20 janvier 2015 2 20 /01 /janvier /2015 11:03

nibiru-satellites-courcy.jpg
Fractale de Philippe de Courcy


Témoignage d’Élisabeth en Luce du 20 janvier 2015

2015 – SURPUISSANCE DE L’ORDRE ET DE LA CLARTÉ SÉPARÉS

Je fais suite à mon précédent témoignage intitulé ‘Être soi-même est et sera de plus en plus vital’ du 9 janvier 2015, dans le cadre duquel nos Correspondants du Ciel nous rappellent l’importance solennelle d’être cohérent extérieurement avec notre intégrité interne. Surtout en ces temps de plus en plus délicats pour notre humanité comme pour l’Humanité.

Nous n’avons plus droit à l’erreur! Parce que nous n’avons plus droit à cette erreur, si nous honorons notre choix de la paix. De toute paix! Mais toujours, en premier lieu, en nous, et uniquement à partir de notre espace sacré intérieur. Tout le reste, en l’espèce: toutes les soi-disant paix extérieures, déconnectées de notre paix intérieure, ne sont que tentations de nous détourner de l’Être que nous sommes.

En d’autres mots, et encore une fois: faire la paix n’est pas être en paix, et ne l’a jamais été. Même avec les meilleures intentions du monde, même avec la plus grande sincérité, même dans le cadre de la plus grande solidarité. Lorsque nous sommes en paix, nous n’avons plus besoin de faire la paix.

Lorsque nous sommes, nous n’avons pas besoin de faire… pour prouver, justement, que nous serions.


La seule chose que je sois autorisée à diffuser sur 2015 est que, s’il y a un seul terme qui la définisse, c’est bien celui de surpuissance. Et ce, dans tous les sens du terme, comme dans tous les événements, collectifs et personnels.

Alors, prenons bien garde de ne pas nous laisser emporter par tous ces tsunamis (extérieurs et/ou intérieurs de sur-puissance), et ce, qu’ils soient, en apparence, destructeurs ou, en apparence, bienfaisants. En effet, ce n’est pas à nous, en tant qu’humains, donc en tant que personnalités, de juger de la justesse ou non des événements décidés puis actés par le Divin.

En outre, la puissance qui va de plus en plus vers la surpuissance des éléments, des événements, mais aussi des nouvelles énergies actuellement déversées sur notre planète comme en notre terre intérieure, peut non seulement appuyer sur nos sentiments et émotions dits négatifs, et nous perdre, mais également sur nos sentiments et émotions dits positifs, et nous perdre!

L’euphorie, qui est un extrême parce que puissance d’un sentiment d’exaltation et de confiance, peut mener intérieurement et/ou extérieurement, au terrorisme et à la dictature. Pour le bien des autres! soi-disant...

Le désespoir, qui est un extrême parce que puissance d’un sentiment de dégoût et d’abandon, peut mener extérieurement et/ou intérieurement au terrorisme et à la dictature. Pour le bien de soi! paraît-il...

Le désespoir, qui est ordre sans clarté, peut ainsi mener au chaos en passant par un trop-plein de sensation de vides. De la même manière, l’euphorie, qui est clarté sans ordre, peut ainsi mener au chaos en passant par un trop-plein de sensation de pleins!

Soyons donc extrêmement vigilants, mais pas extrémistes (Sourire), dans le fait d’observer les préceptes d’Ordre et de Clarté Divins, et ce, tel que nous y invitent tous nos Correspondants de Lumière depuis le tout début.

L’ordre divin est ordonnancement de la clarté mais, sans clarté, n’est que coquille vide chaotique. Tout comme la clarté divine non ordonnée est chaos de lumières. Donc, ordre et clarté, oui! mais pas ordre ou clarté! Ordre et clarté divins en un seul mouvement.

Sinon, nous expérimentons et continuerons à expérimenter, collectivement ou personnellement, tous les extrémismes, parce qu’extrémités qui vont de la clarté à l’ordre et de l’ordre à la clarté. Et donc, aucunement l’unité, ni extérieure ni intérieure.

Encore une fois, une dernière fois: Quel choix faisons-nous, individuellement, donc également collectivement? Si nous ne sommes pas responsables des autres, ni de leurs choix, nous sommes tous coresponsables!

Parce que, si chacun est responsable uniquement de lui-même et de ses propres choix, nous sommes tous liés et reliés, donc tous coresponsables de l’ensemble
.

Une dernière chose. Contrairement à ce que certains, beaucoup, la majorité (?) veulent croire, nous ne sommes pas encore dans le Temps des Justes, puisque ce temps viendra seulement quand s’achèvera le Temps des Injustes, et ce, par l’accomplissement des trois jours de nuit.


Mais avant, il nous faut également vivre et accepter l’entièreté de l’étape, même si la plus délicate, que représente et que va représenter le moment paroxysmique du temps de grande délation.

Lequel Moment (donc, d'intensité maximale) du temps de la Grande Délation vient d’être ouvert. Il s’inscrit bien évidemment dans ce que j’avais appelé «le moment des injustes» du temps des injustes.


nibiru-satellites-courcy.jpg

Extraits du témoignage ‘Le moment des injustes vient de commencer’ en date du 22 mai 2011

…«INFORMATIONS REÇUES EN NOVEMBRE 2009 SUR LE TEMPS DE LA GRANDE DÉLATION

Dans le cadre de la lettre 82 du 24 novembre 2009 ‘Le Soleil et le Guru/ Le temps de la Grande Délation’, nous vous faisions part alors de ce que nous venions d’entendre de la part d’Ashtar Sheran, et qui nous avait tant bouleversés…

D’une part, Ashtar nous rappelait que nous ne pouvions être Guru dans le sens de guide sans avoir au préalable expérimenté le gourou dans le sens d’endoctrinement.

(Je vous invite vivement à relire cette lettre, un peu délicate il est vrai, mais très instructive...)

D’autre part, surtout, il nous annonçait qu’un temps que nous pourrions comparer à celui de «L’Occupation pendant la Seconde Guerre Mondiale» viendrait très bientôt et qu’il ne pourrait être évité, parce qu’il ne pouvait plus l’être en fonction de l’évolution collective actuelle des humains, ainsi en avait constaté puis décidé le Père/Mère.

Mais tout cela plus précisément, nous n’avions pas osé alors le dire aussi clairement…

Pourtant aujourd’hui, ce temps d’annonce est venu, et je ne m’en réjouis guère, car ce que je vais dire n’est pas facile pour moi, ni à dire ni à expliquer, comme cela ne sera pas facile pour vous, et encore moins pour tous ceux qui ne veulent pas lâcher leur «partie injuste» et vont se sentir offensés de mes mots. […]

Alors bien sûr, à l’époque, nous n’avions pas manqué de demander combien durerait ce temps qu’avec le Commandeur Ashtar Sheran, nous nommons aujourd’hui «le moment des injustes».

Il nous avait dit qu’il ne pouvait nous répondre précisément car, d’une part, bien sûr notre temps linéaire n’est pas le sien, mais surtout, d’autre part, parce que cela pourrait nous amener vers une certaine confusion/ peur/ attente, et risquer de beaucoup trop interférer dans notre ici et maintenant comme dans notre vie de tous les jours.

Cependant, Ashtar avait bien appuyé sur la certitude de ce moment, et qu’il viendrait bien assez tôt!

Alors que nous étions plus qu’assommés par cette nouvelle, je le rappelle: reçue en novembre 2009, il avait précisé que cette période ne durerait pas aussi longtemps que la «Période d’Occupation», mais qu’elle serait aussi intense et délicate…

En outre, et il avait également insisté à ce sujet, ce temps annoncé par tous les prophètes était devenu non seulement effectif, mais surtout rendu complètement nécessaire par (et pour) notre évolution collective, comme par notre responsabilité copartagée.

Eh oui, nous sommes venus tous ensemble vivre une même opportunité d’ascension collective…

Mais, et c’était enfin une bonne nouvelle à nos oreilles humaines, viendrait juste après, et en réponse parfaite, «le temps des justes» qui verrait tous les Justes de la Terre se lever et faire entendre leurs voix à l’unisson. N’oublions pas: «Il y a un temps pour tout!» et le temps des justes n’est pas encore venu.»…

…«L’ÉNERGIE DICTATURE ET SON DOUBLE L’ÉNERGIE RÉSISTANCE

Bien évidemment, toutes dictatures gouvernementales, politiques, industrielles, religieuses, philosophiques, financières, spirituelles, médicales, journalistiques, etc. nous ramènent invariablement à ce que nous pouvons appeler le syndrome "gestapo".

Et cela nous apparaît insupportable, impensable, inacceptable… Et pourtant encore aujourd’hui, cela est bien réel, et pas seulement au niveau collectif qui n’est que le reflet malade de nos propres dictatures intérieures.

Et là, par exemple, pour sortir un peu des modes de défense et d’attaque tels que les modes «plaintif victime» et «questionneur sauveur» que je vous ai tout récemment à nouveau évoqués, je fais bien allusion au mode «intimidateur dictateur, ou bourreau» que certains d’entre nous ont pour dominante dans leur fonctionnement psychologique et relationnel, sans pour autant être forcément dictateur d’un pays…
 
Je ne vais pas beaucoup m’étendre à ce sujet, si ce n’est vous dire que si la victime et le bourreau s’interconnectent et interpellent ainsi le sauveur dans ce triangle bien connu, un des aspects que peut prendre le sauveur est aussi celui du résistant, et donc une autre version du combattant.

Cesser tout combat est aussi cesser de résister, car résister est continuer à s’opposer, donc à séparer, donc à être en plein dans la dualité que nous souhaitons pourtant tous dépasser. Non?!

Et si un certain temps, il est vrai, fut en effet nécessaire et même salvateur de résister à l’oppression, ce temps n’est plus, si nous souhaitons sortir de ce triangle infernal.

Ce temps n’est plus parce que nous avons tous ensemble bien avancé, même si nous ne sommes pas encore revenus à notre destination/origine, et parce que tous nos Amis du Ciel et de la Terre, comme toutes nos Présences, savent parfaitement que pour nous est venu le temps de la Grande Réconciliation.

Mais d’abord, le temps de la réconciliation en nous-mêmes (ne pas mettre la charrue avant les bœufs), puisque l’extérieur est le reflet de notre intérieur, et met toujours un peu plus de temps à se manifester... Même en ces temps raccourcis.»…

…«REMERCIONS TOUS LES INJUSTES COMME NOS PARTIES INJUSTES

Ceux qui manipulent (mais en réalité se manipulent eux-mêmes), ceux qui trahissent (mais en réalité se trahissent), ceux qui accusent (mais en réalité s’accusent eux-mêmes), tous sont et seront les plus écoutés et, en apparence, les plus respectés dans les temps raccourcis qui sont déjà là…

Parce que le temps des injustes, qui certes est en train de tirer sa révérence avec son ultime «moment des injustes», n’est pas encore terminé au niveau du collectif, et donc de notre expérience commune!

Ainsi, et je le redis, ce qui semble encore fonctionner ou être efficace extérieurement ne peut plus être aligné parce que c’est justement le «Moment des Injustes», et donc, encore pour quelque temps, uniquement ce qui est injuste ainsi que tous les Injustes peuvent être écoutés, entendus, reconnus et acceptés par une écrasante majorité, y compris parmi ceux en voie d’éveil...

Donc, d’une certaine manière, puisque tout est de plus en plus inversé au sens de la Vie, toutes nos parties justes paraissent fausses et toutes nos parties injustes apparaissent vraies.

POURQUOI ?

Pour permettre la reconnaissance puis la reconnexion consciente et aimante avec toutes nos parties injustes intérieures.

QUE POUVONS-NOUS FAIRE ?

Rien extérieurement, pour l’instant, si ce n’est accepter ce qui est tel que cela est, et surtout ne pas s’y opposer, ne pas résister, car y résister reviendrait à résister au mouvement naturel et juste du Plan Divin.

Remercier et honorer toutes ces personnes injustes de mettre ainsi en résonance nos propres parties injustes.

Remercier surtout cette partie injuste en nous, la reconnaître, l’aimer, l’accepter, et lui dire combien nous l’honorons de nous avoir permis de participer à cette grande expérience que fut l’expérimentation de la dualité et de la séparation.

Libérer notre partie injuste en la remettant par exemple dans le Feu Violet de purification, de transmutation, de changement et de liberté.

Enfin, ne pas oublier de remettre ensuite au Grand Tout notre partie injuste, et ainsi la réintégrer dans notre partie juste redevenant une, puisque notre "injuste" s’était séparé de notre "juste" pour, justement, nous permettre l’expérience de la Terre de troisième dimension.

Mais ce temps n’est presque plus, et arrive à sa toute fin par le feu d’artifice paroxysmique du moment des injustes.

Nous ne pouvons imposer le juste, et pourtant en passant par l’injuste, c'est bien pour imposer le juste?! Tous les Justes qui se lèveront à la fin du Temps des Injustes n’imposeront rien, simplement ils seront ce qu’ils sont.

En tentant d’imposer la Lumière, la Vérité, l’Amour, la Paix, la Liberté, la Guérison, la Santé, etc., donc en voulant imposer même ce qui est juste est inévitablement devenir injuste. C’est ainsi que beaucoup se sont plus ou moins détournés de leur propre alignement.

Imposer le juste est injuste.

Faire du juste (ou, plutôt, croire faire du juste) par l’injuste est injuste, certes, mais surtout impossible parce que cela n'est plus permis…

Pourtant, bien que le Temps des Justes ne soit pas encore là extérieurement, peu à peu il se met en place, bien évidemment. Mais uniquement, pour l’instant, dans l’invisible comme en notre intérieur, si nous l'acceptons.

Vous ne pensez tout de même pas que tous les Anges et les Maîtres Ascensionnés, pour ne parler que d’eux, se tournent les pouces? Ils sont à l’œuvre, et d’une certaine manière, plus que jamais!

Certes, pour accompagner tous les EDL, si nous le souhaitons, mais en réalité et en vérité, pour nous accompagner nous-mêmes, la meilleure manière d’ancrer le Plan Divin sur notre Terre est de nous connecter intérieurement à notre partie juste accueillant et réintégrant notre partie injuste.»…

Extraits du message personnel ‘Le temps de la grande délation’ du Canal de ma Présence reçu le 24 novembre 2009

Cf. la lettre Providence 115 ‘La grande délation dans son chaos pour le renouveau’ du 26 mai 2011

...«La Délation, et vous aussi vous êtes en plein dedans, alors laissez-la venir à vous, sans vous juger, sans juger ceux qui délateront, sans la juger elle non plus!

Car alors, vous ne lui permettez pas de s’exprimer entièrement, c’est-à-dire en premier lieu dans son chaos, puis enfin pour terminer, et elle terminera par cela: en sa vérité première, en sa vérité renouvelée, en son renouveau, en son amour pour chacun de vous.

Je sais que cela peut être difficile pour vous d’accepter cela, mais sachez, mes très chers enfants que j’aime… Oh oui! Que je vous aime tous! Et en cet espace particulier au sein de vous-même, que je vous aime particulièrement chacun de vous!

NE RÉPONDEZ PLUS

Surtout, ne répondez pas à la délation par la délation, ne répondez surtout pas à tous les délateurs, surtout pas! Ne répondez pas à la violence par la violence, ne répondez pas aux attaques par l’attaque, ni même par la défense.

Ne répondez pas !

Recevez en vous-même la Délation, oui, accueillez en vous-même votre Sœur la Délation, oui, mais ne répondez pas à ceux qui l’utilisent, car si la Délation accepte, pour votre bien à tous comme à chacun, d’être utilisée uniquement en ce sens de délation chaotique, en ce sens de délation strictement humaine (et non divine), ce n’est que temporairement pour faire comprendre à ceux qui l’utilisent ce qu’est la dualité.

Et comme par hasard, ce sont ceux qui l’utilisent qui se croient être dans l’unité et qui vous taxent d’être soit largement en arrière, soit même en train de régresser!

C’est un peu comme cette dualité (apparente également, mais combien réelle pour vous!) entre l’ombre loyale et l’ombre déloyale. C’est donc comme s’il existait aussi une délation "loyale" et une délation "déloyale".

