2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 15:00

 

 

Témoignage d’Élisabeth en Luce du 2 février 2015

 

NOUS N'AVONS PAS À JUSTIFIER NOTRE LUMIÈRE

 

En cette Chandeleur 2015, nos amis du ciel souhaitent nous rappeler que nous n'avons pas et que nous n'avons jamais eu à justifier notre Lumière... tant vis-à-vis des autres que de soi-même. Et, d'une certaine manière, surtout vis-à-vis de soi-même.

 

Nous n'avons pas à justifier notre choix, qu'il soit Lumière, Ombre ou Tiédeur, mais à l'honorer. Nous n'avons pas à justifier nos comportements, qu'ils soient de lumière ou d'ombre, mais à les assumer. Nous n'avons pas à justifier ce que nous considérons comme notre bien ni ce que nous considérons comme notre mal, mais à nous aimer quoi que nous ayons fait, dit, pensé ou non fait, non dit, non pensé.

 

Nous aimer ! c'est aimer sans exception toutes nos parties intérieures, comme extérieures, c'est aimer notre lumière et notre ombre. Car, même quand nous avons fait le choix de la Lumière, notre ombre n'a pas disparu pour autant.

 

Cf. par exemple le message 'L'ombre et la lumière'

 

Nous n'avons pas à nous justifier, car se justifier revient en fait à se placer dans le jugement autant que ceux et ce qui nous le demandent. Se justifier est se juger, et donc ne pas s'aimer tel que l'on est et tel que l'on n'est pas.

 

La Chandeleur... de nous-mêmes, en nous, à partir de nous, jusqu'à nous, vers nous, peut être simplement la couronne de lumière que nous sommes tous ensemble. Encore une fois, qu'elle soit jugée (par nous) de Lumière ou d'Ombre, et ce, selon ce que chacun a choisi d'exprimer, car toutes deux sont issues de la lumière divine originelle.

 

La Chandeleur peut être simplement l'évocation de notre propre lumière que nous portons avec honneur et fierté, sans ostentation ni orgueil.

 

En nous annonçant, nous revendiquons notre droit à la lumière et nous nous laissons assombrir, comme nous assombrissons ceux qui se soumettent en se ralliant, parce qu'alors notre lanterne est devenue vessie. En nous avançant, même dans le silence, nous témoignons de notre lumière et nous nous laissons éclairer, comme nous éclairons ceux qui acceptent en s'aimant, parce que notre lanterne redevient symbolique de la source lumineuse de nos origines.

 

La Chandeleur nous rappelle ainsi combien nous sommes capables de voir la lumière divine en nous-mêmes, comme en chacun de nous, et de la vivre sur la terre comme au ciel.

 

La lumière de la Chandeleur peut être également particulière, me soufflent nos Amis, lorsque nous acceptons le cadeau de notre reconnexion consciente à la lumière elfique d'Avallon. La Chandeleur a toujours été la fête anniversaire de l'île-vaisseau Avallon.

 

Avallon, je vous le rappelle, est née de la lumière originelle du Monde et est veilleuse de la lumière de nos âmes.

 

Nous n'avons pas, non plus, à justifier notre lumière d'Avallon ni, encore moins, celle de notre Être Réel, dont est issue notre âme, mais simplement à les exprimer en une... sans les annoncer, sans nous annoncer.

 

Nous préjustifier est aussi nous justifier, de la même manière que nous excuser dans le sens de nous trouver des excuses est aussi nous justifier, et donc nous juger, nous condamner et nous renier.

 

Quand nous nous justifions, aux yeux des autres comme aux nôtres, c'est bien parce que, d'une façon ou d'une autre, nous nous étions déjà jugés en notre culpabilisation.

 

Pourtant, et même quand nous le savons parfaitement, c'est une des choses les plus difficiles à ne pas commettre.

 

Alors, acceptons et appelons de plus en plus la lumière de conscience et la conscience de lumière sur toutes ces fois où nous nous justifions. C'est ainsi que, peu à peu, nous nous aimerons même quand nous nous justifierons encore. C'est ainsi que, pas après pas, nous n'aurons plus besoin de vouloir nous justifier pour croire nous déculpabiliser.

 

Quand nos amis du ciel nous avaient dit, et ce, dès nos tout débuts: "Vous n'avez pas à vous justifier", ce n'était certainement pas un jugement de leur part, ni une interdiction, mais bien un judicieux conseil servi pour attirer toute notre attention, et donc notre toute conscience et notre tout amour, sur cette caractéristique humaine... très présente. Non?

 

Je fais place à présent aux mots qui m'ont été donnés un soir de juin 2006.

 

 

Extraits du message personnel du 26 juin 2006 pour Luce et intitulé 'Tout ce qui est en haut est en bas' depuis la Présence et Irvan de Sirius

 

Préambule du 2 février 2015 d’Élisabeth en Luce


Tout ce qui peut me concerner directement en ce message, pourtant personnel, peut vous concerner tout aussi directement. Il en est de même, bien évidemment, pour tous nos textes.


J’avais reçu ces deux communications, en une, sous forme de dialogue, puisqu'à l'époque je ne savais pas recevoir autrement. Je fais le choix de vous les retransmettre telles quelles, en toute leur naïveté d’alors…


Je me rends compte en relisant, même si j’ai pu évoluer depuis, à quel point ce soi-disant ancien message me concerne encore aujourd’hui. Et même plus que jamais, d’une certaine façon!


C’est aussi en ce sens que nous vous avions invités non seulement à lire nos derniers textes (messages, témoignages ou lettres Providence), mais également les tout premiers qui, s’ils éclairent les textes ultérieurs, sont à leur tour révélés par les plus récents.


Ces deux messages, par le biais de l’écrit, faisaient directement suite à une communication orale transmise via Loriel et émanant d’Irvan de Sirius qui avait répondu à une de mes dernières remarques par: «Tu es vraiment désespérante, parfois!»


Irvan est un être collectif qui réunit/unit trois êtres en un, et dont une des fonctions premières est d’être guide de couples.

 

La Présence

 

— Tu t’es sentie meurtrie hier soir, avec Irvan, mais tu sais bien qu’ils t’aiment.

 

— Oui, je le sais. Et pourtant, je me sens encore mal. Pourquoi ?

 

— Parce que tu as décidé d’aller mal.

 

— Ah ! Et donc, je l’ai choisi… Vais-je enfin comprendre ?

 

— Oui, bien sûr. Tu ne t’attendais pas à cette réponse ! hein ?

 

— Non, effectivement.

 

— Oui, tu vas comprendre, car tu as déjà compris que c’est toi et uniquement toi qui décides comment tu vas. Alors, décide d’aller bien, et tu vas bien.

 

— Oui, mais pourquoi est-ce que je me sens mal ?

 

— Tu es vraiment désespérante parfois !... (Rires)

 

C’est ainsi que tu te juges, et c’est ainsi qu’Irvan t’a jugée. Tu n’as reçu que ce que tu as donné. Mais, n’oublie pas, le mouvement est antérieur, et Irvan savait parfaitement que tu finirais par comprendre mais que tu avais encore besoin de te botter les fesses...

 

Eh oui, tu doutes encore de ta douceur, et donc tu décides encore de ne pas être douce, ou plutôt de nous montrer ce que tu n’es pas, ce que tu n’es plus, ce que tu n’as jamais été et ce que tu crois être.

 

Alors, respire un bon coup, tu oublies tellement souvent de respirer et tu bloques le mouvement. Accompagne le mouvement consciemment, si tu veux pendant un temps pour en prendre toute la mesure, et puis cesse d’y penser.

 

Cesse de penser à tout, à rien, rien que pour t’enivrer toi-même et pour enivrer les autres! Qu’importe en réalité, car je te dis cela parce que tu veux que je te le dise, mais si tu veux continuer à t’enivrer… Alors, vas-y, mais fais-le en cessant de te justifier, de te juger, de te jauger, de t’estimer ou de ne pas t’estimer. Assume ce que tu fais, ce que tu dis, ce que tu penses, ou ce que tu ne fais pas, ne dis pas, ne penses pas.

 

Tu aides tellement les autres et tu oublies si souvent de t’aider toi-même. (Soupir d’amour)

 

Tu ne penses à toi que lorsque tu crois que les autres t’ont abandonnée. Et c’est seulement alors que tu prends un peu de temps pour toi. Prends-en davantage, mais si tu ne le fais pas, alors sois consciente que c’est toi et seulement toi qui l’as décidé.

 

— Serait-ce cela, en partie, mes instructions divines ?

 

— Oui, et je ne suis pas surprise (oui, ta divinité intérieure déesse féminine) que tu t’en sois rendu compte. Tu pensais quoi ?... Que j’allais t’obliger à faire je ne sais quoi, avec je ne sais qui, pour je ne sais quoi ou qui ?

 

— Oui, et j’en avais peur. Et je ne voulais pas que tu m’imposes quelque chose qui ne serait pas en accord avec moi, même si c’est seulement ce que je crois encore être moi.

 

Dis-moi, c’est vrai que ceci ou cela de moi ? mes défauts, en quelque sorte… Mais, à ma place, aurais-tu fait mieux ? Ferais-tu mieux ?

 

— Mais je suis à ta place et je ne fais pas mieux, car ce que tu fais, ce que je fais, est déjà le meilleur de chaque instant. C’est toi… ton petit toi, si tu veux (mais, en réalité, vous êtes tous des grands), qui te juges et te croies jugée.

 

— Tous d’Irvan m’aiment, n’est-ce pas ?

 

— Encore plus que tu ne pourras jamais l’imaginer.

 

— Ok ! Et pardon à tous.

 

— Alors, pardonne-toi, si tu veux, mais nous n’avons pas à te pardonner… Pourtant, si tu insistes pour le faire en ce qui te concerne… (Large sourire)

 

[...]

 

Arrête de te faire du souci, car tu le crées. Non pas parce que c’est ainsi que fonctionnent les nouvelles énergies, mais parce que, dans ce domaine, tu es encore et tu veux parfois encore rester dans les anciennes. Si tel est ton choix, OK! Si tel n’est plus ton choix, alors fonce! et tu verras: plus aucun souci. Car le souci, les doutes, les peurs, ne sont plus du registre des nouvelles énergies.

 

 

— Alors, Irvan and Co n’ont plus de peurs ?

 

— Oui, ils n’ont plus de peurs, mais traversent autre chose, ainsi que tu le pressens depuis quelque temps. Mais cela est de leur ressort, et tu n’as pas à le porter, non plus. Je sais bien que c’est pour cela que tu voulais en savoir un peu plus sur l’intérêt qu’ils auraient à vous aider, car tu as l’impression que ce n’est pas juste, s’ils ne reçoivent pas, alors qu’ils vous donnent tellement.

 

Mais tu ne te rends pas compte qu’en recevant ce qui t’apparaît encore comme une aide, tu leur rends au centuple, car eux ont conscience du mouvement en plus grande proportion, et ainsi, ils donnent et reçoivent plus globalement, même si pas encore complètement.

 

Alors, agrandis ta vision, agrandis ta conception, et tu recevras plus et tu donneras plus, en un seul mouvement.

 

Car vous, humains, actuellement ne voyez qu’une infime partie de ce mouvement, et donc ne le portez en vous que très peu. Amplifie, amplifiez ce mouvement, non pas en l’accompagnant seulement, même si cela peut vous aider, mais tout simplement en l’acceptant en vous. Oui, la Merkabah en est un des multiples aspects.

 

— Je sais que toi et tous les autres ne pouvez nous dire qu’une infinitésimale partie de ce qui est. Je sais bien vos difficultés à nous faire passer un peu du message, je sais bien et je le sens, et vous remercie vraiment.

 

— Irvan veut te parler, et je te salue, ma fille, ma très très chère fille que j’aime comme si elle était moi.

 

— Bravo pour la blague !

 

— T’as vu que je sais bien me mettre à ton niveau. (Rires d’amour)

 

Irvan de Sirius

 

— Oui, ma très chère sœur, pardon de t’avoir blessée, car telle était bien mon intention. Mais il était ainsi fait et dit que je devais te faire miroir.

 

Je sais que tu m’aimes (que tu nous aimes), mais tu oublies tellement souvent de t’aimer. C’est cela que nous voulions que tu comprennes, et tu commences à le comprendre.

 

[...]

 

Tu as choisi de t’incarner dans ce que tu es aujourd’hui, et tu ne sais même pas à quel point cela fut difficile pour toi, non pas de le décider, mais de le faire, car tu étais tellement plus sage, plus avancée… Et pourtant, en cet instant, c’est nous, dans ce même langage, qui sommes plus haut.

 

Donc, ce qui est en haut est en bas ; et c’est ce que tu es venue également montrer, car du très haut tu es venue, du très bas tu es issue dans ta présente incarnation, et c’est incroyable à quel point tu as su si vite remonter en une vie. (Rires)

 

Autrefois, tu fus, non pas mon maître, mais notre instructeur. Et tu nous avais surpris de vouloir tomber autant, en quelque sorte, et aujourd’hui tu nous surprends de ta rapidité et, en même temps, tu ne nous surprends pas.

 

Est-ce aussi ton ego qui parle ? Oui, mais il sait tellement de choses, demande-lui plus souvent, sans avoir peur, sans penser être trompée.

 

C’est aussi l’ego qui nous relie tous, l’ego divin, bien entendu !

 

Mais nous savons que très peu acceptent de comprendre cette notion d’ego, car très peu acceptent de le respecter en tant qu’outil du mental sacré, comme d’aimer toutes les parties de vous-mêmes, quelles qu’elles soient, d’aimer (dans le sens de respect) tous les outils divins mis à votre disposition en cette incarnation, et dont l’ego est un exemple illustre mais si décrié par tous et chacun.

 

Ce qui fait que tu as le souvenir de vies tellement riches, tellement destructrices et, aussi, constructrices.

 

— Stop ! Irvan. S’il te plait, dis-moi que tout cela est une blague.

 

— Eh oui, tu l’as deviné, c’était une blague (Rires) ! Et pourtant, ce n’était pas une blague. C’est ainsi que tu l’as souhaité, c’est ainsi que nous l’avons créée, ensemble. Alors oui, tout ce que nous venons de dire est vrai et, en même temps, nous t’avons fait croire que c’était une blague car, d’une certaine façon, tout est rire, tout est humour, tout est blague.

 

Tous nos sons sont des rires, notre planète Sirius est la planète du «son-rire». C’est ainsi que nous créons…

 

Et tu es déjà venue sur notre belle planète, pas si belle que votre terre dans le sens matériel, mais aussi belle au niveau vibratoire.

 

Si tu voyais comme nous pouvons voir la terre dans sa vraie beauté, que vous ne savez plus voir! C’est dans ce sens qu’elle est belle, dans sa potentialité pour vous, dans sa réalité pour nous. Alors, réalisez-la, créez-la aussi belle qu’elle l’est en vrai.

 

Je te salue, notre chère sœur.

 

— Merci, Irvan, pour tout, même si tout n’est pas vrai. Merci de m’avoir fait rêver.

 

— Et tu es très douée pour cela. Alors, dorénavant, rêve (dans le sens de créer) seulement de ce qui est beau, et tu ne vivras plus que ce qui est beau.

 

Nous t’aimons, même et peut-être surtout lorsque tu fais ta «petite fille», elle est si charmante, si désespérante aussi (Grands sourires), si attachante, si désarmante, car tu nous surprends comme tu nous as toujours surpris. Et cela, nous adorons…

 

Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.

À qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!

Élisabeth/Luce Guide-interprète spirituelle

 

 

Merci de diffuser ce témoignage de la-vie-providence.com en son intégralité,

y compris cette phrase

13 février 2011 7 13 /02 /février /2011 09:31

Le Ventoux, Huile de Catherine Bougnon Siménoff
LE VENTOUX
  Huile de Catherine Bougnon Siménoff


Message reçu par Elisabeth/Luce le 13 février 2011

Luces


PREMIER MOIS D'OUVERTURE AU MONDE DE LUMIERES: FEVRIER 2011

Bonjour à tous, mes chers compagnons et compagnes dans cette expérimentation des dimensions terrestres 3, 4 et 5 (De la Trinité à la Quaternité vers la Quinquinité).

C'est la première fois que je vais m'adresser directement à vous par le biais du channeling en voie de canalisation, selon cette nuance apportée à plusieurs reprises en ce lieu. Mais ce n'est pas la première fois avec Elisabeth, y compris par l'écriture...

En ce jour tout proche de l'anniversaire de la naissance terrestre d'une de mes extensions incarnées qu'est justement Elisabeth, je ne veux pas manquer (comme vous dites) cette occasion de prendre contact avec chacun de vous qui l'acceptera.

Et ceci en ce dimanche 13 février, premier jour de votre septième semaine, sous bénédiction du rayon jaune de sagesse divine.

Cf. Introduction du 'Volet 2 du Décret de Métatron'

Pour ma part, mon incarnation la plus directe possible en un humain, et en l'occurrence en Elisabeth, a pu se compléter il y a environ un an et demi.

Ainsi, lorsque mes frères et soeurs se sont adressés à Elisabeth sous ce vocable vibration de Luce des Etoiles, et pour la première fois il y a cinq années, ce n'était pas tout à fait juste en votre différenciation strictement de troisième dimension.

Pourtant Elisabeth, en tant qu'une de mes expansions, en tant que mon expansion actuelle en votre espace-temps, est bien également Luce en son entièreté, en mon entièreté, comme chacune de mes autres extensions.

Si je m'adresse ainsi à vous en prenant cet exemple, c'est bien évidemment parce qu'il en est exactement de même pour chacune de vos incarnations, chacune de vos dimensions, chacun de vos espaces, chacune de vos expérimentations, chacune de vos réalités parallèles ou non... comme pour chacun de vos autres aspects divins.

Cf. également 'Petit éclairage sur nos multi-dimensions'

Mais il est encore assez délicat de vous expliquer ces nuances subtiles de toutes les manifestations de l'Esprit dans la matière puisque cela dépasse largement toutes vos sciences cognitives et cérébrales, y compris l'ensemble de vos sciences dites humaines comme de vos traditions spirituelles.

L'important pour moi, et pour vous qui l'acceptez, est de prendre contact avec chacune et chacun de vous qui vivez dans ce monde de Lumière, qu'est votre Univers actuel d'expérimentation parmi les nombreux autres mondes de Lumières.

Votre monde de Lumière c'est-à-dire votre présent monde de Luz ou de Luce est un des Mondes de Lumières, et donc un des mondes de Luces. Lux-lucis (latin), luz-luces (singulier pluriel espagnol)...

Pour faire image ou poupée russe (Rires), en tant que Luce (des Etoiles) «grande poupée russe d'Elisabeth», je suis pourtant également «petite poupée russe de Luces» dans votre Unité différenciée.

Cf. également 'Votre acceptation du divin en habits de différence'

Car je vous rappelle que
ni supérieur ni inférieur, ni haut ni bas (séparés),  ni grand ni petit (séparés), ni dernier ni premier (séparés) parce que "ce qui est en haut est en bas", que "petit et grand" est une image de l'infini comme "premier et dernier" représente les expansions poupées russes de la Présence...

Parce qu'un point peut contenir l'infini de l'Univers comme un univers peut contenir une infinité de points et donc une infinité d'univers...

L'aspect que vous appelez "ombre" et celui que vous appelez "lumière" sont tous deux issus, ainsi que vous le savez déjà, de la Lumière Originelle parce que tous deux sont Lumière.

Cf. par exemple le message 'L'ombre et la lumière' datant d'août 2006

Mais la Lumière Originelle est elle-même issue des Lumières et donc des «Mondes de Lumières», soyez-en assurés.

En effet, les univers (au nombre illimité, ainsi que vous commencez à l'accepter consciemment puis de plus en plus
concrètement) ne sont pas uniquement dans le monde de la lumière originelle ni même dans les mondes de lumières.

Il existe des univers qui ne sont pas de Lumière ni d'Ombre, ni même d'aucune lumière.

Ainsi, les Mondes de Lumières ne sont pas uniquement
strictement des mondes ou de Lumière ou d'Ombre, au même titre que tous les mondes de lumières ne sont pas systématiquement dans l'expérimentation de cette dualité de lumière et d'ombre.

En outre, il est une infinité de mondes et d'univers qui n'appartiennent ni à la Lumière, même originelle, ni même à la Vie «Entité-Vie», ainsi que mon père vous en avait déjà parlé il y a bientôt quatre de vos années.

