Lundi 15 décembre 2008
A L'UNISSON Tableau de Catherine Bougnon Siménoff


DU PRESENT LINEAIRE AU PRESENT ETERNEL


Témoignage de Luce et Loriel

LETTRE PROVIDENCE N° 52 adressée le 4 octobre 2008

L'APPEL DES 144.000


Ainsi que nous le savons tous, ainsi que nous le lisons un peu partout ici ou ailleurs, ainsi que nous l'entendons y compris par le biais de nos informations télévisuelles et autres médiatiques 3D, il se passe quelque chose, il se prépare quelque chose de très important pour nous tous et pour toute notre civilisation terrestre.

Bon, Ok! Rien de vraiment nouveau! Si ce n'est qu'au plus profond de vous, chacun de vous est devenu son propre canal (de cristal) et que chacun de vous entendez, voyez, ressentez de plus en plus, de mieux en mieux vos propres sources d'information. Nous disons bien: chacun de vous. Mais ne forcez rien, ne voulez rien, n'obligez rien car alors l'indicible qui est déjà là, même s'il est d'une certaine perception de plus en plus densifié, s'envolera aussitôt sans pouvoir prendre corps et s'ancrer enfin définitivement en vous.

(cf. également ‘la grande séduction de vos propres chimères’ dans ‘Vous êtes toutes des Sarah’)

Vous savez bien que la voie du channeling n'est qu'une voie parmi tant d'autres, et si elle est une des voix que vous avez choisies, alors ce medium de communication vient déjà à vous. Mais nous savons aussi que cette voie n'est qu'un passage, qu'une préparation, qu'un entraînement aidant à reconnaître de manière différenciée qui est quoi et quoi est qui au sein de nos innombrables voix, au sein de nos nombreux aspects, parmi nos nombreuses et infinies dimensions... de l'Etre que nous sommes de toute éternité. Car alors, si nous ne distinguons pas un Ashtar Sheran d'un Sanat Kumara ou d'Abraham, comment saurons-nous reconnaître notre propre vibration différenciée dans le Tout quand elle s'adresse et s'adressera de plus en plus directement à nous-même?

Tous, nous parlons de discernement sans savoir vraiment ce que cela veut dire car cela est tellement plus grand que ce à quoi nous le réduisons bien souvent!  Et ceci en est donc un des multiples aspects...

Nous savons pertinemment qu'à un certain moment, il ne sera même plus utile pour nous (comme pour vous) de canaliser ou de lire les messages canalisés par d'autres car nous serons tous directement à la fois le messager qui donne le message, à la fois le messager qui reçoit le message et à la fois le message lui-même. Tout cela en un seul mouvement, en un seul espace/temps au-delà de tous les espaces et de tous les temps parce que dans une unité non fusionnelle enfin véritablement retrouvée et acceptée. Une unité que nous pourrions également qualifier de "différenciée" même si aucun mot ne peut la qualifier.

(cf. également ‘Fin proche annoncée de toutes les canalisations’ dans ‘Le verbe spécifique du règne minéral’)

Alors il est vrai qu'en ce moment et pour beaucoup d'entre nous, les informations/ enseignements semblent se bousculer de plus en plus à la porte de notre coeur et de notre conscientisation. Et c'est parfois comme un sacré capharnaüm et nous ne savons plus où donner de la tête ou même du coeur ou par quoi commencer. Et pour encore sembler ajouter à une certaine confusion/ effervescence, les informations pleuvent également de toutes parts à l'extérieur de nous! Alors, sachons encore mieux raison garder dans le coeur. Car ce sont les dernières vérifications, les derniers ajustements.

Effectivement, nous sommes à la veille d'un Evénement Déclencheur, au vu et au su de tous certes, même si à notre avis cet événement n'est pas encore pour ce mois-ci... (mais c'est uniquement notre avis!). En revanche, nous sommes intimement persuadés qu'en réalité cet événement "physique" déclencheur devant lequel beaucoup se prosterneront (car il en est ainsi pour la majorité des humains qui croient encore avoir besoin d'une déité extérieure à adorer ou d'un diable extérieur à honnir) n'est lui-même que la suite d'autres événements eux-mêmes déclencheurs y compris dans notre concrétude terrestre, c'est-à-dire au niveau de la Terre physique... mais que seulement quelques-uns ont su déjà re-connaître, entendre et percevoir.

