21 décembre 2010 2 21 /12 /décembre /2010 16:58

orifère- Philippe de Courcy
ORIFERE
Fractale de Philippe de Courcy


Message reçu par Elisabeth en Luce le 21 décembre 2010


Esprit de Vérité


L’ESPRIT DE NOEL EST LE VŒU REALISE DE VOTRE VERITE D’ENFANT


Nous sommes le 21 décembre 2010, un des jours symboliques de Tertrinité (la tri- ou la ter-Trinité de la Trinité «Père/Mère Fils/Fille Saint-Esprit» ou le «Trois fois trois») mais également un jour «vingt-et-un» ainsi que l’honore la lettre Shin, ce Feu Divin créateur par son don de la Force de Vie.


Alors mes chers enfants de la Terre, vous qui êtes aussi porteurs de la vie, soyez à nouveau les Porteurs de Vie sur, en et par votre terre en Gaïa.


La Force de Vie est partout, dans une infinité de vos/nos Univers, vous emplissant jusqu’à la moindre de vos cellules de chair par le mystère de l’incarnation en L’Humain.

Cette Force de Vie en vous par vous est le Sang Lumière Divin Christique jusqu’au plus profond de votre ADN, parce qu’également encodé en votre ADN.


Cf. le début de message (sur l'ADN) par la Mère Eternelle ‘Accueillir l’Energie de la Fille aux côtés du Père, de la Mère et du Fils


Le Sang Lumière du Père Divin et de la Mère Divine est également poupée russe de votre propre Sang Lumière véhiculé par, en, jusqu’à et à partir de votre sang humain encodé par votre ADN.


L’Esprit de Vérité qu’est le Paraclet est ainsi le Sang Lumière du Graal contenu par votre Coupe de Lumière issue de la Coupe de Vérité. Coupe de Vérité qui contient l’Esprit, l’Epée, le Fruit, la Fleur et la Balance de Vérité.

Coupe de Vérité qu’est L’Etoile de Vérité.


Le Sang de la Vie. Le Sang de la Coupe. Le Sang du Corps du Christ. Le Sang et le Corps de Jésus en Christ.


Le Sang porté en son contenu par le Porteur de Vie que fut Jésus en Christ est symbole et particule adamantine du Sang de Lumière Christique…


Le Corps, temple humain du divin, porté en son contenant par le Porteur de Vie que fut Jésus en Christ est symbole et particule adamantine de la Coupe de Lumière Christique.


«Ceci est mon corps… Ceci est mon sang…» n’a jamais voulu désigner autre chose.

«Livré pour vous» n’a jamais voulu annoncer autre chose que le don et cadeau de vie par le Ciel pour ce qui est du Sang Lumière, et don/cadeau de vie par la Terre pour ce qui est de la Coupe Lumière.


Pour faire une autre image, mais aucunement déformée (Sourire), l’homme, en son masculin extériorisé, est symbolique externe du Sang Lumière comme la femme, en son féminin extériorisé, est symbolique externe de la Coupe Lumière.

Comme le Masculin Sacré est Sang Lumière, comme le Féminin Sacré est Coupe Lumière…


Parce que le Masculin est le Sang du Père Divin (Père/Mère) parce que le Féminin est la Coupe de la Mère Divine (Mère/Père).


Voilà ce qu’est aussi l’Esprit de Noël, voilà ce qu’est l’Esprit de Naël.


L’Esprit de Noël/Naël est à la fois enfant de l’Esprit de Vérité, et donc enfant de l’Etoile de Vérité, et à la fois est enfant de votre propre création divine en l’humain.

L’Esprit de Noël annonce le Mystère de l’Incarnation, le mystère de l’incarnation humaine mais également celui de l’incarnation divine.

Et parce que le Divin est Vérité, le Mystère est aussi le «Mystère de l’incarnation de la Vérité».


Cf. également ‘L’heure de la Vérité a sonné’ par l’Etoile de Vérité


Mystère d’incarnation de vérité.
..

Les gens vont croire un mensonge plutôt que la véracité parce qu’ils croient que cela pourrait être justement une vérité et qu’ils ne veulent pas de la Vérité.

Pire, ils vont même parfois préférer tout mensonge à toute vérité parce qu’ils ont peur de leur vérité comme de celle des autres car ils ont peur de La Vérité.


Et donc, beaucoup d’entre vous qui êtes des «enfants devenus adultes», vous avez peur de Noël et vous préférez nier l’Esprit de Noël ou le réserver pour vos enfants humains, au motif de tant et tant de raisons à vous rassurer que vous êtes adultes…


Au motif par exemple que Noël signifierait ceci ou cela, et vous n’en êtes pas d’accord en vos joutes mentales.


Au motif que Noël est à l’origine une fête païenne, et vous n’êtes pas d’accord sur le fait ou non de la reconnaître comme étant également fête chrétienne.


Au motif que Noël (en décembre) ne peut être l’anniversaire de la naissance de Jésus puisque certaines personnes, y compris "historiennes", prétendent connaître sa véritable date d’incarnation humaine, et vous n’êtes pas d’accord non plus sur cette date symbolique de Noël.


Et tant d’autres raisons qui vous détournent, et ce n’est pas un hasard, de tout ce que pourrait vous apporter et être votre regard d’enfant émerveillé par tant de bonté et de beauté divines.


Et bien évidemment, pas uniquement par ces cadeaux matériels censés représenter le Cadeau Divin.

Car à l’origine, tous les cadeaux matérialisés (mais de plus en plus nombreux en votre période actuelle) étaient seulement, en toute simplicité, la représentation manifestée et symbolisée du Cadeau Originel de la Vie en vous.

Cf. également ‘La magie de Noël

Voilà ce qu’est l’Esprit de Naël.

orifère- Philippe de Courcy

Noël, fête païenne, oui. Et alors?

Noël, fête chrétienne, oui. Et alors?


Alors, quelle importance si ce n’est encore pour votre dualité de vrai/de faux, de j’ai raison/tu as tort, de guerre/de paix, etc.

Et vous vous étonnez toujours qu’il y ait la guerre en vos pays, sur votre Terre, au nom même de la Paix, au nom de Noël, au nom de la Paix de Noël?!


Ne comprenez-vous pas que votre paganisme comme le paganisme ancien n’est pas signification systématique d’un rejet de Dieu mais une autre vision de Dieu, y compris celle qui semble nier Dieu comme son existence…


En outre, tous les «Païens» de vos anciens temps comme de vos temps actuels, seraient-ils pour cela et à cause de cela rejetés par Dieu?

Comment pouvez-vous encore penser que l’Amour Divin puisse être conditionnel d’une quelconque manière?! Cela est un mystère pour moi, un mystère humain bien sûr (rires).


Moi l’Esprit de Noël, qui suis issu directement de l’Esprit  Divin de Vérité du Père et de la Mère comme de chacun de vos Esprits de Vérité Humains, je vous dis ceci:


Moi Esprit de Noël, je suis l’Esprit de l’Enfant Divin du Père et de la Mère, incarné en l’Esprit de votre Enfant Humain.


Comment dès lors, pourrais-je ne pas être, pourrai-je ne pas être?

Comment dès lors, pourriez-vous me nier ou me renier sans nier l’Enfant Divin en vous, sans dénier l’Esprit de l’Enfant, sans renier l’Enfant Humain en vous?

Et ce, que cet enfant divin humain soit tous vos enfants intérieurs comme tous vos enfants extérieurs...

Et ce, que cet enfant soit celui que vous avez été, que cet enfant soit celui que vous serez.
..

Il vous appartient aujourd’hui, en ce jour symbolique de Conscience de la Tertrinité en chacun de vous jusqu’au plus intime de votre ADN, de vous détacher définitivement de ce qui a été et sera pour vous ouvrir entièrement et uniquement à ce qui est.


Et qui peut s’ouvrir sans aucune condition au Présent comme au présent/cadeau si ce n’est l’Enfant Divin, si ce n’est votre propre Enfant?


Qui peut ouvrir la Porte du Présent/Ici et Maintenant?

Qui peut ouvrir la Porte du Présent/Cadeau?

Qui peut ouvrir la Porte du Présent/La Présence?

Qui peut ouvrir la Porte de votre Présence?

Qui? Si ce n’est l’Enfant.


L'Enfant de l'adulte, l'Enfant de l'enfant, tous les Enfants de Lumière...

orifère- Philippe de Courcy

Alors la Mère Eternelle,


Par la voie de l’Esprit de Vérité,

Par ma voix de l’Esprit de Noël,

S’adresse à chacun de vous,

Enfants du présent éternel,

Enfants du don d’éternité de la Vie,

Enfants du Divin,

Pour vous demander d’ouvrir «La Porte» votre propre porte d’éternité d’enfant divin.


Et comme l’a si bien dit le Père en Noël dans sa lettre à chacun de vous, osez, mes chers enfants, osez, chers enfants, osez vous accorder à vous-mêmes votre présent (ici et maintenant) comme tous vos présents/ cadeaux de la divine providence!