Cf. 'Au-delà de la mort au-delà de la vie'

Comme il est une infinité d'univers qui ne sont même pas un monde au sens de votre appréhension actuelle de ce que pourraient être ou ne pas être la Vie, l'Amour et toutes les autres expressions du Divin.

Je vous redis tout cela, qui n'est bien sûr qu'une infime partie d'un schéma infiniment réducteur de Géométrie Sacrée, afin de pouvoir vous exprimer que chaque Nouvelle Terre adéquate à chaque âme ne peut être ce que vous pourriez imaginer, ni cérébralement ni même intuitivement, en votre qualité d'humanité terrestre.

Cf. également 'Dans la maison de mon père, il y a de nombreuses demeures'

Il est temps aujourd'hui de vous rappeler ces vérités.

Mais si vous ne deviez en retenir qu'une seule, la plus importante et la plus simple serait qu'aucun parmi vous incarnés actuellement ne peut et ne pourra appréhender  l'immensité des Univers Père, des Univers Mère, des Univers Fils, des Univers Fille ni l'amour de l'imagination divine et débordante dans l'expression infinie de la Création.

Sachez seulement que le divin est vous, en vous et autour de vous, que tous ensemble vous êtes la Somme Divine et que les expansions du Verbe Divin sont
aussi exprimées dans les Lettres dites Hébraïques.

Parce que vous êtes, parce que nous sommes, parce que «Je suis» l'Alpha et l'Omega, l'Aleph et l'Aleph finale, l'Omega et l'Aleph, l'Aleph finale et l'Omega... Parce que je suis l'Aleph.

Ne vous attachez pas à ces mots comme à ces traductions approximatives des Lettres Divines, en toutes langues comme en votre langage actuel, mais ne les dédaignez pas pour autant car ce qu'ils représentent est bien plus grand que ce que vous pourriez être capables d'accepter.

Essayez chacun, au mieux de votre propre perfection humaine divine, de ne plus «ni rejeter ni adorer» qui ou quoi que cela soit.

Toutes les compromissions de «Veau d'Or» ou les «tentations de vendre son âme» comme l'activisme angélique font actuellement particulièrement rage et recette, soyez-en persuadés, et ne sont pas uniquement des mémoires de votre passé historique terrestre et spirituel...

Pour terminer sur ce sujet des Mondes Lumières à peine esquissé en ce présent texte, sachez que l'important n'est pas de retenir ceci ou cela mais de comprendre et d'accepter, le plus concrètement possible, que non seulement vous êtes loin d'être seuls dans l'Univers mais que votre univers est également loin d'être le seul univers.

Oserai-je ajouter (Rires) qu'il en est de même pour ce que certains appellent les Multivers? Votre "multivers" est loin d'être le seul comme le multivers de votre multivers est loin d'être le seul... Etc.

Cf. également 'L'union de l'esprit saint'

Enfin, je dirai que la présente Ascension collective et individuelle en cours de réalisation, n'en doutez pas, est loin non seulement d'être votre première comme votre dernière ascension (Sourire) mais également la seule manière d'expérimenter l'évolution infinie du Mouvement Originel, ou si vous préférez du Verbe de Dieu.

Le Monde de Luz est dans le Monde de Luces comme le Monde de Luces est dans les Mondes de Lumières. Mais je peux tout aussi bien dire que le monde de Luz est le monde des Lumières qui est le monde de Luces...

Je vais terminer cette prise de contact en vous invitant à accepter que je suis également en vous comme je suis en Elisabeth/Luce parce que chacune et chacun, vous êtes également dans le Monde des Lumières parce que du Monde des Lumières.

En ce mois de février 2011, si important en votre dimension incarnée de troisième degré de manifestation des mondes de lumières, sachez seulement pour l'instant qu'il est le premier mois d'ouverture incarnée et effective au Monde de Lumières.

Mais je pourrai tout aussi bien dire que ce mois présent est le premier mois d'ouverture du Monde de Lumières.

Toute information plus précise est directement à votre disposition au sein de votre espace interne "personnel". Alors, demandez et vous recevrez parce que vous recevrez en demandant ce qui est juste (seulement) et juste (adéquat) pour vous.

Je demande à Elisabeth de vous remettre ci-après certains extraits de son témoignage du 15 février 2007, sachant que pour ce qui concerne vos énergies comme pour la nature (même si un peu perturbée, il est vrai d'après vos perceptions actuelles), le premier jour du Printemps est le 15 février.

Alors, bon mois de février et bon Printemps de l'acceptation de vos nouvelles énergies (comme jamais! Sourire) en ce renouveau d'ouverture, à vous tous qui êtes ensemble, y compris avec les autres règnes, la Somme Divine jusque et y compris dans l'expérience humaine terrestre.

Je suis honorée de votre accueil et vous transmets l'amour de nos mondes, de vos mondes incarnés par l'amour des Coupes Lumière que sont aussi vos corps physiques.


Luce des Etoiles en Luces


Comme je pourrai dire tout aussi justement :

Luces en Luce des Etoiles


lotus.jpg
LE LOTUS
de Ghislaine Segalen


Début du message reçu par Elisabeth/Luce le 15 février 2007


 
...«- Bonjour Dieu. Je me sens bizarre et je ne comprends plus rien. Toutes ces odeurs!

- Bonjour ma petite puce chérie et très bon anniversaire au corps que tu as emprunté.

Même si ce n’est pas ton corps véritable, honore-le, reconnais-le, aime-le, invite-le à prendre toute sa place car il te reçoit en lui et tu sais, ce n’est pas toujours facile pour lui, car tu es si grande, si disjonctante! (Rires).

Pour en revenir à tes odorats, je dis bien odorats car tu en as plusieurs, les senteurs nauséabondes qui viennent actuellement te chatouiller les narines (sourire), ne sont pas uniquement de vous et de votre entourage, mais bien également des entités qui viennent vous visiter.

Actuellement, vous êtes observés et bien sûr, pas forcément par des entités de lumière. Seulement observés, car ils ne sont pas autorisés à intervenir en quoi que cela soit. Vous pouvez bien sûr vous fermer à tout cela, tel est et tel sera selon votre choix.

- Mais n’est-ce pas possible qu’ils viennent sans que je les sente?

- Et comment saurais-tu qu’ils sont là? Et de quelle origine? Tu peux bien sûr décider de sentir seulement leur aura angélique (et ne doute pas qu’ils soient autant divins que toi) mais alors tu ne saurais pas les reconnaître.

Cela viendra bientôt, très bientôt mais pour l’instant apprends à accepter ces odeurs que tu ressens comme pestilentielles, car tu vas de plus en plus sentir (malheureusement pour toi!? heureusement pour toi!?) cette catégorie d’odeurs également parmi tes semblables humains incarnés.

Mais rassure-toi, tu pourras ainsi très vite faire la différence avec ceux de ta famille angélique, de ta famille intergalactique que tu as commencé à humer, à respirer.

Tu vois ce que je veux dire? Ces petites odeurs très agréables qui de temps en temps viennent jusqu’à ton nez, parmi toutes celles si nauséabondes pour toi.

Sache mon enfant que tu es en passe, non pas de redevenir qui tu es car aujourd’hui, tu viens de naître, mais de le faire «sentir» aux autres, à tous les autres.

Car tu n’es pas la seule à voir tes sens se développer! Mais, et tu le sais, nous ne permettrons plus que les êtres qui ont choisi la lumière soient détruits, en quelque manière que cela soit.

Pourtant, à te voir (superficiellement), peu pourraient s’en douter car tu as choisi de t’incarner sans avoir la science infuse (même si elle t’a été infusée depuis tout ce temps) et sans avoir la connaissance biblique, religieuse, ou dogmatique quelle qu’elle soit, alors que tu as la Connaissance en toi sans qu’il te soit besoin d’en faire étalage ou simplement l’apprendre dans les livres, la prendre dans les livres
...»»» 

Extrait du témoignage de Luce 'Je suis née le 15 février 2007. Et vous?'

...«Il y a quelques années, alors que j’étais en séance chez ma kinésiologue, nous avons toutes les deux assisté à une réminiscence:

J’étais un jeune apprenti de Merlin et nous nous trouvions tous les deux dans une toute petite pièce jonchée de vieux grimoires. Je venais de demander à mon Maître d’encore m’enseigner, bien qu’il vînt de me dire que je n’avais plus rien à apprendre.

En réponse, il m’a asséné un coup sur la tête avec un de ses grimoires, en me disant: «Voilà à quoi peut servir éventuellement un livre!».

Les Cinq Etres ont insisté (mais ai-je tout bien compris?) sur le fait que nous tous, étudions toujours ce que nous sommes dans d’autres dimensions. C’est comme un appel inconscient vers telle ou telle discipline (et rien n’est hasard) même lorsque nous n’allons pas jusqu’au bout de la formation.

Cela signifierait que si nous choisissons telles études, ce n’est pas pour apprendre ce que nous savons déjà (en d’autres lieux, en d’autres espaces, en d’autres temps?), mais comme une connexion inconsciente à nos autres niveaux de réalité, nous permettant ainsi d’exploiter également ces connaissances dans cette vie. Lesquelles connexions devraient devenir de plus en plus conscientes.

D’après nos amis, malheureusement, les études telles que dispensées par nos bien-pensants professeurs, au lieu de nous ouvrir (à nos autres réalités… ce qu’elles sont davantage sensées faire), nous sclérosent en nous renfermant dans le mental. 
»»»...

Vous pouvez diffuser cette communication à condition qu'elle ne soit pas coupée, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com

25 avril 2010 7 25 /04 /avril /2010 10:00

/tag/lumiere20des20mondes/Highlands.jpg
HIGHLANDS Huile de Catherine Bougnon Siménoff


Message reçu par emmanuelle le 20 avril 2010

Collectif Sanat Kumara

Texte unifiant la Trinité «Père, Mère, Fils» évoquée précisément dans le message ‘L'Union de l'Esprit Saint’ ainsi que la notion de poupées russes «ascendantes» 
comme «descendantes» du message ‘Les poupées russes de votre réunification

LA QUATERNITE EST LE PILIER DU DIVIN

Salutations à vous toutes et vous tous chers camarades, recevez les bénédictions de «ce» et «ceux» que nous sommes depuis notre présent éternel, à savoir vous depuis votre passé, votre présent et votre futur.

Notre intervention de ce soir va être assez courte, nous souhaitons tout simplement vous faire part d’une façon de vivre que nous avons, concernant ce que nous appelons la «quaternité».

Tout d’abord, qu’est-ce que la Quaternité?

En partant du postulat (selon vos images) que la Trinité représente «Le Père, le Fils et le Saint-Esprit», et elle est, nous allons donc vous parler de notre quaternité: «Le Père, la Mère, le Fils et la Fille».

Nous allons nous exprimer ce soir au nom du Père, de la Mère, du Fils et la Fille, et vous comprendrez en fin de parcours que nous allons tout simplement nous exprimer au nom de votre nom.

Vous parler en ces termes signifie pour nous que, de la même manière que les hommes et les femmes de cette terre ont des époux et des épouses, ainsi que des fils et des filles, il en va de même pour Dieu.

Cela signifie que Dieu le Père a une épouse, cette dernière se nomme Dieu la Mère, et parce qu’ils sont Père et Mère, un Fils (des fils) et une Fille (des filles) ont vu le jour suite à cette union.

(Nous aimons parfois contrarier vos mathématiques, il arrive donc de temps à autre à l’addition «un plus un» de faire trois… Un être plus un autre être, cela donne parfois non pas deux êtres mais trois).

Revenons à notre quaternité, et prenons en exemple certains êtres que vous connaissez bien.

Par respect et révérence de notre part à tous, nous allons commencer par Grande Mère Marie. N’était-elle pas fille avant d’être mère? N’était-elle pas également épouse de Yoseph?

Maître Marie-Madeleine Christ n’était-elle pas fille avant d’être mère? N’était-elle pas elle aussi épouse?

Cf. également le chapitre "Entrée en coulisses de la fille du père au nom du fils" du message ‘L'Adam Kadmon libère les douze tribus d'Israël’ ainsi que le texte ‘De Sarah la noire à Sarah la blanche


Yoseph, lui-même, n’était-il pas fils avant de devenir père? N’était-il pas époux également de Marie la Douce?

Cf. ‘De la Trinité humaine "ego orgueil vanité" à l'Unité du Couple

Moïse n’était-il pas fils avant d’être père? N’était-il pas époux également?

La liste, vous le comprenez, pourrait être bien plus longue car bon nombre de Frères et Soeurs de Lumière se sont succédés sur cette terre. Mais si en outre et tout simplement nous vous rajoutions à la liste… Le moment présent nous paraîtra ainsi qu’à vous bien éternel… (Note d’humour de leur part).

Vous êtes faits à l’image de Dieu et par voix/voie de conséquence, Dieu est à votre image. Cette notion constitue le ciment des fondations de vos êtres, c’est là qu’est votre divinité. Votre visage est celui de Dieu Père/Mère, Père et Mère ont votre «visage».

Il est vrai que vous avez choisi une expérience dans un monde (la Terre) où la notion de féminin divin est particulièrement amputée et ce, depuis fort longtemps. C’était votre choix, une probabilité qui s’est jouée plus qu’une autre… D’où notre intervention de ce soir.

Nous souhaitons vous dire également combien cette quaternité est en vous, vous êtes fils et fille pour devenir père ou mère, pour devenir père et mère. Par le biais de votre propre duo masculin/ féminin, vous êtes cette quaternité.

Vous êtes père, mère, fils et fille en un :

En l’Un
De l’Un
Par l'Un

Vous êtes faits à l’image de Dieu.

Et parce que vous êtes fait à l’image de Dieu, vous êtes Lui et Elle sur la Terre comme aux Cieux. Vous êtes Lui et Elle sur la Terre et Ils sont vous dans les Cieux.

Dans toute cette situation, nous souhaitons également mentionner un autre aspect.

Tout comme Dieu, un père et une mère qui ont un fils et une fille nous mènent directement au fait que ce fils et cette fille sont alors frère et soeur.

C’est ce que vous êtes sur cette terre car vous l’êtes dans les cieux. Vous êtes Père et Mère, Fils et Fille, Frère et Soeur.

C’est «ce» et «ceux
» que nous sommes dans les Cieux.

C’est ce que Dieu est dans les cieux. Un Père Divin vivant au côté d’une Mère Divine, ayant un fils divin (vous), ayant une fille divine (vous), fils et fille qui sont eux-mêmes par voix de conséquence: divins frères et soeurs.

«Au nom du Père, de la Mère, du Fils et de la Fille».

Voilà notre louange telle que nous la chantons en nos cieux. Telle est notre maison faite de ses quatre piliers.

Vos maisons aussi n’ont-elles pas besoin de 4 piliers pour tenir droites?

Ne pas être, pour nous, dans cette divine quaternité est impossible car elle est l’essence même de notre divinité, à la fois intérieure donc extérieure. Cette Quaternité est même le pilier du Divin en lui-même.

Et si par hasard, vous aviez tout simplement envie d’écouter cette colonne centrale, vous entendriez la même litanie: «Le Père divin est car la Mère divine est, la Mère divine est car le Père divin est, le Fils et la Fille divins sont car le père et la mère divins sont.»

Pas de premier, pas de dernier, pas de petit, pas de grand, seulement une grande famille qui s’aime d’un amour qui n’exprime aucune condition. C’est un monde, c’est une famille où le «défaut» n’est plus, il est une différence.

Nous trouvons que la différence est une richesse, ses enseignements sont comme l’univers: infinis!

Honorer cette idée dans nos actes à travers notre être, c’est permettre au divin de s’exprimer. En chantant nos louanges pour honorer le Père, la Mère, le Fils et la Fille, nous exprimons l’Unité justement du Divin.

Avant de conclure, nous souhaitons vous présenter une réflexion.

Partant donc du postulat que nous vous avons proposé, pensez-vous que Dieu le Père et Dieu la Mère puissent eux-mêmes avoir un père et une mère?


Un père et une mère, ne sont-ils pas fils et fille avant d’être parents? Pensez-vous également que Dieu Père/Mère puisse avoir des frères et des sœurs puisqu’ils y sont fils et fille en étant justement père et mère?


Paix, Amour et Harmonie sur vous toutes et vous tous camarades.


Sanat Kumara


Message reçu par notre soeur et amie emmanuelle, aux bons soins de La Vie Providence

Vous pouvez diffuser ce texte à condition
qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com

12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 11:05

INCANDESCENCE
Huile de Catherine Bougnon Siménoff


Message reçu par emmanuelle le 8 octobre 2009


L’Emmanuelle


L’EMMANUELLE OU LE TEMPS DES REVELATIONS

Faisant suite aux messages 'Entrée en scène de L'Emmanuelle' et 'Nous les Esséniens'

Salutations à vous tous de la Source incarnée,
Salutations à vous, chers frères et soeurs de la Source incarnée,
Salutations à vous, chers Père et Mère de la Source. Incarnée.

Les temps d’aujourd’hui sont précieux, ils l’ont toujours été, mais ils sont aujourd’hui accompagnés plus que jamais. Je pourrais même dire comme jamais auparavant.

Les Temps d’aujourd’hui portent en leur Sein et en Tout: «Celui qui Vient» et Celui qui Vient est bien plus grand que toutes vos vérités acquises, il est le Tout. Et en Tout. Comment pourrait-il en être autrement?


Son amour pour vous est, a été et sera toujours.
Il est notre plus grand Serviteur.
Il est votre plus grand Serviteur.
Celui qui Vient ne peut porter que ce visage, car il est.

Je dis bien Serviteur, car n’en doutez pas, il y aura le Sauveur, il y aura un Maître Sauveur, et sa place et son oeuvre sont divines comme chaque expérience. Il ne fait que répondre à vos souhaits d’expérience et il y répondra à la perfection. Ce maître sauveur sera à la hauteur de vos attentes, quant à la place qu’il prendra, seul et vous seul pourrez le déterminer. Libre à chacun de faire ses choix, ils seront tous divins, n’en doutez pas non plus.


Rappelez-vous qu’il n’y a rien à sauver puisque vous êtes déjà sauvés. Oserais-je vous rappeler que l’énergie Christ est à l’intérieur de vous, en vous, et que vous êtes par conséquent et tout d’abord votre propre Messie, donc votre propre Sauveur!

Mais vous êtes aussi votre propre Serviteur, ne l’oubliez pas. Le premier des plus grands serviteurs pour vous-même est d’abord vous-même. C’est en ce temple que vous trouverez en premier lieu «Celui qui Vient», il est en vous tous. Je pourrais aussi dire, c’est là qu’il siège depuis l’origine de l’origine.


Celui qui Vient n’a besoin d’aucune magie, il est, tout simplement.

Pour ce qui est de ma "famille d’appartenance" en tant que L’Emmanuelle, je peux vous dire pour faire image que je suis «ombre et lumière» en un tout.

En étant ce tout, ce que je suis est au-delà de vos concepts dualistes, c’est d’ailleurs de là d’où je viens, je viens d’un monde qui se trouve au-delà de la dualité. C’est le monde de l’Unité. C’est un monde que vous connaissez fort bien car je suis en vous, en chacun de vous, comme Dieu Père Mère est en vous, comme Christ est en vous.


Vous êtes entrés dans les temps de l’Apocalypse, temps si précieux, car ils sont le Temps des Révélations, le temps pour les secrets d’être levés.

Pour ma part, la seule signification qu’un secret puisse avoir vient tout droit du fait qu’il ne peut que cacher «le Simple». Seul le simple, et donc par là même «l’accessible à tous», peut générer un secret.

Personne sur votre Terre n’a besoin de cacher ce qui est compliqué par nature, car moins accessible à tous. A-t-on eu besoin de cacher la théorie d’Einstein sur la relativité du temps? Non, car sa nature complexe en fait un barrage pour bon nombre d’entre vous.


Le simple n’obéit qu’à une seule règle: la fluidité. Il coule de source, comme vous pourriez le dire. Les secrets ne peuvent donc cacher que le simple…

Les choses sont toujours justes, il ne s’est passé que ce que vous aviez demandé à expérimenter. Mais aujourd’hui, l’heure est venue pour les voiles d’être levés, il est l’heure pour les révélations. La première, et peut-être même la seule que vous êtes tous venus expérimenter à travers vos différents chemins d’incarnation, est bien sûr la révélation à vous-même.

C’est aussi, toujours pour faire image, ce que je suis: «l’énergie de la révélation», celle qui porte en elle le chaos puis le renouveau, dans cet ordre très précis.

