28 septembre 2017 4 28 /09 /septembre /2017 11:00

REFLETS Pastel de Feolla

 
Message reçu via Loriel le 23 avril 2008
 
Depuis le conseil de Shamballa et la fraternité de Melchizedek
 
REMIS LE 28 SEPTEMBRE 2017 pour tous ceux qui en aient fait la demande
 
Ce message si décoiffant, mais si capital, est de nouveau mis en exergue par le Commandement d'Ashtar Sheran, et ce, dans le cadre de la cacophonie des tourbillons vibratoires actuellement imposés, à coups de boutoir, directement dans notre cœur.
 
L'objectif prioritaire de l'Adversaire est désormais d'anéantir toute espérance. Pourquoi?... Comment?
 
Pourquoi? Parce que seule notre espérance est capable d'ancrer dans la foi notre volonté divine (sans aucune volonté humaine) et de nous libérer de nos dernières poches de résistance... avant de pouvoir accueillir notre couronne divine humaine.
 
Comment? Non seulement en attisant nos propres ombres, mais également en exhumant nos anciennes mémoires. Soit pour nous faire accroire que notre personnalité serait tel dieu, à leurs côtés, soit pour qu'ils puissent être nourris par notre adoration prostituée en échange de leurs promesses d'illumination.
 
Ne cessons jamais de renouveler, chaque jour, notre choix d'âme initial, et reconnectons-nous au Cœur Sacré du Grand Soleil Central.
 
Grand Soleil d'où sont directement issus tous les lettres et chiffres divins tels que ceux venus jusqu'à nous sous un aspect hiéroglyphique, comme sous l'aspect des lettres dénommées hébraïques, ou bien encore en tant qu'arcanes du tarot initiatique.
 
Mais, à présent, comme pour toute mémoire, acceptons aussi de nous libérer de la charge (trop souvent superstitieuse) que nous avons apposée sur tous ces médiateurs du ciel à la terre.
 
Acceptons de nous alléger de toutes nos mémoires... Remercions-les, aimons-les, elles nous ont tellement servis en tenant parfaitement leur rôle au sein de notre dualité... Autant en leurs qualités de limite que de limitation, d'ancrage que d'entrave, d'espoir humain que de désespoir humain...
 
Et nous pourrons à nouveau toucher le véritable espoir, sur la terre comme au ciel.
 
Acceptation n'est pas soumission, mais volonté divine en action, c'est-à-dire dès que nous ne nous enfermons plus dans le vouloir.
 
Grandir, c'est grandir dans l'acceptation que nous ne pouvons devenir que ce que nous sommes déjà, en demeurant dans notre toute-confiance et dans notre toute-espérance envers notre Présence.
 
Le reste, tout le reste, nous sera accordé... Sans aucune volonté humaine ni aucune attente humaine de notre part. Comme par surprise, au moment où nous nous y attendrons le moins. Au moment où nous serons détachés de toutes nos attentes, de toutes nos identifications, de toutes nos chimères, de toutes nos idéalisations.
 
Mais est-ce, pour autant, aussi aisé en tant qu'humains terrestres, même sur le chemin du retour ascensionnel vers notre Être Réel?!
 
C'est bien pour cela que nous sommes, chacune et chacun, accompagnés. Dès que nous l'acceptons. Dès que nous le redemandons. Depuis notre toute première incarnation.
 
Élisabeth en Luce



LE MIROIR AUX ALOUETTES DE VOS MÉMOIRES

Nous vous saluons, âmes de la Terre!

Il est bon de vous rappeler que nous intervenons à travers les plans par des projections de la volonté de notre Présence, qui, pour se faire comprendre de vous, passent en partie par vos systèmes de pensées. Si vous avez d’autres moyens faciles pour communiquer avec vous, faites-le nous savoir et nous essaierons. (Rires)

Nous traversons les plans et œuvrons à partir de pensées ciblées et guidées par la volonté de notre Présence. Présence, que vous pouvez vous représenter comme des extensions de notre Présence Suprême, et volonté, comme étant la pression d’un Souffle.

Sachez aussi qu’il y a bien plus grand que nous et que chaque plan est parfait dans sa perfection. Comme vous l’êtes. Il n’y a en réalité ni haut ni bas, ni devant ni derrière mais une multitude à travers l’Unique que nous sommes. Aucune comparaison. Chacun est à sa place.

Il est bon de vous rappeler que votre imagination ne peut imaginer l’inimaginable qui s’en vient.

