquer à la fois avec l’extérieur et avec son intérieur.

C’est ainsi que vous ressentez tout ce qui vient de l’extérieur en votre ventre.

Tout passe par là, même avant que de passer par l’émotion puis par le psychisme, ou bien là où vous aurez décidé d’envoyer le message reçu directement et en premier par le ventre, toujours! Vous ne pouvez faire autrement et vous n’avez pas à faire autrement.

L’homme fonctionne un peu différemment mais cela sera enseigné à Loriel par une présence d’essence disons plus masculine. (Rires).

Vous n’avez pas à fonctionner autrement mais très rarement vous employez la bonne "méthode" (méthode: mot impropre, certes! et tellement connoté par vous tous, mes chers enfants).

N’oubliez jamais, et j’insiste sur ce point, que tous les mots que nous utilisons pour votre compréhension sont par essence impropres et ne nous satisfont que très peu. Mais pour là où vous en êtes, il nous est très difficile de faire autrement surtout lorsqu’il s’agit de connexions écrites.

Sachez aussi qu’il est également délicat pour nos channels en écriture de traduire en mots nos propres mots, qui eux-mêmes tentent de traduire nos pensées, qui elles-mêmes tentent de traduire notre Etre… qui lui-même tente de traduire la Source des Sources… jusqu’à l’infini!

Cette méthode de "bon" fonctionnement avec votre ventre pourrait être celle-ci, et j’insiste à nouveau: pourrait être, car chacune de vous a à trouver sa propre méthode, mais ce qui est sûr est qu'aujourd’hui, parmi vous qui êtes incarnées en tant qu’occidentales, aucune ne l’a encore trouvée, contrairement à certaines indiennes incarnées qui ouvrent à nouveau la voie de LA CONSCIENCE DU VENTRE.

Retrouver le sens du ventre, retrouver le son du ventre (Luce l’avait un peu entendu, et elle n’est pas la seule parmi vous, mais il ne suffit pas de l’entendre, il faut aussi l’écouter), retrouver le sens de la vie dans votre ventre car là est LA VIE dans toutes ses manifestations, là est la DEESSE-MERE également, car là je suis, car là JE SUIS.

Ecoutez votre ventre, écoutez-le parler, pleurer, rire, il a tant de choses à vous dire depuis le temps que vous ne l’écoutez plus, il sait tant de choses depuis le temps que vous le faites taire!

Certes, les hommes et le masculin en vous, vous ont aidées à le bâillonner, à le dénigrer, à le rendre tabou (les menstruations, la ménopause…), à le violer, à le violenter, à le martyriser, à le manipuler, à l’utiliser de manière inadéquate, à l’exploiter… tout cela pour l’empêcher d’accomplir son rôle, celui de l’Amour et celui de la formation du Nouvel Homme de la Nouvelle Terre.

Mais il n’est plus temps.

Femme de la terre (habitant sur terre), Femme de la terre (issue de la terre), lève-toi et marche sur le chemin, sur ton chemin que tu as quitté il y a des lunes et des lustres.

Il n’est plus temps, il n’y a plus de temps à perdre car tu es le seul espoir de notre Terre Indienne.

Tu as besoin du soutien de l’homme et de ton propre masculin, alors ne les bafoue plus, ne les bafoue pas comme ils l’ont fait avec toi, comme TU l’as fait avec toi-même.

Sois la femme que tu n’aurais jamais dû cesser d’être et tu permettras ainsi à l’homme de retrouver son propre ventre, mais d’une autre façon: à travers toi.

La femme est le creuset, l’homme est le matériau que la femme va pouvoir (et n’aurait pas dû cesser de) transmuter.

Femme, pacifie en toi tout d’abord ton propre masculin.

Et que la ménopause soit déjà là, ou la préménopause, ou les menstruations de ta fertilité, pacifie ton masculin et tu n’auras plus aucune souffrance de ce qui fait de toi une femme.

Ainsi que Luce l’a tout récemment intégré: pour être une femme, il n’est plus besoin de souffrir dans la manifestation physique de sa féminité.

Etre une femme signifie l’être dans la joie car être une femme est une joie ineffable jusque dans toutes ses manifestations y compris dans sa masculinité elle-même retrouvée!