Malgré tout ceci qui est indéniable, nous souhaitons pourtant davantage vous parler de la survenance des éléments déclencheurs, encore "invisibles" pour la plupart et qui pourtant sont déjà bien en route. Très prochainement, et là nous faisons allusion à ce mois d'octobre, toute une chaîne d'éléments et d'événements vont s'ancrer définitivement dans tous les coins et recoins de notre globe terrestre, sur tous les continents.

En effet, parmi vous incarnés sont des porteurs, des réceptacles, des récipiendaires disons plus "directs" de certaines effusions/ infusions telles que la Fille du Père, la Fille de la Mère, l'Antéchrist, la Bouddha femme, l'énergie christique, l'énergie christale... sachant que ces énonciations ne sont que différenciation pour notre compréhension et notre évolution des aspects multiples et infinis d'un seul Etre: la Source des Sources (cette dénomination étant elle-même uniquement un nom vibratoire de différenciation)...

Combien de fois nous ont-ils dit: "Nous sommes vous comme vous êtes nous". Et combien de fois nous ont-ils dit que nous ne pouvions imaginer tout ce que cela pouvait signifier, même si par ailleurs nous en avons une certaine connaissance. Combien de fois nous disent-ils par tous les moyens mis à leur disposition: "Nous vous remercions de tout ce que vous avez fait, de tout ce que vous faites car sans vous, nous n'aurions pu et nous ne pourrions pas". Là encore, cela veut sans doute signifier tellement de choses, tellement d'aspects de nous-mêmes!

Et une de ces "nouvelles" perspectives est que l'Energie effusion/ infusion de tel ou tel aspect du Père/Mère (pour le dire simplement) ne peut s'ancrer, ne peut s'incarner, ne peut arrêter son mouvement perpétuel et infini sans nous, si nous n'étions pas nous-mêmes incarnés. En d'autres termes, certains parmi nous se sont portés volontaires pour recevoir et ancrer plus particulièrement tel ou tel aspect d'eux-mêmes et donc, en réalité de nous tous dans l'un.

L'énergie de la Fille ne pourrait s'ancrer si plusieurs parmi nous ne l'avaient acceptée en tant que coupe, en tant que graal en notre propre sein. Tout comme l'énergie du Fils n'aurait pu s'ancrer et venir jusqu'à notre conscience humaine si Jesua/ Marie-Madeleine n'avaient été directement adombrés par Elle. Mais bien évidemment, cette énergie ne s'est pas uniquement manifestés à travers celui que nous avons appelé le Christ. Bien évidemment. Cela ne veut pas dire davantage que l'Energie du Fils n'a été et n'est qu'en Sananda! D'ailleurs, il n'a jamais été prétendu cela.


En effet, chacun de nous porte toutes les effusions/ infusions en soi. Chacun de nous est déjà réceptacle, chacun de nous est déjà la coupe de tous les aspects du divin. Et donc de toutes les énergies, tout autant de celle de la Fée des 3 jours que d'aucuns redoutent jusqu'à celle de Marie que beaucoup au contraire recherchent tant. Toutes sans exception car alors, comment pourrions-nous être Dieu qui est partout, qui est tout? Chacun de nous est le Tout.

Chacun de nous est le Tout, y compris bien évidemment encore une fois, nos frères et soeurs plus endormis. La différence, si différence il y avait, est que nous en reprenons conscience plus rapidement et donc toute la Conscience d'une certaine manière.

La Fée des 3 jours, par exemple, ne pourrait se manifester jusqu'à nous tous dans notre apparente concrétude si cette effusion/ infusion n'était pas non seulement déjà parmi nous et en chacun de nous, mais également si elle n'était pas plus particulièrement, plus distinctement assise au sein de personnes incarnées qui ont accepté d'en être le "premier" réceptacle (cela renvoie également aux mémoires matricielles et secondaires dont nous vous avons déjà parlé).

Vous savez bien que l'on ne peut donner corps à une force quelle qu'elle soit, si paradoxalement on n'y met pas d'obstacle, si on n'arrête pas sa course. Et c'est d'ailleurs une "défense" souvent utilisée en arts martiaux: ne pas donner appui à l' "attaque" de l'adversaire qui entraîné par son propre mouvement peut tomber. Eh bien, c'est un peu comme cela, pour faire image, que cela se produit pour toutes ces nouvelles énergies qui se déversent sur la Terre. Si nous n'étions pas là, incarnés et bien sûr conscients d'un minimum d'informations et d'enseignements pour comprendre un peu ce qu'il se passe, toutes ces nouvelles énergies n'auraient pu et ne pourraient se manifester et prendre corps en notre si belle Terre et en tous ses règnes.