Vous ne pouvez plus entretenir ni même utiliser en quoi que ce soit les mémoires, que vous persistez à vouloir être vous, pour servir de rempart à vos peurs, à vos choix, ou bien tout simplement à ce qui est là de vous-même. Vous fustigez parfois ce qui a été appelé des implants que vous jugez négatifs ou positifs, comme si vous pouviez savoir, en l’état actuel de votre discernement, ce qu’il en est vraiment.

Tant que vous persistez à comparer d'une quelconque manière, vous ne pouvez qu'être à côté de votre Vérité et tergiverser encore dans vos mémoires.

Vous fustigez et vous vous créez des délires conceptuels à partir de votre petite compréhension au sujet de ceux que vous appelez Reptiliens comme pour ce qui concerne d’autres races. Vous jugez encore et vous cassez le monde en deux avec une bienveillance assurée du travail bien fait et d’une légitimité à priori.

Si tout est unité et perfection, alors pourquoi encore juger et fustiger l’accomplissement de ce qui est?


NE COUPEZ PLUS EN POSITIF OU NÉGATIF VOS MÉMOIRES

Bientôt, les mémoires de vos expériences et même les mémoires de vous-même ne seront tout au plus qu’un voile dont votre Etre Divin gardera juste un filigrane, comme une robe étoilée qui serait passée trop rapidement sous vos yeux et dont vous ne garderiez que le souvenir de l’éclat.

Les mémoires de vos expériences ont servi de support à votre incarnation, ont servi de mémoire tampon (en référence à votre informatique) afin que vous puissiez œuvrer dans une certaine quiétude des choix que vous avez faits, y compris dans ce que vous croyez avoir subi au cours des millénaires, voire au cours des millions d’années de votre présence en ce plan.

Vous jugez ces mémoires comme vous vous jugez vous-même encore trop souvent.

Vous jugez ces mémoires comme étant négatives ou bien comme étant positives. Mais demandez-vous à partir de quel lieu de vous-même votre pensée provient-elle lorsque vous agissez ainsi? Encore une fois, vous créez un monde coupé en deux selon vos caprices, mêmes divins !

Ces mémoires vous ont servi comme vous les avez asservies à votre orgueil, à vos petitesses, à vos plus hauts idéaux, à vos ombres les plus obscures et à vos prétentions «angéliques» ou «diaboliques» à être ceci ou cela. Nous disons bien que vous les avez asservies selon votre convenance en les utilisant pour ce qu’elles ne sont pas: à savoir des objets corvéables et manipulables à souhait.

Si votre cœur sursaute en voyant les horreurs de votre monde, demandez-vous donc pourquoi. Nous vous rappelons que l’émotionnel est la boussole de vos identifications et de votre coresponsabilité des conditions de la Terre.

La bonne nouvelle est que ce n’est pas votre Présence qui a fait cela. Mais bien ce que vous avez cru être telle en associant par des procédés relativement mécaniques certaines mémoires d’expérience au sentiment d’être ce que vous êtes.

Le sentiment d’appartenance fait partie de cela. Le sentiment émotionnel est toujours conditionné et vous avez passé des vies et des vies à vérifier ce simple fait. Par identification à ces mémoires, vous avez créé une fausse présence à partir de laquelle vous avez œuvré selon vos quatre volontés, et plus si affinités…

Par identification à ce sentiment d’appartenance d’être ceci ou cela, vous vous êtes coupés de vous-mêmes, donc de vous-même. Voyez comment vos sociétés manipulent des identifications pour noyer la conscience divine individuelle dans une prétendue conscience collective dont chacun serait un maillon. Cela est mensonger. Vous n’êtes pas un réseau, vous n’êtes pas des maillons, fussent-ils divins, à travers lequel circule le Souffle.

Chacun de vous est porteur du souffle universel, qui fait de lui le verbe unique de ce qu’il est et qui, en même temps, vous associe de fait au Souffle Divin qui fait et défait les mondes et les consciences. (Nous avons précisé à la demande de Loriel).


RENVERSEZ VOS IDENTIFICATIONS ET RETOURNEZ LA LUMIÈRE

Vous vous êtes cru avoir tels ou tels attributs par telles ou telles expériences, en croyant que parce que vous les avez attirés, alors vous étiez cela.