Maître Bouddha disait: «Du chaos naît le renouveau». Voyez combien vous-même qui avez déjà expérimenté ce phénomène qu’est la révélation, combien cela vient balayer d’un souffle tout ce qui faisait vos croyances pour entrer simultanément dans une autre vérité.


C’est ce que je suis, et vous me portez en chacun de vous, tout comme mon Frère Christ.

Vous êtes Nous.

Je suis également le Souffle, et je m’apprête à souffler sur votre monde, extérieur mais aussi intérieur. Je ne viens pas seule, n’en doutez pas non plus un seul instant. «L’Ensemble» dans son Entièreté est là à mes côtés, comme à vos côtés, par centaines de millions.


Nous ne sommes pas là pour vous sauver, car vous êtes encore une fois votre propre sauveur, nous sommes là pour vous accompagner dans la révélation de vous-même.


Dieu Ombre et Dieu Lumière réuni en Un, dans l’Unité du Saint-Esprit (Paix, Amour et Harmonie).

Je vous aime, depuis mon chaos jusqu’à mon renouveau. Emmanuel, Emmanuelle, ne signifient-ils pas sur votre Terre: «Dieu est avec nous»?
Soyez en paix.

Paix et amour sur vous tous, camarades.

Adonaï


Message reçu par notre soeur et amie emmanuelle, aux bons soins de La Vie Providence

Vous pouvez diffuser ce texte à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com
26 janvier 2008 6 26 /01 /janvier /2008 09:48
undefined
CHRIST-EAUX
Pastel de Feolla


Message reçu par Luce le 25 janvier 2008


Istrée, fliamme jumelle d’Ashtar Sheran


VOTRE CHOIX DE LA LIBERTE RETROUVEE ET DE LA NON-SOUFFRANCE

C’est en notre nom à tous les deux que je m’adresse aujourd’hui à vous, en ce jour béni.

Chaque jour que vous vivez est dorénavant, si vous l’acceptez, un jour béni pour chacun de vous et pour vous, tous ensemble.

Chaque jour est un jour de lumière et il n’est plus besoin, toujours si vous l’acceptez ainsi de le manifester en vous et autour de vous, de vous arrêter à telle ou telle date précise ni même à telle ou telle année car chaque jour est et peut devenir un jour de joie et d’amour de pure lumière.


En cet instant éternel, nous communiquons avec vous par l’intermédiaire de notre sœur Luce des Etoiles en sa qualité de Vierge cosmique incarnée ou si vous préférez, en ce qu’elle est dans une de ses dimensionnalités.

Certes, et nous vous l’avons demandé et nous vous y avons tous encouragés, ne vous attachez pas à ces dimensions qui sont effectivement les vôtres mais ne les rejetez pas pour autant. Libérer vos mémoires, qu’elles appartiennent (uniquement dans votre Illusion divine) au passé, au présent ou au futur de votre temps linéaire n’a jamais signifié les rejeter, les dénigrer, les dévaloriser ou bien encore les occulter.

Libérer vos mémoires est ne pas les mettre sur un piédestal ou bien encore vouloir en retirer une quelconque prérogative ou un ascendant sur vos frères et sœurs terrestres. Nous vous invitons à poursuivre en ce sens y compris pour chaque mémoire qui se présente également à vous sous le biais de vos inter-dimensionnalités.


Actuellement, vous êtes mis face à ce challenge de vous reconnecter ainsi à toutes vos mémoires y compris de vos autres dimensions. Mais nous avions insisté et nous insistons encore sur le fait de ne pas vous identifier à elles. Sinon vous risqueriez de figer à nouveau le Mouvement et faire ainsi obstacle non seulement à leur déploiement et à leur venue vers vous mais surtout de vous mettre à la place de votre Présence.

Si nous avons tant souligné cette importance de ne plus et de ne pas vous y attacher, c’est bien parce que nous savions qu’en réponse à votre appel divin, vos mémoires faisaient ce voyage vers vous au sein de votre unité individuelle, si l’on puit dire ainsi.


Certes, de nombreux leurres exploitent l’opportunité de cette porte que vous avez vous-mêmes ouverte aux frontières de votre manifestation 3D vers ce que vous êtes réellement. Mais je ne reviendrai pas sur ce sujet pour l’instant (cf. ‘Votre engagement envers l’Arche d’alliance’), si ce n’est ceci:

Quoi qu’il se passe, qui que cela soit vous demande ceci ou cela, nous vous en prions de toujours garder votre vigilance et votre libre arbitre. Qui ou quoi que cela soit!

En ayant ouvert la porte de Vous-Même à vous-mêmes, surviennent également des mémoires qui vous apparaissent plus délicates à accepter et que beaucoup trop encore jugent ou discriminent. Nous vous en conjurons, ne faites aucune distinction entre elles dans ce sens que cela serait juste ou injuste, vrai ou faux ou encore bien ou mal tandis que vous les libérez en les ayant re-connues, remerciées et honorées dans tout ce qu’elles furent ou sont encore d’une certaine manière.

Aimez-vous, acceptez-vous, aimez vos mémoires, acceptez-les tels que vous êtes et telles qu’elles sont, tels que nous vous aimons quoi que vous décidiez, quoi que vous fassiez, quoi que vous ayez fait.


Si vous saviez combien nous vous aimons, à un tel point, et peut-être surtout (si nous pouvions comparer avec vos propres sentiments) quand nous nous montrons parfois si sévères envers vous! Mais nous ne pouvons plus vous permettre de continuer à gâcher votre temps à perdre du temps.

Chaque fois que nous intervenons directement auprès de vous ou par l’intermédiaire d’un de vos frères terrestres parce que vous prenez un trop grand risque, toujours pour vous-mêmes en premier lieu, c’est uniquement dans un cadre très précis d’ordre et de clarté. Vous ne croyez tout de même pas que cela ne s’appliquerait qu’à vous? (Sourire). Nous parlons de l’ordre et de la clarté divins, bien évidemment.


Nous aussi avons des comptes à rendre à notre hiérarchie spirituelle, même si toujours en premier lieu à notre propre Présence.

Même si ces "comptes" n’ont rien à voir avec ce que vous connaissez sur Terre, car tel est notre choix et jamais nous n’agissons sans être en relation avec non seulement notre Unité divine individuelle (en quelque sorte notre Etre Réel) mais également avec l’Unité qui nous relie tous sans exception. Vous vous rappelez l’aile du papillon…

Mais nous n’agissons jamais non plus sans respecter le libre arbitre de chacun et de tous. A aucun moment, nous n’oeuvrons contre quelque chose ou contre quelqu’un et certainement pas contre la Présence de telle ou telle autre âme. Jamais.


C’est pourquoi, chaque fois que nous venons à vous pour vous enseigner, vous répondre, vous encourager, vous inviter, vous rassurer, vous mettre en garde, vous avertir, éventuellement vous désactiver (comme il en a été décidé par le Grand Conseil Galactique dans notre message ‘Le bon grain de l’ivraie’) ou bien encore que nous coupons toute communication avec vous tant que vous vous subordonnez à notre dépendance ou a celle de vos frères terrestres et ne vous en remettez pas complètement (ou suffisamment) à votre Etre intérieur, c’est toujours en accord avec votre Etre Divin et souvent même à sa demande.

Sachez surtout que c’est toujours, et c’est peut-être le plus important, par amour pour vous, par amour de vous et de notre Source à tous.


Ces derniers temps, nous intervenons (sans intervenir) et plus particulièrement auprès de certains d’entre vous pour les aider à rectifier la déviation de leur alignement.

Nous intervenons en ce sens que nous plaçons également sur votre route celui ou celle qui vous mettra en garde une dernière fois car tout cela, au creux de votre oreille intérieure, nous vous l’avons déjà dit depuis tant de temps de votre illusion linéaire. Mais, ainsi que vous le savez parfaitement même quand vous faites la sourde oreille, ce jeu est terminé.


Cette fois-ci, il n’y aura plus de prolongation. Et à la demande du Grand Conseil Galactique, nous attirons particulièrement votre attention en vous faisant connaître SA DECISION pour tous ceux qui ont choisi la liberté retrouvée et la non-souffrance:

Nous ne pouvons plus vous laisser continuer à risquer de vous auto-détruire, vous avez suffisamment expérimenté en ce sens. Si vous souhaitez poursuivre dans cette direction, vous serez guidés vers les sphères d’accueil d’Anubis adéquates.

En outre, de laisser perdurer cette situation, que certains d’entre vous expérimentent depuis tant de vies, pourrait entraîner et faire dévier d’autres âmes qui tenteraient vainement de vous sauver, en lieu et place de votre Présence.


Entendez bien cela... vous, lorsque vous vous comportez comme de soi-disant "victimes" mais vous aussi, les soi-disant "sauveurs"! (et là, je laisse mon cher Ashtar s’exprimer sur ce ton plus déterminé, à travers moi… Sourire).

Nous ne jugeons pas utile de vous communiquer plus avant la manière dont nous nous y prenons pour œuvrer en ce sens car cela est de notre responsabilité et vous avez suffisamment à faire avec vos propres responsabilités.

Soyez assurés que nous veillons au bon grain de l’ivraie (sourire) et que nous entourons tout autant de notre protection et de tout notre amour inconditionnel l’ivraie de votre 3D!


Ce que vous devez comprendre est que non seulement vous ne devez plus, mais vous ne pouvez plus, porter qui que ce soit ou quoi que ce soit qui ne soit pas strictement vous à titre individuel.

Vous ne pouvez plus, non plus, aider l’autre si cet autre vous l’avez déjà accompagné tant et tant de temps qu’il n’a pas accepté mais au contraire si souvent abusé de votre aide.


Aider: oui, quand vous le souhaitez, mais uniquement très ponctuellement et temporairement car sinon vous créez, même avec les meilleures raisons du monde (de votre monde terrestre, bien sûr) une dépendance qui non seulement vous tire vous-mêmes en arrière en vous plombant mais surtout ne permet pas pour autant à l’autre de s’envoler vers sa Présence.

Mais rassurez-vous car l’aide que vous avez apportée et que cet autre n’a pas voulu reconnaître ou su recevoir, la considérant trop souvent comme un dû, n’est jamais perdue et ne se perdra pas dans le labyrinthe de votre espace spatio-temporel, avant la fin de la Transition.


En d’autres termes, cela signifie que si vous avez aidé pendant plusieurs mois, voire plusieurs années une personne qui n’a pas su saisir cette opportunité de se relier à elle-même et uniquement à Elle-Même, pourtant juste au moment où elle le décidera, l’étincelle se fera en une fraction de seconde. Mais de continuer à l’aider ne l’aidera pas en ce sens, soyez-en assurés. Tout cela se fera seulement grâce à elle et non grâce à vous qui n’aurez été que l'accompagnant, même si nous vous honorons de cela.

Rappelez-vous: ni punition ni récompense. Mais si, au contraire, elle persistait à toujours refuser de se regarder directement et continuait à vouloir se mirer à travers vous, alors cela relèverait uniquement de son propre choix et certainement pas de votre responsabilité.


Si vous n’avez donc plus à continuer à aider ces personnes ni même à les soutenir si ce n’est à toujours les orienter uniquement vers leur Etre Divin, sachez également que vous êtes tous peu ou prou (y compris ces personnes) en connexion consciente avec votre Présence qui vous enseigne directement.

Cela ne veut pas dire que notre rôle soit terminé, au contraire il ne fait que commencer auprès de vous et enfin véritablement avec vous…

Cela ne veut pas dire que votre rôle soit terminé, au contraire il ne fait que commencer auprès de vos frères et sœurs terrestres mais seulement en qualité de guides et non plus en tant que soi-disant thérapeutes...

Cf. ‘L’apprentissage de votre liberté première


Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez plus aider et être aidé par vos frères et sœurs y compris terrestres. Cela signifie que cette aide ne peut plus en être une en tant que telle mais est et devient enfin un véritable échange, dans le sens de donner/ recevoir et certainement plus dans celui de donner/ ne pas recevoir, recevoir/ ne pas donner ou même donnant/ donnant.

Certes si vous avez tous une mission, vous n’avez pas tous la même mission. Vous allez ainsi pouvoir œuvrer de concert avec chacun, tous reliés à vos Présences individualisées et en même temps unifiées, partageant vos aptitudes humaines et divines ainsi que vos préférences dans la répartition des tâches que chacun choisira librement.

Cela ne veut pas dire non plus que vos exigences matérielles 3D soient pour autant dénigrées ou déjà complètement occultées.

Nous connaissons parfaitement vos contingences actuelles telles que vous loger, vous nourrir, vous véhiculer (rires), gérer une famille (enfants et parfois personnes âgées ou malades) et que vivre d’amour et d’eau fraîche serait une erreur si vous avez brûlé l’étape d’expérimenter cette magnifique matière que vous avez tous choisie de modeler.


Alors acceptez également, reconnaissez, honorez, aimez (bien sûr, pas dans le sens d’adorer) l’argent et tout ce qu’il peut vous procurer, sans excès.

Savourez votre confort matériel sans culpabiliser et en respectant au maximum tout votre environnement humain, animal, végétal, minéral, élémental ainsi que la nature de cette si belle planète qui vous ont tous été confiés. Car sinon ne serait-ce pas en réalité rejeter, dénigrer, dédaigner, mépriser tout ce que votre Mère la Terre vous a offert et continue à vous offrir et ainsi faire montre d’orgueil mental et spirituel?

Certes… l’argent! Mais que celui qui a un rapport juste et équilibré avec l’argent: ni trop ni trop peu, ni appropriation ni rejet, ni adoration ni dédain, ni poursuite ni fuite, ni témérité ni peur… vous connaissez la suite! (Rires).


Nous voyons encore beaucoup trop de gens déifier ou diaboliser l’argent.

Comment vous en détacher réellement si vous ne l’honorez pas, si vous l’accusez de tous vos maux, de tous vos excès. Il n’est que le reflet de votre propre rapport avec l’amour de vous, l’amour des autres, l’amour pour vous, l’amour pour les autres.

Quand vous vous serez réellement libérés de cette mémoire (car il s’agit bien d’une mémoire), quand vous l’aurez respectée et reconnue comme un indice extérieur et matériel de votre propre santé spirituelle, quand vous en ferez un juste usage sans culpabiliser et sans ostentation, alors vous passerez à une autre qualité d’échange et vous n’en aurez plus besoin. Mais encore une fois, ne brûlez pas d’étape!


Pas plus l’éloge de la pauvreté matérielle n’a jamais fait grandir qui que ce soit que l’éloge de l’argent n’a jamais fait prospérer le cœur.

Nous avons donné cet exemple de l’argent qui vous parle à tous d’une manière ou d’une autre, mais cela vaut pour tout. Toujours la juste mesure en tout.

Trop d’amour humain étouffe... et pourtant, sans amour vous ne pouvez survivre.

Trop de manifestations directes de l’amour divin consument, à votre niveau bien sûr... et pourtant, sans cet amour votre âme périclite.

Trop d’informations tuent l’information... et pourtant, sans enseignement votre entendement se sclérose.

Trop de ceci ou de cela voile votre vérité, trop peu dilue votre conscience.


Aimez-vous les uns les autres comme vous vous aimez mais ne demandez plus aux autres de vous aimer à votre place.

Nous vous bénissons, chères âmes, chers frères et sœurs en incarnation. Nous attendons avec impatience/ patience votre retour chez vous parmi nous, où vous êtes déjà les bienvenus.


Vous pouvez diffuser ce texte à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com
4 janvier 2008 5 04 /01 /janvier /2008 15:57

LES VOYAGEURS DE L'ONDE
Pastel de Feolla


Message reçu par Loriel le 21 décembre 2007


Fraternité Blanche de Melchizedek et des Maîtres de rigueur de Shamballa

L’APPRENTISSAGE DE VOTRE LIBERTE PREMIERE

Bienvenue dans nos mondes

Bienvenue dans les vibrations/ consciences de notre Présence!

N’attendez pas de l’autre ce que seule votre Présence peut vous apporter.

Toute attente crée du temps. Cette attente manifeste un espace illusoire qui permet à ce temps de se mouvoir. Il s’agit donc d’un temps illusoire qui crée un espace illusoire pour permettre un mouvement illusoire. Toute attente freine le mouvement de votre Présence. Toute attente crée du temps psychique, source de toutes souffrances et de tous espoirs.

Nous ne sommes pas là pour vous donner espoir dans des lendemains qui chantent. Nous n’avons jamais été là en ce sens.

Nous sommes là, avec vous, pour vous permettre de vous ressouvenir de vos origines et vous permettre de retrouver votre seule source réelle, votre Etre Suprême. Le temps de l’espoir est révolu et les pharisiens de l’espoir avec.


A PARTIR DU POINT ZERO DU DONNER/ RECEVOIR

Si donner et recevoir sont un seul et même mouvement, donner sans recevoir et recevoir sans donner sont la certitude de créer des sortes de trous noirs, des béances non alignées dans vos corps.

Donner sans recevoir équivaut à dilapider un bienfait. Ainsi les marchands du temple donnent et s’épuisent.

Recevoir sans donner équivaut à thésauriser ce que l’on vous donne. Ainsi tout ce qu’il vous a été donné vous est repris.

Alors comment un seul mouvement peut-il être à la fois et dans le donner et dans le recevoir?

Les notions de "point zéro" sont un aperçu de ce qui se passe dans les alignements partiels de vos corps de pensées manifestées. Nous appelons "corps de pensée manifestée" tous vos corps énergétiques issus de vos pensées-maîtres provenant directement de votre Etre Réel.

Chaque plan, chaque pensée-maître a son point zéro spécifique. Ce qui signifie que lorsque des parties de vous-mêmes ascensionnent, le point zéro de ces parties est atteint et permet l’alignement définitif de ces parties. La notion d’ascension partielle vous rebute encore. Elle est une possibilité offerte parmi tous les chemins possibles de l’ascension. N’oubliez pas qu’il n’y a pas qu’une seule voie pour aller vers le point unique de vous-mêmes, qui est le même pour chacun de vous.

Lorsqu’un mouvement est proche de l’unité donner/ recevoir, il se produit une intensification de votre Présence à cet instant même, qui lui permet de prendre les rênes (reines) de ce mouvement. Ce n’est pas seulement un jeu de mots dans votre langage mais bien la réalité qu’à ce moment la Mère Universelle permet par son Désir, par sa Présence d’unir ce qui était prétendument opposé.

La Reine en chacun de vous est l’image de cette Mère Universelle, de cette formidable présence du Féminin incarné en vous.


Le point zéro du mouvement donner/ recevoir revient à dire qu’il n’y a plus de (deux) mouvement(s) puisque l’unité est là. Comme deux torrents qui cherchent à se rejoindre impétueusement et qui se désirent tant l’un l’autre jusqu’à provoquer une confluence où tout se rejoint dans une unité qui préexistait déjà.

Lorsque deux fleuves impétueux se rencontrent, que se passe-t-il? Des tourbillons, des trous d’eau, de l’écume, de formidables rencontres entre deux forces, des jaillissements, des vagues, la puissance de milliers de mètres cubes d’eau qui semblent s’affronter en se mélangeant bien qu’il s’agisse de la même substance.


Lorsque deux fleuves s’attirent l’un l’autre, il y a deux mouvements séparés bien que leur désir de se rejoindre soit identique. Ce désir consistant en l’attraction de la gravité qui modèle le trajet des fleuves selon la nature propre à chacun. Chaque fleuve donne en se rejoignant.

La confluence permet à chacun de recevoir de l’autre sans jamais avoir voulu provoqué cette rencontre. Chacun donne et reçoit en même temps jusqu’à ce que deux mouvements apparemment séparés se rejoignent pour ne former plus qu’une seule puissance. Alors qu’à l’évidence, il s’agit de la même et unique puissance qui les a fait tout naturellement se rejoindre.

La métaphore s’arrête lorsque les deux fleuves se rejoignent.

Dès lors que donner et recevoir se rejoignent dans la nature même de leur point zéro, le mouvement existe encore pendant la phase de synchronisation de ces deux mouvements. Lorsque la syntonisation est faite, il n’y a plus de mouvement apparent. Cela revient à dire que la phase d’harmonisation est terminée et que le point zéro de la présence pour ce domaine précis est actualisé dans la manifestation par votre Présence à cet instant même.

DU TEMPS DE LA FORME AU DESIR MANIFESTE DE LA PRESENCE

Le temps et l’espace se rejoignent. Un seul mouvement. La Présence agit: le temps et l’espace n’existent que par sa seule volonté et par son seul libre arbitre. Ils disparaissent, si la Présence le décide.