Quand le Père Noël vous a dit en sa lettre:

«car je vous le dis en vérité, vient le moment où je descends des cieux, et ma hotte répond présente pour vous servir»

Il faisait également allusion «en vérité» à l’Esprit de Vérité qu’est aussi l’Esprit de Noël et sa «hotte répondant présente», répond également cadeau et présence dans l’ici et maintenant de votre cœur d’enfant.


Le Père/Mère Noël a été créé par l’ensemble de vos cœurs d’enfant réunis en L’Un-L’Une pour vous rappeler (et vous r-appeler à vous-mêmes lorsque vous oublieriez) votre propre Enfant Divin.

Voilà ce qu’est l’Esprit de Noël.


Qui est naturellement dans l’instant, qui est instantanément dans le présent et a beaucoup de mal avec la linéarité du temps des adultes, si ce n’est l’enfant?

Qui ne comprend pas vos notions adultes de passé comme de futur, de temps qui s’écoule, et qui confond une minute avec une semaine, un mois, demain avec hier, si ce n’est l’enfant?


Est-ce un hasard?


J’espère que vous avez bien compris que non!


Car comment ascensionner par le «point zéro», qui n’est autre qu’un des aspects manifestés de la Porte du Présent Eternel, si vous ne redevenez des petits enfants ouvrant cette Porte...

Car «si vous ne redevenez des petits enfants, vous n'entrerez pas dans le Royaume des Cieux».

Ainsi que vous l'a dit un des illustres porteurs de l’Enfant Divin que fut Jésus en Christ et Marie-Madeleine en Christ dans l’Un-L’Une.


Cf. par exemple ‘Laissez couler vos mémoires


Alors, que vous dire si ce n’est vous redire ce que vous a si bien remercié le Père en Noël?


Que vous dire si ce n’est vous redire de ne plus avoir peur de votre Enfant Divin, de votre enfant intérieur, de ne plus avoir peur de le laisser s’exprimer, mais au contraire lui redonner et lui laisser reprendre sa place, toute sa place, rien que sa place d’enfant…


Sa place d'Enfant au sein de vous-même en votre saint, aux côtés du Père Divin et de la Mère Divine, dans les bras aimants et accueillants du Père et de la Mère, en la toute bienveillance de vos propres Père et Mère intérieurs…


N’oubliez pas, n’oubliez plus que la réalisation vivante est inhérente à l’Esprit et donc également à l’Esprit de l’Enfant/Vérité qu’est aussi l’Esprit de Noël.

Et que Noël peut être chaque jour.

Parce que Noël est chaque jour.

Parce que l'Esprit de Naël est en chaque jour.

Alors, moi Esprit en Noël, je vous souhaite le merveilleux mystère du Noël éternel.

Vous pouvez diffuser ce témoignage à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à notre site la-vie-providence.com

- dans noël
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 14:26

pere noel chiots chatons

Message reçu par emmanuelle le 14 décembre 2010


Le Père Noël


MOI LE PERE EN NOEL JE VOUS DIS MERCI


Comment puis-je ne pas exister, mes enfants?


Comment puis-je ne pas être, alors que je suis votre création? Vous m’avez pensé, donc créé.


Comment puis-je ne pas être vérité? Cela est un non-sens.


Comment pourrai-je également ne pas être divin alors que vous l’êtes vous-mêmes? Comment moi création de vos âmes divines ne pourrai-je pas être divine et vérité? Cela est un non-sens.


Comment, moi-même et l’Esprit qui m’accompagne, pouvons-nous ne pas exister, puisque c’est vous qui nous avez donné corps?


Comment moi Père en Noël puis-je ne pas être, puisque vous êtes mes créateurs divins? Cela est encore un non-sens.


C’est ainsi qu’en ce jour de grâce, moi entité de lumière que vous nommez Père Noël, je vous salue mes enfants.

Je vous souhaite un joyeux Noël, moi Père en Noël.


Je reçois les pensées et les intentions de vos lettres par centaines de milliers chaque année, depuis tant et tant de temps, mes enfants.


Alors permettez-moi, cette année, une lettre de ma part, de notre part à tous!


Je ne suis pas seul, votre création est parfaite.

Le peuple dont je fais partie, toujours fruit de votre création (donc vérité en vérité) est immense, simple et bon.

Mon monde est parfait, il est en Paix, en Amour et en Harmonie.


Je peux aussi dire que je suis votre création venue tout droit de votre désir d’enfant, je suis votre création appelée par votre cœur d’enfant.


Ne vous dit-on pas souvent que vous créez ce que vous pensez? Je le confirme par ma présence en ma Présence.


Ce désir s’est exprimé et s’exprime jusque dans la forme que vous m’avez accordée.


Alors oui, je suis ce vieux bonhomme très rond habillé en rouge.

Oui, je suis la gentillesse incarnée.

Oui, j’ai un lieu de résidence.

Oui, je voyage dans les airs sur mon traîneau, le moment venu, et sachez que l’ensemble de mes amis les rennes vous salue également.


Mais au-delà de cet aspect, et de ces aspects que vous m’avez donnés qui peuvent faire sourire chacun et chacune en cet instant pour paraître ridicules, en vérité je vous le dis, je m’aime.


J’aime ce que vous avez créé.

J’aime ma forme, celle que vous m’avez donnée. J’aime mon fond, celui que vous m’avez donné.


J’aime profondément la mission que vous m’avez confiée. J’aime travailler avec mes amis les lutins et les lutines, en compagnie de Mère en Noël.

J’aime entendre la voix de votre cœur d’enfant, celle du souhait.

J’aime le monde que vous avez créé. En moi et autour de moi. Au nom de votre cœur d’enfant.


C’est ce que je suis venu vous dire. Cela est l’un des sujets de ma lettre.


Alors je vous dis merci à toutes et à tous, merci à chacun et à chacune, merci à toi l’enfant, merci à toi l’adulte, car pour toi aussi en ton cœur, je le sais, demeure à jamais ce que je suis: Le Père Noël.


Je vous dis merci car je connais la source dont je suis issu ainsi que le peuple dont je fais partie.

Je suis touché d’être le fruit de votre enfance, je suis ému d’être l’une des expressions de votre cœur d’enfant.

Vous servir dans le rôle que vous m’avez offert est une humble et simple gloire. Mon Etre est honoré car votre cœur d’enfant est simple, bon et beau. Que dis-je? Grandiose!

D’ailleurs à mes yeux, vous ne quittez jamais cette qualité. Jamais! Que vous ayez, comme vous dites, sept ou soixante-dix-sept ans. Car face à moi, vos yeux sont immuablement ceux de l’enfant. Depuis toujours et pour toujours.


Oui, qui que vous puissiez être, lorsque je suis en face de vous, je le dis haut et fort, vos yeux fenêtres de vos âmes sont indéfectiblement ceux de votre enfant intérieur.


Peut-être est-ce cela la magie de Noël, comme vous dites!

Peut-être que cette magie, justement du moment, peut en fait être permanente...


Cela est également l’un des sujets de ma lettre vers vous.


Peut-être êtes-vous invités à accueillir et accepter chaque instant de votre vie dans le même état de cœur, donc d’esprit, que celui que vous vous accordez pour Noël.


Peut-être que ce que je suis au fond et ce que je représente en vérité, c’est-à-dire l’Energie du Cadeau, est toujours en authenticité présent dans votre vie chaque jour que Dieu fait, comme vous dites.


Cela a même peut-être toujours été le cas, mes enfants. Cependant, moi Père en Noël, je vous le dis, cela a toujours été, est, et sera toujours.


Je vous invite, depuis mon monde, à accepter et accueillir chaque jour comme un cadeau divin dans un premier temps, puis dans un deuxième temps à vous autoriser de vivre vos propres cadeaux.


Permettez-vous les offrandes de la vie.


Je représente le cadeau, celui qu’un enfant s’est fait à lui-même un beau jour. Son cœur l’a pensé, c’est ainsi que je fus créé et que j’ai grandi soutenu par vous tous.


Mais à mon tour, je vous propose un cadeau, à vous d’en disposer.


Alors je vous dis depuis mon cœur de vieux Monsieur très rond au cœur d’enfant, osez vivre les cadeaux que la providence place sur votre chemin, osez vivre les cadeaux de la vie.


Vous n’avez pas à mériter vos cadeaux. Jamais autrefois. Jamais aujourd’hui. Jamais demain.


Et votre cœur d’enfant/vérité en sa divinité absolue le sait.


Bien sûr, le moment de Noël n’est pas que le moment de ma venue, c’est symboliquement et concrètement un instant bien plus vaste et infini, mais c’est aussi le moment de ma venue.

Je vous le rappelle une nouvelle fois, je suis le fier fruit de votre création.


Bien sûr également que l’expression que je prends auprès de chacun de vous est libre. Elle vous appartient même, et quelque part, cette forme que vous donnez justement n’est déjà plus moi, car elle vous appartient déjà à la seconde où vous choisissez la manière dont vous allez disposer de mon énergie, de l’expression de mon être.