Il en est ainsi pour les "ensemenceurs" qui sèment les graines de la nouvelle vie et de la nouvelle Terre et pour les "jardiniers" qui les font pousser. Sans les ensemenceurs mais également sans les jardiniers, comment pourrions-nous? Comment nos amis du Ciel et de l'intra-terre le pourraient-ils davantage? Aucun n'est plus petit. Un jardinier n'est pas moins qu'un ensemenceur créateur de mondes. Là où il pourrait y avoir hiatus, c'est lorsque l'ensemenceur veut jouer au jardinier et que le jardinier veut ensemencer. Certes, dans l'absolu l'un est tout autant capable que l'autre mais "un différencié" ne peut être et faire en lieu et place de l'un. L'un différencié peut en revanche s'unir (à nouveau consciemment) à un autre différencié.

Nous sommes tous, d'une certaine perception, une pièce du puzzle sans n'être pour autant seulement une pièce!

En votre qualité de "144.000" (et nous ne savons pas pour notre part à tous deux ce que cela signifie réellement), vous faites tous partie de la famille des Kumara. Vous êtes des Kumara. Et alors? Alors, rien. Ce n'est qu'une reconnaissance d'âmes à âmes mais surtout d'âme à âme avec soi-même. Cette connaissance peut nous être encore utile pour quelques temps de notre temps linéaire afin de mieux nous accompagner dans notre rôle, dans nos fonctions. Et ce, quelles que soient ces fonctions car toutes ces "étiquettes" ne sont en réalité (pour comparer avec notre 3D) que des fonctions au sein d'une entreprise. Et donc, ne sont pas nous! Il est vrai, une sacrée et vaste entreprise que nous avons tous préparée depuis tant de temps et temps de tant!

Seul le Coeur Sacré nous reconnecte et nous libère en un même temps de toutes nos mémoires. La seule chose qu'il nous reste à faire à ce sujet, si nous voulons encore "faire", est de tout simplement regarder, observer tout ce qui se passe en nous, avec amour, acceptation, lumière et autant que faire se peut, ne pas demeurer dans nos propres illusions de ce que pourraient être l'amour, l'acceptation, la lumière,... et même Dieu...

Il nous est demandé de bien ancrer nos nouvelles énergies en nous-mêmes. Et à travers nous-mêmes, tout se fera et se fait déjà pour ce qui concerne le propre ancrage définitif de la Terre par notre terre intérieure, comme la Terre nous accompagne dans notre propre évolution intérieure/ extérieure.

Plusieurs fois, nos Amis du Ciel nous ont fait savoir, tant à travers nos propres canaux que celui d'autres personnes, que si les événements sont effectivement très proches, nous en dire davantage pour l'instant ne serait pas très judicieux ni même utile. Tenons-nous prêts et ne soyons pas effrayés.

C'est ainsi que certains de par le monde entier oeuvrent déjà depuis plusieurs de nos siècles mais plus récemment, de manière plus "concrète" et plus appuyée depuis quelques mois. Vous sentez bien, tous, que votre "formation", votre "préparation" est comme accélérée et que peu à peu, même si vous ne savez pas encore consciemment ce que vous êtes venus faire sur Terre, dans le sens en tant que rôle individuel et/ou collectif, tout se met en place... à la condition que vous ayez mis ou remis en route concrètement l'action de votre propre mouvement individuel.


Mais n'oublions pas que ce n'est pas nous en tant uniquement que personnalités qui décidons et que si cela fut ainsi pendant tout ce temps d'expérimentation duelle, cela n'est plus possible. Nous avons tous décidé de ne plus oeuvrer en lieu et place de nos Présences. Alors, soyons dans la certitude inébranlable que nos Présences, que nos Ames savent parfaitement ce qu'elles font, y compris avec nous.

Renouvelons aujourd'hui notre choix de nous remettre en entier et totalement dans les bras du Père/Mère, donc de Nous-Même. Remettons également tout notre mental, notre ego, notre orgueil, notre vie, notre personnalité au service du divin. Au Service ne voulant pas dire, de manière asservie voire servilement. Certainement pas! Mais au Service, au plus grand service qu'il soit pour chacun comme pour tous.