Tiens donc! L’aimant qui attire la limaille de fer réduirait l’aimant à être cette limaille de fer? Si vous attirez telle pensée, c’est donc en toute logique que vous êtes cette pensée? Si vous attirez telle situation, c’est donc que tout naturellement vous êtes cette situation?

Est-ce donc aussi simple?

Le miroir aux alouettes prend diverses formes et reflète la lumière de bien des façons. Un miroir reste un miroir et sa nature ne change pas. Un miroir renvoie ce qu’il voit sous forme d’image, sous la forme de lumière reflétée et vous croyez encore que la lumière d’une pensée créée est vous-même?

Vous croyez encore que parce que vous voyez de la lumière alors il ne peut s’agir que de LA lumière? Renversez vos identifications, retournez la lumière de là où elle vient, convertissez-vous vous-même à votre propre Lumière.

Les mémoires sont des arrêts sur image du mouvement d’expansion de votre Présence sur ou dans un plan.

L’astral est mémoire. Les mémoires akashiques sont mémoires. D’autres plans mémorisent ainsi sans relâche du fait même que ces plans l’exigent par leur nature même. Mais, si ces plans le font également, c'est bien parce que vous l’avez décidé, et non pas parce que les uns ou les autres vous l’auraient imposé en quoi que ce soit.

N’oubliez pas que vous avez été les pires bourreaux pour vous-mêmes et que vous avez été capables du pire au-delà du pire. Vous vous êtes créé des monticules nauséabonds de mémoires avariées (qu’elles nous pardonnent ces termes un peu sévères…) en croyant enfin sentir les odeurs raffinées de votre Présence.

Bien sûr que tout est mémoire dans l’Univers, dans le sens où chaque point de l’espace du Grand Tout permet d’avoir accès à tout ce qui s’est passé en tout temps en ce lieu, et bien au-delà.

L’important n’est pas que l’univers ressemble à une plaque photographique. Là n’est vraiment pas l’important. La Vie est-elle dans les rangées de vos bibliothèques poussiéreuses? Le souffle même de la vie serait-il dans le mouvement incessant des mémoires qui s’entrechoquent entres elles? Allons donc, vous voyez bien l’absurdité de tout cela. Car vous n’êtes pas cela.

Les mémoires ont été des outils et ce Passage vous offre l’opportunité d’avoir accès à ces mémoires à chaque instant, à partir de la volonté de votre Présence et non plus de la vôtre seule. En d’autres termes, ces mémoires: celles de l’univers comme les vôtres, toutes vous sont accessibles parce que votre Présence le décide et non pas du fait de vos petites velléités d’ «être divin» qui n’aurait pas assumé totalement son rôle d’acteur en ce monde.

Ces mémoires ne sont plus accessibles à partir d’un faux mouvement créé par les manèges de vos mémoires ou d’une quelconque identification, pour reprendre encore une fois ce terme.

Tant que vous vous figerez à des images de ce que vous croyez être vous, vous continuerez de vous leurrer et de vous perdre. Si nous donnons parfois un très bref aperçu de votre identité divine, ce n’est pas pour qu’une fois de plus vous en fassiez des étiquettes confortables que vous pourriez montrer à qui mieux-mieux.

Ce n’est pas pour vous faire croire que vous êtes ceci ou cela et que lorsque vous rencontrez vos frères et sœurs humains, vous puissiez vous présenter avec l’arrogance de celui qui sait et l’orgueil pseudo-assumé d’une humilité de tartuffe que vous êtes bien ce que vous prétendez être.

Ce qui est d’ailleurs le trait commun de tous les acteurs qui jouent leur rôle à merveille en se croyant être les personnages qu’ils jouent.

Lorsque nous donnons ces informations, toujours au compte-gouttes, ce n’est tout d’abord qu’un tout petit bout de la lorgnette.

En outre, les notions d’être divin, de présence suprême, d’étincelle divine n’ont rien à voir avec aucune de ces identités que vous désignez comme telles.

La notion d’identité est fondée sur l’attachement et l’identification à des mémoires, qu’elles soient celles de votre vie actuelle, celles de vos ancêtres, celles de vos vies antérieures, celles de votre ADN, celles des âmes que vous avez accueillies en vous, celles mêmes de vos multidimensionnalités, celles… etc.

L’identité est toujours fondée sur la notion d’identification. Et si vous avez eu à être telle ou telle identité, c’est non pas pour la mettre dans votre musette d’être divin et la conserver au cas où (nous ne savons pas toujours vraiment pourquoi alors que nous sommes assurés que vous le savez), mais bien pour la regarder en face, la remercier et lui dire adieu.