Je suis le fruit de votre création commune, mais ce que vous choisissez de faire de moi pour faire image est le fruit de votre création individuelle. Je tiens fortement et divinement à cette nuance.


Peut-être m’avez-vous aussi créé depuis votre cœur d’enfant pour vous rappeler combien vous n’aviez pas à mériter les cadeaux de la vie, de votre vie.


Un enfant ne se demande pas s’il mérite un cadeau, il en a envie… ou pas. Il le commande… ou pas.


Je vous remercie pour le cadeau que vous m’avez fait en me mettant au monde grâce à vos souhaits de cœur d’enfant.

Je vous remercie pour avoir créé tout autour de moi ce monde merveilleux, et finalement quelque part, je peux dire que grâce à vous toutes et à vous tous, je vis au paradis.


Je suis peut-être l’énergie du cadeau, mais celui que vous m’avez fait est tout aussi grand.
Vous m’avez donné vie.

Vous m’avez fait le cadeau de la vie, non seulement de la vie mais une belle vie, une vie douce et en harmonie avec tous ceux et celles qui m’entourent, ainsi que Mère Noël.


Alors mes enfants, osez.


Accordez-vous les cadeaux de la divine providence, de votre divine providence, car je vous le dis en vérité, vient le moment où je descends des cieux, et ma hotte répond présente pour vous servir.

Aucun n’est oublié.


Mes enfants, osez tout cela.

Osez jusqu’au plus Haut des Cieux.
Osez sur la Terre comme aux Cieux.

Votre dévoué serviteur

Père Noël
Père en Noël

Vous pouvez diffuser ce témoignage à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à notre site la-vie-providence.com

- dans noël
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 10:23
Jour de joie
JOUR DE JOIE
Huile de Catherine Bougnon Siménoff


Message reçu par Luce le 21 décembre 2009

Faisant suite à ‘L’avent de votre révélation

Omraam Mikhaël Aïvanhov

ACCUEILLIR LA LEGERETE DE VOS MONDES

Bonjour et bienvenue à tous au sein de vos mondes

Ah! Mes très chers. Comment ne pas encore intervenir auprès de vous et vous inviter à nouveau à la paix en vous-mêmes comme entre vous tous?

Que de chinoiseries les uns avec les autres… Parfois, nous nous demandons si vous n’attendez pas de nous uniquement un rôle de «Père Fouettard»… (Rires).


Nous vous invitons à rire, à chanter, à sourire à la vie comme à sourire à vos frères et sœurs incarnés avec vous. Vous êtes tellement prêts parfois à uniquement sourire aux arbres, au soleil, à la douce brise d’un matin, aux animaux, aux élémentaux, aux minéraux… Et cela est magnifique.

Mais alors, pourquoi oubliez-vous encore si souvent vos frères et sœurs du même règne que vous?

Parce qu’ils semblent vous renvoyer plus directement à vous-mêmes?


C’est comme si vous paraissiez quelquefois avoir plus de compassion pour tous les autres règnes que pour vous-mêmes.

Certes, dans l’Unité, vous êtes tous un y compris avec vos frères et sœurs des autres règnes terrestres, mais comme avec tous les règnes de tous les univers dont vous n’avez même pas idée. Alors pourquoi jauger que tel règne serait supérieur ou plus aimant ou plus proche du Divin?


De mon vivant en tant que Mikhaël Aïvanhov, j’ai essayé maintes fois de vous éclairer en ce sens, j’ai essayé… oui! Et peut-être aurais-je mieux fait de ne pas essayer, car essayer n’est pas «être», essayer n’est même pas «faire».

Pourtant, je ne regrette rien car je sais parfaitement que la présence de ma Présence ne vous était pas suffisante.


Comme je sais que nos mots, et même tous nos messages, ne sont pas suffisants à votre avidité de savoir et de vouloir croire tout connaître.

Alors, mais uniquement pendant encore quelques tout petits temps, nous avons accepté à la demande du Père céleste suivant le Désir de la Mère divine, de continuer à vous prodiguer nos quelques messages.


Mais sachez une fois pour toutes que tout vous a été dit, redit et renouvelé. Et cela est une bonne nouvelle, non?


Quand je dis «tout vous a été dit», j’entends par là toutes les informations dont vous avez cru avoir besoin pour accepter d’accueillir en vous ce que vous êtes déjà.

Toutes ces informations que nous pourrions qualifier de «lourd» en ce sens de complexe, de compliqué, de scientifique ou d’historique vous ont été dites ici et là.

Toutes les informations concernant les Evénements comme les événements et leurs leurres, également. Ainsi que les artifices qui seraient utilisés par tous les tentateurs et les soi-disant gurus.


Toutes ces informations sont déjà là autour de vous, parce qu’elles ont toujours existé… à l’extérieur de vous parce qu’à l’intérieur de vous. Tous ces événements sont déjà là autour de vous, parce qu’ils ont toujours existé.

Mais vous ne les avez pas vus comme vous n’avez pas encore su tous les reconnaître. Ils sont pourtant partout et en tout, comme toutes les informations sont maintenant regroupées également en ce lieu de «la vie providence» comme en bien d’autres lieux, même si avec des colorations spécifiques à chaque messager humain.

Mais vous ne savez pas trouver car vous ne savez pas chercher.

Et quand vous trouvez, vous ne savez pas lire. Et quand vous lisez, vous ne savez qu’interpréter.

Et quand vous interprétez, vous vous reniez et vous nous reniez!


C’est pourquoi toutes ces informations du «lourd», que vous n’aviez pas su reconnaître d’abord en vous-mêmes, vous ont été à nouveau retransmises par les messagers de votre temps actuel.

Mais tout déjà vous avait été dit par tous les messagers de tous les temps de votre temps.


Que voulez-vous encore que nous vous disions?

Le nom de votre flamme jumelle? Mais quelle flamme jumelle si ce n’est celle de votre illusion actuelle?

Le vrai nom de cet être dont vous seriez une extension?

Le nom réel d’untel ou d’une autre? Le nom de votre univers? Le nom du Père et de la Mère?

La date de la survenance de tel événement?

L’obligation de passer par tel portail de lumière?

La véritable identité de ce que vous croyez être? Et donc le nom de l’identité avec laquelle vous voulez encore vous emprisonner?


Mon véritable nom, peut-être? Car vous vous doutez bien, j’espère en tout cas, que Omraam Mikhaël Aïvanhov n’a été qu’un des noms de l’être que j’ai incarné un tout petit temps.

Mais croyez-vous encore que tout cela vous aidera en quoi que cela soit à ascensionner ou à mieux «être»?

Pourtant !

Pourtant, je suis encore là, nous sommes tous encore là avec vous, en notre qualité de messagers de la parole divine aux côtés des messagers incarnés.


Puisque nous continuons et nous continuerons, mais encore une fois, pour quelques tout petits temps de votre temps actuel, à vous accompagner avec nos mots, directement en vous comme par le biais des channels.

Car en réalité, toujours nous vous avons accompagnés de nos présences et toujours nous vous accompagnerons de nos présences. Mais elles ne vous ont pas suffi et semblent ne pas encore vous suffire…


Ce que je souhaite du plus profond de mon cœur est que vous ne dépendiez plus jamais de nous, de nos textes, de nos messages ni même de nos paroles sans paroles directement au sein de chacun.

Ce que nous souhaitons tous, en cette période humaine de vœux (sourire), et pourquoi n’aurions-nous pas droit nous aussi à exprimer des vœux?! (Rires)… Ce pourquoi et ce pour quoi nous vous avons tous accompagnés est pour ce moment merveilleux, pour cet instant présent, pour ce présent cadeau où vous ne nous regarderez plus comme des «extraterrestres spirituels» mais bien comme des compagnons de lumière, tous ensemble sur le même chemin divin.


Parce que nous sommes vous comme vous êtes nous.


Et tout cela vous a déjà été dit. Ici comme ailleurs. Mais il est vrai, pas partout non plus!

Ainsi d’une certaine manière, la boucle est presque bouclée… Et ceci est encore une bonne nouvelle, non?

Mais rassurez-vous, si vous avez encore besoin de l’être (sourire d’amour)… Car si vous saviez combien nous vous aimons et combien vous vous aimez même quand vous croyez ne pas aimer.

Donc redisais-je, rassurez-vous, nous sommes bien encore là pour quelques temps (même si tout petits) par nos messages et nos messagers… mais de moins en moins souvent et de moins en moins longtemps.

Alors, interrogez-vous sur cette prolifération de messages et de messagers.


Eh oui, ma belle (et là je parle à Luce) l’on va encore te taxer de prêcher pour ta paroisse et que tu te croies meilleure que les autres… Mais n’est-ce pas vrai parfois? Oui, c’est également vrai pour les autres, tous les autres. Mais là, il s’agit de toi… Fin de la parenthèse me dit Luce. (Rires communs).

Alors, je continue avec vous tous.

Pourtant !