Nous avons voulu expérimenté l'Ombre, nos ombres, et nous l'avons fait et bien fait. Aujourd'hui, nous choisissons d'expérimenter la Lumière, nos lumières, et nous le faisons et le faisons bien. Certes dans l'Absolu, il n'y a ni Ombre ni Lumière séparées car il n'y a que la Lumière originelle mais en attendant de "re-monter" jusqu'à l'origine de nos propres étincelles divines, sachons reconnaître là ou nous en sommes à la fois individuellement et collectivement.

Et puisqu'au niveau collectif terrestre, avec la Terre, nous en sommes à expérimenter la Lumière, alors, expérimentons-la et remercions-la de nous accepter en sa propre expérimentation d'elle-même.



DEMAIN DES L'AUBE Tableau de Catherine Bougnon Siménoff


LETTRE PROVIDENCE N° 53 adressée le 11 octobre 2008

PETITE MISE AU POINT DE NOUS VERS VOUS

Nous faisons suite à notre précédente Lettre que nous avions interrompue car nous aussi (sourire), nous avions besoin d'intégrer quelque peu ces toutes dernières prises de conscience. En effet, nous vous rappelons que nous ne partageons jamais ce que nous-mêmes n'avons pas expérimenté directement.

Ce n'est pas parce que nous "canalisons" que forcément non seulement nous aurions tout compris d'emblée mais en outre que ce que nous recevons ne nous bouleverse pas (dans tous les sens du terme) et que cela soit anodin en nous-mêmes comme autour de nous.

Ce n'est pas parce que très pompeusement nous sommes des channels, que nous sommes pour autant exonérés de tous les changements intérieurs et extérieurs. Ce n'est pas parce que nous recevons directement enseignement depuis plus de deux ans, que nous avons tout intégré et que nous sommes supérieurs à quiconque. Ce n'est pas parce que nous avons, certes d'une certaine manière, la "chance" de recevoir ces magnifiques messages, que nous sommes privilégiés ou exemptés d'être, de faire, d'agir au mieux de nos propres personnalités.


Canaliser est une véritable collaboration, un véritable travail dans le sens le plus noble, certes, mais aussi un travail dans le sens de matérialité et de temps à rendre disponible. Alors oui, bien sûr que vous savez cela mais en cet instant, nous avions besoin tous deux de redire qu'outre le travail de "secrétariat du Ciel" et de secrétariat (tout court), nous avons nos propres prises de conscience, nos propres difficultés, nos propres résistances, nos propres doutes, nos propres "oui", nos propres "non", nos propres "je ne sais pas" "je ne sais plus", nos propres "comment faire" et... "encore faire?", etc. Et que d'être messagers en plus d'être nos propres canaux de nous à nous-même (comme nous le sommes tous... mais nous ne nous sommes pas tous mis en "vitrine", n'est-ce pas?), eh bien, ce n'est pas toujours si aisé que cela.

Nous sommes au Service, oui, mais nous sommes aussi et surtout au service de nous-même. Ne l'oublions pas!

C'est pourquoi, si nous n'avons pas encore répondu à certains parmi vous qui nous avez contactés ou recontactés, c'est bien parce que nous étions temporairement dans cette impossibilité et donc dans ce mouvement de silence vis-à-vis de vous mais surtout en premier lieu, vis-à-vis de nous-mêmes. Nous avons nous aussi nos propres libérations, nous avons nous aussi à nous regarder de l'intérieur vers l'intérieur et vers l'extérieur, et ce temps pour nous est du temps qui forcément n'est pas, en apparence, pour vous. Cependant, ce temps que nous nous octroyons et qui n'est que bénéfice pour notre part, peut être par résonance bénéfique aussi pour vous.

Nous pouvons vous dire et encore vous dire tant de choses, car nous avons beaucoup à dire, mais ce ne sont que nos propres dires, nos propres convictions, nos propres prises de conscience et pas forcément les vôtres!

L'important est que ce que nous vous partageons résonne en vous, que cela soit par ressemblance ou au contraire par dissemblance, voire opposition. Qu'importe... car vous savez bien que pour nous tous, sans exception, il est encore parfois utile d'être à la fois, certes confortés/ rassurés dans la voie que nous avons choisie mais aussi et tout autant, boostés par ce qui nous apparaît encore bien souvent comme étant un choc, une "agression", un défi qu'il ne tient qu'à nous de "relever" dans la lumière car tout, absolument tout, n'est plus que bonne nouvelle et bénédiction.