Dans nos mondes, la notion d’identité n’existe pas car la notion d’attachement et celle d’identification n’existent pas.

Si nous nous présentons comme étant le Conseil de Shamballa ou la Fraternité des Melchizedek, ce n’est certes pas pour nous donner une identité, qui de toutes les manières n’existe tout simplement pas, mais bien par pédagogie envers vous.

C’est pourquoi lorsque vous nous priez en nous nommant, vous priez à côté de votre intention première. Vous ratez votre cible. C’est pourquoi nommer même le sacré ne peut que rater la cible.


DES CONFLITS AURONT LIEU AU NOM DE CERTAINES MÉMOIRES

Si nous sommes des êtres individualisés, nous sommes avant tout un état d’être en lien direct et immédiat avec certaines fréquences de l’Univers.

C’est cette collectivité de résonances qui nous fait et nous transforme sans cesse, en étant à chaque fois semblable et fondamentalement différent. Oui, nous savons que vous avez déjà entendu cela, mais ne réduisez pas votre compréhension à ce que vous savez déjà. Il en est de même lorsque vous nous nommez ou lorsque vous nommez tel ou tel plan.

C’est sans doute l’un des leurres les plus énormes dont votre époque aura à faire le deuil!

Des conflits auront cours à cause de cela. Les nations se soulèveront les unes contre les autres à cause de certains noms.

Mais tout cela doit s’accomplir également. Mais vous avez le choix de son intensité (si ce dernier terme, certes équivoque, est peu ou prou juste). Des nations symboles se dresseront les unes contre les autres et revendiqueront la légitimité de ceci ou cela, la vérité de ceci ou de cela.

Cela fait partie de la «coupe amère» dont votre frère Jésus vous a parlé, mais une coupe à l’échelle des nations, dont elles auront à boire le breuvage de leur rédemption jusqu’à la lie.

C’est pourquoi nous vous demandons de pacifier ce que vous portez. Entendez bien cela: ce que vous portez et non pas ce que vous êtes! C’est pourquoi nous vous avons demandé de rester ancré et de vous stabiliser dans votre propre espace. Il ne pourra être que votre seul lieu de secours. Le seul! Le lieu de votre Foi, celle de votre propre pierre angulaire.

Tout cela vous a été dit et redit. Laissez-vous prendre par l’espace de votre silence et vous comprendrez sans pensée ni même un seul mal de tête. Garanti!


RECONNEXION ET LIBÉRATION DES MÉMOIRES PAR LE CŒUR SACRÉ


Cf. également 'La danse de vos deuils' et 'Laissez couler vos mémoires'

Se libérer de vos mémoires, c’est libérer votre Présence de ce dont elle ne veut plus. Parce qu’elle n’en a tout simplement plus besoin pour les besoins de l’expérience de l’extension de sa propre pensée à travers les plans.

C'est pourquoi le deuil des mémoires est si important pour vous, car par ce processus de libération, vous vous permettez de vous en remettre à plus grand que vous. Reconnexion et libération des mémoires dans un seul et même mouvement.


La reconnexion seule est identification

C’est ce que vous faîtes (jeu de mot avec le verbe faire et le faîte de l’arbre) par vos techniques énergétiques de tous bords, par vos mantras, par vos techniques de respiration pour faire monter votre énergie ancestrale manipulée à travers la Kundalini.

Comme si vos chakras n’étaient que cela et que ce que vous nommez Kundalini n’était que cela.

Vous manipulez l’énergie en ne sachant même pas ce à quoi vous avez à faire! Par une série de résonances vibratoires, vous faites le plein de quelque chose par peur du vide de vous-même, par peur de votre propre espace au-delà des frontières de l’infini… Car l’infini même est fini.

La reconnexion seule est attachement au plein de rien. La reconnexion par certains protocoles comme par certaines prières fait aussi partie de cette reconnexion séparée.

La reconnexion seule fait paradoxalement l’impasse même de la reconnexion à votre Etre Divin. La reconnexion seule, même divine (et on se demande bien pourquoi il pourrait ne pas en être autrement, pourrions-nous dire avec une pointe d’ironie) ne suffit pas. C’est un mensonge grossier.