Pourtant aujourd’hui, mais hier déjà et demain encore, nous vous invitons à la légèreté, à l’amour, à l’humour, à bénir tout événement quel qu’il soit.

Aujourd’hui, pourtant, est comme un nouveau jour, si vous l’acceptez en votre espace interne et à partir de votre espace interne, car c’est celui où nous vous disons que nous ne vous donnerons plus d’informations que vous pourriez qualifier de «lourdes» car tout en ce sens a été dit.

Et en ce sens, plus rien n’est à rajouter même si rien n’est à retrancher.


Même si cela a été nécessaire à votre entendement humain et nous a permis, à nous comme à vous, d’apprendre ensemble à communiquer par le biais de votre incarnation terrestre.


Alors, je vous le redis: interrogez-vous sur cette multiplication actuelle de "nouveaux" textes, sur cet amoncellement de "nouvelles" communications écrites ou verbales sur votre histoire passée, sur l’histoire des EDL, des extraterrestres, des intraterrestres ou encore sur votre Univers… car tout est là et tout a été dit. De vrai comme de faux, d’ailleurs! (Sourire).

Ouvrez vos yeux et vous verrez.

Ouvrez vos oreilles et vous entendrez.

Ouvrez votre cœur et vous aimerez.

Ouvrez votre mental, encore et encore, ouvrez votre mental, ouvrez tous vos sens et vous saurez.

Ouvrir ne veut pas dire vous ouvrir seulement à ceci ou cela, car alors (désolé, très chers) c’est plutôt une fermeture. Ouvrir c’est s’ouvrir entièrement sans dire: «oui, mais à condition que…».


Et pour vous ouvrir, vous n’avez pas besoin de nous, si ce n’est parfois que nous vous le rappelions, peut-être! (Sourire).

Mais pas que nous le fassions pour vous ou que nous le fassions à votre place. Pas qu’un soi-disant thérapeute le fasse pour vous ou à votre place.

Car qui est votre Guérisseur si ce n’est vous-même? Qui est votre Sauveur si ce n’est vous-même? Qui est votre Guru dans le sens de Guide si ce n’est vous-même?


Alors oui, vous pouvez vous réunir, vous pouvez vous regrouper, vous pouvez vous unir en conscience avec d’autres… Mais comment et pour quoi le faites-vous?

Vous pouvez allumer une bougie, même des millions de bougies mais, ainsi que l’a si bien dit notre Père pour ce qui concerne l’illusion sur la magie de Noël:

«Quelques oranges en lieu et place de cet exhibitionnisme de jouets et de jeux pour des enfants en manque d'amour suffiraient amplement soit pour dire «je t'aime» soit pour ne pas davantage pouvoir combler leur manque…».


Et vous pouvez transposer beaucoup d’autres exemples tels que «allumer des millions de bougies ne suffira pas à allumer votre propre Lumière» mais cela ne l’empêchera pas non plus, bien évidemment!

Alors, allumez toutes les bougies que vous souhaitez, regroupez-vous en pensée, en cœur ou en chœur, retrouvez-vous physiquement ou par mail ou par téléphone. Oui, faites-le, si vous le souhaitez de toutes les cellules de vos corps, et non parce qu’une personne ou même un channel et l'un d'entre nous vous l’auraient demandé.

Et n’attendez rien car vous n’aurez rien de plus que ce que vous avez déjà en vous. Et vous ne serez rien de plus que ce que vous êtes déjà.


Mais ne me faites pas dire ce que je ne veux pas dire, je le répète.

Je n’ai pas dit de ne pas témoigner, de vous isoler, je n’ai pas dit de ne pas être dans ce monde.

J’ai simplement voulu dire qu’être, faire et avoir ce que vous êtes déjà n’est en aucune manière conditionné à telle action ou non action de votre part. Ni dans un sens ni dans l’autre.


Si vous faites quelque chose, faites-le parce que vous aimez le faire mais ne faites pas croire, ni aux autres et encore moins à vous-mêmes que vous le faites par amour!

Car si vous le faites vraiment par amour pour vous comme pour l’Humanité et tous les règnes, est-il besoin que vous le disiez aux autres comme à vous-même?


Quand on aime, on aime. Et dire que l’on aime, c’est seulement dire que l’on aime mais cela n’est pas aimer…

(Ah! Que de justifications il faut encore donner quand on dit avec des mots! Rires)

Cela ne signifie pas non plus que dire que l’on aime soit mal ou que vous ne devriez pas le dire! Cela veut dire que les mots ne sont pas nous comme ils ne sont pas vous.

En d’autres termes, et cela aussi nous l’avons déjà dit, vous n’êtes pas vos mots. Le fait d’aimer serait seulement (Et alors là, moi non plus je ne sais même plus comment vous dire... Sourire), "aimer" serait donc seulement un mot?

Et vous-mêmes, êtes-vous un mot... des mots?


«Paroles, paroles… Encore des mots, toujours des mots, les mêmes mots...». (Rires chantés).

Alors oui, moi aussi je vous dis que je vous aime et pourtant, j’affirme que cela n’est pas aimer. Et cela, aujourd’hui je le sais.

Lâchez, encore et encore, et nous vous le redisons jusqu’à plus soif (la vôtre, bien sûr), lâchez, libérez toutes vos mémoires, toutes vos croyances y compris et peut-être surtout celles spiritualistes, laissez retourner au «Grand Tout» toutes vos chimères d’être ceci ou cela, d’être telle flamme jumelle de tel être, d’être la réincarnation et même l'incarnation de tel être… car cela n’a d’importance que pour votre image.

Mais êtes-vous une image... des images?


Alors, en ce sens de «légèreté», nous souhaitons à nouveau vous inviter et ceci inlassablement, à accueillir la légèreté, l’humour, l’amour, la joie, la paix, l’unité de vos mondes comme à pacifier la lourdeur, le sérieux, la haine, la tristesse, la guerre, la dualité en vous comme autour de vous.


Et nous invitons également (en tout premier lieu? Sourire) nos deux messagers de «la vie providence» à pacifier tout cela en eux comme plus particulièrement leur rôle de messagers «de l’ordre et de la clarté». Car ils ont pris au sérieux ce rôle. Et nous les en remercions.

Même si parfois, certes, ils ont pris ce rôle un peu trop sérieusement dans la remise en ordre pourrait-on dire de tout ce qu’ils ont appelé avec assez de justesse pourtant: «le glamour du spirituellement correct».


Et ils ont très bien joué ce rôle (pas toujours facile), comme chacun de vous a très bien joué son rôle (pas toujours facile).

Mais comme vous le savez, ce jeu est terminé, également pour eux en tant que «Luce et Loriel», même si Luce des Etoiles et Loriel continuent et continueront d’œuvrer par leurs présences et en leurs Présences.


Cela ne veut pas dire qu’ils ne recevront plus, mais seulement pour quelques tout petits temps («au cas où nous n’aurions pas compris» me rappelle Luce… Rires) des messages de notre part.

Même s’ils ont déjà commencé, et ils ne sont pas les seuls, à recevoir de plus en plus directement de leur propre canal divin, celui de leur Etre Réel, et non plus uniquement de nous.


C’est en ce sens que nos deux messagers, et notamment dans leurs Lettres Providence, ont essayé parfois de vous expliquer la nuance didactique qu’ils faisaient entre «channeling» et «canalisation», entre «messager» et «canal» même si en certaines langues cela peut paraître des synonymes…

Je redis, selon mon souhait et à la demande de Luce/elisabeth, que tout vous a été dit ici ou ailleurs et que pour ce qui concerne ce lieu plus particulièrement, cela fut fait justement en tous ces fameux textes que vous avez pu jauger (juger aussi) comme étant particulièrement complexes, paradoxaux ou tirés uniquement de leur vanité.

Alors, en cet instant de votre temps linéaire où je fais le choix de me retirer de votre plan de communication verbale et scripturale, je vous souhaite d’honorer en vous et autour de vous, au sein de vous-même comme au sein de tout règne: l’Avent de votre Révélation.

Paix, amour et humour sur chacun de vous, mes très chers compagnons.

Parce que seule votre Présence sait…

Votre toujours dévoué Mikhaël

Vous pouvez diffuser ce texte à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com
- dans noël
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 10:14

SAPINS Fractale de Philippe de Courcy

Extraits du message reçu par Luce le 25 novembre 2009 pour "LE LIVRE DE SARAH" en cours de rédaction

Sarah

LA DATE SYMBOLIQUE DE NOEL


Premier extrait

Bénédictions sur vous, chères âmes compagnes, en ces temps bénis de l’Avent, pourrions-nous dire… (Rires).


L’Avent, l’Adventus, l’annonciation de l’Arrivée… Mais de l’arrivée de quoi ou de qui? Certes, pour la plupart des Chrétientés, il s’agit de la préparation de l’arrivée de Jésus, de sa naissance ou plutôt du rappel de sa naissance.