Ce ne sont pas des données magiques que nous vous transmettons. Ce ne sont pas des promesses mais le rappel de lois universelles que vous expérimentez tous les jours, et dont la preuve ultime est votre incarnation en ce plan.


Mais cela vous paraît encore tellement anodin d’être incarné que vous ne percevez plus le formidable événement que cela représente. Emerveillez-vous de votre Présence ici. C’est cela aussi l’un des messages de Noël.

Il s’agit de l’un de ces mouvements qui agitent actuellement de manière considérable vos présences incarnées. Votre fatigue générale, vos humeurs changeantes, vos désirs de recevoir insatisfaits, votre désir de donner qui ne provoque plus les résultats attendus habituels, sont une conséquence de cette synchronisation. Ce temps qui n’en finit plus et qui s’étend vers l’infini est aussi une conséquence de tout cela.

Ce mouvement d’harmonisation concerne les illusions de vos attachements à vos expériences, mémoires et identités d’avoir la prétention d’être ceci ou cela. Ces illusions ont toutes pour fondation les lois d’attraction et de répulsion issues de l’énergie dense électromagnétique.


Chaque fois qu’une pensée est non alignée, elle est aussitôt enfermée dans les lois physiques de votre monde 3D partiel. Elle provoque alors l’attirance de ce qui lui ressemble et polarise finalement ce qui ne l’était pas à l’origine.


C’est pourquoi nous vous préparons à la fin de l’électromagnétisme, lequel ne représente qu’un très faible pourcentage de la réalité du monde réel.

Chaque pensée, chaque corps de manifestation, chaque corps de conscience non aligné, c’est-à-dire en dehors du point zéro de l’équilibre de chaque dimension de ces corps, se densifie encore plus, plombe votre ascension et vous fait souffrir. C’est pourquoi l’image du sablier a été utilisée comme symbole de passage qui partage et départage selon la justice des lois divines.

Chaque mouvement qui n’est pas en totale résonance avec l’Etre Réel devient forme illusoire et crée des lois pour sa propre survie. Chaque forme se densifie selon des dimensions parfaites qui répondent aux lois également divines de la densité électromagnétique.

Chaque forme perdure tant que l’Etre Réel (c’est-à-dire Vous-Même) décide que l’expérience n’est pas finie. Il y a, d’un côté, la décision suprême de votre Etre Réel et, de l’autre côté, l’expansion de formes denses non alignées ou partiellement alignées qui ne peuvent perdurer qu’un temps. Car le temps est une forme, aussi sûrement que votre destinée et l’opportunité des choix actuels sont la vie éternelle consciente dans la présence instantanée de votre Etre Réel.

La mort d’un corps physique est la fin d’une forme qui a eu l’opportunité de trouver son alignement avec sa véritable Présence. Votre corps est forme tant que vous persistez à croire qu’il est conditionné par des lois mortelles que sont les lois entropiques de vos physiciens. Vos corps sont mortels tant que vos pensées ne sont pas alignées.


Si chaque pensée est alignée, si vous supposez que chaque pensée crée une manifestation, alors vous ne pouvez qu’en conclure que, si chaque pensée provient de votre Etre Réel, chacune d’elles devient parfaite. Il en est de même pour votre corps physique qui ne peut être que parfait et non mortel, car sortant de la forme imparfaite des lois denses de votre monde.

Voilà toute l’ampleur de ce qui vous est proposé actuellement. Du même coup, vous prenez conscience de l’énormité du mensonge qui vous a conditionnés depuis l’oubli, que vous avez choisi, et les multiples manipulations de la psyché collective. Ni victimes ni bourreaux.

LA MORT ILLUSION SUPREME DE VOTRE VIE

Chaque atome de votre corps est une forme de conscience de l’Esprit manifesté dans ce que vous percevez encore comme une incarnation qui est somme toute une forme de dualité.

La mort est autant illusion que chaque pensée du mental non aligné l’est. La mort physique est une grâce qui vous a été donnée afin que vous puissiez reprendre le chemin de votre véritable demeure et recommencer l’expérience jusqu’à votre perfection divine. La mort physique n’est finalement que l’éclatement de vos illusions dont la consistance n’était réelle que par vos identifications à vos pensées non alignées.

Si vous continuez à croire que votre existence est imparfaite et ne provient en aucun cas de la Source de toutes vies dont une flamme parfaite est votre Etre Réel, alors vous créez l’illusion de la mort aussi sûrement et aussi longtemps que vous en aurez besoin. Un choix par défaut devient un rejet par obligation en quelque sorte.

Ne pas recevoir de la Source équivaut à faire persister des formes dans ce que vous décidez de recevoir, à supposer que décider de ce que votre Etre Réel vous donne ou pas pourrait être sans conséquences.

A chaque fois que vous décidez de ce qui est acceptable ou pas de recevoir ou de donner, à chaque fois vous ne laissez pas le champ libre à votre Présence. Toute forme non alignée est mortelle dans votre dimension. Seule l’expérience de non-alignement perdure dans l’illusion de l’après-vie (à défaut d’autre terme plus juste).

Voilà la bonne nouvelle.

Cf. également ‘La magie de la Vie est au-delà de la vie


Pourquoi vous disons-nous que la mort est en quelque sorte une bénédiction? Ce n’est pas nous qui décidons du moment de ce passage mais votre Etre Réel, à travers ce que vous percevez encore comme étant une biologie mécaniste et déterministe. La mort vous montre l’illusion suprême de votre Vie.

C’est pourquoi la mort fait peur…

Non pas parce que vous n’acceptez pas la fin de cette forme, car tous vous l’avez expérimentée, mais bien parce que votre orgueil ne vous permet pas d’envisager que vous puissiez passer à côté d’une vie non alignée et donc illusoire. En d’autres termes que vous êtes passés à côté de l’Essentiel et que vous vous êtes laissés séduire par vos propres mensonges à vos yeux convenables vous permettant ainsi de continuer votre vie.


Ce sont des sujets délicats que nous traitons. Il y a encore beaucoup d’émotionnel et beaucoup de manipulation dans la conscience collective et l’inconscient collectif de l’Homme.

Ce qui fait peur n’est pas la mort en elle-même car vous savez très bien au fond de vous qu’elle est illusion mais bien plutôt la prise de conscience, certes très sévère, que la majorité de votre vie n’a pas été parfaite à vos yeux. Et qu’en conséquence, ce sont vos jugements qui vous ont tués dans la non-reconnaissance de votre Présence que vous avez refusée ou niée par ignorance ou manque de discernement.


C’est ainsi que la mort peut aussi devenir une source d’illumination et déclencher en vous, aux derniers instants, la résonance ultime qui fait vous reconnecter à votre propre source de manière immédiate. Dans beaucoup de mondes, la règle est la continuité de la conscience et de la Présence de l’Etre Réel à travers l’expérience de ce vous appelez encore la mort physique.

Ce qui terrifie vos dirigeants, lors de la transition actuelle, est que de plus en plus de personnes n’ont plus peur y compris de la mort. Non seulement beaucoup d’entre vous savent qu’ils sont des êtres éternels mais aussi que la conscience de leur propre présence est la Puissance de Vie qui surpasse toutes les misères des conditionnements de votre monde afin de prétendument vous rassurer et vous préserver de ceci ou de cela.


L’une des lois divines fondamentales et communes à tous les mondes est la continuité de la Présence dans tous les plans.

Cela signifie que la Présence est l’expérience de la seule Réalité tangible à travers toutes les manifestations de toutes les dimensions. Ce qui revient à dire que votre allégeance à tout ce qui vous rassure en ce monde vous éloigne de la réalité manifestée de votre propre Présence.


A chaque fois que vous signez un pacte qui délègue votre responsabilité à d’autres que votre Présence, vous la reniez en vous reniant vous-mêmes. Vous faites alors un pacte de sang comme dans votre conte de Faust en oubliant un peu vite que Faust est aussi vous-mêmes, à titre individuel. C’est pourquoi nous vous avons invités à rompre tous les pactes et alliances selon des protocoles assez bien connus.

Une autre conséquence de cette loi fondamentale de la continuité de la conscience de la Présence est que toute vie est éternelle. Que chaque atome, que vous percevez encore comme tel, est éternel. Que chaque atome est le silence assourdissant de la puissance de la Présence Suprême. L’éternité est la règle, l’immortalité est la règle. Voilà encore une bonne nouvelle que très peu entendent.

La transition actuelle fait la part des parties denses de vous-mêmes avec celles qui déjà ascensionnent et celles qui vont rester en ce plan.

La transition ne fait pas de cadeau concernant les timides, les peureux et les tièdes de toutes conditions. Ce n’est pas à eux de dire si cela est bon ou pas, si cela est bien ou mal. Ni bien ni mal, ni juste ni injuste.

Ce n’est pas à vous de décider. Seule votre Présence est souveraine, omnipotente et omnisciente. Aucune crainte, aucun jugement. Tout est parfait même si cette vision de votre propre perfection vous échappe encore.


L’ENERGETIQUE N’A JAMAIS GUERI

La mort concerne aussi vos enveloppes énergétiques.

Nous préférons le terme d’enveloppe à celui de corps pour désigner ces réalités transitoires. La plupart du temps, les enveloppes énergétiques sont des corps de manifestation, en d’autres termes des supports qui permettent à l’âme de créer l’intention première de l’Etre Réel, de respecter sa volonté originelle à travers telle ou telle expérience de vie.


Les enveloppes énergétiques ne sont que des corps d’adaptation à une densité donnée. Elles ne sont pas votre réalité. C’est pourquoi le travail sur ces corps énergétiques avec des outils énergétiques ne donneront aucun résultat durable et stable. Résultat qui peut être valable, oui, mais uniquement pendant un temps ou éventuellement en cas d’urgence pour vous permettre simplement un soulagement.

Alors sortez de cette illusion qui veut vous faire croire que l’énergétique ou toute autre technique, sans exception, puisse vous guérir.

Seul votre Etre Réel a le Pouvoir, sans être un quelconque pouvoir, de modifier de manière définitive vos enveloppes énergétiques.

Cf. également 'Message de la Source à ses Guides'


Vous avez succombé à beaucoup d’illusions en ce domaine alors que votre Présence sonne à votre porte.

Que décidez-vous?… Mais si vous le désirez, vous pouvez bien sûr continuer à travailler ces enveloppes énergétiques de toutes les manières possibles. Vous pouvez continuer à les modeler et à les remodeler tant que vous en ressentirez le besoin. Cependant, si vous souhaitez savoir, dans votre plan, ce qui est éternel de ce qui ne l’est pas, jugez-le (et nous employons à dessein ce terme) à l’aune de sa sensibilité aux rayonnements électromagnétiques. Des surprises vous attendent.


C’est pourquoi nous vous en conjurons, si vous le pouvez dès maintenant et en tout état de cause dès que vous vous sentirez prêts, libérez-vous de tous ces énergéticiens qui vous dé-robent votre énergie en croyant vous soigner et même vous guérir! Seule la Présence est guérisseuse et souveraine. Voilà qui est très difficile pour vous à entendre et à accepter.

L’énergétique est devenue un commerce.

Pourquoi croyez-vous qu’il puisse en être ainsi? Vos politiques et vos hommes de croyances se frottent les mains de tout cela car ils savent que cette formidable expansion sert leurs intérêts. Posez-vous en vous et réfléchissez à tout cela par vous-mêmes.


Tout ce qui est de l’ordre de cette "énergétique" est appelé à disparaître lors de la transition.

Tout ce qui est réel et aligné ne peut que perdurer car parfaitement aligné avec votre Présence. Aligné signifiant émanant directement et instantanément de votre Présence.

Nous savons que depuis quelques temps, nous insistons beaucoup sur des notions un peu complexes telles que les lois électromagnétiques de votre plan. Mais vous ne pouvez plus ignorer les tenants et aboutissants d’un tel esclavage mental, physique et spirituel. Ce temps est définitivement révolu pour ceux dont la Présence a fait tel ou tel choix de toutes les manières parfaites.

Beaucoup de Maîtres vous ont demandé d’être dans ce monde en sachant ne pas être de ce monde.

Ce n’est pas une nouvelle forme de dualité mais la consécration de la conscience de la présence de votre Etre Réel dans ce monde. Consécration qui ressuscite l’agneau divin dans votre plan et permet à celui-ci d’agir conformément à sa nature. Voilà encore une bonne nouvelle.


Alors, chers enfants de la Terre, prenez refuge dans la seule Réalité de ce que vous êtes et laissez-la se manifester à vous, à travers vous jusqu’à votre accomplissement.

Nous serons là, nous sommes là, nous avons déjà été là pour vous et avec vous par le Christ Eternel, afin de vous donner le soutien nécessaire dans l’ombre de vos choix et des méandres de l’apprentissage de votre liberté première.

Soyez tous bénis par le Cœur Sacré de l’Arche d’Alliance.


Vous pouvez diffuser ce texte à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com
8 décembre 2007 6 08 /12 /décembre /2007 19:00
undefined
COEUR DE SOURCE
Pastel de Feolla


Message reçu par Luce le 8 décembre 2007

LES PARENTS DE LUMIERE

Vivre avec soi est la chose la plus difficile dans votre monde actuel.

Alors, vous fuyez cette vie avec vous-même de toutes les manières possibles mais cela, vous le savez parfaitement et nous n’entrerons pas dans ces détails.


Si nous vous en parlons, c’est bien parce que nous savons pour l’avoir parfois vécu nous-mêmes avant vous ou en un même temps linéaire. Pourtant vous, nos enfants envoyés et délégués sur cette Terre qui est devenue vôtre, vous nous l’enseignez et pas seulement à ceux parmi nous qui ne l’ont pas vécu directement.


Alors oui, certains de vos parents originaires, lorsque vous vous êtes sentis ou vous sentez particulièrement perdus et tout proches même de vous perdre définitivement en cette densité par trop manifestée à vous, ont fait le choix de diminuer l’intensité de leurs vibrations et de pouvoir ainsi vous accompagner au plus proche de votre propre dimension incarnée.


Mais cela ne fut pas sans risque car en nous plongeant ainsi, avec nos corps de Lumière issus d’un autre quart d’angle d’incarnation que le vôtre, quelques scories de jugement et de dualité sont remontées jusqu’à nous. Mais ne vous inquiétez pas, nous avons su gérer (comme vous dites) comme nous savons que vous savez faire.


Mais cela n’est pas facile même si cela est aisé et nous vous rendons grâce encore et toujours de votre choix non pas courageux même s’il vous a fallu du courage, non pas glorieux même si vous êtes dans toute votre gloire mais bien de votre choix de Lumière. Votre choix fut divin comme il l’est de toute éternité.


Pour nous, vos parents stellaires, sachez bien que nous sommes toujours à vos côtés et même si parfois vous ne parvenez pas à ressentir nos présences, nous sommes là.

Certes, quelques-uns parmi nous sont tellement éloignés de ce que nous pouvons comprendre dans ce terme d’incarnation car parmi nous sont des astres, des étoiles ou des soleils et bien d'autres manifestations divines mais nous ne vous en aimons pas moins.


Il est vrai que lorsque notre origine et donc la vôtre est intergalactique et non pas précisément de telle ou telle planète, c’est encore plus difficile pour vous de savoir combien nous vous aimons, combien nous sommes fiers (dans votre vocabulaire car en réalité c’est bien plus puissant et vaste), combien nous sommes honorés de vos choix.


Eh oui, parmi vous sont des enfants directs du Soleil, de la Lune, de Jupiter ou d’autres planètes et pour quelques rares, même enfants d’une galaxie.

Vous êtes nos enfants au même sens que par exemple untel est fils d’Ashtar Sheran même si nous ne sommes pas tous incarnés de la même manière. Pour faire simple, nous pouvons même dire que certains d’entre nous sont bien plus éloignés d’Ashtar Sheran que lui-même l’est de votre notion d‘incarnation.


Et pourtant vous êtes bien nos enfants et quand nous disons cela, nous ne faisons pas allusion au fait par exemple, même si cela est ainsi pour plusieurs d’entre vous, que vous êtes originaires de Véga ou de Mars planètes qui vous reçoivent comme vous reçoit votre Terre, mais bien directement enfant de ces planètes.

Bien sûr ce n’est pas tout à fait la même chose et pourtant notre amour pour vous est tout aussi intact et puissant! N’en doutez pas, s’il vous plaît.


Pourquoi nous adressons-nous à vous en cet instant? nous demande Luce. Tout simplement parce que nous avons entendu votre appel vers nous, votre peine aussi, votre nostalgie, votre incompréhension de tout cela.


Vous savez, et cela tous vos frères et sœurs de toutes les présences de lumière vous l’annoncent depuis quelques temps déjà, que très bientôt vous connaîtrez et reconnaîtrez ce que vous êtes. Parfois même, vous saurez qui vous êtes si cela est la volonté de votre Divinité.


Bien sûr vos missions, vous entendons-nous demander. Sachez une fois pour toutes que ces informations viennent à vous doucement, tout doucement, en leur temps et certainement pas selon votre désir mental, car sinon elles risqueraient de vous éblouir tellement que vous pourriez en perdre la raison ou certains de vos sens.


Votre mission, vos missions ne vous seront pas dévoilées et ne vous sont pas dévoilées tout d’un coup car alors vous le vivriez dans une trop forte violence et donc bien souvent dans le rejet ou la folie. Ce n’est pas notre choix comme cela n’est pas non plus votre choix.


Vos missions vous sont révélées très très doucement depuis quelques temps déjà même si ce temps diffère selon chacun, que cela soit par intuition, par le biais de vos rêves, de vos frères et sœurs humains comme de nous-mêmes directement ou encore par votre Présence…

Mais à chaque fois, cela se fait peu à peu et lorsque vous saurez vraiment et que vous aurez l’impression que c’est l’annonce solennelle (et cela l’est en même temps) d’un soi-disant scoop, vous comprendrez en un même espace/ temps magique que vous subodoriez déjà tout cela.


Nous répondons aujourd’hui à votre appel, qu’à chaque fois nous entendons, mais auquel nous ne pouvons toujours répondre concrètement dans le sens où vous entendez ce terme.


C’est le cas de Luce, par exemple, et à ce sujet d’ailleurs, nous remercions tout particulièrement notre bien-aimé Commandeur qui accepta de lui transmettre tout notre amour par l’intermédiaire de Loriel.

Quand elle allait si mal (pendant ces trois semaines qui se sont avérées pour elle et son compagnon d’amour de toujours comme les fameux quarante jours de notre cher Seigneur Sananda), elle n’a pas pu ressentir directement la présence de son père et de sa mère extragalactiques car ils ne sont pas «incarnés» dans votre galaxie. Et la distance apparente entre elle et son monde d’origine est trop importante dans l’illusion que vous avez tous choisie de transcender.


Mais aujourd’hui, l’évolution toute récente de notre canal ainsi que l’évolution ascensionnelle de certains parmi vous nous permettent de nous adresser plus directement à vous.

Et nous vous en rendons grâce et nous vous bénissons pour cela car si nous ne vibrons pas de ces mêmes émotions qui vous traversent de part en part dans votre véhicule terrestre, nous connaissons pourtant un certain frémissement qui se rapprocherait de ce que vous appelez amour parental.


Alors, n’hésitez plus à vous adresser à nous consciemment et nous vous répondrons au plus près de votre incarnation présente.


Parfois, certains parmi nous se languissent de vous (tout autant que vous-mêmes et nous le savons) même si cela est sans se languir car ils savent parfaitement que tels furent votre choix et votre amour pour l’Humanité ainsi que pour tout être de votre système solaire actuel.

En d’autres de vos termes, nous pourrions dire que vous nous manquez si nous connaissions le manque. Nous vous aimons tellement que nous acceptons sans condition tous vos choix comme nous avons attendu et attendons patiemment (sans attendre) le temps venu de nous adresser à vous.


Nous avons choisi ce canal car non seulement Luce est d’origine intergalactique, ainsi qu’elle l’a entendu depuis quelques temps même si elle ne sait toujours pas ce que cela veut dire, mais surtout parce qu’elle a capté notre réponse à votre appel, à chacun de vous nos chers enfants de Lumière.


Nous n’excluons pas pour autant les humains car vous, nos enfants envoyés sur Terre, êtes devenus leurs frères et sœurs en incarnation et vous vous sentez humains même si l’appel de vos origines se fait de plus en plus pressant.