La libération seule est chute dans la matière et la dualité

Vous coupez les liens et les attaches sans vous être fixé en quoi que ce soit. Avant même d’être quoi que ce soit ou parce que vous refusez d’être ceci ou cela, vous voulez vous libérer. Que l’on nous explique comment se libérer à partir de rien! Comment se libérer même du vide que vous avez cru être vous-même?

Les techniques d’ascèses, de purifications intensives, les initiations par certains maîtres (qu’elles soient de type sévère ou de type glamour n’a aucune importance en soi), certaines techniques tantriques sont de ce fait. La peur du vide par le plein de vide. Beaucoup d’âmes ont cru se libérer ainsi.

Mais vouloir se libérer c’est aussi s’attacher au concept même de libération. Nous vous l’avons déjà dit.

Lorsque nous voyons vos corps décharnés, votre mental décomposé en petites cases fétides, lorsque nous voyons la vie s’écouler de vous car vous la refusez, nous nous demandons bien quelle folie a pu vous prendre pour vous amener à de telles extrémités.


Reconnexion et libération dans un seul et même mouvement. Un seul souffle. Par le Cœur Sacré. Par le souffle du Cœur Sacré


Alors, est-ce en priant le Cœur Sacré que vous pourrez vous libérer de ces mémoires incommodantes qui vous gênent et vous encombrent? Mais demandez-vous: qui gêne qui ou quoi de vous-même? Prenez conscience de là où vous mettez des jugements.

Beaucoup de choses sont ainsi faites que vous employez des mots de manière tellement automatique que les mots font ce que vous êtes et non pas votre Présence à travers son verbe. Beaucoup confondent encore prononcer des mots mêmes sacrés (ce qui est un jugement en coupant encore une fois le monde en deux) avec le souffle même du Verbe. Le Sacré n’a pas besoin de définition pour être ce qu’il est au-delà de ce qu’il est.

Le Cœur Sacré est le point de contact manifesté de votre Présence dans un plan spécifique. Comme le point de contact d’un doigt qui pousse une surface souple en créant une forme. La notion même de Cœur Sacré n’est pas sacrée. Et nous sourions de ces jeux de mots…

Reconnexion et libération des mémoires dans un seul et même mouvement par le Cœur Sacré.

Un seul et même mouvement créé par la volonté de votre Présence à travers le Cœur Sacré de l’Etre qui est aussi une pensée du Christ Universel, le Fils du Père et de la Mère par le désir de la Fille du Père et de la Mère. Christ Universel étant également la Fille du Père et de la Mère par la Volonté du Fils du Père et de la Mère.

Vous n’avez rien à faire pour vous libérer. Voilà le grand scandale, voilà la grande prostituée décriée par les uns et les autres! Vous n’avez pas, vous n’avez plus à vous prostituer pour vous libérer. Et la grande prostituée disparaîtra d’elle-même. Relisez vos livres et entendez vos traditions et vous comprendrez ces mots.

La prostitution de votre liberté est terminée. La prostitution de votre libération est terminée. Voilà encore une bonne nouvelle si vous décidez qu’elle soit telle.


Amen

 

Redevenons simples comme des enfants. Pas simplets. Pas des enfants.


À qui veut voir, entendre et savoir... Vois, entends et sache!

Élisabeth/Luce

Guide-interprète spirituelle (Ancienne Channel)
 

 

Merci de diffuser cet ancien message de la-vie-providence.com en son intégralité,

y compris cette phrase

Union Cœur Sacré

  • : LA VIE PROVIDENCE est Espace des TÉMOIGNAGES et MESSAGES CHANNELINGS de Luce et de Loriel sur le processus d'Ascension... Hommage au COUPLE SACRÉ sur la terre comme au ciel... Expression de la quaternité divine "Père Mère Fils Fille" par l'Arche d'alliance du cœur sacré de la ROYAUTÉ DIVINE - Cet espace est né le 26/11/2006
  • Contact

Quelques Traductions

La Vie Providence Recherche

Lettres Providence

Glossaire des Textes (343)

Royauté Divine Humaine

iris rose
L'iris fleur de lys des REINES et des ROIS
 

Cover souple Petit Oiseau 2e Ed
Cover LVP1 2e EdCover LVP2 2e Ed
Cover LVP3 2e EdCover souple LVP4 2e Ed.

Versailles
Tableau blason ROYAUME DE FRANCE
Philippe Gomez PASSION VERSAILLES

Roi par sa Reine

porteur du graal800px-galahad-grail.jpgchevalier-atlantis.jpgRoi et Reineaccolade-chevalier.jpg