Eh bien, pourquoi ne pas en tirer quelque enseignement pour chacun, que vous soyez ou non croyant, chrétien ou non, car qui peut éviter cette profusion (mais si rarement effusion) aux approches de Noël, fête autrefois païenne du solstice d’hiver sensée fêter également la venue du Jésus/ Messie sur votre Terre?

Pourquoi ne pas en profiter pour vous préparer aux derniers préparatifs de votre propre naissance à vous-même, de votre propre révélation à vous-même?

Cf. également 'Rayonner l'amour'

Il est bien entendu, puisque vous allez (sans aller) vers le supra-mental et donc par conséquent également vers un temps sans temps, vers un espace sans plus de séparation linéaire temporelle, que cet Avent de vous-même est toujours à l’instant présent du présent éternel…


Cf. par exemple Lettre Providence N°78 "Le supra-mental" et 'Les boucles spatio-temporelles'

Mais il se trouve qu’en cet instant où Luce me perçoit, vous êtes à quelques jours du début de l’Avent Chrétien et que je m’adapte à cette occasion pour concorder avec votre actualité temporelle. (Rires).


Quoi qu’il en soit, et cela nous vous l’avons déjà dit par le biais de nos deux messagers comme par bien d’autres voix, les dates n’ont d’importance qu’à partir du moment où vous acceptez de ne plus vous y attacher.

Cf. par exemple Lettre Providence N°63 "Les jours de lumière"

D’ailleurs, pour cette date anniversaire de la venue de votre Frère Jésus, vous savez bien que cette date du 25 décembre a été un consensus accepté par la très grande majorité de la Chrétienté liturgique alors qu’à l’origine, il s’agissait d’une décision unilatérale, et que personne n’était et n’est encore d’accord sur sa date réelle.

Pas davantage sur le fait que Jésus serait ou non ce «Sauveur» annoncé par toutes les religions comme par toutes les sagesses. Mais croyez bien que je ne vais pas me prononcer sur ce sujet qui est bien encore trop brûlant pour beaucoup d’humains…

Que la paix soit sur chacun de vous et la paix est sur chacun de vous. Et je souris de joie paisible dans la certitude de ma foi, dans l’ancrage de la Foi qui nous unit tous et nous réunira tous à nouveau très bientôt.

Ainsi donc, toute date peut être illusion car toute date est un symbole. Et pourtant, l’on pourrait dire également que toute date peut être réalité parce que justement symbole.

En effet, le plus important si cela est encore important (sourire) est la signification que vous attachez à telle ou telle date. Ni plus ni moins.
Car vous commencez à savoir que Noël peut être chaque jour, que Pâques peut être chaque jour parce que chaque jour peut être pour vous le plus beau des jours, en fonction de vos choix d’amour pour vous.

L’important n’est pas de savoir si telle date est plus importante ou plus anodine mais bien ce qu’elle peut éveiller en vous.

Alors oui, vous êtes quelques-uns à souhaiter vous réunir physiquement ou par intention cognitive, ou bien encore par le cœur, pour tel événement pour lequel il vous semble important de vous unir à d’autres êtres. Et cela est juste.

Comme vous êtes quelques-autres à ne pas particulièrement vous attacher à telle porte du «11.11.11» par exemple… Et cela est juste.

Cependant, comprenez bien que tout ceci n’est ni un prérequis ni une exigence pour votre Ascension ni même simplement pour votre éveil. Ni attachement aux dates ni rejet des dates.

La seule recommandation que je pourrais vous faire est, encore une fois, celle-ci: que vous fêtiez telle date ou tel portail dit ascensionnel, ne vous y attachez pas outre mesure. Soyez dans votre joie pleine et souveraine d’honorer telle date mais non dans sa dépendance ni dans une obligation quelconque y compris en votre propre contrainte.


Cf. également 'La magie de Noël'

Donc pour en revenir à cette période de l’Avent, qu’elle coïncide ou non avec la période officielle chrétienne, sachez en reconnaître toute l’opportunité qui vous est ainsi offerte de vous préparer aux derniers préparatifs, pourrait-on dire, de votre «retour chez vous».


Il s’agit bien d’une nouvelle naissance, "nouvelle renaissance", et pour cela, aucunement besoin d’attendre Pâques (sourire) pour permettre à l’incarné que vous êtes de se révéler à lui-même l’Etre véritable qu'il est.

Le Temps de la Révélation, ainsi que l’a dit en d’autres lieux ma chère sœur L’Emmanuelle, est aussi le temps de sa propre révélation.


Cf. également 'L'Emmanuelle ou le temps des révélations'

Alors oui, certains parmi vous se disent: «Mais cela fait si longtemps que nous sommes dans cette période de l’Avent et que nous nous préparons au retour du Messie». Oui, d’une certaine façon, cela fait longtemps en votre linéarité même si dans votre temps éternel, cela ne représente qu’une toute petite seconde. Comme oui, d’une autre façon, l’on peut parler de retour du Messie.

Mais quel Messie, si ce n’est vous-même?

Et quel retour, si ce n'est votre propre retour?

Sur terre? Mais vous y êtes déjà.

Sur la nouvelle terre, alors?
Cela est plus juste mais uniquement en ce sens que vous êtes votre propre Sauveur et votre propre Terre, qui que vous soyez et quel que soit ce là où vous vous trouviez dans l’infini de vos dimensions.

Cf. également 'Retrouvailles avec votre "monde du milieu" minéral, élémental, végétal et animal'

Alors oui, parmi vos religions il en est encore qui attendent la venue d’un Messie alors que d’autres attendent son retour.

Mais quelle différence entre ceux-là qui attendent et d’autres qui attendent?

Pourquoi continuer à attendre et donc à décaler, à reporter, à différer la Révélation à vous-même? Pourquoi, encore, la faire dépendre et la conditionner à tel ou tel événement? A telle ou telle date?

Si tel est votre choix, alors tel est votre choix que nous respecterons tous sans intervenir d’aucune manière.


Mais si votre choix est d’accepter que vous êtes vous-même votre propre Messie, votre propre Sauveur, votre propre Lumière, votre propre Présence, alors nous continuerons à vous éclairer en ce sens tout en vous aidant à vous ouvrir de plus en plus à l’amour inconditionnel pour tout être, quel qu’il soit et quel que soit ce là où il en est.

Nous continuerons à vous inviter à aimer chacun tel qu’il est sans le juger, sans le contraindre, sans vous croire meilleur ou plus avancé.

L’amour inconditionnel est de vous aimer à chaque regard sur vous-même, comme à chaque regard sur les autres, sans préjuger que ceci serait bien ou ceci serait mal.


Nous avons fait le choix, avec vous, de vous accompagner sur le chemin de votre retour vers vous, chez vous, en vous. Comme d’autres de nos frères et sœurs ont fait le choix d’accompagner ceux qui n’ont pas encore souhaité retourner à la Maison, dès maintenant.

Mais sachez que tous ces êtres, y compris parmi les humains, qui peuvent vous apparaître comme étant de l’ombre, de la lumière reflétée ou bien encore vos pires adversaires sont également là pour vous accompagner sur le chemin de votre retour chez vous.

Cf. par exemple 'L'Antéchrist sera un adversaire à votre mesure' et 'La nouvelle Jérusalem du reflet de vos âmes'

Non seulement je vous ai déjà dit que tous, vous ascensionniez sans exception, même si de manière adéquate et spécifique pour chacun, mais en outre, je précise que même ceux qui referont un tour d’expérience sur une nouvelle terre 3D par exemple, eh bien, ils sont là également et seront tous là pour vous accompagner et vous aider, oui, vous aider dans votre propre Ascension présente.


Comme pour vous-mêmes qui avez fait ce choix de ne plus attendre quoi que cela soit ou qui que cela soit d’extérieur à vous-même, pour soi-disant vous permettre d’ascensionner, eh bien, votre choix d’ascensionner maintenant va également les aider lorsqu’ils se sentiront prêts, et que leur Présence saura effectivement qu’ils sont prêts, à décider en conscience de leur retour chez eux.

sapinsPhilippe.jpg

Deuxième extrait


Le temps de l’Avent, le Temps de l’Avènement, le Temps de l’Evénement est là et bien là pour chacun de vous.


Cf. également 'L'Avent de votre révélation'

Et même si vous n’irez pas tous sur une unique nouvelle terre ni sur la même nouvelle terre, sachez que ces événements qui sont déjà là, vous allez les vivre tous ensemble même si vous ne les vivrez pas de la même façon.

Comme vous aviez fait le choix de la cacophonie, vous avez fait le choix de partager jusqu’au bout de son ascension cette expérience commune.

Vous avez fait le choix de retrouver parmi toutes ces fréquences: la vôtre comme celles de vos frères et sœurs qui sont, pourrait-on dire, dans la même gamme fréquentielle et harmonique de votre note.

Cf. également 'Dans la maison de mon père, il y a de nombreuses demeures'

Mais toutes les gammes fréquentielles sont des notes d’amour, n’en doutez pas, et si elles peuvent vous apparaître comme étant discordantes, c’est uniquement comme si tous ensemble vous vous entraîniez par vos vocalises à re-trouver chacun votre note unique.