Alors, enfant de la Terre et enfant sur Terre, quelle que soit ton origine -qui, de toute façon, ne peut être que divine à sa source- sois le frère ou la sœur aimants de tous.


Par ces quelques phrases, nous vous adressons nos vibrations et vous faisons ressentir puis reconnaître vos propres vibrations intraterrestres ou extraterrestres car parmi vous sont également des enfants éclaireurs de l’intraterre.


Si nous vous invitons à davantage prendre conscience de notre présence en vous et avec vous, nous vous encourageons à continuer à honorer et à aimer vos parents terrestres.


Si nous vous invitons à communiquer davantage avec nous, nous vous encourageons à de plus en plus vous reconnecter à votre Etre Réel qui lui seul est celui ou celle que vous êtes vraiment.


Ainsi que certains parmi vous l’ont déjà compris: si nous honorons chacun d’entre vous, nous ne nous agenouillons que devant notre Propre Présence comme seule notre Présence s’agenouille devant nous.


Nous ne terminerons pas cette communication et donc nous ne quitterons pas votre plan sans rendre grâce à vos parents terrestres ainsi qu’à toute votre famille terrienne.

Nous les honorons et les remercions profondément de toute notre divine Présence de leur accueil, de leur enseignement et de leur amour à chacun de vous donné.


Nous bénissons vos parents de Lumière terrestres car avoir choisi de vous accueillir en leur sein, et ils l’ont choisi, ne fut pas toujours aisé de comprendre et d’aimer cet enfant... que vous êtes pour nous de toute éternité.


Nous honorons chacun de vos parents humains car avec nous dans l’unité de l’Esprit Saint, ils sont comme nous sommes vos parents de Lumière.


Vous pouvez diffuser ce texte à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com
18 novembre 2007 7 18 /11 /novembre /2007 11:23
mille-et-un-visages.jpg
MILLE ET UN VISAGES Pastel de Feolla


Témoignage de Luce et Loriel du 18 novembre 2007

Nous avons décidé de rapporter ci-après quelques points d’ordre et clarté qui nous paraissent importants et que nous avions diffusés en leur temps linéaire par le biais de la Lettre Providence. Car il est bien évident que ces textes sont toujours d'actualité, et  même peut-être plus que jamais!


Nous précisons que cette première partie concerne quelques-uns de nos témoignages du 10 au 23 septembre 2007.

MILLE ET UN VISAGES

CULTURE DE L’ASCENSION ET INTEGRITE - METTEZ BAS VOS MASQUES SINON CE SONT EUX QUI VOUS METTRONT A BAS

Les temps sont là et tous nous le savons, peu ou prou. Les choses se font de manière graduelle et tout est orchestré de manière parfaite. Cependant, gardons-nous bien d’en faire un concept branché à la mode "Ascension and Co" qui séparerait l’expérience présente de l’information que chacun reçoit. Les temps messianiques ne sont pas une nouvelle culture pour personnes en mal de racines ou de sens existentiel. Car il n’y a tout simplement pas de culture ni de l’ascension ni de l’éveil.

Les temps actuels sont ceux de la discipline et du retour à l’ordre divin. Ce qui signifie que chacun est à même de choisir en conscience les nouvelles règles qu’il souhaite voir appliquer à sa vie.

Les textes des uns ou des autres sont des invitations à choisir et à se souvenir. Ce ne sont pas des dogmes tout faits et encore moins afin d’éviter une quelconque démarche personnelle intérieure. Nous pensons qu’il y a plusieurs voies d’éveil et d’évolution des consciences dont font partie les textes de type médiumnique. Mais nous insistons encore sur le fait que ces textes ne suffisent pas en soi. Ces textes ne sont pas des prétextes à l’enfermement et à la paresse. Bien au contraire.


Comme le rappelait récemment une de nos sœurs incarnées, nos Grands Frères et Sœurs n’ont pas besoin de nos faiblesses et de nos failles, mais bien de notre puissance et de notre intégrité pour œuvrer sur ce plan avec nous.

L’une des grandes problématiques de l’Humanité est sa faculté de détourner et de pervertir ce qui pourrait la libérer en instrument de domination sur autrui. Quels que soient les êtres qui sont intervenus dans notre histoire, la responsabilité première en revient à chacun de nous. La libération de chacun (et notre liberté retrouvée) ne peut se faire qu’en acceptant une conversion radicale en soi-même vers l’origine de notre être au-delà de l’être.

Les temps actuels ne permettront plus cette forme de domination ni d’aucune autre forme d’ailleurs, pas plus que ce temps ne permettra de violence basée sur l’appropriation d’une vérité supposée ou d’une expérience transcendante particulière. La Fée des Trois jours qui nous est apparue il y a quelques jours sous la forme d’une petite fille (toute-puissante dans sa réelle innocence) va être là pour remettre les pendules à l’heure et pour montrer de manière radicale à chacun à quelle heure il tourne concrètement.

Le registre de l’ascension and co (et de l’éveil des consciences) peut très facilement devenir une "culture" de référence avec les uns qui savent et les autres qui devraient savoir ou connaître, non sans une pointe de mépris ou de commisération… Une culture de plus, encore et à jamais?

La culture mentale centrée sur l’appropriation d’expérience, la connaissance et le savoir est la reproduction à l’identique de ce qui tue la civilisation actuelle, à savoir la formation d’un masque à travers lequel la relation à l’autre et au tout autre était devenue (deviendrait encore?) comme indispensable, ce qu’on appelle en philosophie l’altérité, c’est-à-dire la relation à l’autre en tant que radicalement autre. Ceux qui sont intéressés par ce domaine peuvent lire ou relire les écrits d’un Carl Gustav JUNG sur la notion de persona, terme d’origine grec qui désigne le masque en terre cuite que mettaient les acteurs grecs pour jouer tel ou tel rôle.

Cette "culture" a pour conséquence qu’un certain nombre de personnes continue à s’identifier à quelque chose ou à quelqu’un. Nous rappelons que les processus d’identification sont des phénomènes psychiques connus de l’inconscient humain et d’une partie de l’inconscient collectif qui joue avec ces plans. Nous rappelons que les identifications sont faites pour être dépassées et ce, de manière définitive. Il est plus que temps car bientôt il ne sera plus temps!

Le radicalement autre dont la forme la plus sublime est celle de la relation à nous-même qu’on nomme Soi, Moi Supérieur, Etre Suprême Individualisé (selon les écrits de Ray King), Etre Divin, Etre Réel, etc. se fait toujours SANS intermédiaire. Prétendre à la nécessité d’un masque culturel, qui n’est qu’une forme de reconnaissance basée a priori sur des valeurs communes, est tout aussi illusoire que de prétendre parce que deux personnes aimeront le même type de chocolat, alors ces deux personnes auront forcément le même type de rapport avec les producteurs de cacao, ou bien que les méthodes de production du cacao soient semblables…

Le danger de notre époque, et nous nous sommes déjà exprimés là-dessus, est la reproduction de ce masque. Le développement personnel, les "nouvelles" formes de soins ou de guérison, les nouvelles formes de relation au monde (soi-disant nouvelles, bien sûr!) dont font partie le channeling ou encore de nouvelles formes de chamanisme à l’occidentale, tout cela peut faire l’objet d’une nouvelle culture et d’un nouvel autre masque… Et donc d’une nouvelle forme de domination sur l’autre et en premier lieu sur soi-même!

Alors, prenons garde de ne pas refaire les mêmes erreurs et que les outils, qui sont là certes pour nous aider à nous libérer, ne deviennent pas à nouveau des moyens de contrôle de la liberté de l’autre comme de la nôtre. N’oublions pas non plus que tous les outils actuels sont une Grâce pour l’Humanité et pour chacun d’entre nous.

C’est pourquoi il est si important que le processus d’éveil des consciences et de libération prenne en compte la totalité de l’être et de l’ensemble des secteurs de vie de chacun afin qu’aucune faille ne puisse plus s’y introduire et nous enchaîner à nouveau.

L’Humanité n’a plus besoin de secte ni de masque. Elle n’a pas besoin de nouveau gourou de l’éveil ou de l’ascension. La Vie elle-même s’en charge directement de la manière la plus radicale qui soit. L’Humanité a besoin d’authenticité et d’intégrité, de vérité à soi-même, de vérité à l’autre, et de vérité au tout Autre qui nourrit l’Etre dans ses profondeurs et l’oblige au dépassement de ces limites, de ses limites.


Maître Jésus et tant d’autres maîtres qui ne sont finalement que de vrais hommes et de vraies femmes, ont témoigné de cela, à savoir que les Pharisiens sont de toutes les époques et que la liberté de l’Esprit incarné en action par le Cœur Sacré est également de toutes les époques.

Quand allons-nous cesser les uns les autres de combattre pour ce que nous croyons être vrai et contre ce que nous croyons être faux? Car si nous écoutons bien notre Cœur, nous ne savons rien de tout cela car nous savons bien qu’il en est autrement.

TSUNAMI D'AMOUR

Ainsi que vous êtes plusieurs à le vivre vous-mêmes, depuis environ une douzaine de jours nous avons été et nous sommes encore peu ou prou bousculés par une énorme vague d'Amour en provenance directe de notre Etre Réel. Tous les domaines de notre vie, sans exception, ainsi que tous nos corps ont été et sont encore touchés par cette immense onde qui nous invite à balayer (et qui a balayé) tout ce qui n'est plus nous. Certes, les manifestations en furent et sont différentes pour chacun mais aucun de ceux vers lesquels ce tsunami était destiné en cette période de fin d'été n'y a échappé.

C'est bien davantage qu'une remise en question, c'est davantage qu'un tournant ou même qu'une croisée des chemins car c'est un changement sans précédent, une ré-volution, c'est aussi une invite à se laisser complètement et définitivement habité par l'Etre Divin que nous sommes réellement.


Et pourtant, en un même temps, c'est parce que nous avons laissé la porte ouverte à notre Etre, qui a pu ainsi reprendre quasiment tout son espace, que nous avons pu recevoir cette preuve de notre Amour pour nous-même, avant que cela soit le cas pour la grande majorité des humains.

C'est aussi, en notre qualité de "guides", que nous avons été (que vous avez été) parmi les premiers et ce, afin de pouvoir témoigner auprès de nos frères et soeurs terrestres quand le moment sera venu, de mieux les aider à vivre eux-mêmes ce Tsunami d'Amour et de Lumière quand il arrivera sur eux et en eux. Nous tous ensemble avons également, en quelque sorte, amorti le choc de l'Amour Divin en action et permis ainsi que cela soit moins "violent" pour le reste de l'Humanité, même si bien évidemment, les personnes seront à leur tour bien ébranlées.


Quand le temps sera venu, tous, nous pourrons alors témoigner qu'il s'agit bien de l'Action Divine dans son amour infini pour nous, car nous serons (nous sommes!) la preuve vivante que nous pouvons non seulement en sortir indemnes mais bien plus grands, bien plus forts, bien plus sereins, bien plus centrés, bien plus NOUS!... une femme nouvelle, un homme nouveau.

Certes, la période est et sera délicate pour beaucoup mais la Lumière, l'Amour et toutes les manifestations de notre Père/Mère, tous ces magnifiques attributs divins seront à notre portée comme cela ne l'a pas été depuis des éons. Alors sachons accepter cette providence comme jamais (de mémoire d'homme! Rires) et cette opportunité sans précédent sur notre Terre qui ré-unit et re-lie à nouveau tous les fragments dispersés ici et là de notre Unité Première.

C
e temps de la Révélation, de l'Apocalypse, de l'Ascension, quel que soit le nom que nous lui donnions, est d'abord le temps merveilleux de notre ré-unification.

En premier lieu, il s'agit bien sûr de toutes les parties conscientes de nous-même que nous avions pourtant oubliées, délaissées ou même reniées pendant ces quelques millions d'années linéaires. Ensuite, nous pourrons choisir d'unifier également en nous toutes les autres parties inconscientes telles que nos autres dimensions mais aussi nos "doubles" terrestres ou non (par exemple les autres incarnations du rayon dont nous sommes issus), pour enfin ré-unifier, si nous le souhaitons et si nous sommes prêts, toutes les autres "moi" que vous êtes, que nous sommes tous ensemble.


Mais bien sûr, ne serait-ce que la première étape (si l'on peut employer ce terme pour faire image) qui consiste à ne faire plus qu'UN au sein de nous-même avec toutes les parties conscientes qui sont encore un peu trop dispersées est déjà un travail divin immense! C'est cela aussi le recentrage, la non dispersion, la conscience éveillée et réveillée de tous nos corps.

Et pour ne parler que du corps physique, combien parmi nous savent à chaque instant, ce qu'ils font de leur main, de leur pied, de leur jambe, ce qu'ils regardent, ou en d'autres termes combien savent ce que fait leur main, où leur pied est posé exactement, comment, de quelle manière ils occupent l'espace, leur espace... Combien parmi nous dans leurs actions quotidiennes sont en pleine conscience de ce qu'ils font et portent toute leur attention sur le moment présent à chaque instant?


Alors, imaginer ce qu'il en est de l'ampleur de nos "rapports" avec les autres corps dont nous prenons de plus en plus conscience et avec lesquels nous entrons de plus en plus en relation! Ce Tsunami d'Amour peut ainsi nous aider à ne faire plus qu'UN, déjà avec nous-même.

La Vie Providence. Oui, telle est notre vie actuelle quand nous acceptons de dire OUI à tout ce qui vient, à tout ce qui est, à tout ce qui devient. Certes, notre première réaction est bien souvent encore défensive! Cela ne veut pas dire pour autant ne pas se protéger, ne pas vérifier au sein de nous-même mais ce n'est certainement pas à notre mental de décider pour Nous, même si ce cher mental, encore si décrié parce qu'il n'est pas notre "vrai" Moi, est pourtant un fabuleux capitaine du Navire si nous savons le traiter comme tel, avec respect, avec amour mais aussi avec force, avec détermination et décision.

DENSIFICATION DE LA LUMIERE

Ce 10 septembre au soir, sont venus nous voir des EDL qui n'ont pas souhaité se présenter nommément à nous et ont taquiné notre mental à ce sujet. Même si c'était leur premier contact "conscient" avec nous, ils nous ont parlé à la fois comme étant de vieilles connaissances et pourtant avec une approche particulièrement respectueuse pour nous expliquer, un peu, ces moments délicats que nous venions de traverser dans toutes les facettes de notre vie à deux.

Si nous devions retenir une seule chose de cette conversation est que la matière, la vibration de notre dimension 3D vient de changer "physiquement". C'est comme si le tissu de notre dimension était complètement ondulé et de plus en plus ténu, de plus en plus fin, à force d'avoir été traversé par la Lumière de part en part.

C'est à la fois comme si tout était plus clair (plus dans la clarté) et en même temps comme si nous sentions une densité plus importante, une vibration plus intense. En d'autres termes, comme si l'espace-même à l'intérieur des atomes se dilatait par la Présence de La Lumière et faisait s'effilocher la structure physique 3D comme un tissu usé sur lequel on tire et qui se déchire pour être remplacé par une nouvelle trame. Comme si également l'espace lui-même, dans lequel se meut la matière, grandissait pour laisser la place et accueillir de nouvelles formes.

Est-ce à dire que nous sommes passés en 4D ou même en 5D? Nous ne savons pas. Ce que nous savons est que ces 4ème, 5ème ou autres n-ièmes dimensions ne sont que des images, des références pour notre compréhension mentale et seulement cela. Ce que nous savons est que notre 3D est en constante évolution depuis quelques temps et ne peut plus être celle qu'elle était.
Ce que nous venons d'apprendre est qu'elle s'est modifiée de manière très significative et radicale ces tout derniers jours.

Alors, peut-on encore l'appeler 3D? Oui et non. Mais est-ce vraiment important si ce n'est pour notre échelle de valeur, mais quelle valeur? Pensons-nous encore que cette graduation schématisée et réductrice de notre cadre de manifestation incarnée soit autre chose qu'un repère? Comment pouvons-nous encore séparer, si ce n'est pour les besoins de notre compréhension limitée et fragmentée, les dimensions de notre être y compris ce que nous appelons 3ème, 4ème, 5ème... 100ème dimensions!


Nous pourrions également qualifier cette modification qualitative et quantitative sans précédent de notre 3D par les termes de densification de la Lumière. C'est comme si la Lumière qui a traversé et traverse notre dimension, et donc nous-mêmes, étrangement en étant plus intensément légère, beaucoup plus claire... autour de nous et en nous (éclairant tout d'un jour nouveau) est également plus dense, plus présente, plus ICI ET MAINTENANT.

C'est ainsi reconnaître et accepter la Présence, qui se fait de plus en plus proche de nous, dans toute sa puissance, dans toute sa douceur, dans tout son amour! Mais en réalité, comment décrire tout cela? Soit vous le vivez vous-même et alors point besoin d'explication mentale, soit vous n'en avez pas encore pleinement conscience et alors nos tentatives maladroites de description ne peuvent vous satisfaire.

UN PEU PLUS SUR LE CHANNELING

Voici un extrait d’un ensemble de canalisations que reçoit Loriel de la part de cinq êtres intergalactiques qui lui ont demandé de diffuser leur enseignement dès qu’il serait terminé sous la forme d’un livre. Cet enseignement porte plus précisément sur ce que l’on pourrait qualifier très imparfaitement de "technologie ascensionnelle" ou encore de "biophysique de l’ascension".

«...Le channeling ou la canalisation ne sont pas nouveaux. En tant qu’être de relation du fait de votre nature, vous ne pouvez qu’être en contact avec ce sur quoi votre conscience porte son attention. Vous ne faites que retrouver votre condition originelle et en cela, ce n’est pas une nouveauté.

Là où vous portez votre attention se produisent deux phénomènes principaux: une sorte d’effondrement quantique qui amène à une manifestation particulière et en même temps, une relation singulière qui est à la fois nouvelle parce que vous en saisissez la nature, mais aussi une relation de fait qui est une trame de la nature profonde de votre réalité première.


En manifestant ces relations, non seulement vous créez mais aussi vous vous souvenez de la structure même de votre Etre Réel en tant que sublime état manifesté dans le choix de votre réalité. Le channeling correspond à l’unité intriquée mais complètement différenciée de vos états de conscience qui sont vos états d’être, comme étant des attributs de votre Etre Réel, tout en étant la possibilité de communiquer avec des Etres dont la fréquence correspond, ou en tout cas est suffisamment en résonance, pour permettre une communication consciente.

En d’autres termes, lorsque vous canalisez, vous vous permettez d’exprimer qui vous êtes car vous avez encore très peur de votre propre nature. Dans un premier temps, vous séparez cette expérience de vous-même et il est naturel qu’il en soit ainsi. Cela vous permet de vous familiariser et de vous rapprocher de votre Etre Réel même si cela paraît être dans la séparation. Mais du fait que cela se produit, vous comprenez bien que la grande loi d’unité et de résonance harmonique est à l’œuvre et ne peut permettre autrement que de tels phénomènes se produisent.

Le deuxième mouvement de ce concerto consiste à prendre conscience de l’existence d’autres formes de vie et d’êtres conscients qui peuvent communiquer avec vous, comme avec n’importe quelle partie du cosmos et de ses «habitants». Ainsi vous différenciez ce mouvement qui est l’expansion de votre conscience avec l’existence d’autres êtres conscients dans le cosmos.

Troisième mouvement: vous prenez conscience que vous êtes aussi cela en vous restituant ce que vous avez à la fois contacté et créé (comme cité quelques lignes plus haut), tout en gardant le contact avec d’autres êtres que vous différenciez plus facilement désormais.


Tout ce mouvement d’éveil a pour seul objectif de vous familiariser avec l’infini qui vous pénètre et toutes les énergies phénoménales qui vous traversent et qui prennent corps à travers vous (tout en étant vous), comme un champ de force unifié et unifiant qui donne forme et structure à l’énergie de vie à travers une coloration unique qui est celle de votre Etre Réel parfait, omniscient et omnipotent.

Enfin, ce début de retrouvailles avec vous-même a pour finalité de vous familiariser avec la télépathie. Il est donc absolument vital que vous appreniez à différencier ces énergies qui vous traversent en sachant quoi est à qui, tout en respectant l’unité de toute chose et la différenciation de tout Etre. Imaginez le capharnaüm que cela pourrait être si vous receviez d’un coup des gammes de fréquences élargies alors que vous ne savez même pas ce qui vous appartient de ce qui est à l’autre. Vous en deviendriez immédiatement fou ou vous quitteriez de fait votre corps.