NOUS NE POUVONS ALLER QUE LA OU NOUS SOMMES DEJA

Il y a de cela quelques semaines, une de nos soeurs incarnées nous a confié avoir entendu plusieurs fois le mot "dédoublement". Et cela nous a aussitôt ramenés à une communication personnelle que nous avions eue avec Ashtar il y a un peu plus d'un an, et qui nous informait que nous avions des doubles également incarnés sur Terre.

Cette information, outre ce que nous vous avons déjà partagé dans la Lettre précédente, nous amène à une prise de conscience que nous pourrions qualifier de "réelle", parce que davantage ancrée dans la manifestation de notre propre expérience. Car bien évidemment, ce que nous allons vous dire n'est pas en soi un scoop mais bien une prise de conscience effective et manifeste de ce que tous nos correspondants et nos "prophètes" nous disent depuis des siècles.

Ah! Combien de fois nous faut-il entendre et entendre la même chose pour l'accepter et enfin véritablement l'entendre? Autant de fois que cela nous est utile et aucune fois n'est ni inutile ni de trop, si nous n'avons pas entendu... jusqu'à ce que nous entendions. Et c'est alors un magnifique, un glorieux, un révélateur, un paisible et joyeux "Mais c'est bien sûr!".

Nous allons essayer au mieux de vous faire comprendre avec nos petits mots ce qui nous apparaît être le début de quelque chose de vraiment grandiose, en fait quelque chose du style "sine qua non" ou pour le moins: un minima de compréhension pour notre ascension.

A chaque seconde de notre temps y compris linéaire, nous avançons, nous évoluons même lorsqu'il nous semble piétiner voire régresser. A chaque instant de notre vie, nous pouvons dès ce présent instant choisir et concrétiser notre essence, notre essentiel. Et nous savons, pour notre part à tous deux, avoir touché quelque chose de vraiment essentiel en son essence. Certes, cet "essentiel" n'aurait pu être sans tout ce que nous avons déjà appris et sans nos présences, sans vos présences à tous, sans notre Présence.

Alors voici. Nous ne pouvons nous dédoubler si déjà "là" où nous nous dédoublons n'est pas déjà un de nos doubles. Car alors, notre "dédoublement" rejoindrait directement le Tout et ne pourrait s'incarner, ne pourrait s'ancrer et s'en irait à l'infini re-joindre l'Infini, tout comme cette force effusion/ infusion de l'énergie christique par exemple si nous ne l'avions pas déjà incarnée en un lieu, un espace, en l'occurrence sur la Terre.

Nous ne pouvons nous incarner là où ne sommes pas déjà incarnés. Nous ne pouvons nous projeter en conscience là où notre conscience n'est pas déjà présente. Nous ne pouvons être que là où déjà nous sommes. Nous ne pouvons "exister" que là où déjà nous existons... Oui, respirons bien, amplement, paisiblement, joyeusement, amoureusement.

Comme nous l'a si bien dit Abraham dans 'Adam Kadmon libère les 12 tribus d'Israël':

"d'une certaine façon, les douze tribus ont vu la Terre promise et ont foulé sous leurs pas leurs propres visions. Leurs pas ont laissé des empreintes à ceux qui allaient à nouveau marcher pour ainsi contempler et enfin voir formellement cette Terre promise. Vous êtes de leurs descendants et marchez ainsi dans les pas de vos aïeux".

Et pourtant combien souvent, tous nos amis du Ciel ont précisé à plusieurs reprises qu'en réalité, nous marchions également dans les traces que nous avions nous-mêmes laissées, que nous marchions dans nos propres pas.


Eh oui, l'évidence était là déjà sous nos yeux, déjà en nos oreilles, déjà en notre coeur, déjà en notre conscience et pour notre part à tous deux, nous n'avions pas compris?!

Nous touchons du doigt cette notion de présent éternel, cette notion au-delà de notre linéarité "passé, présent et futur." Nous touchons de notre coeur et de tout notre conscience (autant que faire se peut en cette présente incarnation) quelque chose d'essentiel: notre éternité, notre vie éternelle qui n'a ni fin ni début, ni passé ni futur ni même de ce présent linéaire dont certains se targuent pourtant en ne voulant plus aller dans leur passé linéaire et en se fermant à leur futur linéaire.