Je vais m’arrêter là pour l’instant, ma chère Luce, car je souhaite parler avec vous deux en aparté et je vais, pour cela, m’adresser maintenant à Loriel.

Deux précisions : Loriel n’a pas lu ma "partie" avant d’avoir reçu la sienne. Nous retransmettons le début de son message qui peut faire résonner en vous des mémoires anciennes.


thewhitebuffalocalfwoman.jpg
The White Buffalo Calf Woman de Joanne Bird


Message reçu par Loriel

Par la plume de l’aigle, je te salue!

Soyez bénis par l’Esprit Universel qui abreuve et apaise toutes les soifs.

Votre voyage d’hier au soir était une initiation à votre chemin de vie retrouvé. Je vous ai appelés et vous avez tous deux répondu.

Vous avez des vies antérieures avec notre peuple que vous chérissez au fond de vous, bien au-delà de ce que vous pouvez en connaître aujourd’hui.

Je suis une image de la Déesse Mère Universelle. Et vous êtes porteurs de mon incarnation du fait de votre présence sur Terre et du fait de votre initiation.

Les Humains ont besoin de cette énergie pour asseoir le nouveau qui vient et qui ne peut être définitivement enraciné que par l'Energie de la Déesse.

Si l'aigle voit loin de sa vue perçante, il peut allègrement passer du très haut dans le Ciel à la surface de la Terre. L'innocence du bison blanc est comme l'agneau des Chrétiens des origines.

Vous avez rapporté de cette pureté en vous et sur vous. L'énergie du bison blanc est dans votre aura comme l'est également le rayon arc-en-ciel et tant d'autres rayons.

O bien-aimés de la Terre, comme votre présence à tous est précieuse dans sa simplicité! Nous avons besoin d'innocents qui se sont portés en "sacrifice" au nom de l'Agneau diraient certains, au nom du Bison Blanc diraient d'autres.

L'Energie Christique que vous portez et que vous amenez ici est aux prises avec les conditions de votre monde.

Mais nous ne permettrons pas que vous soyez tués ou violentés, en quoi que ce soit. Nous ne le permettrons plus, pour vous comme pour tous les autres. La Terre n'a plus besoin de martyrs...

Voir également la catégorie "âme du couple"

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 11:55

ascension3

Message reçu par Luce le 16 septembre 2006

L'AME DU FEMININ

- Ok, j’ai lancé le thème de la sororité. Mais je ne sais pas vraiment ce que cela veut dire.

- Et tu veux savoir, bien sûr! Mais pour savoir il ne faut pas vouloir, il suffit de recevoir.

- Merci, Dieu, de me le rappeler.

Alors, Sororité, je t’appelle en moi et accepte de te recevoir en moi. Je te reçois et merci de venir ainsi en moi, comme la source qui coule du haut vers le bas et à laquelle, je décide de ne plus fermer ma porte.

- Bonjour petite Luce, je suis effectivement la sororité de toute éternité.

Je sais, ce n’est pas facile pour toi de me recevoir ainsi en toi, car jusqu’à maintenant tu ne recevais que Dieu, si je puis dire, et tu n’avais jamais pensé que je puisse également être une entité.

Et pourtant, je suis bien vivante, je suis un être de lumière, un être vivant, autant que vous humains, mais certes différemment. Bien, je te sens t’impatienter.

Alors, qui suis-je?

Cela, je ne te le dirai pas car c’est bien trop tôt pour vous toutes.

Que suis-je?

Je suis l’âme du féminin ou plutôt, pour votre compréhension, je vis dans l’âme du féminin sacré, j’en suis une émanation comme vous toutes êtes une émanation de moi-même. Mais c’est encore difficile à expliquer en mots.

Alors, rappelle-toi ton expérience de la voix de ton ventre, de laquelle tu n’as pas osé parler. Car c’est ainsi que tu pourras, que vous pourrez ressentir (mais c’est un mot impropre) qui je suis et qui vous êtes.

La sororité retrouvée est à retrouver. Eh oui, car vous l’avez perdue, vous vous êtes perdues en cours de route, parmi toutes vos incarnations.