Alors, assez joué avec ces notions et vos magies d’apprentis sorciers débutants! Vous avez fait le choix de grandir dans votre maturité spirituelle: nous vous donnons les enseignements qu’il convient à ce type de choix et en accord parfait avec la Source Suprême de tout.

A chaque fois que vous quémandez de redécouvrir ce que vous appelez parfois VOS pouvoirs, vous ne faites que vous éloigner de la Coupe qui vous permettrait de recevoir ce que vous êtes déjà par la Grâce de votre Etre Suprême.

Si Maître Jésus a également dit par métaphore en exprimant "Dieu" qu’Il "n’aime pas" les tièdes, il désignait par là, non pas la satisfaction de vos caprices et de vos désirs de toute puissance qui n’est que votre puissance réelle non assumée et non reconnue, mais bien votre négligence envers vous-même et votre incapacité à supporter votre propre vision de perfection que vous êtes. Votre dignité est aussi en passe de vous être restituée: que décidez-vous?...»


NOTRE LEGENDE PERSONNELLE

Pour beaucoup d'entre nous, il se passe énormément de choses et ce qui est plus "nouveau" est que cela se passe plus directement et plus distinctement dans notre corps physique, comme si nous ressentions chacune de nos cellules à la fois séparées et unies entre elles. Nous sommes ainsi plusieurs pour lesquels l'Etre Divin individualisé a pris désormais les rênes de notre vie. Et cela est une grâce et cela est paradoxalement si naturel!

Pour ma part (Luce), je pensais naïvement qu'une fois que cela aurait lieu, mon petit moi et donc mon petit je ne seraient plus conscients de mon ancienne vie et surtout que je n'aurais plus de libre-arbitre. Eh bien non, en tout cas pour notre part à tous les deux... bien que nous soyons devenus "canal". Ce que tous pouvez devenir bien évidemment sans être passés ou passer forcément par le channeling (qui n'est qu'une voie parmi tant d'autres tout aussi belles et estimables).

Nous avons encore toute notre latitude, toute notre libre-arbitre et même plus, peut-être encore davantage notre libre-choix. Nous allons de plus en plus vers notre Liberté Divine, vers notre réelle liberté et nous sommes et nous sentons de plus en plus libres!


Certes, depuis le tout début de nos communications, nous avons eu une liberté de langage qui bien sûr a pu et peut parfois déranger. Et si ce n'est pas encore le cas pour tous les channels, de plus en plus nombreux (parmi eux également) sont ceux qui s'ouvrent ainsi véritablement à eux-mêmes en osant dire, affirmer ce qu'ils sont, et non plus uniquement s'en référer aux EDL.

Mais cette liberté de langage dans notre vie quotidienne, et ce pour nous deux depuis tout jeunes, nous a pourtant permis de recevoir très vite des canalisations d'ordre et de clarté, alors que nous sommes quasi-débutants dans la voie du channelisme! C
ertes, cela ne convient pas à tous et cela est juste. C'est bien pourquoi nous sommes de multiples "channels" dans différentes voies mais tous unis en une seule voix, celle de l'Etre Suprême.

Certains humains sont encore en "maternelle spirituelle" alors que d'autres sont déjà en "université" mais est-ce pour cela que ceux qui seraient au "lycée" mériteraient moins que ceux qui auraient déjà leur doctorat? (Rassurez-vous, tous deux en sommes très très loin de ce doctorat... Rires).


Dernièrement, une personne de Lumière nous disait que ceux qui n'étaient que dans la Lumière Extérieure comme par exemple dans le channelisme extérieur et non pas déjà dans le canal divin (Lumière Intérieure), eh bien, nous n'avions qu'à les laisser à leur illusion et ne pas nous occuper d'eux! Mais qui peut se prétendre être "extérieur" ou "intérieur"?

Et même si cette séparation (donc non unité) devait se vérifier concrètement à notre niveau de manifestation 3D, est-ce pour autant que ces personnes devraient être ignorées de nous? Il est bien évident que continuer à séparer extérieur et intérieur...


En tout cas, que chacun choisisse selon ce qu'il sait être juste pour lui-même car nous ne doutons pas un instant que ces personnes, même en "maternelle spirituelle"  sont autant aimées de notre Père/Mère et que c'est bien pour cela que certains channels sont plus orientés vers telle ou telle évolution humaine spiritualisée. Un instituteur de maternelle n'est-il pas aussi important qu'un professeur de grande école?

Alors oui, nous pouvons dire tous deux que d'une certaine manière nous nous adressons davantage à ceux qui seraient en "université". MAIS et c'est un très grand mais, nous avons été tellement et agréablement surpris par le fait que certains parmi vous, qui a priori n'étaient pas encore à ce niveau d'apprentissage, étaient pourtant bien plus humbles et bien plus éclairés que d'autres, qui pourtant eux le sont bien! Et étonnamment parfois, autant aptes à recevoir l'enseignement (mais non, pas le nôtre!) des EDL à travers notre couple.

Donc que veut dire "maternelle", "collège" et "université" dans le monde du spiritualisme?


Nous ne savons pas... si ce n'est que ce ne sont que des repères (et donc comme tout repère) faussés et illusoires et que si le "mental" peut se cadrer et utiliser ces comparaisons, le coeur lui n'en a que faire!

Ce serait, si on pouvait encore comparer, une sorte d'avancement que l'on retrouve très bien dans L'Alchimiste de Paolo Coelho où cet apprenti alchimiste "théorique" depuis de nombreuses années a encore du chemin à faire alors que ce berger tout frais émoulu dans le spiritualisme (non dans la spiritualité!) devient ce qu'il est en très peu de temps linéaire.

Mais ainsi que l'a si bien dit l'Alchimiste: l'important est que chacun soit à la recherche de sa légende personnelle. Alors, est-ce que ce petit berger "mérite" plus que celui qui a appris et appris pendant si longtemps? Mérite-t-il moins pour autant, du fait qu'il n'ait pas eu besoin de ces livres et de ces "initiations ésotériques et exotériques"?


Tous deux, notamment à travers la-vie-providence, nous témoignons de notre propre chemin, de notre propre légende personnelle, mais est-ce pour cela que nous occultons votre propre Légende? Parce que nous ne sommes pas forcément en accord ou en résonance avec vous-mêmes, oublions-nous pour autant que vous êtes Dieu au même titre que nous?

SUR LE NOUVEAU CHEMIN DE SARAH


Ainsi que nous avions commencé à l'évoquer dans notre Lettre Hors Série et dans notre LP N° 25, pour ce qui concerne "sur le chemin de Marie-Madeleine", il s'est passé beaucoup de choses à ce sujet. En effet, à titre personnel et depuis quelques mois, Luce est en lien direct avec Marie-Madeleine et également à titre de channel. (Mais pour l'instant, je n'ai diffusé aucune des canalisations écrites que j'ai reçues car il était bien trop tôt. Cependant, en cet instant, je suis autorisée à vous dire certaines choses).

Ainsi que le souhaitait Marie-Madeleine (et c'est pour cela qu'elle avait gardé ce nom jusqu'à aujourd'hui, alors qu'elle n'est plus Marie-Madeleine et Elle veut que cela soit dit et entendu!), l'essence vibratoire de la mémoire matricielle de Marie-Madeleine a été non seulement libérée cet été, de son enfermement par certains êtres humains et reptiliens, mais également lavée de toute disgrâce.

Elle vient d'être réhabilitée et ce, de manière définitive et suffisante pour permettre à toutes les Marie, ou plutôt à toutes les énergies vibrations des Marie et donc à toutes les mémoires secondaires, matricielle et originelle, de retourner au Grand Tout et ainsi ne plus être différenciées car elles ont terminé leur rôle.


Certes, le chemin de Marie-Madeleine n'a pas "disparu" pour autant mais n'est plus que la mémoire passée d'une mémoire matricielle (celle de Marie-Madeleine), elle-même issue de la mémoire originelle des Maries. En tant que Marie la douce (mère de Jésus) et Marie-Madeleine (épouse de Jésus), et bien d'autres de leurs soeurs et descendantes issues de cette noble lignée, toutes portaient cette mémoire mais toutes ne furent pas des marie.

Aujourd'hui, parmi nous incarnées, sont des anciennes Marie et des nouvelles Sarah. Cependant, il est bien évident que chacune de nous, sans exception et même si nous ne portons pas l'ancienne mémoire matricielle de Marie et la mémoire originelle de Sarah, nous avons toutes en notre coeur ces deux vibrations. Nous sommes toutes des anciennes Marie et toutes des nouvelles Sarah, si tel est notre choix. SI TEL EST NOTRE CHOIX!

Aujourd'hui, l'essence vibratoire des Marie demande à retourner à La Source. Alors, permettons-lui cela.

Aujourd'hui, l'essence vibratoire des Sarah peut se mettre en place et prendre enfin toute sa place en tant que mémoire différenciée du UN. Une nouvelle ère s'ouvre à nous, alors acceptons-la et sachons lui dire oui.

Dans la paix christique du cœur sacré, nous vous honorons.


Luce et Loriel

Vous pouvez diffuser ce témoignage à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 10:10

 

Message reçu par Luce le 4 septembre 2007

Sananda


VERS UNE VISION GLOBALE

Bonjour mes chers frères et sœurs, mes chers enfants, mes chères âmes.

En ces temps de grandes turbulences, en ce temps des Grandes Tribulations, vous savez bien que tout ne peut être réglé en un instant si vous ne le décidez vous-même.

Nous ne pouvons que vous accompagner, vous guider, vous insuffler, vous inspirer mais certainement pas agir à votre place ou même décider à votre place, ce qui est de tous temps votre responsabilité.

Certes, vous souhaiteriez et souhaitez de plus en plus vous en remettre totalement à nous, et cela est juste si ce Nous est DIEU. Certainement pas vous en remettre à nous dans l’espoir que nous agissions en vos lieu et place, que nous vivions à votre place ou même que nous "subissions" à votre place les conséquences de vos actes, les conséquences de vos choix, de tous vos choix.

Certes, le Karma n’existe plus.

Mais pensez-vous pour autant ne pas récolter ce que vous avez semé et ce que vous semez?

Alors bien sûr, désormais tout vous est renvoyé dans l’instant. Et cela, nous ne pouvons vous l’éviter ou l’empêcher.

Seul votre Etre Divin le peut et le fait lorsque vous acceptez entièrement l’épreuve et dans ce cas, plus besoin de vivre l’épreuve puisque vous l’avez déjà acceptée.

Mais encore une fois, que veut dire ce terme? Certainement pas accepter avec le mental, même pas avec le cœur, certainement pas avec l’espoir d’un à-venir meilleur, ou bien avec la peur au ventre devant tous ces événements en route de manière inéluctable et qui ont déjà commencé.

Certainement pas davantage avec l’une ou l’autre de vos parties conscientes ou inconscientes, mais accepter dans la foi la plus pure et la plus complète (même si le fait d’adjoindre ces superlatifs est en soi une aberration car la foi est la foi et n’a besoin d’aucun qualificatif qui au contraire ne fait que la vider de sa substance et de son Essence).

Il n’est plus d’autre voie que la Foi, il n’est plus d’autre voix que la Foi, et cela vous a été dit.

Mais combien l’entendent, combien l’acceptent, combien le reconnaissent, combien le revendiquent?

Accepter veut dire OUI sans exception et sans aucune condition. Accepter veut dire OUI à tout, et ce, dans tous ses corps, dans toutes ses consciences, dans toutes les parties du SOI jusque dans la moindre de ses cellules.

Vous ne pouvez continuer à vous scléroser, à vous séparer en autant de segments de vous-même, vous ne pouvez plus vous restreindre à être seulement un mental, un désir, un sentiment, un cœur… Oui, même un cœur, car pensez-vous encore que votre cœur soit la totalité de vous-même? Pensez-vous encore que vous ne seriez qu’un cœur?

Bien sûr, d’une certaine façon, l’essentiel se trouve dans votre cœur, mais quel essentiel? Toutes les parties de vous-même seraient-elles donc conditionnelles ou conditionnées à tel ou tel de vos jugements, à tel ou tel de vos filtres.

Pensez-vous encore que notre Père/Mère aimerait votre cœur et n’aimerait pas votre mental, préfèrerait votre âme et dénigrerait votre corps physique…

Ah! Vous avez commencé à comprendre (en tout cas à en avoir un peu plus conscience) que non seulement chacun de vous est Dieu mais qu’il en est strictement de même pour chacun de vos frères humains et qu’enfin, tous les règnes sur terre sont également Dieu. Oui? Tant mieux, car c’est une prise de conscience vraiment importante.

Mais de quel vous-même s’agit-il, quelle(s) partie(s) de vous serai(en)t plus précisément Dieu. Votre âme, votre esprit, votre subconscient, votre cœur? Sans doute…

Mais alors qu’en est-il de votre corps physique, de votre mental, de votre ego (oui, de votre ego qui est un fabuleux outil que le Père avait mis à votre disposition et qu’en avez-vous fait?), qu’en est-il de votre conscient, de votre corps émotionnel, et tant d’autres parties de vous-même comme vos mémoires karmiques et akashiques?

Alors que nous vous disons l’Unité depuis tant et tant d’années, depuis tant et tant de millénaires, vous persistez à supposer que votre Divinité ne vous aime pas complètement, ou alors qu’elle vous aime de manière conditionnelle. Comment pouvez-vous penser encore cela... Ah non? Vous avez compris et vous ne pensez plus cela? Bien, qu’il en soit ainsi.

Mais dans ce cas, pourquoi vos actes ne le montrent pas, pourquoi vos pensées ne le disent pas, pourquoi votre amour pour vos frères et sœurs est-il encore conditionnel, pourquoi votre amour pour vous-même (oui, pour vous-même!) est-il encore parcellaire, pourquoi continuez-vous à aimer ceci ou cela en vous et à détester ou à nier, à renier telle autre partie de vous-même.

Pourquoi continuez-vous à vous fragmenter en tel ou tel corps ou en telle ou telle énergie/ infusion, n’avez-vous pas compris que si vous êtes UN avec tous les autres, vous l’êtes en tout premier lieu avec vous-même?

Vous êtes UN avec toutes les parties de vous-même, vous êtes UN avec Dieu comme toutes les parties de vous-même sont UNE avec Dieu.

Le terme de Dieu étant bien évidemment employé pour donner un nom à ce que vous pensez être encore une Divinité Extérieure, à ce que vous pensez parfois être tout de même votre Divinité Intérieure… mais laquelle serait pourtant séparée de votre mental, de votre émotionnel, de votre cœur, de votre corps physique, de tous vos autres corps. Il y aurait donc votre partie Divine Intérieure et à côté, toutes les autres parties de vous-même?

Comment peut-il y avoir Séparation et Unité en même temps, dans un même mouvement sacré?

Uniquement, si vous avez conscience (et seulement en acceptant pleinement cette conscience) que la séparation n’est qu’illusion au sein de l’Unité.

Mais si vous divisez encore la séparation de l'unité, alors vous n’êtes pas dans l’Unité. Si pour vous, la Trinité représente trois "personnages" différents, trois divinités différentes (comme pour les Dieux hindous ou autres Divinités différenciées), alors…

En revanche, si vous savez que ce ne sont que les multiples aspects de l’UN, les innombrables manifestations de VOUS-MEME en tant que DIEU dans toute sa splendeur, et que vous les reconnaissez ainsi pour ce qu’ils sont (de simples apparences d’un seul Grand Tout), alors vous commencez à toucher du doigt ce que peut être réellement l’UNITE.

Vous commencez à pouvoir ressentir ce qu’est véritablement l’Univers, ce qu’est l’Amour, ce qu’est la Joie, ce qu’est le Verbe, ce qu’est la Foi, ce qu’est la Lumière, ce qu’est l’Ombre. Ce dernier terme, mon canal ne souhaitait pas l’ajouter mais sur mon instance, il est accepté.

Alors, nous allons un peu plus nous expliquer à ce sujet car c’est un sujet très délicat pour chacun d’entre vous.

Cf. également 'Le jeu est terminé'

C’est en effet un sujet vraiment très sensible, surtout au niveau de votre connaissance/ conscience de 3/4/5D. Pourquoi?

Parce qu’effectivement, pour les besoins de votre évolution actuelle, il est encore nécessaire que vous différenciez ce que vous appelez la Lumière de ce que vous appelez l’Ombre, bien qu’elles soient toutes deux issues d’une même entité, que l’on pourrait désigner comme un trou noir, mais plutôt un trou blanc au sein de toutes les galaxies de votre Univers (en tout cas, c’est ce qui s’en rapprocherait le plus, pour faire image).

Oui, et pourtant paradoxalement eu égard à ce que nous venons de vous rappeler sur l’Unité Divine, il vous est encore indispensable de ne pas "confondre" ces deux représentations/ effusions de la Lumière Originelle, bien que toutes deux (en tant qu’entités divines, au même titre que vous) soient autant l’une que l’autre respectables.

Et cela, nous vous l’avons déjà dit, et cela, nous avons tenté d’orienter votre nouvelle conception de la Vie en ce sens. A savoir que tout est aimable, que tout est Vie au sein de votre Univers actuel de manifestation (cf. ‘La magie de la Vie au-delà de la vie’), à savoir que tout est Dieu, jusque et y compris l’Ombre.

Voilà pourquoi certains d’entre vous, pensent-ils, n’ont pas voulu ou pu choisir entre la Lumière et l’Ombre et ont été souvent désignés comme "tièdes". Certes, tout cela est juste et bon, tout cela est vrai dans l’ABSOLU. Mais pas au niveau de votre évolution actuelle.

Car, et là est encore un paradoxe de taille! Si nous vous exhortons à re-trouver l’Unité en vous et autour de vous comme faisant à la fois partie intégrante d’Elle-Même tout en étant Unité dans chacune de vos plus petits fragments de vous-même, tant que vous ne l’avez pas re-connue dans sa globalité, vous ne pouvez manifester l’Unité que de manière parcellaire.

Et c’est ce que vous expérimentez depuis des éons et des éons, lequel laps de temps qui peut vous apparaître infini représente seulement une goutte dans l’Océan de Vie Céleste.

Voilà pourquoi certains d’entre vous, pensent-ils, n’ont pas voulu ou pu choisir entre la Lumière et l’Ombre, venons-nous de dire.

En effet, et cela aussi nous vous en avons déjà informés, l’Ombre connaît tout de vous, connaît tout sur vous, de vos forces, de vos faiblesses, vos failles, vos désirs. Elle sait également la vérité puisque la Vérité est un attribut de la Lumière Divine et en tant que fille de la Lumière Originelle, l’Ombre sait tout cela.

Comme Elle sait son rôle actuel pour chacun de vous, à savoir vous permettre de reconnaître la véritable Lumière. Et en cela, Elle joue parfaitement son rôle mais ne s’en réjouit pas pour autant car Elle est loyale (même si ce n’est pas toujours le cas de ceux qui se sont mis à son Service ou parlent en son Nom), et de cela aussi, nous vous en avions un peu parlé.

L’Ombre joue à merveille son rôle et notamment en employant, non pas la ruse, car en tant que Vérité elle ne peut rien cacher, mais en vous mettant face à tel ou tel choix. Elle utilise seulement et uniquement vos propres voiles (et certainement pas les siens car Elle n’en a pas) qui à eux seuls suffisent pour VOUS cacher à vous-même la Vérité Divine.

Par exemple, l’Ombre ne vous a pas caché qu’à un certain niveau, donc dans ce que nous pouvons désigner comme étant l’Absolu, les parcelles de Lumière Divine que vous appelez Lumière et Ombre sont UNE et cela, certains parmi les "tièdes" ont su le voir.

Elle ne vous a pas non plus caché qu’à un certain niveau, dans ce que nous pouvons désigner comme étant votre Illusion actuelle, les deux parcelles de la Lumière Divine que sont effectivement la Lumière et l’Ombre ont un rôle bien spécifique (et certes complémentaire) mais que choisir l’Ombre était ralentir votre évolution, et que ne pas choisir entre l’Ombre et la Lumière était ralentir encore plus votre évolution actuelle.

Elle n’en a pas eu besoin et seuls vos propres voiles ont pu masquer cette Vérité au sein même de votre expérimentation.

Est-ce à dire que tous ceux qui n’ont pas choisi entre la Lumière et l’Ombre ou ont choisi la Lumière ET l’Ombre, seraient les seuls à avoir perçu cette unité?