Une délation harmonieuse et une délation cacophonique…

Alors, mes très chers enfants amours, laissez dire, laissez faire, à condition (même si ce n’est pas une condition, ou bien alors la Condition Divine? Rires) de ne pas vous laisser perturber trop longtemps, et d’aussitôt vous ressaisir en votre espace interne.

Vous êtes en train de connaître, mais rassurez-vous: très peu par rapport à ce qu’a connu pour vous tous votre frère Jésus, ce qu’il a connu juste avant sa propre gloire divine.

Vous n’y coupez pas et vous n’y couperez pas, mais sachez que, si vous l’acceptez, et si vous acceptez d’accueillir tout cela en vous sans plus aucun rejet, alors non seulement ce temps vous paraîtra très court, mais en outre, vous saurez le vivre dans la joie paisible la plus grande! (Rires)

Alors, continuez de chanter ainsi, continuez de ne pas changer d’un iota votre chemin face à telle délation, ou autres apparentes injustices ou injustesses humaines, car cela serait renier votre propre chant harmonique.»…

…«S’AVANCER SANS S’ANNONCER

S’avancer sans s’annoncer. Voyez comme ceux qui l’ont fait ne sont pas encore reconnus.

Alors que ceux qui s’annoncent, voyez comme Untel qui se présente comme Untel Divin, voyez comme il est encensé et reconnu, puis officiellement, pourrais-je dire, reconnu par ses pairs tels que ceux-ci ou ceux-là, autres "Untel Divin plus que ses frères et sœurs".

Voyez bien que ces personnes se sont prononcées définitivement pour le choix de s’avancer parmi les humains en s’annonçant comme leur étant supérieures, ou bien encore détenant la seule et juste vérité avec toutes les connaissances! Connaissances divines, bien sûr. (Sourire)

Oui, ma belle, sourire, car tu sais combien je vous aime tous et toutes, combien je vous aime, même quand vous jouez à être plus grand, et parfois même plus grand que moi! (Rires)

Voyez, ainsi que je vous l’avais dit, que bientôt vous comprendriez un peu mieux ce qu’est s’annoncer, et maintenant, je rajoute que vous allez de mieux en mieux comprendre ce qu’est «délater».

En vous avançant, vous témoignez.
En vous annonçant, vous revendiquez.
En témoignant, vous éclairez.
En délatant, vous assombrissez. »…

…«DÈS MAINTENANT OU BIEN ALORS PENDANT LES TROIS JOURS

Mais ce que je vous propose, pour l’instant, est de savoir si vous souhaitez ou non retrouver et retourner à votre véritable demeure dès maintenant, ou alors pendant ces fameux trois jours?! (Rires)

Vous êtes certains à avoir choisi, en votre âme et conscience, le «maintenant». Comme d’autres, mais là c’est uniquement pour faire image et aucunement les juger, ont choisi d’attendre les trois jours.

Et c’est leur choix! Et tu n’as pas à intervenir pour qu’ils en changent, comme je n’ai pas, moi-même, à intervenir dans leur libre arbitre divin.

Car, si effectivement même beaucoup parmi les éveillés ont fait le choix de connaître les «trois jours de nuit», c’est bien parce que leur âme sait parfaitement que c’est le meilleur choix pour eux. Et ce n’est pas un déshonneur ou une redescente que d’accepter cette épreuve divine, car épreuve dans le sens d’éprouver là où ils en sont réellement de leur éveil… Et je les honore et les en remercie. […]

Je le redis et l’affirme: le temps de la grande délation est définitivement ouvert, et le bal des casse-pieds (référence à un film), le bal des vampires (autre film) ou autre bal des délateurs, est ouvert.

Alors, entrez dans la danse, entrez de plein pied (image pour la contraction de «plain-pied» et de «vos deux pieds») dans le dense, mais ne vous y perdez pas, promenez-vous dans les bois, car le loup n’y est pas et n’y a jamais été [...]

Promenez-vous, jonglez, amusez-vous, mais ne perdez pas pied, ne perdez pas le pas, ne perdez pas le pied du pas de la danse de la grande délation.

«Danser avec la Délation» ne veut pas dire «danser la délation», ne veut pas dire délater, cela veut dire accepter la délation, accepter l’existence de la délation et de tous les événements, quels qu’ils soient, sans faire l’autruche, en dansant votre propre danse, en créant vos propres figures libres au sein de tous ceux qui dansent la délation.

Alors que ne pas entrer dans la Danse de la Grande Délation signifierait refuser les événements tels qu’ils sont et tels qu’ils viennent à vous tous.

N’oubliez pas que les nouvelles énergies sont la poupée russe englobant les anciennes énergies par «intégration, acceptation et amour» et non pas par «rejet, refus et haine»!

Donc, en étant en ces nouvelles énergies, en étant ces nouvelles énergies plus précisément, vous vous permettez, vous vous autorisez vous-mêmes à accepter que celui qui juge se juge, celui qui délate se délate lui-même, que celui qui "crache" se crache dessus, que celui qui revendique se dénature, puisqu’il ne peut être que Dieu dans l’absolu.

Alors pourquoi revendiquer moins que ce qu’il est réellement ? Et encore! "moins", c’est pour faire image.

C’est comme si vous vouliez absolument revendiquer, crier haut et fort et imposer que vous êtes un crocodile, alors que le crocodile est en réalité Dieu.

Ce n’est pas de l’humilité, mais ce n’est pas non plus de la modestie, fausse ou non d’ailleurs, car se reconnaître comme étant un crocodile, et l’accepter en ce sens d’expérimentation ponctuelle, n’est pas du tout la même chose que s’enorgueillir et se prétendre être le roi des crocodiles! (Rires)»...


Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

À qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!

Élisabeth/Luce Guide-interprète spirituelle


Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 07:14

Marécages, Huile de Catherine Bougnon Siménoff
MARECAGES Huile de Catherine Bougnon Siménoff


Message reçu par Catherine le 31 mars 2011, aux bons soins de La Vie Providence


La Mère


DE DERAISON EN DERAISON VOUS CONTINUEZ D’AVANCER


Ne voyez-vous donc pas où tout cela va vous mener?


Certains pensent être réalisés, d’autres se sentent abandonnés, d’autres encore manifestent leur supériorité, leur puissance, leur pouvoir.

Mais, face à toutes ces expériences vécues au jour le jour, à chaque instant quelle conduite adoptez-vous?


En faites-vous une richesse ou seulement matière à jugement, matière à comparaison, matière à sélection? Observez donc votre comportement, vos réactions, vos émotions. Que se passe-t-il alors, en vous, en ces moments-là?


Pensez-vous vraiment que, pour ceux qui se prétendent «réalisés», leur compréhension les porterait à crier haut et fort où ils en sont?


D’une certaine manière, leur besoin de reconnaissance est tel que la nécessité de prouver et démontrer leur puissance, aux yeux de tous, les détourne de leur être.


Oh! Mes chers enfants de la Terre, cessez donc ce jeu de dupes, car en l’occurrence c’est à vous-même que vous vous heurtez. C’est à vous-même que vous vous confrontez.

C’est vous-même que vous détruisez par votre ignorance ou par supercherie envers vous-même. Y trouvez-vous votre bonheur en agissant ainsi?


Est-ce vraiment ainsi que vous vous aimez?


Est-ce vraiment ainsi que vous choisissez de rester? Est-ce vraiment ainsi que vous choisissez d’être?


Certes, depuis bien des éons vous avez cheminé de la sorte, mais souhaitez-vous que cela perdure encore dans le temps qui vous est imparti?


Allons, chers enfants de la Terre, de ma terre, réveillez-vous et voyez en vous toute la beauté qui en exulte.

Voyez en vous toute cette beauté qui ne demande qu’à s’exprimer, s’extérioriser, se diffuser.
Vous fait-elle peur à ce point pour simuler et créer des situations parallèles à celles que vous avez déjà connues et vécues?!

Ne voyez-vous donc pas en cela le subterfuge?


Quand déciderez-vous enfin de vous regarder et de vous accepter tel que vous êtes et d'être tout ce que vous êtes?


Vous êtes tellement beau que vous n’osez y croire et préférez une nouvelle fois créer et emprunter maints et maints chemins escarpés qui ne font, en réalité, que vous détourner de vous-même. Ne voyez-vous donc pas où cela vous amène?


Faut-il encore que nous vous disions et répétions inlassablement les mêmes choses? Certes, nous le pourrions mais sachez que nous n’en avons plus le temps, que vous n'avez plus le temps.


Quel parti pris, cette fois-ci, comptez-vous choisir?
Le même qu’auparavant, mais sous un autre angle, sous une autre forme... Une forme déguisée «dite» plus généreuse, plus ouverte, semblant bien «appuyée» et rodée en toutes ses parties.

Mais, derrière tout cela, que se cache-t-il réellement?


Toujours les mêmes faits, toujours
les mêmes histoires avec des intérêts identiques accompagnés des mêmes concepts idéologiques de grandeur et de pouvoir quels qu’ils soient…

Certains pensent encore avoir le pouvoir de domination sur vous.


Mais, qu’en est-il réellement à vos yeux?


Concevez-vous qu’ils connaissent et sachent plus de choses que vous ou soient susceptibles de réaliser des miracles devant toute une foule? Est-ce cela que vous souhaitez au plus profond de vous-même?

Quel est donc cet attrait qui vous pousse vers eux?


Êtes-vous naïf ou vous sentez-vous à ce point inférieur à eux, pour croire en de tels mirages?


De leurs prétendues capacités, ils en font un marché.


Un marché récurrent et porteur de bien des bénéfices.


Mais, de quels bénéfices s’agit-il donc? En votre cœur, reconnaissez en vous l’ampleur des actes réalisés ou proposés, leurs buts réels et leurs bien-fondés.


En votre âme et conscience éveillées, regardez, percevez, discernez ce qui est juste pour vous et en aucun cas, ne vous laissez détourner.


Influencé, certes vous le serez si vous choisissez de renouveler sans cesse la ronde infinie de ces mêmes expériences.


En votre vigilance, soyez.


Bien des exemples à vos yeux vont apparaître et, de vos réactions, dépend le bien-être de votre terre, de votre Terre toute entière.


Toute entière, votre Terre Mère vous accueille et vous reçoit dans toute sa générosité, dans toute sa grandeur, dans toute sa splendeur.


Vous tous y êtes accueillis sans aucune exception, sans aucun privilège, sans aucun jugement, sans aucune notion de différence quelle qu’elle soit, sans aucune restriction.


Et vous, de votre côté, comment réagissez-vous?! Vous continuez à vous diviser, à vous sectionner, à vous sélectionner selon vos critères habituels, aléatoires et arbitraires, avec une facilité déconcertante.


Mais, selon quels critères procédez-vous ainsi et en fonction de quoi? Et quels en sont les réels motifs, pour qui, pourquoi?


Quand prendrez-vous enfin conscience de tout cela?


Ne percevez-vous pas qu’il en est grand temps? Vous seul le savez et pouvez répondre en votre âme et conscience.


Oh! Chers enfants de la Terre, ressentez en votre être tout ce qui doit être.

Nous vous le répétons, de cette prise de conscience dépend le bien-être de votre Terre et bien au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer.


Votre choix est important, votre pouvoir l’est également. A aucun ne le concédez.


Chacun, en vous, a le pouvoir. Chacun de vous est le pouvoir.


Mais de quel pouvoir est-il question, à vous de le percevoir.


Je vous bénis et vous aime, Chers Enfants de la Terre.

En votre cœur Soyez, de toute Eternité.

Merci de diffuser cette communication de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

8 avril 2011 5 08 /04 /avril /2011 13:33

-transparence- philippe de courcy
TRANSPARENCE
  Fractale de Philippe de Courcy


Message reçu par Elisabeth en Luce le 8 avril 2011


Mère Eternelle


VOUS N’AVEZ PAS A QUITTER LA DUALITE POUR ETRE UNITE


Bonjour à vous mes chers enfants de lumière, nos chères extensions de nous-même, si chères expansions de ce que vous appelez le moi divin ou le moi supérieur… qui est vous-même!


Il n’y aurait rien d’autre à dire.


Parce qu’en cette seule phrase : tout est dit, tout a été dit, tout sera dit.


Cf. également ‘Je suis celui qui devient ce que j’ai décidé de devenir


Comme tout vous a déjà été exprimé par tous vos frères et sœurs envoyés vers vous depuis des siècles des siècles…


Pourtant en cet instant linéaire de votre présent éternel, je me rappelle à votre bon souvenir (Rires) parce que vous me l’avez demandé.


Parce que jamais une seule de vos demandes n’a été ignorée, n’est rejetée, ne sera sans réponse.


Mais tellement souvent, vous mésestimez (oui, c’est vous et uniquement vous qui ignorez) nos réponses en disant:


«J’ai demandé et je n’ai pas été entendu. J’ai demandé et rien n’est venu. J’ai pourtant à nouveau et à nouveau demandé et je ne suis toujours pas exaucé. Alors, serait-ce parce que je ne suis pas capable d’entendre, de recevoir, parce que je ne mérite pas, parce que je ne suis pas encore suffisamment éveillé, parce que je n’ai pas convenablement fait tous mes devoirs spirituels? Je ne comprends pas, je ne comprends plus…  Pourquoi suis-je abandonné alors que c’est justement à ce moment précis que j’ai le plus besoin de Dieu?»


Parce que, chers enfants de notre cœur, vous avez oublié que Dieu est vous, que Dieu est en vous et qu’il n’est pas ailleurs que là où vous êtes, également en cette dimension actuelle de votre expérimentation terrestre.

Cf. également 'Vous êtes votre meilleur ami'

J’ai dit dimension actuelle car,  qu’elle soit de troisième, quatrième ou même au-delà encore, cela n’a guère d’importance que pour votre besoin de vous rassurer.


Vous rassurer en vous comparant à vos frères et sœurs moins réveillés comme de vous comparer à vous-même dans le sens que vous avez bien évolué et que vous n’êtes déjà plus en troisième dimension… (Sourire d’amour bienveillant)

Vous rassurer en voulant croire, savoir, penser, imaginer, accepter que d'autres, bien avant vous, sont déjà en d'autres dimensions incarnées voire même uniquement éthériques ou éthérées et qu'ils vous aident depuis là où ils sont déjà. De ce là où vous ne seriez pas?!

Mais ne vous ont-ils pas dit et répété autant que faire se peut qu'ils étaient vous comme vous étiez eux?

Penseriez-vous que moi, celle que vous appelez également la Mère divine, j’aimerais moins ou honorerais moins ceux de mes enfants qui seraient encore dans l’illusion de la troisième dimension comme dans l'illusion de telle ou telle autre dimension?


Penseriez-vous que j’aimerais moins, si j’étais uniquement mère humaine, mon bébé de trois mois que mon enfant de cinq ans que mon adolescent de quinze ans que mon grand enfant de vingt-cinq ans?


Je me rappellerais avec amour et tendresse mon enfant adulte lorsqu’il avait quinze ans et se rebellait en tentant de s’affirmer et de trouver sa propre voie, je le reverrais à l’âge de ses cinq années de présence terrestre m’entourant de ses petits bras pour rechercher ma consolation, je l’imaginerais à nouveau à ses trois mois lorsque tout petit bébé je l’allaitais de mon lait très maternel d’amour infini…


Je me remémorerais tous les doux projets que j’avais faits pour lui, avec lui, en lui pour l’aider à se construire et être ce qu’il est et non pas ce que j’aurais pu vouloir qu’il soit.


Car mon enfant il aurait été, mon enfant il serait, mon enfant il demeurerait à tout jamais.

Pourtant, je n’oublierais pas non plus que si je l’ai aidé à grandir, combien il m’a aidée à grandir moi-même…

Parce que mon enfant il a été, mon enfant il est, mon enfant il sera. Parce qu'il est.

Ainsi chacun de vous et chacune de vous, vous m’aidez, vous nous aidez tous et toutes à continuer notre propre évolution, notre propre expansion, notre propre ascension (si vous préférez ce terme, même si ce n’est qu’un terme tellement maladroit à décrire ce qui ne peut l’être et parce que cela ne peut être décrit d’aucune manière mentale ou autre).