Certes, les rapports femme/ femme ne sont pas toujours, ainsi que certaines l’ont expérimenté, dominante-dominée mais c’est bien souvent effectivement le cas.

Ceci dit, aucune d’entre vous ne sait ce qu’est la sororité, et pourtant chacune d’entre vous a déjà expérimenté des liens avec ses sœurs.

Cf. 'La voix du ventre' et 'La porte du féminin sacré'

La sororité est, dans une définition la plus simple pour vous aujourd’hui, l’ensemble de tous les liens existants entre vous toutes, qui êtes sœurs de par votre gémellité sacrée, mais qui l’avaient oublié.

Ce n’est pas parce qu’on est "copines" ni même "amies" que l’on est sœurs dans cette manifestation de votre corps humain.

Chacune d’entre vous a parfois juste un peu frôlé cette sensation, cette notion de sororité, mais aucune ne l’a transcendée.

Aucune n’a accepté que l’autre soit SA sœur, bien que parfois elle ait proposé à l’autre femme d’être sa sœur à elle. Cette jeune femme a parlé d’identification, et cela se rapprocherait un peu, dans votre compréhension actuelle.

Pourtant, la sororité n’est pas l’identification à l’autre femme ni même l’identification à sa propre femme en soi.

C’est un état, c’est un amour profond, c’est une extase avec la Déesse en soi, et pourtant ce ne peut être seulement défini ainsi car alors, il y a séparation.

C’est faire une avec soi et avec toutes les autres femmes, sans en exclure aucune.

C’est bien plus que de retrouver son féminin sacré en soi, c’est ETRE ce féminin sacré et le reconnaître en toute femme.

- Et en tout homme?

- Non, ne pas confondre la sororité et le féminin bien que la sororité soit dans le féminin. La sororité existe entre toutes femmes, hétérosexuelles ou homosexuelles, comme vous dites.

Elle existe déjà à l’état latent, si je puis dire, mais aucune d’entre vous, je dis bien aucune, ne l’a encore activée en elle.

Certaines parmi vous sont tout près de le faire mais n’osent pas encore. Parle-leur de la voix de ton ventre.

Je ne puis en dire plus car même ainsi, si celles qui recevez ce message, ne le recevez qu’avec la tête, alors vous passerez à côté de ce que je suis.

Et toi aussi, petite Luce, tu risques de passer à côté.

Je vous bénis toutes et vous attends.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

26 novembre 2006 7 26 /11 /novembre /2006 17:19



 

Message reçu par Loriel le 14 juin 2006

Istrée Flamme jumelle d’Ashtar Sheran

LA PORTE DU FEMININ SACRE

Re-bonjour à toi chère et affectueuse Luce! Me voici à nouveau avec toi, par l'intermédiaire de Loriel, pour compléter les éléments de ce matin.

Tu es comme l’adolescente en train de découvrir la rondeur de sa poitrine alors qu’elle vient tout juste de contacter sa féminité.

Entre pudeur et peur, entre attente et désir d’être plus, ton cœur palpite à l’idée de ta transformation, ne sachant pas ce qu’il adviendra de toi…

Ta féminité est en train d’éclore et tu ne sais ce qui se passe vraiment et tu te demandes:

«Qui suis-je encore pour n’être plus et devenir ce que je deviens?»

Toute ta vie tu as attendu ces moments et voilà, tu y es, là, maintenant.

L’affection que j’ai pour toi est celle de la sororité.

Si d’une certaine manière j’ai d’autres attributs, nous n’en sommes pas moins identiques. Tu hésites encore à me recevoir chez toi et je respecte ton choix.

Je t’invite à me ressentir plus intensément, à m’accueillir en toi par le ressenti que tu as de moi: en cela tu te permets d’intégrer de manière plus harmonieuse ces changements dont certains seront aussi physiques et que tu ressentiras comme à ton avantage.

Le cri que tu portes en toi est aussi celui de ta libération, est aussi ton désir de complétude, celui de l’appel à l’unité, à ton unité retrouvée que tu as cherchée pendant tant de temps… l’Ascension…

Ce désir que tu retrouves est aussi ton appel à toi-même: en tant que l’Etre qui ouvre la porte au féminin.