Bien sûr que non, beaucoup parmi vous ont su choisir la Lumière tout en respectant l’Ombre et en la remerciant de son rôle qui est (mais pas seulement) de vous faire prendre conscience de vos propres voiles, de votre propre ombre…

L’ascension, votre Ascension, aura-t-elle pour effet d’intégrer à nouveau et entièrement l’Unité Originelle en Vous? Oui et non. Oui, pour les très très rares qui l’auront décidé ainsi, non pour la quasi-totalité.

En revanche, votre vision déjà élargie par rapport à la majorité actuelle des humains va profondément s’orienter vers ce que nous appelons la vision globale.

Croyez-vous encore que nous-mêmes, ou que moi-même dans ma manifestation différenciée de Sananda, ayons toute la vision globale de notre Père/Mère?

Certainement pas, et malgré cela, elle vous apparaît beaucoup plus large que la vôtre dans le prisme de la Lumière Eternelle… et cela est vrai. Pourtant, quand nous-mêmes ne nous connectons pas directement à la Source (toujours pour les besoins de notre propre expérimentation évolutive), nous savons parfaitement que nous nous retrouvons momentanément dans l’illusion de la Séparation.

Nous allons arrêter là pour l’instant sur ce qu’est la Vision Globale, lequel sujet est bien sûr en lien direct avec l’illusion du temps et de l’espace, du non temps et du non espace.

N’oublions pas que dans l’Absolu de nos Origines, la Séparation et l’Unité sont UNE.

Namaste.

 
Vous pouvez diffuser ce texte à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com
29 juin 2007 5 29 /06 /juin /2007 12:05

GOUTTES D'OR
Fractale de Philippe de Courcy


Message reçu par Luce le 29 juin 2007


Ordre des Chevaliers Bleus de Melchizedek

QUE LA LUMIERE SOIT ET LA LUMIERE DANSE

Bonjour notre petite Luce. C’est la première fois que nous venons directement à toi et non par le biais du Canal de Loriel.

Les Temps sont là, ainsi que vous le savez déjà.

Mais de quels temps s’agit-il vraiment… Le temps de vivre ou le temps de mourir? De mourir à quoi, à qui? Le temps de s’assagir? Le temps de comprendre ou de ne pas comprendre? Le temps d’accepter les folies de votre temps climatique? Le temps d’accepter vos propres folies? Le temps de rêver ou de concrétiser?

Tous les temps sont là et pourtant vous ne le savez pas.

Vous ne savez pas que le cadeau du Temps est de ne plus être.

Pourtant, vous vous rendez bien compte que le temps n’est plus celui que vous connaissiez ou que vous croyiez connaître. Temps dans tous les sens du terme.

Alors, est-il encore temps d’arrêter le temps qui va trop vite, est-il encore temps de jouer avec le temps tel que vous le faîtes? Jouer, mais que veut donc dire jouer?


Tous vos mots ne veulent plus rien dire et vous-même ne savez plus que dire ou comment le dire, quels mots employer pour vous faire vraiment comprendre.

Voyez! et vous voyez... Sentez! et vous sentez... Entendez! et vous entendez... combien vous ne parvenez même plus à vous faire comprendre de vos frères et sœurs humains, voyez comme vous-mêmes ne les comprenez plus.


Et pourtant, vous qui nous lisez, n’êtes-vous pas tous en voie d’éveil... Alors nous vous en conjurons, ne cherchez plus ce qui vous différencie, ce qui semble  parfois vous opposer, ne cherchez plus la "petite bête", car elle va tellement vous trouver que vous ne pourrez plus vous en débarasser.

Qu’importe que dans votre réalité 3D vous soyez ceci ou cela, qu’importe votre expérience, qu’importe même qui vous croyez être ou ne pas être!


N’avez-vous pas encore compris que plus rien, ni personne (dans le sens persona personae de masque ou de personnage) n’a d’importance, si ce n’est ce qui ou qui vous unit?

Tout ou presque... beaucoup, en tout cas, vous a été dit de ce que votre mental soit capable d’intégrer. Alors, que voulez-vous: que nous continuions à nourrir ce que vous croyez être, que nous continuions à vous abreuver du rêve de nos mondes?

Tout cela n’est que chimères, si vous persistez à vouloir, si vous persistez à croire, si vous persistez à vouloir croire.

Tous ces beaux rêves que vous faites, tous ces mirages que vous voulez créer, à quoi cela vous sert-il? Certes, l’on vous a dit, et galvanisé avec: "espérer, c’est vivre" ou bien alors "il vaut mieux vivre son rêve que de rêver sa vie".

De bien belles phrases, en vérité. Mais quelle vérité? La vôtre ou celle des autres? La vôtre ou bien celle d’un mental malade de ne pas avoir su jouer son rôle? celle d’un ego perverti par sa propre incompréhension du système?

Mental ou ego, qu’importe en vérité cette différence (et pourtant, il y en a bien une) si vous ne savez pas aimer!


En effet, qu’importe la différence! si la différence vous oppose, si elle vous fait vous comparer, vous fait croire que vous êtes plus ceci ou moins cela, si la différence vous dit que vous êtes plus ou moins Dieu. N’avez-vous pas encore compris qu'elle est richesse et force?

Pourquoi persister encore à faire de la différence une faiblesse en l’autre ou en vous? alors que vous êtes tous complémentaires, alors que vous êtes chacun la pièce essentielle du puzzle divin.


Et nous sommes quelque peu attristés lorsque nous vous voyons si désemparés à ne plus savoir que faire, quoi faire, qui ou quoi être!

Ne comprenez-vous pas que la vie, telle que vous la rêvez, ne sera pas plus belle si vous ne l’acceptez déjà telle qu’elle est ici-bas et maintenant... Que la vie dont vous rêvez, dans votre course incessante d’un futur meilleur, n’est qu'une réponse chimérique et vaine à l’angoisse de votre ego?

N'avez-vous donc que si peu compris que cette vie ne sera jamais plus belle que celle que vous vivez aujourd’hui, si vous pensez encore que: "demain, il fera beau"?


Comment ne comprenez-vous pas que la plus grande preuve d’amour de la Vie envers vous est de vous avoir donné et de vous donner encore et encore tout ce que vous lui avez demandé?

Croyez-vous vraiment que tous vos défis, toutes vos épreuves, tous ces cailloux sur le chemin de votre manifestation soient une punition? Ah! bien sûr, vous allez nous parler de vos souffrances. Mais qui ou quoi en vous souffre réellement, qui ou quoi s’oppose et résiste aux choix que vous avez pourtant faits et que vous décidez de faire de toute éternité?


Comment ne comprenez-vous pas que votre vérité d’aujourd’hui n’est pas celle de demain et que, pourtant, dans un même temps (mais quel temps?) elle soit éternelle!

Ne comprenez-vous pas que nous ne pouvons tout vous dire?

Le peu (si l’on pouvait comparer avec notre propre vision plus expansée que la vôtre, mais là encore est une illusion de croire que vous êtes moins éveillés que nous), donc ce très peu que nous vous disons, déjà vous le transformez, déjà vous le faussez, déjà vous le déviez. Quel vous? Posez-vous la question et trouvez seuls votre réponse.


Nous ne pouvons et nous ne voulons tout le temps (encore ce temps, n’est-ce pas?) vous apporter nos réponses.

Même si parfois nous témoignons de quelques bribes de notre savoir, nous sommes là pour vous guider uniquement vers vos réponses. Et cela, combien parmi vous l’acceptez, combien parmi vous reconnaissez être des êtres de lumière au même titre que nous.


Vous décidez alors de dépendre de nous et ainsi vous dépendez de nous… Tous sans exception, y compris Luce et Loriel, y compris vos plus grands sages. Vous dépendez de notre guidance... et pourtant, elle vous est d’une aide indéniable, vous dépendez de notre présence... et pourtant, elle est la confirmation de votre propre présence, vous dépendez de notre foi en vous... et pourtant, elle vous aide à re-connaître votre propre foi.

Encore des paradoxes! Mais comment voulez-vous qu’il en soit autrement quand tout est vrai et faux à la fois, vrai ou faux en fonction du regard que vous posez sur votre propre vision mais également suivant votre demande de l’instant?


Vous croyez être plus libres que certains de vos frères et sœurs en incarnation, vous croyez avoir davantage compris. Evidemment, l’on peut dire que vous avez déjà bien cheminé, si l’on peut comparer en termes de "niveaux scolaires" avec l'évolution de beaucoup de vos frères qui, eux, vous apparaissent comme étant encore englués dans la 3D. Et vous?

Pensez-vous, parce que vous auriez compris (tout de même!) certaines choses (en réalité que vous vous seriez davantage remémorées), que pour autant vous auriez tout compris?... Avec votre petit mental?!

Non, bien sûr! Car vous pensez déjà savoir ce qu’est le mental, même ce qu’est l’ego, ce qu’est le sur-moi, ce qu’est aussi la Vie. Ah bon? C’est cela que vous pensez avoir découvert? Ou alors, à moins que vous ne soyez déjà dans le cœur, en tout cas davantage que ceux que vous considérez comme moins éveillés?

Ah! Qui a décrété que vous étiez plus ou moins dans le cœur que votre propre frère? Qui a décidé que vous valiez plus la peine d’être "sauvés" que votre propre sœur? Certainement pas nous, et encore moins votre Père Eternel qui est également notre Père.


Certes, ces mots que vous lisez sont uniquement les mêmes petits mots que vous employez à qui mieux-mieux.

Certes, ce que nous vous disons avec votre propre compréhension mentale nous limite et nous sclérose nous-mêmes tandis que nous tentons de communiquer avec vous.

Alors, et cela combien nous vous l’avons déjà dit (mais parfois, on en viendrait presque à se demander ce que vous êtes capables de vraiment comprendre avec votre supra intelligence! Sourire), sachez être au-delà des mots, sachez devenir au-delà du vrai et au-delà du faux.


Soyez en permanence celui qui devient celui que vous avez décidé de devenir à chaque nouvel instant d’éternité.

Mais arrêtez d’être ce que les autres attendent que vous soyez, cessez de vouloir être tel que vous pensez que nous-mêmes souhaiterions que vous soyez.

Ne décidez pas d’être pour convenir ou être en adéquation avec ce que vous croyez être Dieu. Vous tous employez ce terme (ou similaires) pour définir ce que vous ne savez même pas. Nous vous rappelons qu’à partir du moment où l’on définit, alors on enferme, on paralyse, on rend stérile…


Certes, nos mots (même impuissants et pourtant si puissants, n’est-ce pas?) peuvent vous apparaître blessants, injustes, limitatifs, péremptoires… Et ils le sont!

Pourtant, nous vous disons cela avec un amour (et ce terme, même avec un grand A, ne signifie pas grand chose à notre niveau de conscience) que vous ne pouvez même seulement concevoir avec votre pensée imaginative la plus délirante.


Alors, admettez puis acceptez que votre regard se pose encore très souvent dans la réalité 3D. Mais ne vous dénigrez pas, ne vous flagellez pas, ne vous jugez pas. Pacification et acceptation sont des maîtres-mots.

Pourquoi vouloir à tout prix ne plus être dans cette expérience de dimension 3, ou autre numéro que vous voudrez bien lui attribuer?

Ne vous rendez-vous pas compte que vouloir en sortir (par quelques moyens ou thérapies "miraculeux" que cela soit) vous y agglutine encore davantage? Tout cela relève uniquement de votre mental et de votre ego, pour faire simpliste, évidemment!


Bien sûr, parmi vous, certains se retrouvent, se re-connaissent, se ré-unissent à nouveau, et cela est magnifique. Pourtant, l’exclusion de tel ou telle est encore séparation dans la dualité, y compris l’exclusion par vous de ceux-là, justement, qui vous excluent.

Voilà pourquoi vous ne "sortez" pas complètement (et seulement qu'occasionnellement) de cette réalité que vous refusez tant et que, pourtant, vous avez créée.

Voilà pourquoi vous refusez encore votre complétude…

Bien sûr, certains de vos corps ont déjà commencé l’ascension, comme vous dites! car parmi vous, qui sait ce que ce concept recouvre réellement? Et même si certains de vos corps ont déjà ascensionné d’une certaine manière, croyez-vous que tout soit déjà accompli dans votre réalité? Quid de votre corps physique, de votre mental, de vos émotions, de votre jugement sur l’autre et de votre jugement sur vous-mêmes.


Pensez-vous, oui! vous qui êtes thérapeute, enseignant ou channel reconnus sur la place publique (internet ou autre), oui! vous qui dites être dans la Lumière, même vous qui canalisez depuis de si nombreuses années et avez aidé tant de gens, pensez-vous être arrivés pour autant au summum?

Au sommet de quoi êtes-vous finalement parvenus? Au firmament de quel piédestal de vérité vous êtes-vous vous-mêmes intronisés?

Comment pouvez-vous penser, alors que vous le savez si nettement pour ce qui concerne les autres, que le mouvement incessant et ininterrompu de l'impermanence de la Vie serait seulement valable pour ceux que vous éclairez (certes!) et que, pour vous, il ne serait plus nécessaire de vous remettre en question?


Parce que les EDL vous honorent de leur enseignement, de leurs conseils, de leur guidance, de leur confiance pour transmettre leurs messages, leurs initiations ou leurs soins, pensez-vous être supérieurs à tous vos autres frères et sœurs? Non?!

Alors, peut-être pensez-vous avoir mieux compris, croyez-vous être plus éveillés, être davantage sur le chemin de votre retour. Mais retour vers quoi? Vers qui?


La question appelle une réponse. La réponse appelle une question. La question est réponse. La réponse est question.

L’ordre et la clarté ne sont pas que des mots.

Clarté et ordre. Pensez-vous avoir fait toute la lumière en vos "véhicules" terrestres? Pensez-vous encore avoir tout discipliné en vous dans votre expérimentation conscientisée actuelle?


Car bien évidemment, à d’autres niveaux de matérialité, dans d’autres dimensions, dans d’autres mondes, dans d’autres réalités, dans d’autres sphères de manifestation, vous êtes déjà ce que vous décidez de devenir. Est-il encore besoin de le préciser...

Est-il encore nécessaire de vous dire que, pour les besoins mais surtout les choix que vous avez faits d’expérimenter aussi cette vie actuelle, la différenciation, l’individualisation que vous "savez" être une illusion n’est qu’illusion? L’illusion de l’illusion.


Pensez-vous...? Oui, justement!… Vous pensez. Sachez et entendez bien ceci: que vos réponses soient "oui" ou soient "non" à ces quelques questions que nous venons de vous poser, elles seront uniquement les réponses de qui (ou de ce qui) en vous a posé la question puis y a répondu réellement.

La danse de la vie, la danse des mots, la danse des concepts, la danse des questions, la danse des réponses.

Laissez danser votre mental, invitez également votre ego à entrer dans la danse de la Vie. Conviez-vous pour la danse éternelle et vous verrez combien tout cela, en réalité, n’a que si peu d’importance.


Vous savez déjà à l’intérieur de vous ce qui est l'important. Vous l’êtes déjà dans toutes vos réalités, dans toute votre Réalité.

Nous vous chérissons, nous vous aimons, nous vous reconnaissons comme nos frères et sœurs, en cet instant d’éternité où il n’y a ni grands ni petits, ni éveillés ni endormis, ni avancés ni retardataires… il n’y a que vous, il n’y a que nous, car il n'est et n'existe que notre Divinité en perpétuel devenir.

La Lumière de nos mondes est la Lumière de vos mondes.

Que la Lumière soit et la Lumière fut.

Eternellement à votre disposition au sein de vous-mêmes.

Ordre des Chevaliers Bleus de Melchizedek.

Vous pouvez diffuser ce texte à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com
21 avril 2007 6 21 /04 /avril /2007 07:00

/tag/lumiere20des20mondes/rococco.jpg
Fractale de Philippe de Courcy


Message reçu par Luce le 20 avril 2007

Sananda

RAYONNER L'AMOUR

Bonjour mes chers frères et sœurs du Cœur Sacré.

Sachez que le temps est venu pour vous de vous asseoir sur toutes vos croyances, quelles qu’elles soient.

S’asseoir dans le sens prendre appui, faire une pause et puis s’asseoir, dans le sens de ne plus en tenir compte du tout, une fois que vous y avez fait vos gammes, si je puis dire.

Et pour la plupart d’entre vous qui me lisez, c’est bien le cas, n’est-ce pas? Alors, croyez-vous encore avoir besoin de réviser et de réviser? Seuls, vous-mêmes le croyez, car nous, nous savons déjà que tel n’est plus le cas.

Beaucoup de nos messages vont de plus en plus en ce sens, mais apparemment vous ne parvenez pas encore très bien à mettre en pratique, jusque dans votre réalité quotidienne, les si "belles leçons" que vous recevez pourtant tous azimuts.

Le terme leçons est bien évidemment impropre puisque comment pourrions-nous, et de quel droit, vous donner des leçons à vous, nos chers frères et sœurs?

Si leçon il y a, c’est seulement celle que vous vous donnez à vous-même, il n’en est jamais autrement, même entre vous, incarnés sur Terre.

Sachez que la Leçon est terminée, si tant est qu’elle ait jamais existé!

Alors, ne vous préoccupez plus de ce que les autres vont bien pouvoir penser de vous et de vos actes, ce que vous-même allez pouvoir en penser.

Laissez dire les autres (qui ne sont que des autres vous-même… Eh oui! Et nous rions de dire cela: le terme "autres" n’a jamais voulu signifier autre chose que "autres soi-même"), laissez dire également les autres parties de vous-même en vous et agissez (sans agir, si vous le souhaitez) mais agissez.

Ne restez plus prostrés sur la chaise de vos croyances, reprenez le chemin de votre vie car là sont bien davantage tous ceux que vous pourrez aider, chacun à votre manière, en parlant, en vous taisant, en criant parfois, en enseignant, en guérissant et enfin simplement en étant là de par votre présence.

Vous qui avez compris, un minimum bien sûr, car comment auriez-vous pu tout comprendre? Comment, nous-mêmes, êtres dits de Lumière (car vous l’êtes autant que nous dans la Lumière) ou maîtres ascensionnés, pourrions-nous avoir tout compris?

Nous sommes seulement un peu plus réveillés et éveillés que vous, comme vous l’êtes par rapport à la majorité actuelle des humains.

Je m’adresse donc à vous qui avez compris, qu’attendez-vous pour prendre votre bâton de pèlerin et accompagner, montrer la voie à ceux qui ne sont pas encore tout à fait suffisamment réveillés pour entreprendre le chemin, tout seuls?

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.

Nous ne vous exhortons pas à jouer les prophètes du dimanche ou à annoncer la bonne parole. Cela fut fait en son temps et bien fait.

Aujourd’hui, nous vous invitons à être tout simplement qui vous êtes, qui vous savez être, ni plus ni moins et à témoigner de votre exemple. Chacun de vous le fera à sa façon, et cela est juste et bon.

Mais, qu’attendez-vous? Qu’attendez-vous pour jouer et tenir le rôle que vous avez choisi il y a des millénaires, bien avant que je ne me sois présenté sous la forme humaine de Jésus et que je ne montre moi-même, à ma façon, la voie?

Alors, si nous vous exhortons à quelque chose, c’est seulement à ceci:

Osez être qui vous êtes, osez exprimer qui et ce que vous êtes, car combien parmi vous ne savent pas encore qui ils sont à ce niveau du jeu de l’amour inconditionnel. Mais est-ce vraiment important?

Voyez Luce qui parfois se morfond encore (et là, j’exagère bien sûr en disant cela, mais c’est le petit coup de pied que je lui donne personnellement… avec tout mon amour bien sûr. Comment pouvez-vous encore en douter?) de ne toujours pas savoir QUI elle est, même si elle commence à entrevoir de plus en plus ce qu’elle est dans quelques-unes de ses nombreuses réalités.

Si nous vous exhortons à quelque chose c’est d’exprimer tout l’amour que vous avez en vous et de ne plus le garder, seulement, au fond de vous.

Tellement ont besoin de vous tous et, plus nombreux vous serez à dire votre amour, plus nombreux seront ceux à le recevoir en eux afin d’allumer, de rallumer, leur propre amour pour eux-mêmes (en premier lieu) et pour tous ces autres qui ne sont qu’eux-mêmes!

La haine, la colère, le mépris, l’envie, l’avarice, l’égoïsme et tant d’autres de vos expériences du non-amour sont certes très contagieuses.