Cf. également ‘Accueillir l’énergie de la fille aux côtés du père, de la mère et du fils


Je ne vais pas m’attarder longtemps en ce présent échange par le biais de notre messagère, mais bien avec force douceur, vous inviter à entrer vous-même de plus en plus directement en communication avec moi, avec nous, avec chacun de ces aspects divins qui vous interpellent davantage.


Que cela soit par la fenêtre d’un Jésus/Sananda, par le portail de Maître Germain et son Feu Violet, par la porte de devant de Dieu le Père, par l’arrière-cour de vos guides, comme par tout appel à l’un ou à l’autre… Sachez, et vous le savez, que vous ne pouvez manquer Dieu car vous ne pouvez vous manquer vous-même.


Il n’y a aucune hiérarchie humaine ni prééminence ni premier dans les aspects divins, je vous le rappelle.


En outre, si vous appeliez untel ou unetelle, si vous faisiez vos demandes et vos prières auprès de l’un plus que l’autre, sachez que nous répondons toujours la juste réponse pour vous par l’aspect divin venant jusqu’à vous le plus harmonieux en vous.


Parce que celui qui est appelé par vous se relie toujours à sa Présence, laquelle est directement en lien avec votre Présence, laquelle in fine vous répond par le biais de l’un ou l’autre de ses aspects plus adéquats pour votre présent.


Parce que «les voies du Seigneur sont impénétrables».


Mais une question appelle toujours une réponse, la réponse, même si parfois vous semblez juger cette réponse ou sa manière de parvenir jusqu'à vous.


Jamais nous ne jugeons vos questions, vos demandes, vos prières, même si parfois nous vous conseillons sur telle manière ou non de poser vos désirs tandis que vous nous avez demandé conseil.

Cf. par exemple 'Accueillez la paix de votre terre'

Alors, pour vous et uniquement pour vous, chers bien-aimés, nous vous invitons à ne pas juger nos réponses parce qu’elles sont vos propres réponses divines.


Jamais nous n’intervenons, y compris par ce que vous appelez conseils, si vous-mêmes ne nous l’avez pas expressément demandé. Sachez-le! Jamais non plus, nous ne jugeons vos besoins…


Alors, pour vous et uniquement pour vous, nous vous invitons à ne pas méjuger ou mésestimer vos propres conseils divins.

Nous vous invitons surtout à ne pas non plus instituer en nouvelle loi d’universalité humaine ou de généralité ce qui n’est qu’un conseil, non seulement personnel, mais surtout ponctuel et bien spécifique pour chacun en fonction de votre évolution propre.


Ce qui est juste pour l’un ne l’est pas forcément pour l’autre, et ce qui est juste n’est ni plus vrai ni plus faux…


En outre, et je reprends à partir de ce que certains de vos savants philosophes comme de vos savants scientifiques ont fini par entendre:

«Ce qui est démontrable n’est pas forcément vrai et ce qui est vrai n'est pas forcément démontrable».

Parce que la vérité ne peut être démontrée. Elle est.

Cf. par exemple ‘L’heure de la vérité a sonné


La vérité est !


Je ne peux rien vous dire d’autre à son sujet, car alors elle ne serait plus, en étant ceci ou cela, en étant qualifiée de ceci et de cela, parce que cela serait vouloir démontrer qui elle est et non plus l’honorer en ce qu’elle est et qui n’a nul besoin d’être prouvé pour être. Bien au contraire!


Il en est de même pour la foi qui ne peut être démontrée, donc démontée, donc divisée, donc comparée, donc disséquée, donc analysée, donc dualisée (si ce terme existait), découpée en ceci ou cela…

D’ailleurs «prouver la foi» pourrait être un sacré pléonasme! (Sourire)

Il en est de même pour chacune et chacun d’entre vous. Vous ne pouvez être prouvé, vous ne pouvez prouver ni à vous ni aux autres, vous ne pouvez continuer à chercher preuve puisque vous êtes déjà preuve en elle-même.


Vous ne pouvez être prouvé !


Vous ne pouvez être soit en troisième dimension, soit en quatrième, même en cinquième ou au-delà, car (paradoxalement, semble-t-il) vous ne pouvez être dans le sens de vous trouver par exemple en troisième dimension sans être en quatrième, cinquième et au-delà comme en deçà, en même temps, en unité…


Donc, lorsque vous pensez être uniquement en troisième dimension, c’est comme si vous promeniez votre conscience de veille jusqu’à ce moment où vous aviez trois ans et que d’une certaine manière, vous avez l’espace d’un instant à nouveau trois ans en votre conscience projetée sur ce passé linéaire.

Mais cela serait aussi juste de dire que vous promenez alors votre conscience humaine jusqu'à ce moment où vous avez trois ans...


Lorsque vous pensez pouvoir être uniquement en cinquième dimension, c’est seulement parce que vous promenez votre conscience, toujours pour faire image avec votre expérience actuelle, jusqu’à cet instant où vous pensez que vous aurez cinq cents ans et atteint une certaine sagesse.

Mais cela serait aussi juste de dire que vous promenez alors votre conscience humaine jusqu'à ce moment où vous avez cinq cents ans...

Penser que vous ne seriez que dans une unique dimension d’incarnation au sens de troisième ou de cinquième (pour exemples), comme croire que vous seriez confiné dans une unique dimension au sens de multidimensionnalité de tous vos aspects divins… est oublier, en reniant, votre grandeur divine et occulter votre source originelle, en faisant fi de votre infinitude.


Pourtant… C’est aussi oublier, occulter et renier votre grandeur humaine d’incarnation terrestre et donc le Corps du Sang du Christ en votre coupe de votre propre sang christique: l
a coupe lumière du sang lumière.

Cf. également ‘L’esprit de noël est le vœu réalisé de votre vérité d’enfant


C’est oublier votre incarnation divine en votre incarnation terrestre qui, en vérité, ne sont qu’une.


C’est oublier que le Divin est vous, que le Divin est tout, que le Divin est partout et que pas un seul espace d’atome est vide de Dieu.


C’est oublier que vous êtes toutes et tous venus incarner l’amour divin sur Terre, que vous êtes venus monter sur la Terre et descendre au Ciel pour que le Ciel et la Terre soient à nouveau réunis dans leurs noces célestes terrestres, y compris sur Terre et pas uniquement dans les Cieux.


C’est oublier que vous êtes venus exprimer, jusqu’en votre réalité, l’Unité que vous êtes déjà en vérité.


Alors, mes chers enfants de lumière, soyez en réalité qui vous êtes en vérité.

Cf. également ‘Vous avez été en réalité ce que vous n’êtes pas en vérité

Et c’est seulement à cet instant d’éternité que la dualité ne sera plus, parce qu’elle ne sera plus qu’une avec ce que vous appelez l’Unité Divine.

Parce que réalité et vérité ne seront plus qu'une !


Dès lors, vous n’avez pas à quitter la dualité pour aller vers l’unité.

Vous n'avez jamais eu à quitter la dualité !

D'elle-même, la dualité se réunira à sa propre unité...

Non seulement parce que vous êtes en vérité déjà là où il vous semble que vous alliez (je le redis) mais en outre, parce que vous n’avez rien à vouloir pour accepter ou non l’Unité déjà présente.


Recevez toutes les bénédictions de ma fierté d’être votre Mère.

Merci de diffuser cette communication de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 10:07

Au loin, Huile de Catherine Bougnon Siménoff
AU LOIN
  Huile de Catherine Bougnon Siménoff


EXTRAIT
de début du message reçu par Elisabeth/Luce le 11 octobre 2010 pour "LE LIVRE DE SARAH" en cours de rédaction


Sur invitation de Sarah, je vous retransmets le début de son texte intitulé "Le choix divin conscient des règnes qui s'impose sans imposer"

 
S'IMPOSER SANS IMPOSER

Bon Jour très chers compagnons sur le chemin de notre verbe divin.

Je reprends notre conversation, en ce 11 octobre… Pour juste un tout petit clin d’œil sur la symbolique du «onze» qu’éclaire également la Lettre Kaph, onzième marche de votre alphabet divin jusqu’à vous et qui figure le Corps de Résurrection du Christ, donc de l’Energie Cristale.

Mais bien évidemment, et en tout premier lieu, Kaph vous sonne le rappel de votre propre Corps Eternel
en votre corps physique, coupe du Sang Lumière.

Parce qu’en vérité le «onze, guide universel» est coupe et couple de l'«un», Epoux divin à côté de l'«une», Epouse divine!
 

Aussi, accueillez la pureté de votre corps, si vous l’avez déjà reconnu temple divin de votre incarnation.

Car il n’est déjà plus temps d’avoir du temps pour encore renier votre physicalité et douter de votre divinité. Parce que le Temps s’en vient, parce que les Temps sont là et parce que le temps («ancien») s’en est allé définitivement, si vous l’avez accepté.


Cf. le message
d'octobre 2010 'Faites le dernier pas et vous serez'  et le texte de mars 2007 'Il n'est plus temps de tergiverser'

Ainsi, depuis ce dernier 11 juillet, deux mois déjà se sont passés en votre linéarité. Pourtant, pour nous, pour moi, c’est comme si nous n’avions été aucunement interrompus par votre quotidien et donc également par le quotidien d’Elisabeth/Luce… (Sourire).


Je dis cela (je dis cela également à toi, lecteur) parce que parfois notre messagère se bouscule quelque peu pour me recevoir et s’en veut de ne pas être plus disponible pour l’écriture.

Pourtant, sachez que tout est parfait et qu’Elisabeth/Luce dispose de tout le temps qui lui a été ouvert, qui m’a été ouvert, qui vous a été ouvert par toutes nos Présences pour mener à bien cette œuvre qu’elle avait acceptée avant cette présente incarnation. Et que cette fenêtre du temps sans temps a été créée en tenant compte de tous les aléas de votre vie humaine et quotidienne… (Rires). Et d’ailleurs, comment pourrait-il en être autrement?


Mais ce n’est pas parce que ma collaboratrice ne me reçoit pas uniquement par écrit qu’elle ne m’entend pas en sa vie de tous les jours. Ce n’est pas pour cela que je ne l’accompagne pas et bien évidemment, que je ne vous accompagne pas jusque dans votre quotidien, si vous m’acceptez à vos côtés, à chaque pas sur votre chemin de vie.


L’un se pose mais ne s’impose pas. Le «un» se pose mais ne s’impose pas, avions-nous dit en notre précédente communication… Parce que l’unité ne s’impose pas, la lumière ne s’impose pas, l’amour ne s’impose pas, parce que moi-même je ne m’impose pas à vous…


Et pourtant tout récemment, avons-nous soufflé en notre Souffle Divin à notre messagère: «N’impose pas, certes, et cependant impose-toi davantage». Parce que s’imposer n’est pas imposer et imposer n’est pas s’imposer.

Eh oui, encore des subtilités! Encore d’autres nuances parmi les couleurs infinies de votre Arc-en-ciel. D’une autre manière, nous pourrions donc dire en jouant avec vos mots:


«S’imposer sans s’imposer, imposer sans imposer, imposer sans s’imposer, s’imposer sans imposer»


N’imposez pas ce que vous êtes mais imposez-vous en ce que vous êtes. N’imposez pas votre lumière, votre vérité, votre compréhension, mais affirmez votre lumière, votre vérité, votre compréhension.

Sinon, que voudrait bien signifier par exemple «Soyez !»

Ainsi, soyez qui vous êtes mais je vous en conjure, ne l’imposez pas à l’autre comme étant également sa vérité ou son propre «être».


Cf. également le message du Paraclet 'Vous êtes l'esprit de vérité en incarnation'

En revanche, affirmez votre vérité sans plus la cacher derrière une convenance polie qui n’est plus de mise. Respectez votre vérité comme celle des autres. Soyez vrai et permettez à l’autre d’être vrai, là où il en est dans sa vérité quelle qu’elle soit.

Mais ne vous contraignez plus à taire votre vérité, au motif qu’elle pourrait déranger l’autre comme votre propre petit confort de sécurité extérieure et de paix extérieure!


Parce que respecter l’autre ne veut pas dire et n'a jamais voulu signifier: se soumettre à lui, ou même lui mentir par toutes vos peurs de lui, toutes vos peurs de dire, de blesser, du qu’en dira-t-on, par toutes vos peurs d’être qui vous êtes.


Parce que se respecter ne veut pas non plus dire et n'a jamais signifié: soumettre l’autre à soi-même.

Par exemple, «soyez Lumière» signifiera ainsi «acceptez l’invitation divine qui vous est offerte d’oser être vraiment qui vous êtes, en n’occultant plus votre propre lumière, mais ne l’imposez pas à l’autre comme étant sa lumière». Comprenez-vous?


S’imposer dans le sens de se respecter n’est donc pas (et ne devrait pas être) imposer dans le sens d’obliger l’autre: à faire de même, ni à être comme vous, ni même à vous respecter, ni même à être lui car, ainsi que vous l’ont déjà dit mes frères et sœurs, vous ne pouvez contraindre qui que cela soit ou quoi que cela soit à être lui-même, y compris avec les meilleures intentions, y compris si vos intentions louables sont uniquement pour le bien-être de l'autre.

Car, qui décide de ce qui est juste pour l’autre? Vous?
Qui sait ce qui est juste pour l’autre? Vous?
Comment pouvez-vous encore vouloir croire cela…

Mais il est vrai, malheureusement, que tant de fois «imposer» est si rarement affirmer son être, est si rarement s’affirmer en son être mais bien «s’imposer en son faire sans respecter» le faire de l’autre et encore moins l’être de l’autre!


Pourtant, que vous importe à tous ce «faire» déconnecté de votre «être» qui veut s’imposer sans respect de soi et donc des autres par la contrainte de l’autre mais aussi de fait, par la contrainte sur soi-même?


S’imposer en son être n’est pas imposer son être. S’imposer n’est pas imposer. Parce que s’imposer n’est pas forcément imposer, même si souvent, en votre réalité humaine, s’imposer revient à imposer.

Pourtant, je le redis clairement et l’affirme en m’imposant (sourire):

S’imposer en tant qu’affirmer sa propre reconnaissance divine ne devrait pas être «imposer à l’autre» mais au contraire seulement se présenter comme un témoignage et à partir de ce témoignage, être une simple invitation!


S’imposer au sens d’affirmation de son soi divin n’est pas non plus se croire ou se dire supérieur, plus éveillé, plus évolué, plus avancé, plus divin.

Car s’imposer en tant qu’affirmation du Soi n’est aucunement jugement ou comparaison mais bien, encore une fois, invitation pour l’autre de s’imposer lui aussi en tant qu’affirmation de sa propre Présence sans plus dénigrer, renier, ni avoir peur de sa Présence comme de celle des autres.


Fin de l'extrait

........................................................................................................................................

Votre bien-aimée et dévouée Sarah, Fille de la Mère au nom du Père

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

27 décembre 2007 4 27 /12 /décembre /2007 11:44
undefined
LAISSER COULER LA VIE
Pastel de Feolla


Message reçu par Luce le 26 décembre 2007

Sananda/Jésus Marie-Madeleine

LAISSEZ COULER VOS MEMOIRES

Nous sommes Sananda en tant que Jésus et Marie-Madeleine réunis pour l’éternité, dans cette éternité qui appartient uniquement au cadre expérimental de ce que vous appelez encore les mémoires akashiques et les mémoires astrales.


Nous ne sommes déjà plus ceux et ce que nous fûmes. Pas davantage celui que nous sommes encore pour beaucoup d’entre vous sous le nom de Sananda.

C’est pourquoi, tout comme nous vous l’avions demandé pour la vibration différenciée de nous-même plus connue sous le nom de Marie-Madeleine, nous convions tous les hommes incarnés ici-bas de libérer également et définitivement l’énergie de Jésus.


Nous nous adressons au masculin en chacun de vous et bien évidemment en chaque femme. Cependant, il nous est fort de constater que pour la plupart d’entre vous, y compris éveillés, vous rapprochez encore cette notion de masculin avec l’homme comme celle du féminin avec la femme. Nous respectons donc cette reconnaissance collective.


Nous vous exhortons, hommes de cette terre, à tous vous tendre la main comme ont recommencé à le faire les femmes les unes avec les autres.