Ton ancien compagnon, qui a cherché cet être pendant toutes ces années, le voit se dérober sous ses yeux.

Il a confondu, et tu le sais, sexualité et réalisation, assouvissement de ses désirs et amour pour toi, même s’il t’a, à sa manière, aimée et en cela, il était juste qu’il en soit ainsi pour vous deux.

Il avait touché certaines choses et tu lui as fait peur (Loriel en a conscience). Lui, jamais ou si peu. Sa violence verbale et parfois physique (dans son intime) sont à la hauteur de sa demande de libération, d’éveil. Si chacun a sa voie, il a choisi la voie (voix) abrupte.

Je te dis encore: ne culpabilise pas, laisse-le dans ses remous et affirme ta féminité retrouvée.

Ce dont tu as conscience maintenant, ne le projette pas en rétrospective sur ce qui a été: tout ceci est pure illusion.

Ne compare pas l’amour que vous avez été, avec ce qui est là... maintenant, avec Loriel.

La Femme est le creuset, la matrice alchimique du désir de l’homme et de sa libération.

Le Saint Graal est dans le ventre de la femme en un lieu que vous découvrirez par vous-mêmes et qui n’est pas, non plus, ce que vous croyez…

La matrice que tu es, et dont tu as conscience, va permettre à Loriel de se libérer de ses enfers dont il a tant souffert pour des raisons très diverses. C’est par toi, à travers toi et en toi qu’il va pouvoir saisir d’un seul coup d’œil et ressentir les liens qui lui manquent.

Tu es, Luce, le sel de la terre de Loriel. Et Loriel est, pour toi, le sang mercuriel (notion alchimique que Loriel t’expliquera aisément... quoiqu’il en pense).

Les noces de Canna sont en vous et pas seulement dans un exotérisme parfois pompeux qui n’accorde les événements qu’avec des faits réels.

Loriel connaît ta féminité. Il le sait… comme il sait qu’il n’y a que toi qui peut lui rendre la liberté et l’aisance de cet équilibre.

Eh oui ma chère, c’est toi le garçon manqué qui, à travers ta féminité retrouvée, va lui permettre de régler de manière définitive les aléas de son désir.

Comme il te fait éclore à ta propre intimité, ton être se modifie: la libre circulation de l’amour en toi par le Cœur Sacré ouvre les portes de ce que tu es à ton «Je suis».

Ton corps ne s’en portera que mieux. Des modifications physiques à ton avantage sont à attendre. Parole de femme…

Encore une fois, la meilleure protection que tu peux avoir avec ton ancien compagnon est celle de l’acceptation totale de ta féminité.

Et par contrecoup, tu permets aussi à Loriel d’affirmer et de consolider son rôle d’homme.

Vous marchez l’un avec l’autre et vous résonnez l’un sur l’autre.

Aucun de vous deux n’est séparé de ce qu’il devient:

Vous êtes liés jusqu’à votre accomplissement et Dieu vous a sous ses ailes, pour faire image…


Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

Union Cœur Sacré

  • : LA VIE PROVIDENCE est Espace des TÉMOIGNAGES et MESSAGES CHANNELINGS de Luce et de Loriel sur le processus d'Ascension... Hommage au COUPLE SACRÉ sur la terre comme au ciel... Expression de la quaternité divine "Père Mère Fils Fille" par l'Arche d'alliance du cœur sacré de la ROYAUTÉ DIVINE - Cet espace est né le 26/11/2006
  • Contact

Quelques Traductions

La Vie Providence Recherche

Lettres Providence

Glossaire des Textes (343)

Royauté Divine Humaine

iris rose
L'iris fleur de lys des REINES et des ROIS
 

Cover souple Petit Oiseau 2e Ed
Cover LVP1 2e EdCover LVP2 2e Ed
Cover LVP3 2e EdCover souple LVP4 2e Ed.

Versailles
Tableau blason ROYAUME DE FRANCE
Philippe Gomez PASSION VERSAILLES

Roi par sa Reine

porteur du graal800px-galahad-grail.jpgchevalier-atlantis.jpgRoi et Reineaccolade-chevalier.jpg