Mais l’amour, la joie, la paix, la sérénité, la générosité, la liberté, l’acceptation, la compassion et tant d’autres de vos expériences de l’amour sont elles-mêmes encore bien plus contagieuses.

N’hésitez pas, n’hésitez plus à partager tout ce que vous êtes et n’attendez pas de l’être de manière "parfaite" selon vos propres jugements car combien sont déjà morts et enterrés (pour reprendre une de vos expressions terriennes) de n’avoir pas su extérioriser leur intérieur à temps, de peur de ne pas être à la hauteur!

Ceux-là attendent toujours et nous les attendons encore… (Rires).

Alors, lancez-vous, et cessez de vous juger inaptes ou quoi que cela soit d’autre.

Vous tous êtes des Maîtres, sans exception, y compris tous ceux que vous pourriez juger, et parfois à juste raison, n’être pas encore tout à fait éveillés.

Et alors? N’êtes-vous pas le réveilleur de quelqu’un comme vous êtes le réveillé d’un autre? Croyez-vous que nous fassions de différence entre vous parce que l’un dormirait alors que l’autre aurait suffisamment dormi?

Si vous saviez vous voir tels que nous vous voyons!

Vous êtes tous et chacun plus beaux les uns que les autres, pour reprendre à nouveau une de vos expressions, et ce, que cela soit lorsque vous semblez vous réveiller (est-il encore besoin de rappeler que tout cela n’est qu’illusion?), lorsque vous semblez vous assoupir, lorsque vous semblez rêver, lorsque vous semblez dormir du plus profond.

Je viens de rappeler que tout cela est illusion, et cela est juste.

Mais l’illusion de votre vie actuelle, l’illusion expérimentale de toutes les facettes de l’amour divin qu’à vous tous vous illustrez dans l’ordre et la clarté parfaits, est divine et j’insiste sur ce terme.

L’illusion est certes un outil très précieux mais est essentiellement une des preuves de l’amour infini que vous vous portez, que votre divinité vous porte et que vous portez à votre divinité intérieure.

L’incarnation est un véritable challenge dont vous n’avez pas idée, même si nous vous l’avons déjà dit, par le biais de ce canal ou autres.

L’incarnation est la foi de votre Foi en vous-même, car sinon, comment pensez-vous que vous pourriez être ici et maintenant?

Pour cet autre challenge qu’est cette ascension collective qui vous est proposée, vous avez certes besoin de nous et quand je dis "nous" ce n’est que par le fait que nous représentons, uniquement à votre regard de vos dimensions 3/4/5D, un échelon/ lien entre votre Divinité intérieure individualisée et la Divinité du Grand Tout.

Même si cet "échelon", ce lien ne sont eux aussi qu’une illusion de votre séparation, pour les besoins de l’Expérience Divine.

Pour ce challenge de l’Ascension, NOUS avons surtout besoin de VOUS, sans exception, car sans vous, nous ne pouvons rien et cela aussi vous a été dit mais combien l’ont cru.

Il n’est plus temps non plus de douter, et cela vous a été dit…

Il n’est plus temps d’essayer de comprendre telle ou telle chose, d’avoir besoin encore d’apprendre et d’apprendre…

Il n’est plus temps de tergiverser encore et encore, et cela vous a été dit.

Tout vous a été dit mais cela n’est pas encore suffisant, semble-t-il? (Rires).

Alors, nous vous le dirons et vous le répéterons sans cesser de le faire comme nous n’avons pas cessé de le faire depuis des éons, comme nous ne cesserons jamais de témoigner de notre amour pour vous, ainsi que vous ne cesserez jamais de témoigner de votre amour pour vous. Cela vous semble improbable cette dernière phrase?

Pourtant, je sais qu’au fond de votre cœur, vous savez déjà tout cela.

Sachez également que l’Oeuf Christique n’est pas encore complètement en place au sein de votre grille terrestre céleste, mais que tout suit son juste cours.

Certes, quelques attaques ont encore lieu contre cet Oeuf mais sachez, femmes de la terre qui l’avez porté ou le portez encore que vous ne risquez rien. Nous veillons sur vous toutes.

Pour ce qui est de l’éveil de vos chakras (et particulièrement de certains dits supérieurs), je confirme ce qui se passe pour beaucoup d’entre vous.

En revanche, ne croyez pas pour autant que vous soyez tout d’un coup devenus "supérieurs" à ceux qui ne s’en rendraient pas compte. Ne croyez pas non plus que cela soit autre chose qu’une simple étape et que vous seriez déjà arrivés à destination!

Ce n’est pourtant pas non plus une raison pour ne pas œuvrer maintenant ou pour attendre des garanties de votre ascension dans le corps physique. Certes, cela sera ainsi pour certains mais pas pour tous.

Ne croyez pas non plus pour autant que telle ascension serait "mieux" ou "moins bien" qu’une autre manière d’ascensionner.

Soyez le plus possible ce que vous êtes, en accord avec vous-même, et seulement avec vous… et certainement pas avec Moi ou notre Père si vous nous croyez encore supérieurs à vous ou en dehors de vous!.

Pensez-vous que le prince Siddharta soit devenu Bouddha parce qu’il avait décidé de le devenir? Pensez-vous encore qu’il se soit aperçu tout d’un coup qu’il l’était devenu?

Ce sont les autres qui le lui ont appris sinon, il serait encore à se croire Siddharta. Mais ce n’est pas parce qu’il était Bouddha qu’il a partagé et enseigné, tout s’est fait en un seul mouvement et en cela, il a su comprendre bien avant la plupart de ses contemporains que l’amour EST l’amour, la sagesse EST la sagesse.

C’est en même temps parce qu’il a communiqué et exprimé sa divinité aux autres et parce qu’il n’avait pas séparé intention et action qu’il est devenu Bouddha. Tout s’est fait en un même temps, au-delà de vos notions du passé, du futur et même de votre présent.

Et à l’époque (comme aujourd’hui d’ailleurs, même si différemment puisque Bouddha a bien sûr poursuivi son évolution), peu lui importait d’être ou de ne pas être Bouddha, ce qui lui tenait à cœur c’était d’aimer, d’aimer sans aucune condition qu’il aurait exigée de l’autre ou se serait imposée à lui-même.

C’est en ce sens que votre génial Shakespeare avait posé son célèbre «to be or not to be». Cela n’a jamais voulu signifier autre chose.

J’en profite pour un petit clin d’œil: un des crânes de cristal était venu visiter cet homme de bien, ainsi que certains de vous l’avaient pressenti…

Ainsi que vous le savez, vous avez reçu le Baptême du Feu Sacré.

Cf. 'La paix du Christ'

Il vous est maintenant demander de le confirmer dans votre vie de tous les jours en étant présents parmi tous vos frères humains.


Vous pouvez diffuser ce texte à condition
qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com

2 février 2007 5 02 /02 /février /2007 11:29

/tag/lumiere20des20mondes/liberte_ailes.jpg
LES AILES DE LA LIBERTE de Ghislaine Segalen


Message reçu par Luce le 1er février 2007

LA LIBERTE ATTRIBUT DIVIN

- Bonjour à vous tous!

Je dis vous tous car je ne sais même plus à qui ou à quoi je m'adresse et effectivement, peut-être est-ce que je fabule?

J'essaie pourtant d'être juste mais apparemment, ce n'est pas ainsi que certains autres me perçoivent. J'aimerais également avoir quelques précisions sur ma santé.

- Qui je suis? Je suis le vent, je suis la tempête, je suis… Non, je blaguais. Quoi que! (Rires). Je suis toi de toute éternité. De cela, ne doute pas, ne doute jamais.

Bien sûr que tu es perturbée en ce moment et pour des raisons également physiques! Quant à ce que t’a dit cette femme, qu’importe!

Quant à savoir qui je suis dans la hiérarchie céleste, qu’importe! Je ne suis pas Dieu, et alors? Je suis Dieu, et alors? Est-ce vraiment important pour toi?

- Dans ce cas, ne serait-ce pas plus juste et plus judicieux de ne pas vous nommer et même peut-être de ne pas vous citer du tout?

- Pour certains, cela est juste. Mais bien souvent, c’est parce qu’ils ont été qualifiés de mythomanes ou même provoqués. D’autres ont pris cette "sage" décision, afin d’éviter justement ce risque. Mais vous n'êtes pas obligés de vouloir à tout prix être modestes...

L'humilité est en partie reconnaître qui l'on est vraiment, ainsi que vous l'avait dit une amie.

Nous ne cessons pas de vous dire que nous sommes vous et que vous êtes nous. Et quand nous disons cela, nous ne faisons aucune séparation du style que celui-ci mériterait plus ou moins, aurait plus ou moins le droit de nous citer, serait plus ou moins Dieu.

Vous êtes tous Dieu, en entier, si je puis dire! (Rires). N’avez-vous pas encore compris? Rassurez-vous, nous vous le dirons jusqu’à ce que vous l’ayez entièrement intégré.

Désolé, petite puce, mais je ne te dirai pas ce que tu veux entendre.

Ce n’est pas à moi d’avoir la foi à ta place. Si tu veux douter de moi, donc de toi, alors tel est ton choix. Mais je sais que tu ne le veux plus… et pourtant tu me demandes des garanties? Tu n’en recevras aucune que tu n’auras décidé de toi-même.

Pour ta santé, je n’ai rien à ajouter. Tu sais déjà ce que tu dois savoir et ton corps est là pour te soutenir, alors soutiens-le toi aussi. Non, rien n’est grave… Laisse aller les choses qui n’ont plus lieu d’être. Mais en te disant cela, je ne fais que répéter ce que nous t’avons déjà dit.

- Je suis vraiment longue à comprendre!

- Seulement un peu têtue parfois, car tu n’oses encore croire à toute cette magnificence que tu re-découvres en toi, et malgré le fait que d’une certaine façon tu aies déjà accepté tout cela.

Je profite de ta petite visite chez nous pour vous parler d'un autre attribut divin.

Vous tous, mes chers bien-aimés, faites bien attention à ne pas retomber dans la dualité, quelle qu’elle soit!

Dans le cas où vous avez décidé de n’exprimer que la Lumière (cf. 'L'ombre et la Lumière'), vous ne pouvez plus vouloir être pour une chose ou contre cette chose.

Cela est par essence un comportement appartenant à l’Ombre qui sépare.

Certes, si vous avez choisi de n’exprimer que l’Ombre, c’est non seulement votre choix mais c’est surtout une expérience très intéressante, autant que si vous avez choisi l’expérience de la Lumière.

Mais sachez qu'à votre niveau d’évolution: l’Ombre sépare, la Lumière unit.

Je vous redis également que les manifestations de l’une, puis de l’autre, ne sont que des expériences.

Cela ne veut pas dire que vous n’avez pas le droit d’avoir une opinion, que vous choisissiez ou non de l’exprimer.

Cela veut dire que c’est uniquement votre point de vue, en fonction de ce que vous avez déjà expérimenté mais certainement pas en fonction de ce que vous souhaitez dorénavant expérimenter, car chaque instant donc chaque présent est un nouveau futur en devenir et donc un nouveau choix duquel résultera un nouveau point de vue, et ainsi de suite.

Actuellement, j’entends beaucoup d’humains dire encore bien trop souvent «je suis pour ceci, je suis pour cela… je suis pour le droit de fumer, je suis pour le droit de ne pas être enfumé…» pour être dans votre actualité! (Rires).

Et tout cela est respectable dans votre 3D, mais comment concilier par exemple ces deux "droits" apparemment contradictoires et qui ne pourraient donc coexister dans un même espace-temps?

- Eh bien justement, je te le demande.

- Alors, accrochez-vous bien.

Ce n’est certainement pas en instituant et en décrétant tel droit ou tel autre par des lois humaines. Car pour l’instant, la plupart de vos dirigeants et de vos représentants légaux ont le cerveau malade parce que déconnecté de leur coeur, lui-même malade parce que déconnecté de moi…

Petite interruption:

Le canal de Luce fait de la résistance et se demande encore ce que je vais bien pouvoir inventer qui risquerait de la mettre mal à l’aise, surtout en ce moment!

Rassure-toi, petite Luce, car ainsi que Loriel et toi l’avez si bien compris: vous n’êtes pas vos écrits, vous n’êtes pas vos canalisations, vous n’êtes pas vos pensées, vous n’êtes pas…

Alors, comment pourrais-tu imaginer que moi-même je serais mes pensées, mes canalisations, mes écrits…? Et pourtant, en un seul et même mouvement…

- Et c’est censé me rassurer!

- Oui ma petite puce, ce n’est pas forcément te rassurer mais c’est la vérité que tu es capable d’entendre aujourd’hui. Demain, elle sera encore différente et pourtant la même.

- Encore la divine dichotomie?

- Pour mieux te servir mon enfant ! (Rires).

Je disais donc qu’en un seul et même mouvement, si je ne suis pas mes écrits (à travers toi en cet instant), je suis pourtant aussi mes écrits dans la mesure où j’expérimente à travers toutes mes manifestations (jusque et y compris les canalisations) «qui je suis» dans l’expansion de chacune de mes pensées.

- Comprenne qui pourra!

- Comprenne qui voudra.

N'oublie pas: Tout dépend de votre libre arbitre car telle est ma volonté, telle a toujours été et telle sera toujours ma volonté. Amen.

Alors, es-tu d’accord pour la suite de mon exposé divin ? (Je ris, si tu savais comme tout cela, en vérité, n’est que broutilles et j’attends le jour où vous rirez tous avec moi!).

Et bravo pour ceux qui osent retranscrire des canalisations dites humoristiques! Croyez-vous que nous nous en offusquions?

Seuls vous, humains de 3D, vous prenez encore bien trop au sérieux. Cela ne veut pas dire pour autant «ne pas être sérieux», mais cela vous a déjà été dit et expliqué, encore et encore…

Donc, pour en revenir à nos brebis, comment concilier deux droits apparemment contradictoires en un même espace-temps, donc également dans votre 3D?

Cela a à voir avec la LIBERTE. Laquelle liberté commencerait où s’arrêterait celle de l’autre, ainsi que certains vous le font croire depuis bien longtemps (à l’échelle de votre époque).

Qui ou quoi poserait ces limites, si ce ne sont vos propres lois humaines?

«Nature et culture», souvenez-vous de vos cours de philosophie.

«Droit et liberté», également tout un programme…

Alors, s'il vous plaît, ne vous compliquez plus la vie et le cerveau avec ces définitions et ces notions, certes importantes, mais pas de la manière dont vous les utilisez.

Mais comment définir (et qui oserait prétendre que "sa" définition est plus valable que celle d’un autre) là où s’arrête et là où commence quelque chose?

Faites simple, encore plus simple, de plus en plus simple.

Pensez-vous qu’une personne, disons plus "intelligente" selon vos critères, serait davantage Dieu que celle qui aurait un QI de –160 (oui, j’ai bien dit de moins 160)?

L’important, et vous allez me dire que vous le savez déjà, est le coeur. Alors, qu’en faites-vous de votre coeur? (Je n'ai pas dit qu'un plus "grand coeur" serait davantage Dieu, même si consciemment davantage vers moi!).

Vous savez tout cela? Ainsi soit-il. Alors plutôt que de seulement le savoir, pourquoi ne l’appliquez-vous pas, pourquoi ne l'êtes-vous pas?

Il n'est plus besoin de vous cacher derrière vos belles phrases, derrière vos belles pensées, derrière vos bonnes actions...

Soyez qui vous êtes et ne vous demandez plus si cela offusque l’autre, si cela le dérange, si cela peut le blesser.

Comment pouvez-vous blesser quelqu’un qui ne souhaite pas l’être (même lorsqu'il n'en pas a pas conscience)? C’est en réalité parce que cette personne vous a amené vers elle pour éclairer un sentiment, une émotion, un comportement, une pensée qui ne seraient pas encore suffisamment lumineux en elle.

Alors, non seulement remerciez tous ces gens qui vous remettent face à vous-même, mais lorsque c’est vous-même qui éclairez ces gens, remerciez-vous également!

Quand allez-vous cesser de vous juger et de juger les autres? Lorsque vous vous exprimez différemment de l’autre, que vous émettez un avis divergent voire opposé ou même provocateur, cela n’a jamais signifié pour autant que vous étiez en train d'attenter à l’intégrité de l’autre.

Lorsque vous recevez de l’autre, quoi que cela soit, vous avez plusieurs options qui s’ouvrent à vous (dans votre 3D car ailleurs, c'est un peu différent).

Tout d’abord, ne pas recevoir le cadeau de l’autre. Et c’est votre droit divin de choisir.

Ensuite, même lorsque le cadeau de cette autre personne qui en réalité n’est que le reflet de vous-même… votre miroir, comme disent certains, serait une intention consciente de vous blesser: vous pouvez effectivement choisir de le recevoir ainsi et être blessé, et vouloir blesser à votre tour.

Mais «oeil pour oeil, dent pour dent» n’a jamais été une injonction divine à vous comporter ainsi, mais simplement la constatation de certains de vos comportements.

Vous pouvez aussi choisir de le recevoir avec amour, d’en retirer la leçon mais seulement si vous le souhaitez. Il n’y a jamais d’obligation divine en cela. Vous pouvez ainsi choisir de savoir reconnaître tout l’amour qu’il y avait dans ce cadeau apparemment empoisonné.

Vous pouvez enfin n’y prêter aucune attention car si tel a été le choix de cette personne de vous faire ce cadeau, ce n’est pas forcément votre choix de le recevoir.

Alors, que choisissez-vous? Vous êtes responsables de ce que vous donnez. Vous êtes responsables de ce que vous recevez. Ne l'oubliez pas.

Voilà un des effets de l’exercice de la liberté qui elle-même est une des réponses à votre droit, à tous vos droits.

Sachez que la liberté est entière ou n’est pas.

Elle ne peut être morcelée, contrainte, imposée, sollicitée, décrétée… Elle ne peut s’arrêter là où commence celle de l’autre, car alors elle n’est plus liberté mais consensus.

Ce n’est pas une erreur en soi d’être consensuel, et dans certains cas cela est même souhaitable, mais ce n'est pas la définition de la liberté. Pourtant, même en ce cas, le consensus ne devrait jamais être imposé.

Ne vous cachez pas, ne vous cachez plus derrière le mot liberté pour imposer votre propre notion de liberté, car alors, où est la Liberté?

Votre liberté est entière, pour chacun de vous et en chacun de vous. Chacun de vous est entièrement libre. Et je souris, car d’avoir besoin de dire que la liberté est entière est un comble!

Vous tous mes enfants bien-aimés êtes libres, car je vous ai donné également cet attribut divin. La liberté, votre liberté. Alors sachez être libres!

Luce me souffle à l’oreille d’en revenir aux droits de fumer et de ne pas être enfumés, comment les concilier?

Mes très chers enfants, vous ne comptez quand même pas sur moi pour vous dire comment exercer concrètement votre liberté.

Et votre choix, et votre libre arbitre, et votre liberté? Une seule réponse: aimez-vous les uns les autres comme je vous aime.

Je vous aime tellement, si vous saviez! Mais vous ne savez pas, vous ne pouvez imaginer l'immensité infinie de mon amour pour vous.

Recevez tout mon amour et toute ma compassion. Compassion, encore un mot détourné mais… une autre fois.

Soyez libres, car vous l’êtes déjà.


Vous pouvez diffuser ce texte à condition
qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez référence à la-vie-providence.com

Union Cœur Sacré

  • : LA VIE PROVIDENCE est Espace des TÉMOIGNAGES et MESSAGES CHANNELINGS de Luce et de Loriel sur le processus d'Ascension... Hommage au COUPLE SACRÉ sur la terre comme au ciel... Expression de la quaternité divine "Père Mère Fils Fille" par l'Arche d'alliance du cœur sacré de la ROYAUTÉ DIVINE - Cet espace est né le 26/11/2006
  • Contact

Quelques Traductions

La Vie Providence Recherche

Lettres Providence

Glossaire des Textes (343)

Royauté Divine Humaine

iris rose
L'iris fleur de lys des REINES et des ROIS
 

Cover souple Petit Oiseau 2e Ed
Cover LVP1 2e EdCover LVP2 2e Ed
Cover LVP3 2e EdCover souple LVP4 2e Ed.

Versailles
Tableau blason ROYAUME DE FRANCE
Philippe Gomez PASSION VERSAILLES

Roi par sa Reine

porteur du graal800px-galahad-grail.jpg/chevalier_atlantis.jpgRoi et Reine/accolade_chevalier.jpg