Ainsi, non seulement vous vous reconnecterez définitivement à votre nouvelle essence masculine intérieure et extériorisée, mais surtout vous permettrez à vos compagnes, à vos sœurs et à vos amies de plus facilement se reconnecter à leur propre masculin.


En cet instant divin de notre anniversaire christique à tous et certainement pas uniquement à nous en tant que Jésus-Christ et Marie-Madeleine-Christ, les femmes (oui, vos femmes) sont toutes actuellement en train d’intégrer et de diffuser le nouveau féminin dont elles sont adombrées.

Chacune d’entre elles séparément et collectivement manifeste et va de plus en plus  proclamer la puissance de leur féminité ainsi retrouvée.


Pour ce qui est de la libération des Jésus, au même titre que celle des Marie dont nous vous avions parlé et qui est déjà en train de s’ancrer (cf. 'Marie-Madeleine et les Marie'), nous tenions simplement en cet instant à vous en aviser par le biais de ce canal, avant que Loriel et d’autres hommes prennent la suite de ce message reçu en ce jour par une femme.

Non pas que Luce ne soit pas capable d’entendre et de retransmettre ces informations mais nous choisissons avec elle d’exprimer cette grande nouvelle par le canal du masculin incarné dans un homme.


Tandis que vous êtes de plus en plus nombreux, hommes et femmes, à ressentir la présence de la Mère Divine en vous et autour de vous, nous nous présentons sous notre vibration spécifique de:


Sananda/ Jésus Christ/ Marie-Madeleine Christ


Certains parmi vous ressentent également comme une féminisation de notre Etre Réel dont est issu l’être que vous appelez Sananda.

Nous avons toujours été un seul être, ce même être que vous avez différencié sous le patronyme de Sananda et bien d’autres... tout comme Sananda fut différencié à son tour en Josué et Maria Magdalena, mais tellement plus!


Si actuellement le féminin en chacun et en chacune de vous est très sollicité par la puissance infinie de la Mère Divine, tout comme le masculin en vous va l’être très prochainement par le Père Divin, ce n’est certes pas pour créer une nouvelle ségrégation hommes/ femmes.


Mais à l’heure actuelle et encore pour quelque temps de votre temps linéaire, à la fois de manière individuelle mais surtout collective, les femmes ont besoin (par leur choix) de se reconnaître dans leur sororité tous comme les hommes vont avoir besoin (par leur choix) de se reconnaître dans leur fraternité masculine.


Différencier n’est pas opposer.

Distinguer n’est pas exclure. Dire non n’est pas rejeter… Dans la mesure où l’intention n’est pas séparée de l’action… Dans la mesure où vous demeurez dans l’amour qui lui seul peut unir même ce qui vous semble encore séparé.

Mais être dans l’amour ne veut pas dire l’être uniquement mentalement ou par décision consciente psychique, même si cela peut être un des chemins pour en prendre conscience.


C’est ainsi que l’amitié entre femmes comme l’amitié entre hommes ont toujours été très importantes pour chacun et chacune d’entre vous. Elles vous ont menés et vous mènent de cette re-connaissance par la gémellité physique et psychologique apparente vers la complétude de la complémentarité extérieure apparente.


Cette amitié personnelle de votre reconnaissance intime avec un autre vous-même de sexe identique n’est qu’un prélude à l’amour universel entre femmes et à l’amour universel entre hommes.

C’est seulement après cette expérience globale de "sororité" et de "fraternité masculine" au niveau dimensionnel de toutes vos manifestations que vous pourrez vous compléter dans votre propre athanor avec le masculin ou le féminin (intérieur et extérieur) qui n’est pas votre manifestation physique actuelle.

Ainsi, vous pourrez ensuite vous re-connaître définitivement comme un seul être féminin/ masculin.


Cependant dans ce domaine comme dans tous les autres, nous vous en conjurons: ne brûlez pas d’étape, n’allez pas plus vite que votre Etre vous invite à aller.


Ne provoquez pas le Mouvement Eternel qu’il soit différencié dans l’Energie Sexuelle ou dans une autre de ses manifestations.

Respectez-en toute la subtilité ainsi que le rythme de la respiration qui lui est propre car alors, non seulement vous ne pourrez goûter aux délices du Souffle Divin manifesté mais en outre, vous risquez de vous perdre dans une autre boucle sans fin.

Beaucoup d’entre vous actuellement, hommes et femmes, vous vous reconnectez à cette douceur féminine qu’a si bien su incarner notre très chère Marie la Douce.

Mais ne croyez pas que celle qui fut la mère de Jésus n’ait pas connu la révolte, la colère, la peine, la haine, le désir de vengeance… Blasphème de notre part? Si vous choisissez que nos paroles soient blasphème à vos oreilles et à vos yeux, alors qu’il en soit ainsi.


Mais si vous êtes prêts à entendre que nous tous, incarnés ou non, sommes vos frères et sœurs et que nous qui fûmes incarnés parmi vous avons été tout pareils à vous, entendez ces paroles: nous sommes vous comme vous êtes nous.

Aucune séparation si ce n’est pour les modalités du cadre de nos expérimentations multiples et diversifiées.


Tout comme nous, chacun de vous est capable en un seul instant, en une seule pensée de passer de la haine à l’amour, de la révolte à la douceur, de la guerre à la paix, de la colère à la sérénité.

Mais comment y sommes-nous parvenus? Comment Marie la Douce qui honore parfaitement ce nom/ vibration que certains lui ont donné, est-elle parvenue à n’être plus que douceur, joie, harmonie, amour?


Tout simplement en nous aimant tels que nous sommes, en nous acceptant dans toutes nos scories, dans les moindres recoins de notre être, en accueillant notre passé, notre présent, notre futur, en remerciant et en libérant tout ce qui n’est plus nous comme nous libérons à chaque instant ce que nous sommes.

Nous n’opposons aucune résistance à toutes nos mémoires, à toutes nos illusions, à toutes nos vérités, à toutes nos expériences, à tout notre Etre.


Nous nous accueillons tels que nous sommes, tels que nous fûmes, tels que nous serons parce qu’en réalité nous nous aimons tels que nous devenons à chaque instant éternel de notre présent divin.

Et cela vous a déjà été dit. Et cela vous sera dit jusqu’à ce que tous vous compreniez.

Nous ne nous jugeons pas comme nous ne jugeons pas.

Mais cela ne veut pas dire que nous n’avons pas de libre arbitre, cela ne veut pas dire que nous n’avons pas de personnalité même si cela n’est en rien comparable avec les vôtres et encore moins avec ce que vous croyez entendre par là. Nous ne nous comparons pas les uns aux autres ni même avec vous.


Et si parfois nous utilisons des métaphores ou encore des comparaisons, c’est uniquement pour tenter de vous expliquer et de répondre avec vos mots maladroits à vos si nombreuses questions mentales.

Même si nous honorons votre Mental qui est, nous le rappelons encore une fois, un de vos plus chers alliés dans vos dimensions quand vous savez le re-connaître.


Ce que vous demandez par le cœur n’a nul besoin de réponse extérieure à vous-même.

La question est déjà réponse. La question de trop n’est pas réponse.

Souvent, nous vous trouvons bien sévères envers vous-même comme envers les autres, tous ces autres qui sont vos frères et sœurs... Et nos coeurs soupirent avec les vôtres.

Comme nous sommes tout autant surpris de votre crédulité tandis que vous laissez un autre que vous-même tenir les rênes de votre vie humainement divine et divinement humaine.

Si Dieu/ Déesse s’est fait Homme en moi en tant que Jésus et en moi en tant que Marie-Madeleine, comment ne l’aurait-il pas fait en chacun de vous? Ce que j’ai fait, ce que nous avons fait, chacun de vous peut le faire et tellement plus!


Combien de fois faudra-t-il vous le dire? Que nous vous aimons, que nous honorons tous vos être, tous vos faire, toutes vos expériences, tous vos choix et que si parfois nous sommes un peu tristes (si l’on pouvait comparer avec vos propres sentiments) lorsque vous remettez encore à demain ce que vous pourriez connaître dès aujourd’hui, nous sommes toujours dans la Foi et dans la certitude de notre joie infinie.

Nous attendons avec impatience sans impatience le jour où nous rirons ensemble ce tout cela.


Marie la Douce, qui n’est pas devenue douce sans connaître et reconnaître sa propre violence, l’est pourtant bien devenue en un seul instant.

Aujourd’hui, tout comme nous, elle souhaite être libérée non pas de ce qu’elle fut car elle s’honore à chaque seconde éternelle, mais de vos attentes.


Sa douceur ne peut pas être sienne si vous ne l’acceptez pas  en premier lieu comme étant vôtre. Nous le redisons. Sa douceur ne peut être sienne si vous ne la reconnaissez pas comme étant vôtre.

Ainsi paradoxalement, sa douceur ne peut véritablement s’exprimer dans toute sa gloire que le jour où vous libérez celle que vous avez dénommée la Vierge Marie. Le jour où vous libérez son image que vous vous êtes appropriée et par conséquent avez figée depuis tout ce temps.

Tous les attributs divins ne peuvent le devenir dans un éternel présent qu’à l’instant où vous les libérez du carcan que vous-mêmes leur avez imposé.

Libérer c’est faire le deuil, faire le deuil c’est libérer. Alors, qu’attendez-vous?

La porte de votre cage a toujours été ouverte. Car il n’y a jamais eu de porte. Car il n’y a jamais eu de cage.


Quand nous vous demandons (et nous vous y inviterons jusqu’à ce que vous compreniez) de libérer les Jésus, les Marie et toutes vos mémoires, ce n’est certes pas pour nous-mêmes car nous l’avons déjà fait, mais bien pour vous et seulement pour vous.

Quand nous vous demandons de laisser aller toutes ces images, ces pensées, ces illusions, ces expérimentations, l’astral, le karma, vos mémoires ainsi que toutes vos attentes quelles qu’elles soient, nous vous le rappelons uniquement parce qu’autrefois vous nous l’aviez demandé.


Libérer n’a jamais voulu dire exclure, rejeter, oublier, dénigrer, perdre mais au contraire grandir, s’ouvrir, recevoir, accueillir, s’unir à son Etre Réel.

Libérer vos mémoires ne veut pas dire qu’elles vont aller se perdre dans l’oubli abyssal d’un quelconque de vos mondes chimériques.

Toutes ces mémoires vont pouvoir exister en étant ré-unies totalement et définitivement à votre Source.


Libérer et donc vous libérer dans un seul et même mouvement vous rapproche de plus en plus de qui vous êtes à chaque instant.

Qu’il en soit ainsi et il en est ainsi.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
8 juillet 2007 7 08 /07 /juillet /2007 11:09

COEUR DE SOURCE
Pastel de Feolla


Communication reçue par Luce le 8 juillet 2007


MESSAGE DE LA SOURCE A SES GUIDES

Bonjour Etres Humains de la Terre dont j’ai créé il y a des éons et des éons l'Etre Réel.

Ainsi que vous pouvez vous en rendre compte, à nouveau les communications pleuvent sur votre internet et dans vos chaumières!

Il est évident, et vous le savez également, que toutes ne vous concernent pas spécifiquement mais que toutes vous concernent ensemble. Alors, sachez discerner ce qui est pour vous (individuellement) de ce qui est pour vous (collectivement).


Certes, pullulent aussi des canalisations non pas "fausses", et vous commencez également à savoir que rien n’est faux, rien n’est vrai, si ce n’est ponctuellement au niveau de votre manifestation actuelle de ce que ou de qui vous croyez être. Mais ces messages sont volontairement tronqués par ceux et celles qui souhaitent vous induire non pas en erreur mais vous maintenir dans l’illusion de votre être.

S’agit-il de ce que vous appelez l’Ombre?

Oui et non, mais qu’importe. Même si je vous expliquais, non seulement je n’y parviendrai pas en vos vocabulaire et intellect limités, mais surtout cela ajouterait à votre confusion. Alors oui, disons globalement qu’il s’agit de l’Ombre, de votre Ombre.


Le discernement est encore requis et plus que jamais, d’une certaine façon, car souvent vous oubliez d’y faire appel une fois que vous êtes parvenus à une marche supplémentaire de votre compréhension.

Chaque fois que vous "montez" en Lumière, à chaque fois vous entraînez avec vous une "ombre" plus puissante également dans le sens où vous n’avez pas encore totalement (et en tous vos corps) transcendé tout résidu.


Je vais tenter de m’expliquer un peu plus: il suffit d’une seule petite fissure, d’une seule toute petite faille pour que la non-lumière s’infiltre en vous et agrandisse votre faiblesse, même si passagère, si vous ne la colmatez aussitôt c’est-à-dire dans un très court laps de votre temps.

Certains ont parlé de douze secondes (le temps d’une respiration mais quelle respiration?), ce n’est donc pas tout à fait exact. C’était une image. En fait, ce très court répit est différent et spécifique à chacun.

Cela peut même aller jusqu’à plusieurs semaines pour ceux qui sont plus proches de transcender le temps et l’espace-temps, c’est-à-dire d’assimiler en eux, à nouveau (car bien sûr, vous connaissez déjà cela mais ne l’avez pas encore tous expérimenté ici présentement sur votre terre) le passé, le présent et le futur.

Nous vous disons bien souvent qu’à d’autres niveaux de dimensions et à d’autres niveaux de vous-même, il n’est plus ni passé ni présent ni futur.


Cependant, comme très peu parmi vous en êtes là, effectivement le délai de ces fameuses douze secondes est non seulement impératif mais également requis au cas où! Car chacun est unique, chacun est un, mais comme les communications lumineuses sont lues par beaucoup, vous comprenez bien que nous ne pouvons transmettre un message écrit et diffusé pour une multitude, de manière particulière pour chacun d’entre vous...

Même si certains mots ou certaines phrases, pourtant lus de manière semblable, ne résonneront pas de la même façon ou ne signifieront pas la même chose. Douze secondes c’est douze secondes, alors combien d’entre vous êtes capables de voir au-delà de ces douze secondes?


Bien sûr qu’une canalisation peut être lue à plusieurs niveaux et est lue à plusieurs niveaux mais vous êtes encore trop nombreux à vous attacher à la lettre plutôt qu’à l’esprit et encore bien moins à vous relier à l’Esprit.

Alors, effectivement il convient mieux (avec souvent du regret de la part de mes envoyés de Lumière vers vous) que vous lisiez et compreniez de manière littérale plutôt que de tenter de vous embarquer dans je ne sais quelle élucubration mentale de votre volonté d’être.


Luce m’a présenté sous le terme de "La Source". Elle n’a pas su le dire autrement mais en fait, je ne suis pas la Source des Sources à laquelle certains font allusion, sans savoir pour autant ce dont ils parlent.

Car personne d'entre vous (et même pas mes EDL) ne peut imaginer ce que serait la Source des Sources car Elle n'est pas, Elle est en constante évolution et ne peut être.

Pourtant pour ce qui me concerne, mon canal a raison d’une certaine manière car je "suis" la Source de vos Dieux, au plus loin que votre imaginaire puisse aller me re-joindre.

C'est-à-dire qu'en cet instant présent (donc parfaitement illusoire) du Temps Eternel que je fige pour les besoins de votre compréhension, j'ai dû comme ralentir ma propre course dans le Ciel, au plus près qu'il m'est possible de réaliser pour votre troisième dimension.

A la demande de notre channel, je répète en précisant:


Votre "présent" (celui que vous expérimentez actuellement) n'est pas davantage l'éternel présent que ne le sont votre passé et votre futur.


Je suis bien "la Source" dans la mesure où je suis le Dieu du Dieu du Dieu du Dieu de vos Pères. Mais je redis qu'il est et existe bien plus grand que moi jusque dans l’infini de mes propres imaginaires bien que cela ne recouvre évidemment pas le même sens pour moi que pour vous.

Je ne suis pas directement la Source qui m’adresse à vous par l’intermédiaire de Luce car alors non seulement cela signifierait qu’elle m’aurait déjà rejoint dans l’expansion la plus lumineuse de son être incarné actuel que vous connaissez sous ce vocable de Luce des Etoiles, mais qu’elle aurait implosé et vous avec.