N'ont-ils pas compris que tout cela ne fait qu'un et que renier notre passé, quel qu'il soit et ne pas honorer notre futur, quel qu'il soit, en voulant (oui, toujours et encore vouloir) demeurer seulement et uniquement dans le présent... (mais quel présent?) est encore une illusion, est encore une résistance!

Soyons extrêmement vigilants par rapport à ces notions de présent. Certes l'ici et maintenant mais "l'ici et maintenant" est-ce vraiment ce présent linéaire? Ne savons-nous pas déjà que, y compris ce fameux présent, tout cela est une illusion pour notre apprentissage, pour notre expérimentation, pour nous montrer la voie de l'unité, et que le fait de séparer encore le présent du futur et du passé, ne voulant que vivre dans le présent, appartient au monde de la dualité. A ce même monde duel à transcender, à dépasser certes mais à ne pas occulter, à ne pas brûler d'étape.

Ce n'est pas nous en tant que personnalité qui allons pouvoir unifier notre dualité, notre linéarité mais bien en allant au bout de notre incarnation, et lorsque notre Présence, notre Ame (qui est l'intermédiaire et donc le lien également de notre présence physique et de notre présence spirituelle) saura que nous sommes prêts, alors nous deviendrons, nous serons ce que nous sommes déjà.

En marchant dans nos propres pas (qui sont donc d'une certaine manière notre passé), pourtant paradoxalement nous allons vers notre futur... Oui, à méditer. (Rires). Et en avançant, à chaque pas que nous faisons nous sommes à la fois dans notre présent mais aussitôt qui devient passé et/ou futur. Donc, pour apprendre cette notion de linéarité, n'avons-nous pas dû figer le mouvement, comme prendre des photographies et dire que cela est du présent, cela du futur, cela du passé.

Nous touchons du doigt divin notre propre divinité. Nous savons tous que nous sommes divins, oui, certes! Mais que cela signifie-t-il réellement, concrètement, dans un autre concret, dans un nouveau concret qui n'est actuellement que notre abstrait... Pensez-y, connectez-vous à votre propre Présence et vous aussi vous aurez réponse... non pas les nôtres mais bien les vôtres.

Nous terminons cette Lettre en cet instant, car nous ne sommes qu'au début d'une conscience très importante et nous-mêmes avons besoin d'intégrer tout cela, de le digérer en quelque sorte et certainement pas de l'occulter encore une fois.

Nous ne sommes qu'au début d'une prise de conscience qui, à notre avis, n'est que le minima pour notre ascension et si ces notions n'étaient pas, non seulement entendues mais également complètement intégrées en nous, sans plus avoir besoin ou qu'il soit même utile d'encore et encore expérimenter cette linéarité pour pouvoir l'unifier, alors nous ne pourrions ascensionner comme nous ne pourrions, à notre tour, accompagner les humains encore un peu endormis.

Mais heureusement, rassurez-vous, rassurons-nous, nous disposons du temps suffisant pour tout intégrer sans laisser notre mental prendre le devant. Ce si cher mental, rassurons-le également, aimons-le, parlons-lui avec amour et douceur, et alors il n'aura plus besoin de se mettre en avant, de se grossir plus que le boeuf car il aura compris qui il est, qu'il est avec nous dans cette merveilleuse Aventure... à sa juste place mais pas à la place de notre Présence.

Ecoutez-vous, lisez en votre propre coeur, regardez votre propre Histoire. Honorez-vous de ce que vous êtes, là où vous en êtes et n'oubliez pas, ne brûlez pas d'étape car vous êtes exactement là où vous êtes, là où est votre place actuelle.

Merci encore de votre présence avec nous car sans vous, nous ne pourrions oeuvrer et honorer nos propres choix.

Paix, Foi et Protection dans le Christ Eternel.

Luce et Loriel

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie à condition qu'il ne soit pas coupé, qu'il n'y ait aucune modification de contenu et que vous fassiez reference à notre Lettre Providence ainsi qu'à notre site la-vie-providence.com
par Luce et Loriel publié dans : Témoignage
Retour à l'accueil

DEUS ET DIES

RECHERCHE

AU GRE DES ZEPHIRS

PHILIPPE GOMEZ

Huiles sur toile de lin
de PHILIPPE GOMEZ
Blasons

Grand Duché de
Luxembourg



PHILIPPE GOMEZ
Empire du Mexique



PHILIPPE GOMEZ
Empire d'Iran


Contact - C.G.U. - Signaler un abus