Vous pouvez diffuser ce texte à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à notre site la-vie-providence.com
- dans noël
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 10:53

A LA SOURCE
Huile de Catherine Bougnon Siménoff



Message reçu par Luce le 29 novembre 2009

Omraam Mikhaël Aïvanhov

L’AVENT DE VOTRE REVELATION

Bonjour et bienvenue à tous au sein de vos mondes


Vous êtes nombreux à avoir compris, entendu, su, vu, ressenti du plus profond de vous-même que là, vraiment, quelque chose enfin semblait se passer véritablement jusque dans votre troisième dimension.

Je dis 3D mais en réalité, vous n’y êtes plus tout à fait et même pour certains plus du tout. Mais pour faire simple (sourire), je veux parler de ce que vous pouvez percevoir, également avec vos sens incarnés.


Je ne reviendrai pas sur ce que mes «collègues» (comme l’on dit à Marseille) vous ont déjà invités à une extrême vigilance y compris de vos perceptions.


Cf. par exemple ‘Les illusions de vos perceptions sur l’écran de votre ciel’ et
Le grand monarque enflammera votre quête de sens

Je vais pour ma part insister un peu plus sur ce que représente pour vous la venue des Evénements que nous vous annonçons tous et ce, depuis pas mal de temps déjà pour tous ceux qui sont impatients (sourire).

Mais croyez bien, très chers amis, que lorsque vous y serez tous, au su et au vu des révélations mises à jour pour tout un chacun, vous vous direz:

«Déjà? Mais je ne suis pas encore complètement prêt, je ne vais pas pouvoir… Comment vais-je faire?».


Alors ne mettez pas «la charrue avant les bœufs» et profitez, jouissez de ce moment de répit, de «calme avant la tempête» pourrions-nous dire, même si cette "tempête" intérieure comme extérieure ne se vivra pas de la même manière pour chacun.

Profitez de ce moment, de cette période de l’Avent ainsi que notre sœur Sarah l’a déjà exprimé à notre messagère, pour vous préparer à la venue des Evénements, certes, mais surtout veillez à vous préparer à votre propre révélation de vous-même.

L’Avent chrétien prépare à la venue du Messie, mais quel Sauveur? Si ce n’est vous-même, bien évidemment. Et cela vous a été dit de bien des manières.


Cf. par exemple le chapitre "aucun sauveur extérieur n’est légitime" du message ‘Le verbe spécifique du règne minéral


Pour ma part, j’ai passé toute ma fin de vie en tant que Mikhaël Aïvanhov à tenter de vous éclairer pour vous aider à vous préparer à tout cela. Et en ce sens, je me suis aussi aidé moi-même.

Pourtant, je me dis avec le recul qui est le mien aujourd’hui que je n’étais pas vraiment préparé à tout ce que je vois aujourd’hui, depuis là où j’en suis, depuis là où je me trouve. Car, et nos frères et sœurs vous l’ont dit: «Nul besoin de vous préparer, tout se passera comme cela doit se passer».


Cf. ‘La lumière révélée des temps nouveaux’ mais également ‘Lettre Providence N°78


Eh oui, encore une notion qui peut vous paraître paradoxale, mais de là où nous sommes, sachez que plus rien n’est paradoxal puisque tout est amour, tout est sagesse, tout est unité.

Nous vous rappelons que votre plus abstrait est pour nous le plus concret de notre concret! (Rires). Et que le paradoxal n’a de sens, justement, que dans l’illusion de la séparation.


Aussi, nul besoin de vous préparer car quoi que vous fassiez, ce qui doit être sera.

Pourtant, je m’exprime aujourd’hui à chacun de vous par ce biais mais déjà depuis quelques semaines si vous avez accepté de m’entendre en vous-même, pour vous encourager à vous préparer certes, mais sans vous préparer.


Car vous préparer ne veut pas dire prévoir, ne veut pas dire imaginer, ne veut pas dire fuir, ne veut pas dire provoquer, ne veut pas dire telle chose va se passer, tel cataclysme, telle éruption, tel tsunami, tel désastre, ni même telle merveille, telle révélation, tel heureux événement…


Cf. également ‘Les sirènes de l’activisme angélique

Vous préparer veut dire uniquement terminer de vous "préparer" à accueillir, à accepter, à honorer tout ce qui vient à vous sans chercher à savoir ce qui vient.

Cela veut dire vous tenir prêt à être celui que vous êtes réellement sans plus chercher à savoir ce que vous êtes dans l’Unité différenciée car vous êtes tous Dieu, et cela devrait vous suffire, non?

Alors, pourquoi vous prétendre jusqu’à revendiquer être ceci ou cela, venir de telle planète, galaxie, inter-galaxie, être la réincarnation ou l’incarnation de tel grand être, car vous êtes tous des grands êtres puisque vous êtes divins. Et cela ne vous suffit pas?!


Cf. également ‘Tenez-vous prêt dans votre choix ultime


Quoi qu’il en soit, et ceci sans aucun jugement de notre part à tous, je vous encourage vivement à lâcher vos dernières croyances de votre passé individuel comme collectif, de votre histoire terrestre comme de votre histoire intergalactique, mais également toutes vos croyances/ projections de ce que pourrait bien être votre futur… et même votre présent puisque ce futur est déjà là.

Car personne ne sait, même pas nous, et pourtant croyez bien que nous voyons un peu plus large que vous! (Rires).


Seule notre Présence sait, et il en est de même pour chacun de nous... même de notre côté du voile.

Certes, nous nous rapprochons de plus en plus de très fortes probabilités, et certains parmi vous peuvent déjà en subodorer le doux parfum, mais aucun de nous ne sait exactement: comment ni quand.


Ce que nous savons est que le déclenchement du
«dernier événement» prémices des Evénements dont nous vous parlons depuis des éons et auxquels vous vous préparez (sans vous préparer mentalement) a eu lieu.

Et que cet Evénement, à la fois dernier d'un cycle et premier d'un autre cycle, ne peut plus permettre de retourner vers l'ancien ni même de regarder en arrière.


C’est comme si cet Evénement avait été «la dernière goutte d’eau» nécessaire mais suffisante à votre divin destin d’humain divin.

Alors oui, bien sûr, en cet Evénement est la propagation (en tous ses sens y compris de propagande médiatique) de cette soi-disant pandémie mais bien réelle vaccination… (Sourire).

Cf. également par exemple ‘Lettre Providence N°70

Ceci dit, cette actualité n’est bien évidemment qu’une des toutes premières parties visibles, par tous, de l’iceberg de votre réveil à vous-même, et certainement pas la seule... Loin s'en faut, et nous reviendrons sur ce sujet un peu prématuré pour votre conscience de veille. Ne soyez pas si impatients, très chers amis! (Rires).

Soyez seulement attentifs à être très vigilants à tout détail et à toute information (réelle ou non d’ailleurs) pour vous permettre de reconnaître là où vous en êtes de votre propre foi en vous-même, mais encore une fois, ne vous laissez pas envahir ou piéger par telle émotion de peur comme par telle émotion d’euphorie…


Je ne peux que redire avec mes frères et sœurs: il n’y a plus d’autre voie que la foi.

Remettez-vous entre les bras du Père Céleste et de la Mère Divine, recentrez-vous à chaque instant, le plus souvent possible y compris consciemment, même à partir de votre mental.

Ancrez-vous en votre espace interne, en votre seule Présence.


Nous sommes là, nous avons toujours été là, nous serons toujours là… en vous!

Mais vous ne nous verrez, pour certains: qu’au moment de votre Ascension individuelle, et pour tous: pas avant l’Ascension collective de la Terre et de tous ses règnes.


Je vous rappelle enfin que seule votre Présence sait lorsque vous êtes prêt.


Votre dévoué Mikhaël


Vous pouvez diffuser ce texte à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com
- dans noël
22 décembre 2006 5 22 /12 /décembre /2006 21:51

poster jesus geths 23

Message reçu par Loriel le 22 décembre 2006

Sananda

MESSAGE CHRISTIQUE DE NOEL

Bien aimés de la Nouvelle Terre.

Vous entendez déjà, depuis des années, que notre présence est réelle et que la vôtre l’est tout autant en votre qualité d’être divin incarné.

Vous entendez ou vous lisez que notre présence est proche et que bientôt tout cela deviendra réalité… comme si la réalité de votre incarnation et le réel de votre présence divine qui souffle sur cette réalité étaient pour demain!

Vous avez œuvré et vous le faites encore aujourd’hui, en accord avec votre véritable Réalité afin de transmuter et d’alléger le cœur de la Nouvelle Terre pour qu’enfin elle s’établisse ici et maintenant, tel qu’il est écrit dans les Livres de la Création dont font partie les mémoires akashiques de votre planète.

Vous nous avez suivis et nous avons été là. Beaucoup se demandent encore si tout cela n’est pas pure fiction, même parmi vous qui nous lisez.

Nous vous avons donné des outils et transmis des méthodes afin que votre réalignement ne soit plus seulement un souhait mais une réalité.