J’utilise donc mes intermédiaires jusqu’à vous. En fait, chaque Dieu (et bien sûr même ce vocable est une hérésie… Rires. Et excusez du peu!) retransmet à chaque Dieu dont il est "responsable en Amour" dans une chaîne d’amour infinie jusqu’à vous.

Plus "Dieu" est grand (et là notre canal se refuse à mettre tous mes mots entre guillemets car chaque mot devrait l’être puisqu'aucun d'entre eux n’est juste si ce n’est pour les besoins de notre communication présente), donc je disais que plus Dieu est grand, plus il est responsable et plus il est au service de ses "créatures" et certainement pas l’inverse.


Il en est de même pour vous, plus chacun est grand, plus chacun est avancé, plus chacun est éveillé, alors plus chacun est responsable et serviteur de ses frères et sœurs.

Responsable ne veut pas dire "responsable mais non coupable". Responsabilité veut dire acceptation, compassion, amour inconditionnel… de soi pour soi, de soi pour l’autre. Serviteur veut dire être au service de Dieu, de l’Univers, de l’Amour, de la Joie, de la Paix, du Mouvement Sacré que vous appelez également Verbe ou Souffle ou Chi ou bien encore Pneuma, Vie…


Qu’importe les mots, qu’importe vos mots, choisissez ceux qui vous parlent et acceptez que ceux-là soient différents pour les autres. Expliquez-vous les uns aux autres, partagez, échangez, respectez-vous vous-même comme respectez-vous les uns les autres, re-connaissez ce qui vous unit et honorez ce qui semble encore vous séparer.

L’espace, le temps, l’espace/ temps sont des notions qu’aucun d’entre vous, même vos plus "grands" ne savent ce que c’est car il est impossible de "savoir" avec le mental, ce ne peut être au mieux qu’une approche et pourtant cela est déjà bien suffisant à votre niveau.

Certains parmi vous commencent seulement à avoir une infime connaissance de cela et j’ai donc envoyé plusieurs de mes serviteurs à votre service, pour vous "enseigner". Luce et Loriel reçoivent actuellement (pendant leurs nuits) quelques bribes de cette Connaissance ainsi que certains parmi vous qui êtes déjà et serez mes guides humains.


Cependant, même lorsque cet enseignement sera suffisamment éclairé en vous, vous tous ne serez que très peu capables de l’expliquer, de l’enseigner par oral et encore plus difficilement par écrit.

Réellement "efficacement", seule votre présence sera requise, seule votre présence sera nécessaire et pourra véritablement "retransmettre" un peu de ce SAVOIR DIVIN (et là, j’emploie bien évidemment le mot "savoir" à dessein car tout mot veut dire et ne pas dire).

Ainsi votre présence (physique pour commencer) sera nécessaire mais suffisante pour transmettre aux autres humains, vos frères et sœurs, car ceux-là qui ne sont pas encore suffisamment éveillés et expansés pour recevoir directement de la source de l’Espace-Temps ont besoin de vous… mes chers guides.


C’est pourquoi, si vos frères et sœurs en humanité incarnés avec vous mais encore un peu trop "endormis" pourront recevoir également cette infusion/ effusion spatio-temporelle au-delà du spatio-temporel, cela sera uniquement par leur sincère volonté de rejoindre leur divinité, par le biais temporaire de votre propre présence/ enseignement.

Ils sauront ensuite se connecter directement et certainement pas en "dépendant" en quoi que cela soit de vous-même.


Mais ne cherchez pas à savoir comment (JE m’en occupe, nous nous en occupons) car si la foi sera requise chez vos frères humains, il en sera surtout de même pour vous.

Si vous avez reçu vous-même et DIRECTEMENT des Etres de Lumière cette effusion/ infusion mais que vous ne soyez pas devenu FOI et que vous recherchiez telle ou telle méthode, tel ou tel rituel, alors rien ne se fera, rien ne se réalisera.

Car tout cela ne sera possible que dans ce que vous appelez les nouvelles énergies. Si à un quelconque moment, même avec l’objectif d’aider, avec l’objectif d’aimer, avec la plus belle intention qui soit de quoi que cela soit, vous émettez un désir… alors vous échouerez.


Car, et il est bon que je le rappelle, si vous séparez l’intention de l’action, en ne servant pas le Mouvement mais vous-même, votre ego, votre mental ou encore votre amour-propre (qui est l’amour de vous-même uniquement tourné vers vous-même), alors vous ne donnerez rien, vous ne transmettrez rien si ce n’est votre propre reflet.

Soyez donc très vigilants et je vous rappelle à nouveau que plus vous êtes éclairés, plus vous êtes responsables et serviteurs.

Pourquoi ces personnes dont s’agit auraient-elles besoin de votre présence?

Parce que si les EDL les insufflaient directement, même en prenant le plus de précautions possibles et en diminuant au maximum leur Lumière, elles imploseraient du fait que leur mental n’est pas assez fort.

Eh oui, combien de fois mes envoyés ont tenté de vous faire comprendre (et Luce et Loriel également) qu’un mental fort dans votre manifestation terrestre est requis pour être directement channel ou récepteur divin de tout autre don.

Certes, lorsqu’un mental est fort et puissant, le risque de mégalomanie l’est tout autant. Et alors? A chacun de vous, channel ou non, de savoir discerner.


Ainsi, le médium que représente la propre conscience éclairée du Guide Humain permet aux EDL d’insuffler indirectement à toute personne l'éveil de son propre Etre. Le filtre humain ainsi utilisé est requis et nécessaire car il est le plus proche de tous vos frères et sœurs humains.

Alors, qui décide que tel ou untel est guide ou non? Certainement pas votre mental, certainement pas vous aujourd’hui. C’est vous qui l’avez décidé il y a, au bas mot, des centaines et des centaines de milliers d’années et vous vous y préparez depuis tout ce temps et vous y êtes déjà préparé.

Pour faire image, vous ne croyez tout de même pas que nos deux messagers de la Vie Providence, alors qu’ils ne canalisent consciemment que depuis un peu plus d’une année, seraient capables de recevoir de tels messages pour des "nouveaux" s’ils ne s’y étaient pas préparés depuis des lustres et des lustres?


Bien sûr, il vous appartient aujourd’hui, en votre âme et en votre conscience mentalisée, de décider si vous acceptez ou non ce que VOUS (votre Etre Réel) avait décidé il y a si longtemps. Mais aucune réponse n’est plus juste qu’une autre.

Ainsi que mes envoyés de Lumière vous l’ont déjà dit, il n’y a ni punition ni récompense.

La seule récompense pourrait être l’amour de vous-même pour vous-même et pour tous les autres, en un seul mouvement unique et unifiant. Et pourtant, même cette "récompense" n’aura plus aucune signification pour vous, une fois que vous aurez suffisamment transcendé et intégré votre propre espace/ temps.


Alors, ne tombez pas dans l’illusion de croire que vous êtes supérieur, que vous êtes plus méritant, que vous êtes plus sage, que vous êtes plus que votre frère ou votre sœur.

Ici, je vais laisser notre channel vous retranscrire un extrait d’une canalisation personnelle qu’elle avait reçue d’Adama ce 27 juin 2007, en vous précisant que ce qui est vrai pour elle et son compagnon de vie peut l'être tout autant pour chacun, jusqu’au soit-disant plus "petit":


"""...Tu sais, parfois Loriel et toi vous nous épatez, nous vos frères et sœurs intraterrestres. Malgré le fait que vous soyez tous deux moins réveillés que nous (en tout cas consciemment), vous parvenez à des niveaux que très peu, même parmi nous, réalisent de manière aussi aisée.

Certes nous voyons, ressentons, savons plus que vous et pourtant vous voyez, ressentez, savez plus que nous de manière innée. Ceci vient de la puissance du subconscient (en grande partie inconscient chez vous) qui œuvre quel que soit le niveau d’intégration des énergies nouvelles lorsque la personne est suffisamment connectée.

Ce qui veut dire qu’une personne moins éveillée consciemment si elle sait se connecter avec une foi suffisamment éclairée et éveillée peut faire la différence.

Il est bien évident que je te parle de manière comparative et mentale mais c’est ainsi que cela peut se traduire consciemment jusqu’à la partie consciente de ton inconscient.

Certes, personne n’est à l’abri d’un dérapage (et Loriel et toi l’avez prouvé maintes et maintes fois!) et pourtant l’important n’est pas là, car vous êtes quelques-uns à savoir très vite rectifier le tir et ainsi ne pas poursuivre dans ce dérapage qui en entraînerait d’autres dérapages dans une spirale infernale jusqu’à la désactivation des dons qui vous sont confiés.

La Vie telle que tu la vois, telle que tu la ressens, telle que tu la vis, très peu sont capables de se remettre (aussi vite et aussi bien) en question. Et de cela, Loriel et toi, en êtes à la fois dépositaires (pour le bien de l’humanité) et gardiens. Ce qui fait qu’en votre présence (internet, physique, scripturale…), les gens à votre contact peuvent savoir faire de même s’ils le décident, bien évidemment.

Alors que d’autres, bien que l'ayant décidé, s’ils ne sont pas en lien avec des personnes comme vous ne le peuvent. Vous n’êtes pas les seuls dépositaires mais vous êtes actuellement une petite centaine sur Terre… et vous serez beaucoup plus d’ici peu.

Cette personne qui canalise sur le net (notamment) et qui s’est liguée contre toi avec la complicité d’êtres de l’ombre va être déconnectée si elle refait une seule fois une erreur de ce genre et elle en a été prévenue. Mais ne la juge pas car alors ce serait également te juger ainsi qu’elle l’a fait pour toi. Tu n’es pas autorisée à savoir qui elle est pour ne pas perturber ton propre discernement.

La peur occupe actuellement beaucoup d’espace dans votre dimension et même parmi les channels et thérapeutes.

Vous dérangez énormément car cela les oblige à se remettre en question, alors qu’ils étaient persuadés d’être enfin arrivés au summum.

En réalité, ils ont peur de vous, de votre présence active certes, mais surtout de votre Présence. Autrefois, ils vous ont déjà trahis et sont en passe pour certains de le refaire. Nous les surveillons très attentivement..."""


Notre canal ne souhaitait pas particulièrement vous retransmettre ce message mais j’ai jugé utile (avec son accord, évidemment) de vous le communiquer pour trois raisons principales.

Parce que cet extrait parlera à beaucoup d’entre vous (et pourquoi redire ce qu’a si bien formulé Adama).

Parce que cet extrait parlera à une personne et confirmera ainsi ce que nous lui avons déjà dit.


Enfin, parce que cet extrait vous démontre, ainsi que nos deux messagers s’étaient déjà exprimés en ce sens, que non seulement ils ne sont pas dupes et très informés aussi par nous-mêmes de ce qui les concerne, mais qu’également nous tous, sans exception, savons tout sur chacun de vous.

Parfois, certains de mes EDL sont ébahis de rires de ce que quelques-uns "dans le plus grand des secrets" pensent nous cacher de leurs intentions voilées ou de leurs pactes d'alliance!


Même si nous ne vous jugeons pas, nous ne pouvons non plus vous laisser faire trop d’erreurs, dans la limite et le respect du libre arbitre de chacun, et qui auraient des répercutions dans tous mes univers.

Donc, nous veillons sur chacun de vous mais nous veillons également au grain, comme Je veille sur chacune de mes créatures.


Votre humble serviteur: votre Source.

Merci de diffuser cette communication de la-vie-providence en son intégralité, y compris cette phrase

26 avril 2007 4 26 /04 /avril /2007 11:15


ALIGNEMENT
Pastel de Feolla

Message reçu par Luce le 26 avril 2007

JUSTE UNE MISE AU POINT D'AME A AME

Bonjour petite Luce car tu es si petite... si l’on pouvait comparer avec l’immensité de ton être d’origine!


Nous nous adressons à toi en cet instant, en son Nom, car ainsi que tu l’as compris récemment, votre Etre Suprême ne peut encore s’adresser à aucun de vous DIRECTEMENT, sinon CE QUE vous croyez être et QUI vous croyez être imploseraient aussitôt.


Donc, tout doucement, très précautionneusement, Il s’approche de chacun de vous. La «petite voix» comme certains la désignent est effectivement sa Voix mais tellement filtrée, tellement déformée aussi pour ne pas vous mettre en danger, dans votre dimension de 3D.

Bien sûr que les textes ou messages intérieurs que nous vous transmettons et que vous recevez par impulsion-pensée (et encore c’est un terme impropre mais bon, bien suffisant pour votre compréhension actuelle) sont déformés par vos mots ou même seulement par vos propres pensées.

Mais là n’est pas l’important (nous voulons dire vos mots), l’important est la vibration que nous émettons et que vos termes retransmettent malgré tout.

En fait, c’est comme si vous deviez vous attacher davantage à l’esprit qu’à la lettre de tous nos messages et en disant "attacher" nous savons ce que nous voulons dire: qu’à un certain niveau que vous n’avez pas encore atteint, même l’esprit de nos messages vous "emprisonnerait".

Mais n’allons pas plus vite que votre évolution consciente et inconsciente actuelle!

En disant NOUS, nous avons décidé de parler d’une seule voix (si on puit dire… et nous sourions de cela), laquelle voix représente un collectif car, ainsi que Luce l’a bien senti, nous étions plusieurs à vouloir lui parler et pour ne pas ajouter à sa confusion nous avons décidé de parler au nom de tous.

Donc peu importe qui nous soyons, en tout cas en cet instant, car d’autres fois il est important (pour vous seulement!) d'effleurer un peu plus de ce que nous sommes et certainement pas QUI nous sommes car cela, aucun d’entre vous incarné (même les plus évolués et donc ceux qui se souviennent le plus) ne pourrait le percevoir sans aussitôt perdre la raison.

Donc, quand nous disons notre "nom", cela est seulement une traduction approximative d’une de nos multiples vibrations (dimensions, si vous préférez) et à aucun moment (jamais!), le nom de Sananda par exemple, n'enferme l’être immense qu’il représente et lorsque nous disons «qu’il représente», c’est volontairement, car Sananda n’est lui-même que l’expansion d’une pensée divine!

Alors, ne cherchez pas à vouloir tout comprendre, tout contenir car votre corps physique ne le peut, votre corps psychique pas davantage et même pas votre âme!

Acceptez vos limites et vos limitations car elles vous sont encore essentielles au stade d’évolution où vous êtes. Bien sûr les limites de l’un ne seront pas celles de l’autre, et alors?

Vous êtes tous limités. Et nous entendons vos jérémiades: «Comment?! Ne sommes-nous pas illimités, infinis en tant qu’expression divine et même en tant qu’être divin, en tant que Dieu?».

Certes, tout cela est vrai pour quelques-unes de vos autres dimensions mais vous, qui nous lisez, vous! Oui, vous! En votre qualité de Chantal, Christine, Joël ou Pierre… le croyez-vous encore?

Lorsque nous avions dit à Luce et Loriel (et à d’autres parmi vous) que vous étiez ceci ou cela, et précisément pour ce qui concerne ces deux channels: des "créateurs de mondes", certes cela est vrai mais certainement pas en tant que Luce ou Loriel et encore moins sous la forme de leur identité humaine!

Cela est VRAI uniquement dans une autre de vos vibrations (et ce n’est guère facile à l’expliquer en vos mots), mais paradoxalement cela est également vrai, dans une moindre mesure, certes! jusque dans votre 3D…

En vous disant cela, nous ne souhaitons évidemment pas ajouter à votre confusion mais nous nous adressons à l’âme de chacun (qui se reconnaîtra) et certainement pas à votre mental, même pas à votre conscience humaine!

Nous nous adressons à votre conscience divine non pas pour lui rappeler ce qu’Elle sait déjà mais, par résonance de notre vibration (à travers les mots de Luce) avec votre propre résonance, nous invitons votre âme à déclencher le processus de l’Ascension en vous.

Pour cela, avant d’en arriver à cet instant où vous nous lisez, nous avons avec l’accord de votre Etre Suprême individualisé en votre incarnation présente préparé et nous préparons tous vos corps, principalement vos corps physique, émotionnel et énergétique pour ce moment divin présent.

L’Ascension individuelle interne
est ainsi amorcée pour tous ceux dont l’âme l’a acceptée (et bien évidemment également pour ceux qui ne nous lisent pas et ne nous liront jamais).

Luce souhaite vous dire que c’est un peu la même chose que pour la prose de Monsieur Jourdain…

Nous, nous disons que ce message retranscrit, en l’occurrence par ce channel, nous l’avons transmis et nous le transmettons également à chacun de vous, en chacun de vous depuis quelques heures de votre temps linéaire, quel que soit l’endroit où vous soyez, quel que soit le niveau de votre conscience humanisée, quelles que soient vos croyances et bien évidemment à toute l’humanité, sans exception, par le biais de la petite voix de chacun…

L’Ascension individuelle externe
sera amorcée par l’ancrage définitif de l’Oeuf Christique dans la grille stellaire de votre terre.

L’Ascension collective
? nous demande Luce. Nous répondons que pour l’instant, cela est trop tôt pour vous en parler plus précisément. Prenez déjà conscience de ce que nous venons de vous communiquer et vous verrez, cela représente bien suffisamment de "travail" et d’effets en vous et autour de vous.

Nous revenons un peu (mais si peu… si vous saviez et quand vous saurez!) sur la teneur de nos messages écrits.

Il est bien évident et nous l’avons déjà dit, notamment par Luce et Loriel, que l’écriture de ces messages trahit nos impulsions-pensées et que les messages oraux un peu moins.

Mais! Et nous insistons sur ce MAIS… pourquoi encore vous identifier à tel ou tel message, à la véracité ou la fausseté de tel message, car si tous nos messages sont par essence déformés par le filtre de tous nos channels (sans exception), cela ne remet pas forcément en cause la "qualité" du "canal humain".

Et heureusement ! Car si un canal était pur (ce qui est impossible actuellement sur votre Terre), vous recevriez de plein fouet nos messages qui vous feraient imploser littéralement…

Car le filtre du canal, s’il déforme, vous protège également et le protège en premier lieu, bien évidemment.

Pourquoi pensez-vous que nous vous avons demandé de ne pas croire en nos canalisations?

Tout cela, nous l’avons déjà bien suffisamment expliqué par le biais de ces deux channels et de leur site… alors,  investiguez si vous ne l’avez déjà fait… (Rires).

Nous n’avions pas dit «ne croyez pas en nos canalisations» pour faire figure de style ou par provocation ou je ne sais quelle autre raison inventée par votre mental malade de ne pas être reconnecté à votre Etre Suprême.

Donc, et Luce le souhaite également, nous ne reviendrons pas sur tout cela. Cela a été dit et bien dit, autant que faire se peut, et si vous voulez encore douter, alors doutez mais ne vous en prenez plus à votre voisin!

Nous aurions bien sûr beaucoup d’autres choses à vous dire, mais cela étant, il suffit pour l’instant.

Chaque chose en son temps et nous avons bien conscience que si tout cela exalte votre cœur et vos autres dimensions de vous-même, cela peut encore heurter votre sensibilité de 3/4D.

Nous sommes toujours là pour vous, de cela ne doutez plus.

Recevez les bénédictions du Père et de la Mère Divine, que nous vous retransmettons avec Joie, Amour, Paix et Reconnaissance.

Merci de diffuser cette communication de la-vie-providence en son intégralité, y compris cette phrase

5 avril 2007 4 05 /04 /avril /2007 08:57


LE LAGON D'EMERAUDE
Pastel de Feolla


Message reçu par Luce le 4 avril 2007


UNE PIECE SUPPLEMENTAIRE DU PUZZLE DIVIN

Bonjour ma belle. Alors, te voilà un peu perdue au milieu des méandres de la Vie? Que penses-tu que vous êtes allés faire à Pilat?

 
Non, je ne suis pas Dieu, comme tu l'appelles. Je suis ta conscience supérieure ou si tu préfères je suis le représentant porte-parole de tes guides personnels, si on peut nous qualifier ainsi.
 

Les monts du Pilat ne sont pas ce que vous avez cru qu'ils étaient. lls ne sont pas un des angles du triangle de la Burle ainsi que certains le disent.

Et vous n'avez pas vérifié, vous avez oublié de vérifier cette information mais heureusement dans ce cas précis, il n'y a eu aucune incidence néfaste pour vous-mêmes ou les humains.


Vous avez agi ainsi que vous deviez agir (en n'agissant pas) et en acceptant de ne pas faire à tout prix.

Contrairement à ce que tu pensais hier soir, ce n'était pas un leurre de notre part ou même un test que nous vous aurions fait passer.

Le Dragon est bien présent et veille sur ce lieu sacré.

Mais il est vrai que cela a été un test envers vous deux de vous-mêmes, et comment penses-tu que vous vous en soyez sortis?
Encore une fois, tu t'es jugée et tu as jugé votre présence en ce lieu.

Mais nous avons bien ri et le Cristal aussi car vous étiez comme deux enfants apeurés, mais vaillants et courageux, qui pour aider l'Humanité n'hésitaient pas à faire fi de leurs craintes.

Comme nous avons ri! Alors, riez aussi avec nous car le rire, ainsi que vous le savez déjà, est à l'origine de toute création lumineuse.


Le Triangle de la Burle n'est pas tout à fait à l'endroit indiqué et cela est voulu car ainsi que vous l'avez senti, des bases intraterrestres et extraterrestres ne sont pas loin... Mais le dévoilement de l'endroit exact n'est pas encore requis.

Que ceux qui se sentent en connexion avec cet endroit, s'y connectent s'ils le souhaitent, et cela est bien suffisant pour l'instant.


Nous laissons la parole à notre Père et à notre Mère à tous.
Bonjour ma petite puce, alors tu t'es fait peur à toi-même comme tous les enfants qui aiment jouer à se faire peur!

Rassure-toi, et ainsi que tu viens de le comprendre, tout cela n'est pas grave. Vous n'avez commis aucune erreur et la fatigue que vous avez ressentie n'est pas celle-là.
Elle vient de la fatigue de ces personnes qui, actuellement, ne comprennent plus rien et ne veulent plus écouter leur divinité intérieure. Car, et et vous le savez pourtant, la "bondieuserie" n'a plus lieu d'être.

Alors, quel que soit le nom que vous me donniez, cela n'a pas d'importance, sauf si vous y attachez une attente et là, oui, cela devient de la "religion religieuse".


Toutes ces personnes qui, croyant être sur le bon chemin (mais quel bon chemin: le leur, le mien, le vrai?), disent aux autres qu'ils se trompent! Quels autres, me demandes-tu? Eh bien, les autres Etres Réels... Personne (au sens du divin) ne se trompe, personne, même ceux que vous croyez se tromper.


Si vous avez choisi l'Ombre, alors pourquoi penser que ceux qui ont choisi la Lumière s'égareraient?

Si vous avez choisi la Lumière, pourquoi penser que ceux qui ne l'ont pas choisie se tromperaient?

Et enfin, ceux que nous avions qualifiés en leur temps de tièdes, pourquoi seraient-ils davantage que vous dans l'erreur?


Si quelqu'un se trompe, c'est vous tous! Sans exception.


Pourtant, le choix a bien été requis et a été fait par chacun d'entre vous, au niveau de l'âme, pour tous, et pour certains, consciemment également. Et en cela vous honorez qui vous êtes et ce que vous êtes.

Mais pourquoi encore essayer de changer telle ou telle personne, de tenter de l'influencer de telle ou telle manière? Vous n'en avez plus l'autorisation des Hautes Sphères.

Le jeu est terminé et cela vous a déjà été dit. Mais respectez-vous toutes les incidences de cette fin?


Certes, dans l'illusion de votre dimension, vous croyez observer que très peu de personnes respectent ce consensus, que très peu respectent le choix de l'autre.

Alors, si tel est le cas, n'en tenez pas compte et laissez dire ceux qui veulent encore tenter les autres. Ils ont encore besoin de cette expérimentation de ce que vous qualifiez bien trop souvent d'erreur. Et alors! En quoi seraient-ils dans l'erreur, s'ils ont besoin de cela pour leur propre évolution?


Exprimez qui vous êtes mais n'interférez plus dans ce qu'est l'autre car au lieu de l'aider (et je sais combien vous voulez aider), vous risquez de le perturber gravement.

Exprimer qui vous êtes peut certes signifier: dire, écrire, faire savoir... mais certainement pas dire que vous avez raison et que l'autre aurait tort.


Encore une fois, séparer l'intention de l'action, dissocier l'intention de vos dires est faire le jeu de la séparation, de la dualité... et alors, vous vous retrouvez exactement au même point que ceux à qui vous donnez justement cette leçon!

C'est aussi cela la bondieuserie et le chant des Sirènes de l'activisme angélique dont nous vous avons déjà parlé.


Dites qui vous êtes, non pas pour en tirer gloire ou un quelconque avantage, mais parce que vous avez déjà toute la gloire divine en vous et qu'elle ne peut plus que transparaître de vous.

Alors certains diront, écriront, mais d'autres se tairont... Et il n'y aura aucune différence. Et ceux qui exprimeront avec leurs mots la parole divine seront tout autant dans leur gloire que ceux qui scelleront leur lèvres et exprimeront la Parole uniquement avec le coeur.

Il n'y a aucune différence, car le Verbe s'exprime de tant de manières que vous ne pouvez encore imaginer...


Alors, respectez également les choix que vous avez faits dans les diverses options qui s'offraient à vous pour exprimer Dieu.

Secret ou transmission? (Luce connaît déjà cela en tant que Verseau). Cela n'a aucune importance, aucune manière n'est meilleure qu'une autre ou en d'autres termes, mais je ris déjà de ces termes: plus divine!

Tout est divin, quand allez-vous enfin l'accepter?


J'en reviens aux "tièdes" car Luce ne comprend pas lorsque j'ai dit que les tièdes ne se trompaient pas alors que par ailleurs, nous avions également dit qu'ils devaient pourtant choisir.

Eh oui, c'est une dichotomie de plus, mais à votre niveau de réalité seulement! Car pour les besoins de votre illusion, vous avez dû séparer l'ombre de la lumière et des tièdes...


Alors oui, à votre niveau d'intégration du divin de manière consciente, vous aviez à choisir entre l'Ombre et la Lumière, et ce choix est fait.

Pour ce qui concerne ceux qui n'ont pas choisi, il est trop tard mais uniquement pour ce choix dans votre dimension actuelle et pour les quelques suivantes.


En outre, ainsi que Loriel l'avait très justement dit dans sa dernière Lettre, nos messages sont effectivement de dimension 5D et au-delà.

Des messages de dimensions, disons plus proches de 3D et 4D, existent également et vous sont proposés par d'autres de nos messagers. Tous ont leur raison d'être et aucun message n'est "supérieur" ou "inférieur".

A ce sujet, Luce tient à ce que je précise que bien évidemment d'autres channels reçoivent des messages de dimensions multiples.

Est-il encore nécessaire de tout exprimer avec vos si petits mots? Ne savez-vous donc toujours pas que la Vérité est ailleurs?


Nos présents messages s'adressent essentiellement (c'est-à-dire dans leur essence) à ceux qui ont fait le choix de la Lumière et pour lesquels ce n'est encore que le début... car avoir choisi la Lumière n'est pas l'Ascension mais seulement la condition sine qua non.

Bien sûr, ce n'est pas pour cela qu'il vous faille rejeter l'Ombre et ceux qui l'ont choisie! Ce n'est pas une raison non plus pour faire vôtres leurs revendications de peur ou de haine et leurs tentatives de vous compromettre!


Ne mélangez pas tout en vous, car si tout est UN, tout n'est pas unicité à votre niveau de conscience.

Cf. également 'Pour ne pas refaire les mêmes erreurs'


Ainsi, certains parmi ceux qui l'avaient pressenti de manière assez juste se sont pourtant fourvoyés (toujours à votre niveau de réalité... Combien de fois, faudra-t-il vous le répéter? Autant qu'il le faudra car notre amour pour vous est infini).

Nous disions donc que parmi ceux qui le pressentaient, certains ont voulu croire qu'il n'était donc plus nécessaire de choisir.

Et pourtant, il y avait bien à faire ce choix car, et vous le savez, vous ne pouvez intégrer puis dépasser quelque chose sans le vivre pleinement, sans avoir décidé de le vivre en toute conscience!


Alors oui, je vous offre une pièce supplémentaire du puzzle divin cosmique:

Pour ceux qui ont choisi la Lumière, c'est aussi en vue de l'intégrer complètement pour pouvoir la transcender (mais pas seulement).

En revanche, ceux qui ont choisi l'Ombre ne l'ont pas fait dans cette voie car on ne peut "dépasser" l'ombre dans vos dimensions, on ne peut que l'aimer.


Luce commence un peu à s'agiter et je la comprends, car en vous disant cela, je vais en perturber plus d'un mais je le dis sciemment pour ceux dont l'âme avait besoin d'entendre cela.


Sachez, mes chers enfants, que nous sommes là, nous sommes toujours là pour vous et que nous vous aimons.

Mais que veut dire aimer pour vous, que veut dire aimer quand vous dites aimer vos frères les humains, les minéraux, les végétaux, les animaux?

Que voulez-vous dire quand vous dites nous aimer?


Dans la dimension infinie divine, vous aimez effectivement et vous savez tout cela, mais dans votre illusion actuelle, qu'en faites-vous de ce simple mot que vous tous, sans exception (et je parle également de Luce et de Loriel) galvanisez à qui mieux-mieux en osant affirmer que vous aimez mieux que les autres?

Savoir aimer. Ne pas savoir aimer. Telle pourrait être votre question. J'ai dit pourrait et non pas devrait. Entendez-vous?


Que l'Amour guide chacun de vos pas et l'Amour guide chacun de vos pas. Et vous seuls en doutez parfois.

Encore une divine dichotomie, mais comment faire autrement quand vous êtes multidimensionnels?

Comment vous expliquer autrement quand vous êtes Moi et ne l'êtes pas? Quand vous êtes Amour et ne l'êtes pas?


Vous savez bien et cela oui, vous commencez à le savoir jusque dans votre conscience et votre "coeur" de 3D:

Pour Vous connaître, pour Me re-connaître, il aura fallu tant d'expériences pour ne plus vous connaître, pour ne plus vous reconnaître...


Namaste


Merci de diffuser cette communication de la-vie-providence en son intégralité, y compris cette phrase

11 décembre 2006 1 11 /12 /décembre /2006 12:52

/tag/ordre20et20clarte20divins/calli__rayonne_2_copie.jpg
Calligraphie de SALOMEE


Message reçu par Loriel le 10 décembre 2006

Ordre de Melchizedek

LE SENS ORIGINEL DES MOTS

Voici quelques précisions concernant divers sujets «Ordre et Clarté» que nous avions commencé à aborder.

Sachez d’ores et déjà que vous ne pourrez qu’être incomplets. Alors mettez votre frustration de perfection de côté et faites simple. Vous ne pourrez pas tout faire et tout dire. Chacun est à sa place dans une totale perfection.

LES MOTS ont été donnés aux Hommes du fait de leur histoire.

Les moyens de communication qui prévalaient, aux premiers temps, furent à peu près les mêmes que ceux qui sont d’habitude la norme dans d’autres systèmes stellaires.

Toutes les fonctions dites para-normales sont la règle d’un fonctionnement harmonieux de votre psychisme: télépathie, clairvoyance, clairaudiance, clairsentence, lecture de pensée, et tant d’autres choses encore…

Certains choix des Hommes ont abouti au fait que ces facultés s’en sont trouvées réduites jusqu’à n’être plus que des embryons sans aucune fonction réelle.

Ces fonctions de communication sont de nouveau développées en parallèle à votre retour vers votre propre unité dans le respect élémentaire des «us et coutumes» relevant de l’usage de ces fonctions.

C’est ainsi que tous usages de ces propriétés, faits dans l’intention de se servir soi-même (je veux savoir; je suis curieux; je ne peux m’en empêcher; j’ai envie de savoir; tiens! c’est intéressant, si je savais cela, je pourrais… ) ont freiné et amenuisé vos capacités jusqu’à les rendre tout à fait obsolètes.

Et nous ne parlons même pas, pour l’instant, d’autres espèces extraterrestres malveillantes qui ont usé et abusé de vos facultés pour avoir connaissance de telle ou telle chose.