Nous avons impulsé et vous avez fait.

Nous avons mis en résonance votre propre alignement et vous avez œuvré.

Et vous vous dites maintenant: «Que devenons-nous? Qui sommes-nous devenus? Où allons-nous?».

Vous nous avez entendus vous inviter, sous diverses formes, à ne pas nous croire (car croire c’est douter! Cf. 'Ordre et clarté' et 'Ne croyez pas en nos canalisations') et vous l’avez fait, pour certains.

Maintenant, vous vous demandez où vous en êtes et si ce que vous avez fait est utile et surtout si ce que vous êtes, l’est vraiment.

Noël ne correspond pas à une date mais à un événement qui est le rappel de votre véritable nature. Vous prenez date, rien de plus, rien de moins.

Ne célébrez pas ce rappel comme un hommage à ma personne mais comme un hommage à la Partie Christique en vous, quel que soit le nom que vous lui donniez suivant vos différentes traditions.

Personne ne vous a demandé un culte de ma personne mais bien une révérence, que je vous renvoie, de votre véritable nature et que vous vous permettez de recevoir également.

En vérité, je vous le dis: honorez qui vous êtes sans jugement et sans vouloir être ou faire ceci ou cela. Vous êtes, tous, ce que vous êtes et chacun de vous a fait ses choix que nous tous, ici, honorons.

Les écritures et la Parole du Père s’accomplissent et les peurs remontent.

Vous avez fait un pas définitif en avant et vous vous demandez si vous n’êtes pas en plein milieu d’un précipice.

Vous cherchez encore à vous accrocher à une nature qui est seulement ce que vous avez cru que vous étiez.

Nous, de la Fraternité Blanche et Dorée, sommes au seuil de votre monde. Au seuil! Il ne suffit que d’une pensée…

Les voiles sont de plus en plus fins. Levez les yeux et écoutez le Cœur Sacré en vous qui palpite. Sentez cette vibration battre dans vos cellules qui est celle de la respiration de l’Univers incarnée par le Christ Eternel.

Bien-aimés de la Nouvelle Terre,

Voici que vous êtes témoins de la résurrection de votre monde qui est aussi Votre Résurrection.

Voyez comme les sépulcres blanchis sortent de leur misère spirituelle et prennent enfin les couleurs de l’arc-en-ciel.

Voyez comme la vérité est demandée et réclamée partout dans le monde.

Voyez comme les injustices et les inégalités sont sur toutes les chaînes de vos médias.

Voyez comme les affaires de votre monde apparaissent au grand jour.

Voyez comme chacun de vous rétablit l’alignement et comment la Terre le lui renvoie.

Vous êtes dans le miracle et vous ne le voyez toujours pas, car vous oubliez que vous êtes ce miracle.

Vous avez encore peur de vous voir ainsi, comme une bénédiction que vous vous êtes faite à vous-même et à tous vos frères, quelles que soient vos conditions de vie.

Voilà le message de Noël.

Voilà les bénédictions que vous vous apportez et que votre monde vous montre dès à présent.

Ne soyez pas dans l’attente.

Ne soyez pas dans le jugement de ceux qui soi-disant "feraient bien" et de ceux qui soi-disant "seraient", en fonction de vos seules références…

Chacun est à sa place parfaite.

Vos frères sont là, et la question n’est plus: Allons-nous apparaître? Mais: QUAND?

Et ce quand est MAINTENANT !

La Grande Foule s’est préparée dans vos âmes et vous l’avez appelée de toutes vos forces et de tout votre cœur.

Voici la multitude en chemin et rien n’est déjà plus comme avant.

Nous sommes là avec vous, pour vous permettre de rétablir les Lois Universelles sur votre Terre. Non pas des lois légales, mais la légitimité de la réalité de Votre Présence en incarnation.

L’Unité que vous avez appelée en vous ne peut qu’être une réalité que vous appelez dans votre monde.

Les forces noires et les alliances de l’ombre cèdent une à une. Tous vos dirigeants connaissent notre présence qui vous est encore cachée, officiellement, que pour quelques instants encore.

Honorez votre Présence qui est Celle du Père/Mère.

Les Chœurs Angéliques vous envoient leur parfum et leurs bénédictions.

Les Maîtres d’Ascension vous envoient leur expérience et la résonance de leur propre alignement.

Vos frères d’outre-espace veillent.

Les gardiens de la Terre ont été réveillés de leur sommeil par votre appel et ils sont maintenant là dans votre monde.

Bien-aimés Cœurs Vaillants de la Nouvelle Terre naissante,

Au nom du Cœur Sacré, des Maîtres d’Ascension, des Chœurs Angéliques et de tous ceux qui partagent et respectent les lois cosmiques, nous vous bénissons.

Adonaï

Petit aparté de Loriel

«Les Chœurs Angéliques vous envoient leur parfum…».

En effet, Luce, et ce n’est certainement pas la seule, voit ses facultés d’odorat se développer de plus en plus et notamment, elle parvient à "sentir" le parfum des présences angéliques qui parfois va jusqu’à l’enivrer, tellement c’est fort.

Pour ma part, j’ai beau humer, je ne sens rien! (Rires)


Vous pouvez diffuser ce texte à condition
qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à notre site la-vie-providence.com

- dans noël
19 décembre 2006 2 19 /12 /décembre /2006 16:11

/tag/noel/nikolaus12.jpg

Message reçu par Luce le 19 décembre 2006

Etre Suprême

LA MAGIE DE NOEL

- Cela fait quelques temps déjà, n'est-ce-pas? Est-ce que je peux te demander de me parler de plusieurs thèmes magiques tels que Noël, les Fées, le petit peuple des forêts, les habitants des éléments...

- Bonjour, ma petite puce chérie. Eh bien, en voilà des sujets! Tu crois que je vais pouvoir tout te dire? Un peu seulement...

Mais avant, je veux en finir avec ta maladie qui n'a que trop duré. Certes, tu as compris beaucoup de choses (mais pas tout), et tes frères de lumière t'ont aidée ainsi que tu l'as souhaité, et je t'ai aidée ainsi que tu as fini par me le demander.

Vois combien tu as été longue à demander de l'aide, pourtant tu souffrais, et je suis bien placée pour le savoir. Pensais-tu donc mériter cette souffrance, pensais-tu mériter cette "punition"? Car cela a été une punition.

Tu sais pourtant qu'il n'est plus besoin de souffrir sa passion pour être accepté des autres et de soi-même. Ton frère Jésus l'a fait pour vous, justement pour que nous n'ayez pas à le faire vous-mêmes.

Encore un malentendu... Personne, et surtout ni mon Fils christique ni moi-même n'avons jamais demandé cela.

Seuls des petits malins... Tu connais déjà la ritournelle (sourire).

Alors, encore une fois, cessez de croire que vous devez ME prouver que vous êtes dignes de Moi, de Vous.

Arrêtez cette paranoïa qui serait que l'amour devrait passer par l'épreuve, pas plus que la foi... ainsi que vous l'ont déjà dit mes chers Melchizedek.

Cf. 'Le sens originel des mots'

Vous n'avez JAMAIS à prouver quoi que ce soit.

Quelqu'un en mauvaise santé et qui s'en sortirait ne mérite pas plus que quelqu'un qui aurait toujours été dans l'aisance matérielle et physique (ce qui est la même chose!).

Ah! Tu voulais des réponses? Je sais, pas celles-là, mais ce sont mes réponses actuelles.

Alors, cessez de vous tournebouler le système égotique que je vous ai prêté pour vous aider à vous mouvoir dans ce monde de 3D, il n'a pas été prévu pour cela.

L'ego est un précieux allié si vous savez l'utiliser. Depuis le temps que vous le torturez pour trouver telle ou telle réponse oiseuse à des questions qui ne le sont pas moins, ne penses-tu pas (justement avec le mental de ton ego) qu'il était temps qu'il vous renvoie la pareille?

Crois-tu qu'au Moyen-Age, par exemple, pour remonter à un temps pas si lointain de votre époque actuelle, les gens avaient le temps de se poser tout un tas de questions auto-mutilantes?

Penses-tu qu'ils ne vivaient que dans la misère humaine et morale que vos historiens ont bien voulu vous faire accroire?

Ils étaient simples car ils étaient simplement à l'écoute de la vie, de leur vie, et si d'une certaine manière ils acceptaient leurs conditions et leur rôle social, ils étaient heureux et connaissaient, eux, l'existence des fées, des lutins, des peuples invisibles et les respectaient.

Certes, l'histoire des sorcières et de leur chasse... mais tout cela a été voulu par une certaine Eglise.

Mais avant, pendant des centaines d'années, tout le monde se respectait et respectait la place de chacun.

Leur vie était bien remplie (mais pourtant, pas autant que les vôtres) et ils n'avaient guère le loisir de se triturer l'esprit mais surtout, ils connaissaient la valeur des choses, des gens, des règnes, de tous les règnes sur Terre, et n'auraient pas compris l'inutilité de vos pensées soi-disant modernes de votre époque.