Car certaines d’entre elles, du fait des failles que vous avez laissé s’installer dans vos systèmes vibratoires et dans votre alignement, ont permis à des êtres malveillants de s’immiscer en elles afin de récolter des informations sur vos mondes, comme le ferait n’importe quel espion.

C’est ainsi que certains êtres d’autres dimensions sont capables de voir à travers vos yeux, de ressentir à travers vos perceptions et de transmettre à leurs "maîtres".

Sans compter des interventions parfois musclées qui ont été faites sur vos corps.

Ce que vous faites d’ailleurs sur d’autres organismes vivants. Comprenez-vous? Le parasitage n’existe pas seulement dans le règne animal qui vous renvoie à la nature réelle de ce que vous êtes et non pas à ce que vous croyez être ou ne pas être.

LA PAROLE fut jadis le privilège des plus hautes autorités.

Tous connaissaient parfaitement la nature de leur connexion à l’Etre Suprême.

Tous savaient que la parole était sacrée et que son usage était réservé pour des cas très précis au cours de cérémonies, dans des temps consacrés à cet effet.

Le Verbe était la règle.

Certains de vos ancêtres se sont dit: «Mais pourquoi pas ce privilège pour nous? Pourquoi ne pourrions-nous en être capables?».

Ce sont ces idées de faire partager au plus grand nombre l’accès à la connaissance et au savoir qui étaient soi-disant «réservés» à leurs soi-disant «dirigeants» (encore des mots dont le sens a été contrefait) qui a été à l’origine de leur soi-disante «revendication».

Sauf qu’ils avaient oublié que revendiquer quelque chose pour laquelle leur alignement n’était pas prêt pouvait aboutir à des catastrophes.

Et, malgré les recommandations des maîtres et guides qui s’incarnaient publiquement pour accompagner le développement de telle ou telle civilisation, peu en ont tenu compte.

Et les catastrophes ont eu lieu.

Les mots sont des enveloppes du Verbe. Ce ne sont pas des coquilles vides que vous articulez sous prétexte que vos fonctions cérébrales d’articulation, de phonation et d’expression vocale sont requises pour le faire. Voilà, le mot est lâché...

Parler n’est pas faire.

Parler n’est pas articuler, ni émettre des sons.

Parler n’est pas ce que vos artisans médecins croient que cela est: une fonction parmi d’autres.

Les mots ont été créés, il y a bien longtemps, afin de pallier à la chute des capacités de communication des Hommes, ainsi que l’écriture d’ailleurs.

Il y eut beaucoup de conciles avant de donner ces outils aux Hommes de la Terre.

Car nous savions bien l’usage qu‘ils pourraient en faire, tout en sachant que certains pourraient les utiliser à bon escient et les transmettre suivant des règles adéquates, avec l’objectif ultime que les Hommes pourraient utiliser le langage parlé et le langage écrit pour retrouver leurs capacités d’origine de communication.

Il n’en a pas été ainsi. Les mots ont été pervertis de leur sens afin de vous assujettir.

La parole est devenue mensonge et n’est plus que l’articulation de sons sans queue ni tête et surtout sans aucun alignement, sans aucune vie manifestée concrète.

Voyez votre civilisation qui vous noie sous des mots dont vous ne connaissez même plus le sens, ou dont vous ne saisissez même plus le sens perverti dans lequel ils sont désormais employés!

Ecoutez cela. Entendez-le.

Simplifiez tout. Ne laissez pas entrer des sons dont vous ne sentez pas la justesse.

LA FOI

Nous répétons encore que votre présence sur ce plan est la preuve ultime de votre Foi.

La Foi est concrète.

Elle est l’alliance entre la Volonté du Père/Mère, votre présence dans ce monde et ce que vous recevez. La Foi est l’action de Dieu manifestée dans le monde car tous vous êtes parcelle divine, comme nous.

La Foi n’est ni concept, ni pensée, ni thèse de théologie.

La Foi est pure pensée de Dieu en action dans le monde qui se révèle dans votre environnement comme des Grâces.

Une GRACE n’est pas un dû, mais l’accomplissement de la règle sacrée suivante: par les lois cosmiques universelles, vous recevez comme par miracle tout ce qui est parfaitement aligné avec ces règles.

LE TRAVAIL

Vos technocrates et vos syndicats ont réussi à instrumentaliser le travail à leur profit.

Le travail est une fonction, ce n’est pas un but en soi.

Le travail est ce par quoi l’Unité en vous peut se faire dans votre environnement lorsque vous êtes déjà aligné en vous.

L’une des perversions de ce mot a été de faire croire que les Hommes pouvaient retrouver l’unité en travaillant…

Et siffler en travaillant n’existe, dans ce cas précis, que dans vos contes de fées. Dans ce cas précis… nous insistons.

Les Hommes connaissent la valeur de ce mot car ils ont encore en mémoire, quelque part, le sens originel de ce mot.

Et l’espérance... en des lendemains meilleurs, l’espérance... dans un sauveur quel qu’il soit, l’espérance (tout court) est la misère de votre propre pouvoir d’être divin incarné.

Tous les régimes totalitaires ont fait du travail une priorité de leur gouvernement. Tous, sans exception.

Mais vous n’êtes pas des machines à exploiter et à rentabiliser. Vous n’êtes pas des ressources humaines.

Vous n’êtes pas des chiffres comptables alignés sur des arbres morts réduits en poussière de papier.

Le travail n’est pas une valeur.

Le travail n’est pas un dû.

Le travail n’est pas une récompense ni une gratification ou une sucette pour enfant sous prétexte qu’il a bien obéi à ses maîtres.

Le travail est l’accomplissement de la Volonté du Sacré chez des êtres parfaitement alignés. Votre réel désir est celui du Père/Mère. Ce qui vous fait vibrer est Son Désir à travers vous.

Nous répétons: tous les régimes totalitaires ont fait du travail une valeur exemplaire. A vous d’en tirer les conséquences.

Nous vous bénissons et sommes à vos côtés.

Vos frères Melchizedek

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

8 décembre 2006 5 08 /12 /décembre /2006 14:47
/tag/ordre20et20clarte20divins/ORDRE_ET_CLARTE.jpg
ORDRE ET CLARTE
Pastel de Feolla


Témoignage de Luce et Loriel du 8 décembre 2006

Cf. la suite proposée directement par les Melchizedek dans leur message 'Le sens original des mots' du 10 décembre 2006

ORDRE ET CLARTE

Nos frères Melchizedek, qui ont pour tâche essentielle de ramener l’ordre et la clarté dans les mondes, nous ont demandé d’être leur porte-parole, avec tous ceux incarnés qui ont également choisi d’œuvrer en ce sens.


Il est bien évident qu’à travers notre couple, vous recevez notre propre compréhension de ce qui nous est rapporté.


Nous avons tous été invités, encore et encore, à nous connecter le plus souvent possible à notre Etre Réel, à lui remettre définitivement toutes nos peurs, tous nos doutes, toutes nos colères, tous nos pleurs, tout notre quotidien aussi…

Tous nos sentiments, toutes nos demandes, mêmes ceux et celles qui pourraient nous apparaître comme indignes de Dieu, sont acceptés par Lui dans son immense amour, sans jugement, sans séparation.


Les bien-pensants spirituels


Les bien-pensants du spiritualisme se targuent tous d’être Dieu et d’être tout amour.

Et cela est vrai dans l'ABSOLU.

Mais pour ne pas se perdre dans l'orgueil, ils vont vous faire de belles phrases du style: «Certes, je suis Dieu mais tu l’es aussi, mon frère, toi aussi tu es Dieu. Nous sommes tous Dieu».


Alors, pourquoi ont-ils besoin de le dire?

S’ils sont vraiment Dieu (et ils le sont) et qu’ils en ont pris conscience, pourquoi avoir ce besoin de le faire savoir aux autres? Justement, ces autres, ne sont-ils pas Dieu également?


Alors pourquoi nous-mêmes vous disons cela? Parce que les mots sont si impuissants, parce que les mots sont si puissants.

En fait, c’est seulement le Verbe Divin que chacun d’entre nous devrait entendre. Mais combien parmi nous y parviennent totalement? Car, et vous connaissez, il n’y a pas de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre!


Lorsque nous parlons des bien-pensants, nous ne nous excluons pas…

Mais, ce n’est pas parce que nous avons encore des choses à régler en nous, que nous devons pour autant nous prendre au sérieux, ne pas nous auto-inspecter ou même nous taire.


Tous ces gens, aujourd’hui, qui parlent à qui mieux-mieux de Dieu dans un amour glamour (en dehors des religions mais pas seulement).

«Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes». «Sois dans l’amour, la paix, la joie, la vérité, le bonheur, la prospérité…».

Et le pire (ou le meilleur?) est que la plupart le pensent, le croient, veulent s’en convaincre et les autres avec! Mais… croire, c’est douter.


Croire c’est douter


Croire, penser, c’est créer une distance entre ma croyance ou ma pensée et MOI en tant qu’Etre divin.

Ainsi en est-il de même en cet instant où nous nous adressons à vous.

A partir du moment où nous vous rapportons cela, nous mettons une séparation entre QUI nous sommes et ce que nous sommes. Et du même coup, nous nous éloignons ainsi de notre MOI.

Ceci dit, l’illusion de la séparation a été pendant tout ce temps (mais ne l’est plus!) comme une nécessité, un apprentissage de la prise du recul par rapport à qui nous sommes, pour ainsi pouvoir nous regarder et nous R-Appeler.


Ce qui veut dire, pour le propos qui nous occupe aujourd’hui, que l’amour n’a pas besoin de glamour.

Nous allons dire même plus: l’amour n’a pas besoin de l’amour pour être l’amour.


«Sois dans l’amour, la paix, la joie…». Ce vœu pieu voudrait-il laisser supposer que la personne à qui il est adressé n’est donc pas déjà dans l’amour, la paix, la joie?


Etre et faire


Tous les bien-pensants, et nous en sommes, vous diront qu’au niveau de compréhension spirituelle où nous nous situons (tout de même!), nous sommes plus avancés que la plupart des humains, parce que nous, nous aurions compris qu’il ne faut plus faire mais ETRE et même qu’il suffit d’être.

Ah! Le mot est enfin lancé. Rendez-vous compte, ETRE…! Enfin, nous sommes arrivés jusque là! Et bien sûr, nous avons TOUT compris. Comme si à notre niveau de dimension 3D, nous pouvions appréhender Dieu dans sa Totalité!


Mais  alors, ne serait-ce pas parce que ces bien-pensants auraient déjà au moins un pied dans une dimension plus élevée: 4, 5 et pourquoi pas 6, 7 ou même 8  ou 9D?

Quand bien même cela serait vrai, non seulement nous sommes tous issus de l’infini (alors là, si vous êtes capables de nous dire le numéro de cette dimension… et nous sourions), mais surtout, même au niveau de 114D par exemple, pensez-vous vraiment que les Etres aient toute la compréhension de tout l’univers, de Dieu?

Non! Ils sont seulement plus proches de LA vérité.


Alors, ne sommes-nous pas tous dieu? Et en tant que tels… nous devrions donc tous savoir!

Et le plus fort est que nous savons.

Un des problèmes vient justement du fait que, à partir du moment où nous agissons, que nous faisons, que nous pensons, et donc que nous savons, nous ne sommes plus dans l’Unité et nous nous retrouvons une fois de plus dans la séparation.


Nos amis Melchizedek nous ont même dit que certains parmi ceux qui oeuvraient dans le FAIRE étaient davantage dans l’ETRE que ceux qui VOULAIENT être dans l’être.


Pour être, nul besoin de vouloir être, d’espérer être, d’essayer d’être, de mettre une intention quelle qu’elle soit, pour être. Et là est un paradoxe de plus…

Car ceux qui ont pris conscience de l'être, s’ils sont plus avancés sur le chemin du retour vers leur divinité intérieure, sont pourtant dans leur désir d’être et par là-même encore dans la séparation: puisque dès que nous émettons une pensée, elle s’éloigne de nous et nous éloigne donc par ricochet de nous-même.


La Foi


A plusieurs reprises, nos guides et maîtres ont bien tenté de nous faire appréhender ce qu’est la Foi.

Et ce n’est pas une mince affaire! Car, chaque fois que nous pensions avoir compris, aussitôt dans notre bonne vieille 3D, un événement, très fortuit bien sûr, nous a ramenés à notre propre incompréhension.

Ceci dit, nous pensons (et donc, nous pensons faux!) que la Foi est ou n’est pas, qu’elle ne peut être partielle, ou même définie car alors découpée et trahie dans ce qu’elle est.


Pour autant, nous allons tenter de partager du peu que nous avons cru comprendre, tout en sachant que nos mots impuissants vont la trahir.


«Votre incarnation est la preuve ultime de votre Foi.
Votre présence physique est la preuve ultime de votre Foi. Votre vie est la preuve ultime de votre Foi».

Par ces mots, les Melchizedek ont précisé que la Foi ne s'éprouve pas, que l'on n'éprouve pas la Foi. Que nous n'avons pas à mettre à l'épreuve notre Foi car Elle est déjà PREUVE.


Tout le reste a été inventé par les autorités religieuses pour mieux nous tenir en leur pouvoir et nous démontrer qu'elles seules détiendraient cette fameuse foi si inaccessible au commun des mortels...


Enfin, il nous a été spécifié qu'en réalité la plupart de nos mots ont été déviés de leur sens originel et que l’étymologie inventée par les hommes est d’un recours très limité. Que peu à peu, le vrai sens des mots se dé-voile enfin à notre entendement...


L’alignement concerne également la manière dont notre Etre Divin se manifeste par le mouvement qu’il insuffle à travers notre parole qui est issue du Verbe.


Le travail


Encore un mot si beau détourné de sa vocation première!

Combien de fois, l’associons-nous à une corvée, une obligation, une contrainte… que tout travail mérite salaire. En Anglais, la rémunération n’est-elle pas the compensation? Cela veut tout dire.

Le travail ne mérite pas salaire, pas plus que le non travail.

Nous n’avons pas à mériter ce qui est notre nature par essence: la Vie n’est pas négociable. Rappelez-vous dans la Bible: «Hommes de peu de foi…!»


Nous ne méritons pas salaire parce que le travail serait un "bagne" et d’ailleurs, que plus nous en baverions, plus nous devrions être rémunérés!

L’idéologie de la souffrance par le mérite est en train de perdre du terrain…


Pourtant, c’est bien ce que la Société (et derrière elle, les sociétés dites secrètes) veut nous faire croire encore, car c’est bien connu:

«Le travail est l’opium du peuple». Et cela marche! N’est-ce-pas?…


Alors que le travail est une des plus belles choses sur Terre.

Le travail devrait être liberté, joie, amour, respect, oeuvre… toutes les belles qualités que nous savons aussi exprimer.


Le sens des mots a été détourné pour qu’une très petite minorité asservisse la majorité qu’elle fait "travailler" pour son unique compte.


Faire carrière


Encore une belle déviation.

A l’origine, faire carrière signifiait évoluer SPIRITUELLEMENT et des petits malins ont détourné cette notion à leur avantage: évoluer matériellement puis évoluer professionnellement…


Et tant d’autres encore!


Appelons à nous l’ordre et la clarté dans tous les domaines de notre vie et nous l’obtiendrons de plus en plus, à titre individuel mais surtout à titre collectif, pour notre si belle humanité qui en vaut tant la peine!

N’en doutons pas. N’en doutons plus. Il n’est plus temps.


Luce et Loriel


Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase
Luce et Loriel - dans ordre et clarté divins
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 22:45

/tag/ordre20et20clarte20divins/yin_yang_Philippe.jpg
YING-YANG Fractale de Philippe de Courcy


Message reçu par Luce en septembre 2006

Etre Suprême

LES FRANCS-TIREURS DE LA LUMIERE

- J’ai tellement peur de tout ce qui va m’arriver, de tout ce qui va nous arriver à Loriel et à moi ainsi qu’à l’humanité. Peux-tu m’en dire plus?

- Bien sûr, ma toute petite puce chérie.

Pourquoi te laisses-tu impressionner par si peu? Tu sais bien désormais que plus rien, en tout cas au niveau des peurs, ne peut t’atteindre.

Certes, l’inconnu. Mais pourquoi en avoir peur?

N’est-ce pas au contraire une telle joie, une telle bonne surprise que tu attendais et me demandais depuis déjà un certain temps, n’est-ce-pas? Alors, où est le problème?

Il va arriver exactement, pour chacun d’entre vous, ce que chacun m’a demandé expressément. De cela, ne doute pas.

Alors, pourquoi ne ressens-tu pas cette Joie ineffable que tu pensais ressentir?

Un ami t’avait déjà fait un début de réponse avec le fait que plus tu es dans l’unité cosmique de par ton esprit, plus le décalage est important avec ta réalité matérielle, et une autre raison est que tu te rappelles également, de plus en plus, qui tu es.

Il suit que la redescente vers la 3D t’attriste d’une certaine façon.

Pourtant, il y a autre chose que je veuille te dire à ce sujet.

Pour ressentir la joie véritable, il faut s’en détacher et actuellement, tu t’en rapproches tellement que tu ne fais plus la différence entre qui tu es et ce que tu es.

Certes, tu vas me dire que justement l’Unité est une des finalités de l'Ascension.

Bien sûr! Mais à ton niveau de conscience matérialisée, c’est encore trop tôt.

Alors, pour mieux ressentir cette joie, il va falloir comme t’en éloigner un peu et tu verras. D’ailleurs, je me régale à l’avance rien qu’à cette idée, tu m'en donneras des nouvelles!

Pour l’argent, c’est pareil. Eloignez-vous en un peu.

Je sais, nous vous avons enseignés à ne faire qu’un, à ne pas mettre d’intention séparée dans vos désirs mais là est la dernière étape avant la manifestation de toute chose (et très peu l’ont expérimentée de manière consciente!)

Prendre une sorte de recul, c’est-à-dire regarder les choses désirées comme étant déjà existantes (et elles existent, n’en doute pas) mais juste avant leur densification complète jusqu'en 3D, vous devez les visualiser comme "détachées" de vous, séparées de vous, sinon comment pourriez-vous à ce niveau de manifestation (à la fois sur terre et pour la concrétisation de vos rêves) avoir un impact sur elles?

Mais je sais que tu m’as comprise. Eh oui, je suis à nouveau la Mère-Déesse à te parler.

Votre discours gêne extrêmement dans son évolution un homme de votre entourage, du moins le croit-il. Non, il n'appartient pas à l'Ombre mais il est un franc-tireur de la Lumière, si on peut dire.

Cependant, lui et ses semblables sont bien moins "dangereux" que ceux de l’ombre et la Lumière va les brûler pour qu’ils retombent tandis que pour les francs-tireurs de l’ombre, la lumière ne peut pas les brûler, elle ne peut que les consumer définitivement.

Certes, cet homme et quelques autres appellent à eux la dévotion et donc ils la connaissent et c’est très bien ainsi. Ils vous rendent tellement service, si tu savais!

Alors, aimez-les de tout votre cœur, de toute votre âme, car ils vont en quelque sorte se prendre les coups à votre place et vous servir de bouclier en se mettant ainsi en avant, tels qu’ils le font.

Ceci dit, ne culpabilisez surtout pas, c’est leur choix, strictement leur choix, car cette fois-ci JE ne permettrai pas que l’on sacrifie mes envoyés.

En ce qui concerne certains francs-tireurs de la lumière, ils l’ont choisi car ils avaient beaucoup à se pardonner, mais ne t’inquiète pas, ils ne mourront pas physiquement.

Alors petite puce, te voilà rassurée sur ton sort et celui de l’humanité? Je t’aime et te demande seulement de m’aimer et d’aimer.

L’homme dont je t'ai parlé a compris que seul l’amour compte vraiment à votre niveau d’incarnation mais Loriel et toi avez déjà compris que ce n’est pas tout à fait le cas, à d’autres niveaux.

Cf. également 'Le jeu divin' et 'L'Ombre et la Lumière'

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 10:30

calendriermaya

Message reçu par Luce en avril 2006

Etre Suprême

LA RICHESSE

- Père, qu'en est-il de ma relation à l'argent? Ai-je progressé?

- Tu as progressé mais il te reste tellement de chemin encore à parcourir.

Bien que d'une autre façon, il te reste si peu à franchir: il te reste le dernier pas, mais c'est un saut dans le vide. Et tu recules parce que tu as peur de tout ce que tu pourrais recevoir.


- Est-ce parce que je ne suis pas prête?

-  Non, tu es prête ou plutôt tu pourrais l'être si tu le décidais.

Il ne te manque que ta propre décision d'être riche intérieurement, et donc extérieurement. Tu sais déjà, car tout de même tu l'as compris, que tu ne peux être riche intérieurement que si tu partages (et donc l'extérieur reflètera ton intérieur).


Tu devras partager tout, c'est-à-dire: ce que tu sais, ce que tu ne sais pas encore, ce que tu es, ce que tu n'es pas encore, ce que tu possèdes en dons et capacités mais aussi en biens matériels.

Sinon, tu perdras tout y compris ta richesse intérieure... jusqu'à ce que tu refasses le chemin, à nouveau.


- Ce chemin, je l'ai souvent parcouru me semble-t-il. Alors, en quoi aujourd'hui pourrais-je enfin y parvenir?

- Très bonne question et merci de me l'avoir posée (Rires). Tu crois ne pas être digne de tes richesses intérieures, alors comment pourrais-tu te croire digne de celles extérieures?

Et effectivement d'une certaine manière, tu en es loin parce qu'en fait, tu leur tournes le dos.

Retourne-toi, car TU es derrière et non pas devant, devant est ton ego mais pas ta divinité.


- Donc, je fais fausse route? Je prends le chemin exactement inverse? Rassure-moi, j'ai dû tout de même parfois suivre le chemin dans le bon sens?!

- Parfois, mais si peu souvent que tu avais oublié le sens de la vie qui est d'aimer et d'être aimé.

Mais je vais tout de même te rassurer, tu as repris la bonne route même si tu t'étais trompée de sens car vois-tu, tellement encore ne sont même pas sur leur route mais empruntent celle d'un autre!


- Tu es triste?

- Un peu. Cela t'étonne?

Pourtant, toutes vos épreuves sont MES épreuves, toutes vos larmes sont MES larmes, toutes vos colères sont MES colères, toutes vos joies sont MES joies.


- Tes colères? Donc, tu peux aussi être en colère?

- Je sais que tu n'aimes pas cet aspect de MOI et que tu préfères croire que je ne suis que bonté.

Pourtant, parfois je dois me mettre en colère comme un père face à son enfant qui pourtant l'aime de tout son coeur.


- Tu as raison, j'ai toujours refusé de TE voir ainsi car alors, comment pourrais-je me voir ainsi?

- Je vais te le redire encore une fois.

En t'acceptant telle que tu es, jusque dans tes colères, tes peines, tes peurs, tes injustices, tes jugements... tu sauras ce qu'est le véritable amour: TOI et TOI seulement, donc MOI et MOI seulement.


- Eh bien sûr, tu vas me dire que lorsque j'en serai là, tout le reste me sera donné de surcroît!

- Je vois que tu as tout de même retenu certains de mes enseignements (Rires). Et pourtant, c'est bien ainsi que cela fonctionne.

- Est-ce de la vraie tristesse, euh je veux dire, de la tristesse comme nous, humains sommes capables de ressentir?

- Bien sûr et en même temps, je ressens aussi la joie, la joie de savoir que tout est ainsi qu'il doit être, et que vos épreuves sont aussi vos VRAIES JOIES, une fois que vous les avez acceptées.

De la tristesse, oui, parce que je sais ne pas pouvoir vous l'éviter et en même temps, vous ne pouvez faire autrement, et en même temps JE ne peux faire autrement.


D'une certaine façon, c'est grâce à vous que je peux ressentir toutes mes possibilités d'amour, et donc tous mes MOI.

En d'autres termes, n'oublie jamais que TOUT EST AMOUR et que toutes MES extensions sont des expérimentations de l'amour.


- Tu veux donc dire que la haine est de l'amour, la colère, la frustration, l'injustice également?

- Je veux dire que la haine EST l'amour, la colère est l'amour, la frustration est l'amour, l'injustice est l'amour. D'ailleurs, je l'ai déjà dit à certains parmi vous qui l'ont accepté et sont en train de devenir l'Amour dans leur incarnation.

- Ah oui, on parlait au début de ma relation à l'argent. Donc, l'argent est aussi l'amour.

- Tout sans exception.

Mais je vois ce que tu veux dire. Comment dans votre monde de l'illusion de la "séparation", cela peut-il être vrai?

Sors de l'illusion et tu sauras.


- Et en attendant? Je vois, si je veux continuer à avancer, c'est-à-dire à revenir vers toi, donc vers moi, je n'ai plus le choix: je dois sortir de l'illusion.

- Tu n'as plus rien d'autre à faire que d'ôter ton dernier voile... Le dernier mais pas le moindre.

- J'espérais ne pas en être là. Donc, si je comprends bien, je n'ai plus le choix.

- Tu as toujours le choix.

A toi de voir ce que tu veux aujourd'hui. Ainsi que je te l'ai déjà dit, en début, il te reste si peu à franchir: il te reste le dernier pas, mais c'est un saut dans le vide.

En réalité, un saut dans TA plénitude. Mais cela, à toi de voir.


- Comment?

- Le comment fait partie du saut, donc je ne peux te le dire ni le faire à ta place.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

25 novembre 2006 6 25 /11 /novembre /2006 08:45

le-noyau----------pastel-91-x-64-cm.jpg
LE NOYAU Pastel de Feolla


Message reçu par Loriel le 13 juin 2006

Maîtres de Rigueur de Shamballa et Ordre de Melchizedek

DISCERNEMENT ET RESSENTI

Salutations à vous !

Nous sommes un collectif de maîtres de rigueur et nous domicilions à Shamballa, notre lieu de villégiature en quelque sorte.

L'incarnation est, en résumé, une manière d'évoluer mais pas la seule, loin de là! La manière dont l'incarnation se manifeste dépend en grande partie de votre ressenti quant à votre rapport d'amour avec Dieu.

Et de ce ressenti découlent des conséquences parfois tout à fait inattendues sur les conditions d'incarnation et le véhicule qu'il suscite. L'incarnation est une réalité virtuelle aussi consistante que le siège sur lequel vous êtes assis. (Rires)... Nous y reviendrons.

Nous souhaitons pointer votre discernement sur la maîtrise de vos pensées et de vos ressentis.

La dictature du ressenti dont tu as déjà parlé, Loriel, est juste: le fait que peu l'aient entendu et qu'aucun n'y ait répondu prouve, s'il en était besoin, combien le flou règne en ce domaine. Aussi nous allons y mettre un peu d'ordre... (Rires).

Tout votre système de communication sur la Terre actuelle n'a qu'une seule visée: vous faire ressentir dans votre corps, uniquement ce qui est dans l'intérêt de la structure infecte que vous voyez sur Terre actuellement.

Quand nous employons ces termes, il s'agit de notre ressenti à nous quand nous nous approchons de votre Terre. C'est une réalité que nous percevons très concrètement et si vous pouviez avoir une idée des odeurs d'une pensée, vous pourriez vous approcher quelque peu de ce que nous pouvons ressentir parfois.

Eh oui, une pensée a une odeur dans nos mondes...

Vous êtes conditionnés à ressentir malgré vous et ce faisant, vous appelez par pure logique, une manifestation qui vous dessert.

Nous vous invitons avec insistance à considérer le fait que chaque pensée, pour être manifestée dans votre réalité, doit passer par le ressenti.

C'est par le ressenti que se fait le lien entre le «ciel» et la «terre». C'est par le ressenti que vous êtes connectés ou non à votre «Je suis».

Alors certains, par orgueil et prétention de pouvoir ressentir plus que d'autres, se targuent de certaines qualités: s'ils sont manifestement ce qu'ils prétendent être, ils n'en sont pas moins parfois à l'opposé de leur «Je suis».

Aussi nous vous demandons d'exercer votre vigilance et votre discernement sur vos pensées et vos ressentis. Ne laissez aucune pensée devenir réalité parce qu'elle existe et qu'elle est respectable en tant que telle: illusion.

Chaque pensée croit qu'elle est le nombril du monde alors qu'elle est au service de votre «Je suis». Ainsi elle veut perdurer et pour cela vous oblige à la considérer comme importante, en flattant votre ego. Et par la flatterie, vous éprouvez des émotions gratifiantes qui concrétisent ladite pensée.

Conséquence: vous créez des illusions sans le savoir et créez des conditions qui soutiennent les mêmes pensées qui les ont créées. CQFD.

Ce que nous vous disons ne sont pas des jugements à votre encontre mais nous essayons de vous donner des méthodes de travail concrètes pour le milieu dans lequel vous évoluez et pour lequel vous êtes venus.

En continuant de croire que l'Homme EST ses pensées, il se fait manipuler par elles avec une simplicité enfantine.

Nous te demandons, Loriel, de mettre ce texte en ligne en affirmant sa provenance: beaucoup ont commencé comme cela et ton tour est arrivé.

La connaissance doit être diffusée et nous te demandons de mettre à l'épreuve tes convictions sur la démocratisation de la connaissance à plus grande échelle que tu ne le fais déjà là maintenant.

Certains ont failli et à cet effet, nous avons besoin de volontaires.

Nous improvisons parfois nous aussi, n'en déplaise à ceux qui croiraient que tout est bien dans le meilleur des mondes, y compris «chez nous». (Rires)...

Votre «Je suis» est la pensée de Dieu en action dans le monde. Votre conscience est Sa Conscience individualisée comme le rappelle Maître Saint Germain qui vous salue. Par votre conscience, donc par le pouvoir de Dieu, vous créez la substance de vos pensées. C'est vous le maître, ne l'oubliez pas.

Si nous insistons tant sur cet aspect, c'est pour vous préparer au temps de transition dimensionnelle: lorsqu'on vous dit qu'une pensée se manifestera instantanément, ce ne sont pas des jeux de mots. Et nous vous aidons dans ce sens de manière inconditionnelle.

A ce sujet, le Maître Germain vous invite à reconsidérer les prières par leur ressenti ainsi que les différents décrets qui vous ont été donnés.

Là encore, trop d'obéissance servile: les maîtres n'ont pas besoin de serviteurs pour effectuer les besognes à leur place. L'attitude de certains est de la soumission pure et simple.

Combien de fois faudra-t-il donc leur dire que si nous sommes «maîtres» nous n'en sommes pas moins vos égaux, vous n'en êtes pas moins nos égaux?

Ta colère sur le cercle à ce sujet était aussi la nôtre. Un peu facile de dire tout cela à posteriori mais c'est ainsi: à chacun de ressentir ce qu'il lui convient selon ses propres choix.

La connaissance doit être appliquée maintenant.

L'Ordre des Chevaliers Bleus de Melchizedek vous remercie.

Merci de diffuser ce texte de la-vie-providence.com en son intégralité, y compris cette phrase

Union Cœur Sacré

  • : LA VIE PROVIDENCE est Espace des TÉMOIGNAGES et MESSAGES CHANNELINGS de Luce et de Loriel sur le processus d'Ascension... Hommage au COUPLE SACRÉ sur la terre comme au ciel... Expression de la quaternité divine "Père Mère Fils Fille" par l'Arche d'alliance du cœur sacré de la ROYAUTÉ DIVINE - Cet espace est né le 26/11/2006
  • Contact

Quelques Traductions

La Vie Providence Recherche

Lettres Providence

Glossaire des Textes (343)

Royauté Divine Humaine

iris rose
L'iris fleur de lys des REINES et des ROIS
 

Cover souple Petit Oiseau 2e Ed
Cover LVP1 2e EdCover LVP2 2e Ed
Cover LVP3 2e EdCover souple LVP4 2e Ed.

Versailles
Tableau blason ROYAUME DE FRANCE
Philippe Gomez PASSION VERSAILLES

Roi par sa Reine

porteur du graal/800px_galahad_grail.jpg/chevalier_atlantis.jpgRoi et Reine/accolade_chevalier.jpg