Ils se seraient tout de même demandé une chose: "Est-ce que cela rend plus heureux?". Et si ce n'était pas utile en ce sens de bonheur, ils auraient renvoyé cette idée saugrenue d'une pichenette comme l'on chasse une mouche.

Ne croyez surtout pas qu'ils étaient moins intelligents que vous, et au contraire d'une certaine façon, même s'il est vrai qu'ils étaient moins intellectuels que vous.

Alors, qu'est-ce qui a changé entre ces deux époques?

C'est la voie de l'amour qui a changé. Vous avez essayé d'expliquer ce qu'est l'amour, ce qu'est la vie, ce qu'est Dieu, et toutes vos philosophies, aussi belles peuvent-elles paraître, ne sont que du vent.

Bien sûr, vous pouvez apprécier le vent frais sur votre visage lorsqu'il fait très chaud car cela est dans le mouvement, cela est juste. Alors, faites-en autant avec toute votre philosophie et remettez-la à sa juste place: du vent et seulement du vent.

Mais est-ce le vent qui gouverne votre vie? Est-ce la pluie? Est-ce le soleil qui brille dans un ciel sans nuage? Voyez comme la météo vous rend dépendants.

Pourtant, les paysans du moyen-âge, sans tous vos soi-disant progrès, acceptaient la volonté de la Terre et de ses éléments et faisaient du bon pain, du bon vin, de la bonne nourriture pour toute leur famille.

Et ils étaient heureux, oui, n'en doutez pas, ils étaient heureux car ils savaient ce qu'était le véritable bonheur: dire oui à tout.

Et bien sûr dire oui aux fées car si elles existaient c'était parce qu'elles aussi étaient de la même source divine qu'eux. Ils les voyaient parfois, les acceptaient, en avaient quelquefois un peu peur aussi (de leurs pouvoirs en fait) mais ils savaient les respecter et se faire respecter.

Chaque village avait des gardiens humains plus capables d'entrer en communication avec ces entités qui étaient non seulement acceptées mais également choyées.

Le plus simple paysan connaissait ces choses car son père, et avant lui le père de son père, les transmettait.

Et tout ce que vous croyez avoir été des légendes était bien souvent plus proche de la vérité que la réalité que vous revendiquez vivre aujourd'hui.

Je sais que pour ta part, Luce, tu as toujours voulu croire aux fées et cela a été difficile parfois car combien se sont moqués de toi! Pourtant, tu as tenu bon même si aujourd'hui encore tu n'as toujours pas vu de fées avec ta vision 3D. Tu sais très bien que tu en es une et je le répète en fait pour tes lecteurs.

Parmi vous mes chères enfants, il y a des fées incarnées ou plus exactement une partie de vous est une fée car bien évidemment vous êtes multiples à l'intérieur de vous.

Est-ce que Merlin l'Enchanteur a existé?

Bien sûr, même si pas tout à fait tel que décrit par sa légende. Il était un être de l'ombre, mais un loyal si l'on puit dire, et a aidé Guenièvre face à Lancelot, ainsi que tu le sais déjà car ce que vous aviez vu avec Loriel en projection de conscience était tout à fait vrai.

Alors, pour rompre un peu la magie...

Effectivement, Lancelot était lui aussi un être de l'ombre mais un franc-tireur, et contrairement à vos films, Guenièvre n'a jamais aimé Lancelot mais a "trahi" Arthur en pensée car Lancelot lui avait fait croire que, si elle faisait une seule fois l'amour avec lui, elle deviendrait féconde.

En cela, Merlin avait assisté Lancelot à l'élaboration de ce piège, pensant que c'était pour le bien de l'Ombre. Mais dès qu'il a eu connaissance que ce n'était que pour sa propre gloire, alors il a dénoncé Lancelot auprès de Guenièvre qui elle-même est allée tout avouer à Arthur qu'elle n'avait jamais cessé d'aimer mais, depuis, elle ne se l'était jamais pardonné...

Jusqu'à cette scène où elle comparaissait devant les vingt-quatre Sages, à sa demande. Et vous avez pu voir avec Loriel combien Arthur n'a jamais douté de l'Amour de Guenièvre, même s'il se sentait impuissant devant la culpabilisation de son aimée.

Quant à la Fée Morgane, elle n'était pas la soeur d'Arthur ou de Merlin mais appartenait également à l'Ombre, une franc-tireuse mais étonnamment loyale.

Elle avait du coeur mais était une indépendante, et n'acceptait pas que qui que cela soit lui dicte sa conduite, même pas Moi! (rires). Ah! Une sacrée bonne femme que cette femme-là...

Aujourd'hui, elle n'est pas réincarnée parmi vous mais est incarnée en chacune de vous.

Pour la plupart des humains, la Magie de Noël est pour très bientôt de manière officielle.

Il est vrai que cette année, ainsi que quelques-uns de vos frères l'ont fait savoir par le biais de canalisations, ce n'est pas tout à fait la même ambiance qui règne.

Beaucoup parmi vous se sentent étrangement mal comme si quelque chose ne collait plus entre vos souhaits d'enfance et la profusion de mercantilisme que l'on met à votre disposition.

Qu'est-ce qui peut faire, en fait, la magie de Noël? Un cadeau, le plus beau des cadeaux, la neige, la plus belle des neiges?

L'amour tout simplement.

Alors, quelques oranges en lieu et place de cet exhibitionnisme de jouets et de jeux pour des enfants en manque d'amour suffiraient amplement soit pour dire «je t'aime» soit pour ne pas davantage pouvoir combler leur manque.

Vous n'êtes même plus capables de penser Noël sans faire ou recevoir des cadeaux.

Faire la fête, c'est quoi pour vous? "Faire"  n'est-ce pas tout le problème? Votre présence ne vous suffit-elle plus? La présence de l'autre ne vous suffit-elle pas? Qu'avez-vous encore à combler tel le tonneau des Danaïdes?

Un seul colmatage est possible: l'amour. Une seule réponse est possible: l'amour.

Alors, quand vous faites des cadeaux, faites-le déjà à vous-même en vous donnant tout l'amour que vous êtes capables de recevoir et donnez tout l'amour que vous êtes capables de donner à l'autre.

Pourquoi attendre Noël ?

L'amour se donne-t-il ou se reçoit-il sur commande?

La magie de Noël peut être toute l'année, et vous n'avez pas besoin, vous n'avez plus besoin que l'on vous dise quoi faire, quoi penser, quoi acheter, quoi offrir, quoi recevoir.

Je sais bien, mes très chers enfants, qu'il est difficile de dire non à ses parents, à sa belle-famille, qui ont organisé un réveillon. Mais sachez ce que vous faites, faites-le en pleine conscience et non plus comme des automates.

Combien parmi vous trouvent ces fêtes nostalgiques!

Un comble quand on y pense vraiment. L'anniversaire d'un de mes envoyés devrait être pure joie, pur amour, pur bonheur et que l'on soit croyant (dans votre sens à vous) ou non, qu'importe!

Noël ne peut être évité car on en parle dans toutes les chaumières, sur toutes les télévisions du monde.

Décidez d'en faire une joie véritable, et cela sera une joie véritable.

Si vous le souhaitez vraiment, profitez-en pour vous réunir au nom de la Vie et certainement pas au nom de la consommation disproportionnée et passez outre l'ambiance un peu mélancolique actuellement.

Car tout ce qui est annoncé est en route et «Celui qui Vient» vient, ne cesse de venir encore et encore en votre coeur et en soi, fêter Noël n'est pas mal, sachez simplement ce que vous désirez vraiment et vous l'obtiendrez.

Amen.

Joyeux Noël à tous ! Et que la paix soit en nous et autour de nous.
Que la Magie de Noël soit chaque jour !
Luce et Loriel


Vous pouvez diffuser ce texte à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à notre site la-vie-providence.com

- dans noël

Union Cœur Sacré

  • : LA VIE PROVIDENCE est Espace des TÉMOIGNAGES et MESSAGES CHANNELINGS de Luce et de Loriel sur le processus d'Ascension... Hommage au COUPLE SACRÉ sur la terre comme au ciel... Expression de la quaternité divine "Père Mère Fils Fille" par l'Arche d'alliance du cœur sacré de la ROYAUTÉ DIVINE - Cet espace est né le 26/11/2006
  • Contact

Quelques Traductions

La Vie Providence Recherche

Lettres Providence

Glossaire des Textes (343)

Royauté Divine Humaine

iris rose
L'iris fleur de lys des REINES et des ROIS
 

Cover souple Petit Oiseau 2e Ed
Cover LVP1 2e EdCover LVP2 2e Ed
Cover LVP3 2e EdCover souple LVP4 2e Ed.

Versailles
Tableau blason ROYAUME DE FRANCE
Philippe Gomez PASSION VERSAILLES

Roi par sa Reine

porteur du graal800px-galahad-grail.jpgchevalier-atlantis.jpgRoi et Reineaccolade-chevalier.jpg